Un voyage qui tourne au carnage

 
Elle se réveilla dans l'hopital du bateau, à motié amnésique de ce qu'elle avait vécu précedement. Autour d'Ashley, il y avait : sa famille ( normal ), les pompiers ( ça passe ) mais elle se demandait pourquoi il y avait la présence inutile de la police. Elle espérait qu'ils n'avaient pas vu la lettre. Malheureusement, elle se rendit bien compte que ce qu'elle voulait ne s'était pas réalisé, ils avaient bel et bien la lettre en main. Elle ne put résister à l'envie de crier, cette envie, elle se retenait depuis trop longtemps, pour tout vous dire, elle se retenait de crier depuis la mort subite de Chloé. Crier. Crier la haine qu'elle portait pour ceux qui, sans coeur, manipulait la vie, si fragile, des malheureux mortels. Cette vie qui pouvait s'envoler à tout moment vers le ciel bleu azur. Crier. Crier la tristesse de sa famille et sa vie bien ancrée dans le sol. Cette vie et cette famille qui, bientôt, allaient se briser en mille morceaux. Crier. Crier le nom de son petit frère qui - elle seule avait vu cette vision, terrible à son goût - allait bientôt disparaître pour rejoindre le triste et terrible royaume des morts . Cette vision à laquelle elle refusait de croire. Il fallait sauver son frère innocent. Elle ne voulait pas avoir sa mort sur la conscience . 
" Enzo ! 
- Euh ... Tu es sûr que tout va bien Ashley ? " Tout la salle la regardait d'un air ahuri.
"Quoi ! Vous n'avez pas vu la lettre. Il me semble que la vie d'Enzo est en danger, et la tienne aussi, maman, répondit Ashley.
- Mais, heu, enfin, ce n'est qu'un petit voyou qui a voulu faire une mauvaise farce, dit sa mère en essayant de cacher ( mal ) son immense inquiètude.
- Alors comment se fait il qu'il connaisse mon nom et celui d'Enzo ! 
- Laisse tomber et repose toi. C'est une affaire de grandes personnes , acheva - t' - elle ."
Amélie ( sa mère ) s'adressait à Ashley comme à une enfant de deux ans. 
"Ca me concerne aussi ! 
- Mais tu n'es qu'une enfant, tenta son père  .
- Après tout ce que j'ai enduré, j'ai passé le stade " bébé " !
- Ta mère a raison, dit une jeune femme d'un air mielleux ."
Mais qu'est ce qu'elle vient faire là celle - çi ?! C'est pas son affaire, alors, qu'elle dégage ! Et puis, j'ai pas a reçevoir de leçon par une femme que je ne connais même pas !!!
Sa mère sembla lire dans ses pensées .
" Je te présente Sarah, ce sera ta psychologue privée pendant tout le long de cette période difficile. Elle est donc là pour t'aider à te sortir de tous tes traumatismes . 
- Attendez ! Mais vous me prenez pour une folle ou quoi ? J'ai pas besoin de psychologue !!!
- Si je suis là c'est que tu auras besoin de moi. Mais, ne t'inquiète pas, je suis gentille, dit la fameuse Sarah .
" Elle me prend encore plus pour un bébé celle la !!! J'ai douze ans et pas un ans il me semble ! " 
Sarah était rousse avec les cheveux lissés artificiellement . Des tâches de rousseurs parssemaient son joli visage qui devait avoir la vingtaine, elle avait des yeux bleus et une bouche souriante. En somme, elle avait tout l'air d'une gentille jeune femme. Pourtant, elle ne lui inspirait aucune confiance. En elle montait une colère immense ! Comment ses parents lui auraient pris une assistante psychologue. Elle se sentait terriblement trahie. Elle sortit  de la salle le coeur lourd. Elle prit son Iphone et appela sa mamie. Après tout lui avoir expliqué , Claude la rassura.
"Ne t'inquiète pas, tout va s'arranger tu verras, tu t'en sortiras."
Même si Ashley savait que c'était faux, c'est tout ce qu'elle avait envie d'entendre. Puis, elle regarda ses appels manqués qu'elle n'avait pas vu depuis un mois. Elle avait fait un gros , gros, gros break de tel .
" Mamie... Maman ... Papa ... Sophia ... Margot ... Papi ...Et ... Oh !" Elle se frotta les yeux plusieurs fois. Mais elle n'avait pas rêvé. C'était Chloé qui était écrit.
" Appel manqué du 13 décembre. Tiens, c'est la veille de son enterrement, pensa-t-elle, écoutons ça.
Le pouce tremblant, Ashley s'appraîtait à appuyer sur le message que son amie lui avait laissé avant sa mort.
" Non ! lui dit une voix dans sa tête, ça va te rappeler des mauvais souvenirs, en plus, ça a surement un rapport avec sa mort."
Trop tard, elle avait appuyé sur le bouton. Mais, si seulement elle avait écouté la petite voix logée dans sa tête.
" Euh ... Salut Ashley ... Euh bon comme t'es pas dispo heu... Rappelle moi vite. C'est très urgent ! J'ai l'impression que quelqu'un ... Non et puis, laisse tomber, je te le dirais quand tu viendras me voir 33 rue des chevriers ...Dépêche toi ! Bip ! "
Des larmes coulaient sur son visage. Elle venait d'apprendre la sombre vérité. C'était à cause d'elle et de son fichu break que Chloé était morte. Si seulement elle n'avait pas fait ce break. Si seulement elle avait vu sa messagerie plus tôt, elle serait allée 33 rue des chevriers. Alors, les yeux rouges et bouffis, elle rechercha sur internet cette fameuse adresse.


 

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
L'écrivain
Posté le 27/02/2021
trop cool j'adore le suspens a la fin. Tu as beaucoup d'imagination et tu es très forte pour mêtre en scène ton histoire!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! bravo j'ais hâte de voir la suite!!!!!
l'auteur masqué
Posté le 27/02/2021
Merci Monsieur
L'écrivain
Posté le 11/03/2021
je ne suis pas un monsieur
l'auteur masqué
Posté le 12/03/2021
Désoler madame
Vous lisez