rrrrrRRRRRrrrrr

Par Renarde

rrrrrRRRRRrrrrr

Courir.

Les poumons en feu, le cœur prêt à lâcher. Ne pas s’arrêter. Courir.

Le ronronnement guttural s’intensifie. Devient grondement. Puis explose.

Il plonge en avant. Se réceptionne sur sa main blessée. Hurle.

Le souffle ardent le manque d’un cheveu.

Il avance courbé et se cache à l’angle d’un immeuble. Si ses calculs sont exacts, il lui reste une dizaine de minutes pour trouver un plan. Il ne peut compter sur personne. Et pour cause…

Un œil en arrière. Le bus à impériale dans lequel il s’était réfugié réduit à l’état de cendre. Comme le reste.

En face de lui, un panneau publicitaire. The finest seafood in London. Il n’a jamais appris l’anglais. Il ignore ce que ce homard goguenard cherche à lui vendre, mais il reconnaît un mot. London. Il n’a pas rêvé. Il a bien été catapulté à Londres.

Du délire. Du pur délire.

Qu’a-t-il répondu à Marc ?

Il se retourne. Une porte. Tente de l’ouvrir avec l’énergie du désespoir. Fermée. Comme les autres. Impossible de se réfugier à l’intérieur d’un bâtiment. Il est condamné à courir. Encore.

Combien de temps avant que l’armée n’intervienne ? Combien de temps avant que quelqu’un, quelque part, se réveille. Constate que le Royaume-Uni ne compte plus âme qui vive. À part lui. Et elle.

rrrrrRRRRRrrrrr

Déjà ?

Courir.

S’il en réchappe, il se met au sport. Il ne sent plus ses jambes. Le point de côté s’accentue. Il maudit le manque d’exercice, les kilos en trop, l’alcool.

Elle ne le lâche pas, ne lui laisse aucun répit. Il faut qu’il avance.

Qu’a-t-il répondu à Marc ?

L’enfer se déchaîne à nouveau. La chaleur fait fondre l’acier.  Les arbres s’embrasent, allumettes géantes dans un paysage calciné. L’odeur de brûlé sature l’atmosphère.

Elle joue avec lui. Il en a la certitude.

Il longe un grand magasin en se tenant les côtes. Il doit reprendre son souffle. L’air glacé de janvier lui arrache la gorge.

Il aurait dû dessaouler. Se souvenir. Mais la dernière phrase manquait.

Il ose un regard en sa direction. Sublime, il admet. Les écailles mordorées, le port altier. Son œil reptilien se pose sur lui. Elle lève les ailes et décolle d’un geste puissant avant d'atterrir sur le bâtiment d’en face. Elle gonfle le poitrail.

rrrrrRRRRRrrrrr

Courir.

Il se réfugie dans une galerie marchande tandis que le décor fond. Le crépitement des flammes l’enveloppe. Il est au cœur du brasier. La chaleur le fait suffoquer.

Qu’a-t-il répondu à Marc ?

Il fouille, se concentre. Ses dernières paroles lui échappent toujours.

Manger sainement ? Appeler plus souvent sa mère ?

Non, ça ne colle pas.

Il s’assoit, pris de nausées. Il ne pourra pas fuir éternellement.

Qu’a-t-il répondu à Marc ?

 

oOo

 

— T’es sérieux ? Tu vas survivre comment ? Tu sais même pas allumer un feu ! s’esclaffe Marc en lui tapant dans le dos.

Il boit une gorgée de champagne bon marché et regarde son ami.

— Elle s’en chargera, je suis un homme moderne.

Marc rit de plus belle et manque de s’étaler.

La musique change. Une partie des convives lève les yeux au ciel. L’autre se rassemble à la queue leu leu et danse en traitant les premiers de rabat-joies.

Il s’éloigne. Le serpent humain le frôle ; agglomérat aviné de trentenaires hilares et désinhibés. Il n’est pas à sa place. Il ne l’a jamais été parmi la foule.

— Tu vas finir par t’embêter sur ton caillou, non ? continue Marc.

— Je ne vise pas la version minuscule et paumée au milieu de l’océan. Plutôt immense et dotée de tout le confort moderne.

Claire s’approche en ondulant. Il n’y a qu’elle pour danser de manière lascive sur une bande-son pareille. Elle se colle à Marc, les yeux brillants, avant de repartir en lui jetant des œillades suggestives.

