Souvenir

Par Kalten
Souvenir L’Ondine peigne ses longs cheveux. Assise sur la mousse d’un arbre centenaire, elle peigne ses long cheveux couleur algue, qui cache quelques peu sa nudité. Au bord du ruisseau, l’Ondine contemple le ciel et se souvient. C’était il y a combien de temps ? L’Ondine ne se sait plus exactement…Hier ? Trois jours ? Deux semaines ? Quatre mois ? Dix ans ? Un millénaire ? Elle ne sait plus... Pourtant elle se rappelle. Elle se rappelle très bien de lui. Tendresse. Ce seul mot le définissait. L’Ondine se souvient de ce jour qui est resté gravé en elle. L’Ondine était assise sur ce même arbre, à simplement profiter des rayons du soleil et à écouter le doux bruit du ruisseau. Quand soudain, un aboiement retenti derrière elle. Un peu plus loin, l’Ondine vit un chien arriver en courant vers elle, en sautant par-dessus quelques branches mortes. L’Ondine ne bougea pas. Elle n’avait pas peur ; elle savait comment s’y prendre avec les animaux. Elle en voyait chaque jour qui venait boire dans le ruisseau dans lequel elle vivait depuis toujours. Le chien fini par arriver près d’elle, la langue pendante et la queue frétillante. L’Ondine se revoit sourire et caresser la tête de l’animal qui se laisse faire docilement. - Mirza ! Revient ici ! Mirza ! L’Ondine releva brusquement la tête. Une personne se dirigeait vers elle en criant plusieurs fois ce qui devait être le nom du chien. Soudain, l’inconnu remarqua la présence de l’Ondine. Elle se releva rapidement, voulant se cacher de se potentielle danger. Alors qu’elle s’apprêtait à plonger dans le ruisseau, l’inconnu repris : -Non ! Attendez ! S’il vous plait ! Attendez ! Ne partez pas ! L’Ondine s’arrêta et regarda derrière elle. L’inconnu venait de la rattraper. Il se tenait courbé, les mains sur ses genoux, essayant de reprendre son souffle. - N’ayez pas peur…dit-il tout en reprenant son souffle, Je ne vous ferais…aucun mal…S’il vous plait…restez… L’Ondine hésita quelques instants. Elle n’avait jamais vu un humain. Elle ne savait si elle devait lui faire confiance ou non. Et pourtant…Elle voulait découvrir. Leur apparence physique était très semblable. Lui avait seulement les cheveux plus courts, châtain claire, un petit bouc de quelques jours et des yeux d’un bleu claire ; aussi claire que l’eau du ruisseau. Son visage était très doux. Rien qu’à regarder cette peau, l’Ondine avait envi de toucher voir si ce n’était pas de la soie. Ayant repris son souffle, le jeune homme se releva et lui sourit gentiment. L’Ondine détourna les yeux quelques instant en ramenant ses bras sur sa poitrine, ne trouvant rien d’autre à faire devant cette inconnu. -Alors…vous êtes vraiment…une Ondine ? demanda l’inconnu n’y croyant pas lui-même. En gardant les yeux rivés au sol, l’Ondine fit un petit oui timide de la tête. Le sourire de l’inconnu s’agrandit encore, ne pouvant croire qu’il avait bien une merveille de la nature devant ses yeux. - Quel est votre nom ? Osa-t-il demander. L’Ondine releva la tête et le regarda dans les yeux. Il y eu quelques seconde de silence puis, avec beaucoup d’hésitation, l’Ondine fit un pas vers lui…puis deux…puis trois…jusqu’à se retrouver face à face au jeune homme. Il se contentait de la regarder comme si elle était la plus belle personne au monde. Son visage trahi sa surprise quand l’Ondine lui pris la main en tremblant légèrement. Elle tourna délicatement la main mise à plat pour que la paume soit en direction du ciel vide de tout nuage. Du bout de son index, l’Ondine dessina au creux de la main la forme de plusieurs lettres : En regardant attentivement la paume de sa main, l’inconnue déchiffra : T-E-L-E-S - Télès ? Vous vous appelez Télès ? L’Ondine leva les yeux vers les siens et osa lui sourire timidement en acquiesçant doucement. - Moi, c’est Léo déclara-t-il en lui souriant de plus belle. Qu’elle aimait le voir sourire ! Elle avait l’impression que plus rien autour d’elle n’existait. Il n’y avait que lui, lui et sa main qui était posé sur la sienne. Ils s’assirent tout les deux au pied de l’arbre et commencèrent à se découvrir, se comprendre et s’apprécier…Alors