Première Partie : Mal-luné

Par Elka

1

Fais-moi peur

Un soleil franc et froid entrait dans la bibliothèque de l’école. Sous un certain angle, on pouvait y voir danser la poussière, mais Lysander préférait la humer, surtout celle jalousement gardée sous le plastique qui protégeait les livres autour d’eux. Dehors, la météo était glaciale, le vent sifflait et cognait contre les vitres, mais à l’intérieur il faisait bon.

Un projectile l’atteignit et il sursauta violemment, son porte-mine craquant entre ses doigts alors que ses muscles se bandaient pour répondre à l’attaque.

— Oups. Désolé.

Lysander se détendit sensiblement, le cœur encore battant. Le projectile en question n’était qu’une boule de papier qui avait roulé au sol. Ethan, le bibliothécaire, se racla la gorge avec désapprobation et Ismael se leva pour aller ramasser son arme de jet.

— Pour ma défense, ça fait une bonne minute que j’essaye d’attirer ton attention, chuchota son ami.

— Tu me dois un crayon à papier, répliqua simplement Lysander.

Ismael lui tendit immédiatement le sien, au bout mâchonné, et Lysander déclina en roulant des yeux, son agacement se dissipant déjà. Ismael lui offrit un sourire éclatant sur sa peau basanée et articula silencieusement de nouvelles excuses, pleines de cette sincérité que Lysander appréciait chez lui.

Si on lui avait dit, six mois plus tôt, que son année 2014 s’ouvrirait en travaillant avec un ami à la bibliothèque de l’école, un ami acceptant de ne pas rentrer chez lui tout de suite pour le soutenir quand il décidait d’éviter le bus bondé de quinze heures, Lysander ne l’aurait pas cru. Six mois plus tôt, Lysander n’aurait seulement jamais cru pouvoir de nouveau appeler quelqu’un « son ami ».

— Tu t’égares encore, remarqua Ismael en agitant sa main devant lui.

Les dizaines de bracelets qu’il portait cliquetèrent dans ce mouvement.

— Oui, désolé, je ne suis pas très concentré là…

— Y a un rapport avec… enfin, tu vois ?

Lysander esquissa un demi-sourire.

— Non, rien à voir.

Mais c’était un mensonge car, à l’intérieur de son crâne, il y avait bel et bien de l’agitation. Il était pourtant calme au début de leur session de travail, et Lysander ne voyait pas ce qui avait pu le troubler.

La bibliothèque était paisible si ce n’était une discussion murmurée au fond et le bibliothécaire tapant sur son clavier d’ordinateur. Face à lui, Ismael l’étudiait sans comprendre, les sourcils froncés sur ses yeux gris-verts. Il glissa une mèche de cheveux derrière son oreille, hésitant manifestement à parler, mais se retint.

Ce fut à ce moment-là que le monde parut basculer sous les pieds de Lysander. Devant ses yeux, les choses se dédoublèrent et une violente sensation de vertige le saisit au fond de ses tripes. Dans sa tête, il hurla à s’en arracher les cordes vocales, lui coupant le souffle.

— Lyz ?

Tout aussi brusquement, les choses revinrent à leur place. La bibliothèque, la lumière, l’odeur de poussière et de plastique… Mais le silence était devenu épais et le pouls de Lysander battait furieusement dans chacune de ses articulations.

— Lysander, tu veux que j’appelle chez toi ?

C’était Ethan, qui était venu jusqu’à leur table. Ismael avait la main sur son épaule. Un contact inutile que Lysander n’aimait pas. Ismael aurait dû le savoir.

Il gémit. Lysander fut pris de nausée puis, aussitôt après, d’un sentiment d’étouffement. Il devait sortir.

— Ça va, désolé, dit-il le regard baissé. Je rentre chez moi, Ethan. Ne t’inquiète pas.

Il ramassa ses affaires dans une brassée, saisit la bandoulière de son sac d’une main tout en prenant son manteau de l’autre, et quitta les lieux en bousculant inconsciemment son ami.

Les couloirs bruissaient des leçons en cours, du grincement des chaises et du vent qui s’acharnait contre les carreaux. Des fenêtres, on pouvait voir la cour de Priestland school et le parking en contrebas où il envisageait d’attraper un bus. Lysander regardait ses chaussures, comptant ses pas pour se calmer. Il n’aimait pas perdre le contrôle, il n’aimait pas l’imprévu.

