Valse

Notes de l’auteur : Encore à peaufiner, mais je vous laisse en juger.

Valse

La bouteille est vide.
Plastique usé.
Détrempé.
Laid.

Sur un fond bleu
De turquoise strié
De la vaste étendue
Qui touche l’immensité
À travers l’horizon
Et ses moutonnements dentelés.

On se laisse transporter
Par ses vagues et leurs murmures,
Par la valse de la bouteille,
Par sa valse langoureuse,
Son va-et-vient qu’illumine le soleil
A travers une percée nuageuse.

On se laisse bercer
Par son chuchotis apaisant
Et sa silencieuse arrivée
Sur le sable mouillé.
Imperceptible soubresaut
Avant de se figer
Sur la surface granuleuse de la plage
Pour y rester.

 

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Fy_
Posté le 30/07/2020
Quelle belle valse qui vient nous bercer par les mots...
Hélas la pollution est bien trop présente dans les océans...
Tu as su donner à cette pollution un autre sens, plus poétique et plus contemplatif avec de belles images salées :)

Merci pour ce beau poème parlant d'une belle cause :)
Fy
Prudence
Posté le 31/07/2020
Ha ça... comme tu l’as bien compris, tout n’est pas que fatalité. Le plastique existe dans l’océan (en quantité non négligeable) et on ne le vois sans doute pas assez. Mais on peut agir et la poésie est un moyen de communiquer sympa (mais ça tu le sais déjà x)
Au début, je pensais à la valse des vague puis de la fameuse bouteille en verre et son papier enroulé à l’intérieur (trop poétique) et j’ai dérivé sur les bouteilles pas belles en plastique qui forment le tout aussi connu (8e ?) continent.

Merci pour ton joli commentaire tout en douceur. 😁😄
Prudence
Posté le 31/07/2020
*On ne le voit !!!
Vous lisez