que Mirza reniflait un nid de taupe non loin de là, Léo lui demandait si elle vivait seule ici. Télès acquiesça et d’un large mouvement de bras elle désigna toute la forêt. Elle n’était pas tout à fait seule, la forêt et sa faune lui tenaient compagnie. L’Ondine lui écrivait quelques questions courtes au creux de sa main. Où il vivait, Ce qu’il y avait en dehors de la forêt, si lui aussi était tout seul… Chacun avait tant de question et pourtant si peu de temps… Le soleil commençait déjà à se coucher lentement et Télès savait bien qu’il finirait par partir, qu’elle le veuille ou non…En quelques heures seulement, l’Ondine s’était attaché à Léo. Elle aimait entendre sa voix, elle aimait le voir sourire, elle aimait sa peau si douce sous ses doigts, elle l’aimait, tout simplement. -Il va bientôt faire noir, dit lentement Léo en regardant le ciel, il va falloir que je rentre. Le visage de Télès se fit triste et grave. Elle ramena une fois de plus ses bras sur sa poitrine, se referma sur elle-même en fermant fermement les yeux. S’il devait partir maintenant elle ne voulait pas le voir. C’était déjà assez dur comme ça… -Télès…Télès, regarde moi s’il te plait… L’Ondine s’exécuta. Ils se regardèrent simplement dans les yeux, en silence, pendant quelques instants. Soudain Léo lui demanda doucement : - Je peux t’embrasser ? L’Ondine laissa transparaitre son incompréhension en penchant légèrement la tête sur le coté en haussant un sourcil. Embrasser ? Qu’est ce que c’était ? Elle remarque soudain que Léo avait approché son visage du sien et ne cessait d’avancer encore et encore. Instinctivement, Télès ferma fermement les yeux en reculant sa tête rapidement. Léo s’arrêta et sans bouger il lui chuchota tendrement : - Ne t’inquiète pas, cela ne fait pas mal… Sa voix fut comme envoutante aux oreilles de l’Ondine. Elle entrouvrit ses yeux verts ; son visage n’était qu’à quelques centimètres du sien et doucement, très doucement, Léo s’approchait… Il avait fermé les yeux, Télès ne bougeait plus. Il lui a dit que cela ne lui ferait pas mal et elle lui faisait confiance. Elle sursauta légèrement quand elle sentit quelque chose de très doux se poser sur ses lèvres mais rapidement, elle trouva cela…agréable…C’était un peu sec par endroit mais tellement doux à la fois ! Elle sursauta une nouvelle fois quand quelque chose d’humide caresser les lèvres. Cela chatouillait un peu mais c’était toujours aussi doux et agréable. Presque naturellement, elle entrouvrit légèrement sa bouche pour pouvoir approfondir le baiser. Un flot d’émotion inconnue jusque là, la submergea. Pour rien au monde elle n’aurait interrompu ce moment, rien. Le sentir près d’elle, sentir sa peau sur la sienne, ce simple contacte la rendait folle de bonheur. Elle ne sait plus combien de temps cela dura mais Léo fini par rompre le baisé. Ils étaient maintenant front contre front, à profiter de la présence de l’autre, simplement. - Tu vois, cela ne faisait pas mal…chuchota malicieusement Léo dans un sourire. Télès lui rendit son sourire en caressant du bout des doigts la joue du jeune homme. Comme à regret Léo fini par se relever affichant un autre sourire, mais un sourire où se cachait une sorte de tristesse, de regret…L’Ondine le regarda une dernière fois puis détourna les yeux, ne voulant pas le voir s’éloigner d’elle. Elle entendit seulement les pas s’éloigner accompagné de un ou deux aboiements puis de nouveau le silence. Elle ne le revit plus jamais. L’Ondine peigne ses longs cheveux. Au bord du ruisseau, l’Ondine contemple le ciel et se souvient. Elle se souvient chaque jour, chaque minute, chaque seconde… L’Ondine se surprend quelques fois de toucher du bout des doigts ses lèvres sur lesquels semble être gravé le baisé. L’Ondine peigne ses longs cheveux et se souvient. Au bord du ruisseau, l’Ondine contemple le ciel et pleure en silence…
Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Arabella
Posté le 10/06/2008
Bon ca me fait chier, on me parler sur msn et on peut pas me laisser en PAIX pour lire....Faudrait leur expliquer la vie aux gens xD.<br />