— Lyz, attends !

Il serra les dents. Les semelles d’Ismael claquaient dans sa course pour le rattraper et il se força à se retourner, une main sur la rampe d’escalier ; l’autre claqua des mâchoires, en proie à un malaise inexplicable.

— Qu’est-ce qui se passe ? insista Ismael. Tu m’as fait peur.

En cet instant, tout l’énervait chez son ami. Le nombre improbable de bracelets qui couvraient ses avants-bras, son jean rappé aux genoux, son ridicule collier aigle acheté deux livres au marché, ses pommettes hautes, ses yeux brillant de questions sous ses sourcils froncés.

— Lyz ?

— Fiche-moi la paix. Ce n’était pas assez clair ? Je rentre chez moi et pour une fois, pour une fois Ismael, accepte que je veuille être seul.

Il le laissa là-dessus, descendant les escaliers au pas de course, les jambes flageolantes, croisant les doigts pour que l’autre s’apaise dans les bourrasques de janvier.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
DraikoPinpix
Posté le 26/04/2020
Un début qui promet ! Lysander est intriguant et on veut savoir ce qui va lui arriver.
Au niveau du style, tu installes l'ambiance auditive et visuelle, on est bien dedans. Cependant, quelques phrases méritent d'être raccourcies (mettre plus de points, je veux dire).
À bientôt !
Elka
Posté le 26/04/2020
Ah je vais actualiser ce chapitre, j'ai arrangé quelques phrases (notamment la première, pointée par Zig)
Merci de venir lire Draiko !
Zig
Posté le 23/04/2020
Vraiment j'accroche bien à ce début ! En tant que lectrice, j'ai toujours eu un faible pour les personnages doubles, qui cohabitent avec un autre esprit, une malédiction ou tout autre chose du genre (vas savoir pourquoi d'ailleurs...). Du coup, la situation de Lysander attire mon attention et fait bien fonctionner mon imagination.
Ce début propose une vision intéressante du personnage qu'on devine principal, et le problème qui se pose en lui le rend d'autant plus intéressant.

J'ai un gros coup de coeur pour Ismael, qui a l'air d'être un adorable petit tas de chamallow... J'ai envie de le prendre pour le poser sur mon étagère (et bouffer le premier qui viendra me le chercher).

Personnellement, j'ai trouvé que ton paragraphe d'entrée comportait une phrase très longue et un peu maladroite dans la syntaxe. Pour le reste c'est méga clean !
Elka
Posté le 23/04/2020
Phrase à recouper donc, je note ! Merci !
Je kiffe aussi les personnages doubles, je ne peux que croiser les doigts pour que Lyz t'apporte une satisfaction de lectrice (et s'il fait fonctionner ton imagination, j'aurai absolument tout gagné).
Et merci pour le petit tas de chamallow xD Ce côté mou lui va très bien (en plus ça sent bon le chamallow, je pense jamais à ce genre d'odeur... faut que j'essaye de la glisser un jour)
Merci pour ton retour Zig ! <3
Dédé
Posté le 15/04/2020
Si la météo était glaciale, c'était quand même chaud bouillant dans la bibliothèque. Bon d'accord, peut-être pas tant que ça. C'était probablement dans ma tête.

Dès le premier chapitre, on ne peut qu'être fan de Lyz/Ismael. Apparemment, le côté lycan s'est réveillé et Lyz veut faire fuir Ismael pour lui éviter ça. Même s'il a l'air au courant de la dualité de son ami. Les petits détails en italique, c'est pas mal pour mettre en évidence certaines choses. (alerte lycanthropie, alerte, alerte !) Ca met en avant qu'il y a comme deux personnalités différentes en Lyz.

J'ai hâte d'en savoir plus. Je me doute qu'Ismael n'en restera pas là. Je veux tout savoir de leur relation. TOUT.

Tu l'auras remarqué, sacrément efficace ton premier chapitre. Et ça ne me dérange pas qu'il soit court. Je n'ai ressenti aucun manque dans l'histoire. Je me suis laissé transporter d'un bout à l'autre. Faire du court, c'est aussi se forcer à rester sur l'essentiel. Je ne condamne pas les grands chapitres. Chacun a ses avantages et ses points forts.

