Sonnet 4

Par Yvaine

Reviens-moi, Ulysse –

Les temps sont longs et sombres ;

Et aucun nostos n'a de sens

Si le guerrier n'a pas de foyer.

 

Ne m'entends-tu pas supplier ?

Ne m'entends-pas pleurer

Loin de toi, loin là-bas

Seule, oubliée ?

 

On aurait dû chanter Ulysse et Pénélope

Le roi rusé et la reine généreuse

Mais les rêves d'enfants se sont évanouis.

 

Les seuls souverains qui seront chantés

Sont la terre, la mer, le destin, Ulysse

Et aucune place pour celle qui les a écoutés pleurer. 

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
M. de Mont-Tombe
Posté le 24/09/2022
Salut ! J'aime beaucoup tes sonnets, c'est une très bonne idée de reprendre l'Odyssée en poésie et du point de vue de Pénélope. Je me demande combien de sonnets tu comptes écrire sur le sujet, parce que pour moi ce n'est pas une source inépuisable et le ressassement est très vite arrivé.
Yvaine
Posté le 24/09/2022
Hello M. de Mont-Tombe !
Merci beaucoup pour ton commentaire, je suis ravie que ces sonnets te plaisent !
J'ai écrit dix sonnets sur Pénélope, un pour chaque année du nostos d'Ulysse.
Vous lisez