Enfin bref. Est-un conte? Une fable? En tout cas, elle nous transporte. Certes c'est pas gore, c'est pas gnan-gnan, par rapport aux autres c'est vrai c'est plus doux, plus léger...On se casse moins la tête ( parfois ca fait du bien...même si on l'utilise pas trop). <br />
J'ai aimé, pas autant que "cache-cache", certes mais ca fait pas cul-cul la praline...On sent que tu étais dans ta période romantique à souhait. xD <br />
Il me rappelle un de mes textes qui mettait aussi en scène un être de l'eau et un homme. Enfin comment est l'Ondine? Physiquement, je veux dire. Est-ce une femme ( si oui comment est-elle) ou une créature faite d'eau...ou autres...Tu parles de cheveux " couleur algue"...Pas courant. Enfin perso, les miens ne sont pas comme ça. <br />
L'idée de parler d'une créature mythologique ( je crois non?) est super. Comment un simple homme pourrait-il rivaliser avec une divinité. Ces échanges Humain/ Divin m'ont toujours passionnée ( Arabella a une pensé pour Hercule...Le disney...Ne soyons pas inculte.) La tristesse de l'Ondine et le fait que cela se finisse mal rend la chose mieux...moins histoire à l'eau de rose. J'aime.<br />
Pourquoi écris-tu au présent. Est ce un choix parce que tu trouves que c'est plus vivant? parce que le passé simple et l'imparfait c'est pas ton truc...Pourtant je trouves que c'est plus facile d'écrire les textes avec les temps du récit, mais c'est ton choix et je l'aime bien. Ca passe tout a fait...Et je voulais te le demander. J'ai vraiment du mal à écrire au présent ( ...Jtrouve ca compliquer...la honte).<br />
Bref, très bien aussi. J'aime beaucoup.Reponse de l'auteur: OUF ! j\'ai toujours eu peur que les gens trouve ce texte gnian gnian ^^\"\r\nMais encore une fois, me voila rassuré ^^\r\nCerte, j\'étais dans une période assez...comment dire...\"j\'aime tout le monde\" ^^\" \r\nJe sais pas si on peux la qualifié de fable ou de conte...c\'est pour sa que je la qualifie de nouvelle tout simplement ^^ ( réponse de gars qui veux pas trop ce casser la tête je sais ^^ )\r\nJe suis resté très flou dans la description de l\'Ondine pour que chacun se face sa petite idée du personnage. Sinon pour ce qui est de sa couleur de cheveux, je ne l\'ai pas pris au hasard. Je me suis basé sur un de mes livre préféré \"l\'encyclopédie du merveilleux, les êtres de lumière \" qui est, comme son nom l\'indique une encyclopédie mais sur tout les esprits, personnage mythologique et personnage de légende ( si tu adore ce genre de chose vraiment ce bouquin, c\'est l\'équivalent de la Bible ^^) Donc dans ce livre je suis tombé sur \" Les Ondines\" en gros c\'est écris \"qu\'elles apparaissent sous forme humaine, vétu et impatiente de tenter par leur artifices \" j\'ai juste repris l\'idée de la forme humaine. Je trouvais que rendre le personnage muet, doté d\'une petite timidité et qu\'elle soit nue donnerais plus de poésie à la chose. \r\nEt le fait que j\'ai écris au présent...Je ne saurais pas trop te l\'expliquer. En faite ça viens vraiment tout seul ^^\". une fois sur deux c\'est au présent ou à l\'imparfait. En faite je me rend compte que quand j\'écris au présent c\'est quand je me sens autant impliqué que mon personnage, me sentant concerné j\'écris alors au présent, quand c\'est une histoire plus fantaisy c\'est de l\'imparfait. Je pense que c\'est comme ça que je fonctionne après mais là c\'est limite du subconscient ^^. \r\nSi t\'as besoin de p\'tites astuces pour écrire au présent je ferais de mon mieux pour t\'aider ^^\r\nMerci encore pour tes commentaires !!! ^^\r\nBisous
La Ptite Clo
Posté le 28/10/2007
--"
"gnan-gnan"...mais c'est très bien Katounet! En tout cas moi j'adore (et je sais que tu vas dire que j'aime trop les trucs gnian-gnian mais bon...)
biyouuu 
Reponse de l'auteur: ça ne m\'ettone même pas que ça t\'ais plut ^^\r\nTu es si prévisible ^^\r\nMerci d\'avoir lu Clo \r\nbisous ^^
Sunny
Posté le 02/09/2007
Bah, en fait, je suis un peu de ton avis ^^"
Mais bon, c'est pas mal quand même. :) 
Reponse de l'auteur: Les trucs d\'amour c\'est pas trop mon genre...J\'ai voulu essayer et voila le résultat...^^\"\r\nMerci d\'avoir lu^^
Vous lisez