A très vite pour la suite ! :D
Elka
Posté le 15/04/2020
Tu n'as pas fini de voir de l'italique huhuhu

xD Maintenant j'espère présenter leur relation bien comme il faut. Je les sens comme observé !
Dans la version précédente, les chapitres étaient plus longs. En réécrivant, mon but était de réduire, justement pour aller à l'essentiel (essayer, tout du moins), donc les chapitres sont devenus tout courts. C'est le rythme que j'ai décidé de marquer. Comme tu dis : les chapitres longs comme courts ont leurs avantage. Je n'ai aucune préférence à la lecture.

Merci de ton enthousiasme, Dé <3
Dédé
Posté le 15/04/2020
Je vais calmer mes ardeurs pour ne pas te mettre la pression. Tout va bien entre Lyz et Ismael, rien à signaler. :D
Ysaé
Posté le 13/04/2020
Je découvre ton style avec ce prologue et ce premier chapitre : c'est précis et percutant.
J'ai beaucoup aimé le prologue notamment, je suis une adepte de ce genre de récit mythologique (je ne connaissais pas cette histoire par ailleurs) et c'est vraiment bien conté.
J'ai eu un doute à un moment : quand tu parles de "son" fils, je ne savais pas s'il s'agissait du fils de Zeus ou du Roi (le reste du paragraphe le précise). Je pense qu'à cet endroit une phrase sur toute la cruauté du Roi (tuer son propre fils, quand même...) pourrait renforcer le caractère horrible de la situation.

Pour en revenir à ce chapitre, on découvre le personnage principal et déjà j'entrevois un peu de son caractère : solitaire, discret, observateur...
J'ai été intriguée par la "chose" à l'intérieur de lui : ismael semble d'ailleurs en savoir un peu, si j'ai bien compris. Ce personnage secondaire est intéressant, il me semble un peu fantasque et peut-être la touche "légèreté". J'ai eu un bon sentiment envers lui immédiatement.

Bien sûr ce ne sont là que mes premières impressions, je vais continuer ma lecture. En tout cas c'est très fluide, il y a du rythme, rien à redire pour l'instant c'est du bon travail ;)

A+ !
Elka
Posté le 14/04/2020
Salut Ysaé, merci de faire un tour par ici !
J'ai tellement réécrit cette intro mythologique que je n'y vois plus grand chose, merci de ta remarque. Il y a souvent un grand détachement dans ces récits, on énonce des actes affreux de façon factuelle. C'est ce ton que j'ai essayé de retrouver (ce qui ne veut pas dire qu'une phrase sur la cruauté de Lycaon n'est pas envisageable !)
Je suis contente de t'avoir fait découvrir cette petite légende bien sympathique <3

Apparemment, le caractère principal de Lyz ressort comme il faut de ce premier chapitre. J'espère que la suite te plaira.

Merci beaucoup Ysaé, à bientôt peut-être !
Hinata
Posté le 12/10/2019
Ouii j'aime trop !!
Le chapitre est hyper dynamique, ça traîne pas dis donc !
On perçoit hyper bien la dualité qui habite Lysander, c'est trop triste de le voir "rejeter" son ami alors qu'on sait qu'au fond il est tellement content de l'avoir à ses côtés !
Le chapitre aborde pas mal de choses que tu ne fais que mentionner sans développer et je trouve ça bien pour un premier chapitre : c'est mieux de donner envie de lire la suite que de tout balancer en mode exposé ! (même si certains exposés sont très bien fait, hein, je dis pas! En tout cas j'aime bien ton approche, c'est exaltant ^^)
Hâte d'en savoir plus, du coup, sur comment ils sont devenus amis, si Ismael connaît tous les secrets de Lyz ou seulement une partie, si Lyz se connaît bien lui-même ou se découvre encore... Bref, hâte de me plonger dans l'histoire !
J'espère qu'on aura une "bonne raison" pour cette "crise" imprévue qui lui a fait perdre ses moyens aussi soudainement (parce que ça n'a pas l'air habituel !)

