Typhon annuel

Elle essuie son front, dégoulinant de sueurs froides, puis jette un œil sur la table chargée, puis sur l'horloge. Il reste quelques minutes avant le désastre.
Mais tout est enfin prêt.
Elle s'avance à la fenêtre, écarte le rideau : Rien encore, dehors. Calme plat.
Lui, par contre, cloîtré à l'intérieur depuis trop longtemps, est en proie à d'étranges comportements.
Il ne tient pas en place, n'arrête pas de toucher à tout, crie, pleure, éclate de rire...
Il faut dire que personne n'avait prévu ça :
26 invitations revenues positives sur toute sa classe ! Tous bientôt à la maison pour fêter les cinq ans de son fils !

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Fannie
Posté le 02/03/2021
Ah oui ! Si on organise ça à la maison, vive l’angoisse ! C’est le fiston qui doit être content !
Personnellement, j’ai toujours organisé ce genre d’anniversaires à l’extérieur. C’était le seul moyen de préserver ma santé mentale.  ;-) J’espère que les parents ont prévu des bouchons d’oreilles…
Ces miniatures sont pleines de charme. Tu as l’art de doser le suspense.
Détail : « rien encore, dehors » (minuscule après les deux points).
Laurence Acerbe
Posté le 07/02/2021
AH. Mais en fait ça ne se suit pas :O. 26 ENFANTS LE CAUCHEMAR. Surement l'histoire la plus terrifiante que j'ai lu :P. Mais c'est drôle, ça permet d'imaginer "le désastre"
Kevin GALLOT
Posté le 15/02/2021
héhé merci pour ton commentaire :)
Roseredhoney
Posté le 09/11/2020
Je trouve ça intéressant comme ça peut se travailler différemment d’un roman classique ou même d’une nouvelle. Chaque point, chaque virgule se lit tout à fait différemment! Le poids des mots n’est pas le même. D’où le fait que ça donne un effet très intense de dramatique pour une chute inattendue lol
Kevin GALLOT
Posté le 10/11/2020
héhé merci pour la lecture et très heureux que l'effet inattendu fonctionne bien :) A bientôt
Vous lisez