Sache que je fais désormais partie de ton lectorat, même si je ne commenterais peut-être pas tout le temps ;)

Mini-coquillettes (je me permets de les relever parce que c'est les seules que j'ai vu, le reste est NI-QUEL ^^)
- "Priestland school" > je crois bien qu'il faut mettre une majuscule à School.
- "Le projectile en question n’était qu’une boule de papier qui avait roulé au sol." > je mettrais une virgule entre "papier" et "qui", parce que sinon on a l'impression que la boulette est venue le percuter en roulant sur le sol, alors qu'en fait elle est allée rouler après l'avoir percuté, c'est ça ?

Bravo bravo, et merci de partager ton histoire !!
Elka
Posté le 13/10/2019
Ohlala merci encore Hinata <3
Oui, il y a une explication à cette crise (qui n'est en effet pas habituelle). J'aime les questions que tu te poses, en tout cas.
Tant mieux aussi si ma façon de lancer l'histoire te convient, je trouve ça plus dynamique ainsi (mais le risque c'est de perdre cet élan ensuite, j'espère que ça ira).
Je suis très flattée de te compter dans mon lectorat et j'espère fort que la suite te plaira aussi !

<3
Eden Memories
Posté le 20/09/2019
Reuh, là c’est mieux, plus fluide, mieux défini. Normal, l’écriture s’affine en général.

Alors je trouve tes scènes et tes chapitres un peu court, après j’aime quand les personnages vivent et donc quand on leur laisse de l’espace pour s’exprimer.

En tout cas, on sent venir le loup !
Elka
Posté le 20/09/2019
Ah ben les chapitres seront courts, j'ai appris à ne pas m'étendre inutilement. Du coup, si un moment manque clairement de précision, n'hésite pas à le dire. Il me sera bien plus facile de préciser une scène que de la réécrire entièrement pour la raccourcir (spoiler alert, c'est ce que j'ai dû faire avec cette reprise xD)
Eden Memories
Posté le 21/09/2019
Ah oui alors je pense que c'est plus mon goût personnel, je lis des auteurs qui s'étendent et donnent des détails, j'ai toujours pensé que c'est les détails qui donnaient du réalisme à un récit. Comme dirait quelqu'un le diable se cache dans les détails ! Après pour de la jeunesse c'est sans doute mieux de faire court.
Mais du coup, on comprend pas toutes les nuances de leur relation, comment sont-ils devenus amis, pourquoi est-ce si improbable pour le héros d'avoir un ami... ce genre de choses du coup manquent je trouve.
Elka
Posté le 21/09/2019
Après ce n'est toujours que le premier chapitre, si je racontais tout maintenant, on perdrait en réalisme. Mais c'est marrant que tu parles du manque de détails... J'ai toujours un peu tendance à écrire trop long à cause de longues scènes qui, finalement, n'ont que des détails et une utilité scénaristique trop floue.
C'est aussi pour ça que je réécris, je tâche d'aller plus à l'essentiel et de ne pas donner trop de détails inutile (que Lyz adore les pommes, par exemple, je ne le mentionnerais pas)
Eden Memories
Posté le 24/09/2019
Ah pourtant c'est ce qui caractérise un personnage. Je peux comprendre pour un scénario qu'il faille aller à l'essentiel, mais en roman tu peux y aller. Enfin après moi je lis du Stephen King donc j'aime les détails XD
Stella
Posté le 16/09/2019
Re
Tes chapitres s'enchaînent tous seuls. La suite la suite !
"Il était pourtant calme au début de leur session de travail, et Lysander ne voyait pas ce qui avait pu le troubler." Chasse aux indices : tu utilises les italiques parce qu'il parle du loup à l'intérieur de lui.
La "double personnalité" est très bien traitée.
Je trouve aussi que tes descriptions de perso sont très naturelles et toujours bien mêlées au récit.
Peccadilles
qui protégeait les livres autour d’eux,*autour de lui ? On ne sait pas encore que Lysander n'est pas seul.
Les dizaines de bracelets qu’il portait cliquetèrent dans ce mouvement.*dans ce mouvement est presque superflu tu le décris avant.
A vérifier il me semble qu'il y a plus de participe présent dans ce chapitre.
Des bisous étoilés et vivement la suite
Elka
Posté le 16/09/2019
Reup,
Tu as enchaîné dis donc, je suis touchée, merci beaucoup. Je réalise que j'ai oublié de le préciser dans ton premier commentaire, mais cette superbe couverture est le travail de Dan <3 (rendons à César ce qui lui appartient de droit !)
Je confirme : l'italique c'est pour le loup. Et merci pour mes descriptions, une des premières raisons qui me donnait envie de réécrire cette partie c'était les présentations de Lyz et Ismael qui me plaisaient pas trop après moults relectures

Merci infiniment pour tes gentils commentaires <3 A bientôt
Sorryf
Posté le 15/09/2019
ça fait longtemps que j'avais un œil sur cette histoire, j'en ai entendu du bien... et j'ai subi un gros spoil que je n'arrive pas a occulter, mais bon au moins je pars préparée xDD
Chouette début pour le moment ! je t'avoue que je ne vois rien à redire, c'était 3 chapitres mais bien courts, je ne les ai pas vus passer ! je commente quand même pour que tu saches que je suis à l'affut ! ce début fait envie, tes deux persos ont l'air attachant, j'aime déjà Ismael qui a l'air adorable, quand à Lysander... il n'est pas très sympa, mais aussi il n'est seul dans sa tête, le pauvre.

pinaillage !
J'ai été un peu induite en erreur par la phrase : "Si on lui avait dit, six mois plus tôt, que son année 2014 s’ouvrirait en travaillant avec un ami à la bibliothèque de l’école" -> à cause du terme "travailler", j'ai cru que tes personnages étaient des adultes qui bossaient en bibliothèque. Avec la suite on comprend vite que pas du tout, ce sont plutôt des ados qui révisent...
Toujours dans le but de capter leur âge, en mettant "la bibliothèque du lycée", ou "du collège" ou "universitaire" plutôt que "de l'école", ça nous donnerait tout de suite une idée bien plus précise de leur tranche d'âge. Là, à la fin du chapitre, je pars du principe que ce sont des lycéens... mais en fait je sais pas. Bon, pas d’inquiétude si je me trompe je m'en rendrais vite compte avec la suite !

Ah mais je viens de remarquer, en lisant le commentaire suivant, que ton roman est classé "jeunesse"... du coup j'imagine que les jeunes penseront direct que les héros sont des ados... il n'y a que les mémères comme moi qui n'associent plus "travailler" à la scolarité ! Donc... bah c'était un commentaire hyper long pour rien xD désolée ! Tu verras avec le temps que c'est un peu ma spécialité :x
Elka
Posté le 16/09/2019
Merci Sorryf ! Je suis gâtée avec ces commentaires trop gentils !
Je suis très intriguée par le spoil que tu as eu du coup. C'était à l'IRL ? (parce que je me souviens avoir dit un truc, mais si c'est à ça que je pense ce n'est pas du super spoil, çava)
Qu'importe si je note "jeunesse" dans le détail, c'est essentiel pour moi de savoir que tu n'étais pas certaine de leur âge ! Ils sont bien lycéens. Mon premier résumé le mentionnait, je crois, et plus celui-ci. Je vais trouver un truc. Dire que c'est la bibliothèque du lycée, comme tu dis, et changer "travailler" par "étudier" ou "réviser"
Merci merci !
Sorryf
Posté le 16/09/2019
je te répond par MP pour le spoil !
Xian_Moriarty
Posté le 15/09/2019
:) ca commence très bien tout ça. Attention quand même : parfois les phrases sont un peu longues. N'hésite pas à lire tes textes à voix haute. Si tu t'essoufle, c'est que la phrase est "mal rythmé" et/ou trop longue. Pour la jeunesse, c'est un peu gênant. Et puis les phrases "courtes", ca donne plus de rythme :)
Sinon, c'est prenant, bien écrit avec des personnages sympathique ( :) je suis un peu brute et j'ai toujours tendance à repérer ce qui va pas et d'oublier de dire les bonnes choses )
Elka
Posté le 15/09/2019
Eh beh, tu as enchaîné !
Des phrases trop longues ? Hum, je vais essayer de raccourcir quand on s'essouffle alors (mais comme il y a deux voix, je ne tuerai pas toutes les phrases longues pour autant). Je suis pour le rythme des phrases courtes, mais je pense aussi qu'il faut s'adapter au rythme de la scène. Si je n'utilisais que des phrases courtes, il n'y aurait justement plus du tout de rythme.

Ce qui ne veut pas dire que je n'en fait pas trop à certains endroits xD Ca me ressemble bien.
Je ne te trouve pas trop brute pour l'instant, ne t'inquiète pas :)
Vous lisez