— J’ai déniché la deuxième partie de ton souhait, affirme-t-il en vidant sa flûte. Parfaite pour toi. Une vraie allumeuse.

Marc pouffe, fier de sa trouvaille.

Il s’éloigne de son ami, des invités, du bruit. Il déteste Nouvel An. Ces sourires factices, cette bonne humeur forcée. L’année prochaine, il restera seul, c’est décidé.

Marc le rejoint, son verre à nouveau plein.

— Je viens de capter un truc fondamental, annonce-t-il avec l’air sérieux des gens bourrés. Quand tu m'as sorti « me retrouver sur une île déserte avec une créature de rêve », c’est un vœu en fait. Pas une résolution. Et je suis pas un négie. Un génie. Tu dois faire une résolution, ajoute-t-il en louchant sur son index tendu. C’est la règle.

— On dit « prendre une résolution », soupire-t-il.

Les idées ne manquent pas, toutes plus déprimantes les unes que les autres. C’est d’un coach qu’il a besoin, pas de projets intenables. Quelqu’un qui le pousse en avant, coûte que coûte.

La musique s’arrête. Soudain, c’est l’ébullition.

Claire insiste pour égrener les chiffres de sa voix de crécelle. Le reste suit, vociférant le compte à rebours comme si leur vie en dépendait.

- 10… 9… 8…

- Au moins une bonne résolution, hurle Marc

- 7… 6… 5…

- T’es lourd.

- 4…. 3… 2…

- Allez ! s'entête Marc.

- 1…

- Comme chaque année, lâche-t-il en haussant les épaules.

 - BONNE ANNÉE !

- Me mettre à courir.

 

rrrrrRRRRRrrrrr

 

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Elodie
Posté le 07/01/2020
J'ai adoré! Quel rythme!! Ta nouvelle m'a tenue en haleine jusqu'au bout grâce à cette narration entrecoupée! Ton écriture me plaît vraiment, bravo et merci!
Renarde
Posté le 07/01/2020
Coucou Elodie,

Merci beaucoup pour ton gentil commentaire ! Tu viens d'égayer ma journée ^_^
Captain
Posté le 31/12/2019
Ah Ah ! Rêver d’île déserte et se retrouver dans un Royaume-Uni post-apocalyptique dépeuplé, c'est ballot !
Je le note et ne ferais pas de vœux, sait-on jamais, toute parole étant déformable à volonté !
Renarde
Posté le 31/12/2019
Coucou Captain,

Effectivement, c'est ballot ;-)

Merci pour ton commentaire et bonne année !
Codan
Posté le 31/12/2019
Quelle couverture trompeuse ! En tout cas, le rythme est bien mené, bien angoissant à souhait, et cette chute ! C'est terrible de détourner ses souhaits de cette manière. Je vais faire attention à ce que je souhaite moi, maintenant !
Renarde
Posté le 31/12/2019
Coucou Codan,

J'avoue, l'image de couverture m'a bien fait rire ;-)

Merci beaucoup pour ton commentaire !
AudeYet
Posté le 30/12/2019
Salut Renarde!
Elle est juste géniale ta nouvelle! Le rythme est vraiment excellent et c’est terrrrRRRrrrriblement bien écrit ! J’ai tremblé, couru et angoissé avec ton personnage! J’avais l’impression d’être projetée au cœur d’une scène d’apocalyptique! Et je me demandais en riant intérieurement : mais qu’a-t-il pu souhaiter pour en arriver là?! Merci pour ce très bon moment de lecture!
Renarde
Posté le 31/12/2019
Coucou AudeYet,

Merci beaucoup pour le compliment, ça me va droit au cœur !
Mart
Posté le 30/12/2019
Excellent ! xD
Il aura son sport ! Par contre, la "créature de rêve" n'est pas exactement comme il se l'imaginait en disant ça, je pense x).
J'ai beaucoup aimé le rythme de ta nouvelle. Donner le résultat avant l'énoncé marche bien vu qu'on connaît tous le thème du concours.
Renarde
Posté le 30/12/2019
Coucou Mart,

Qui sait, il voulait peut-être vraiment un dragon (abus de GoT)... Mais du coup, peut-être pas cette version-là ;-)

Merci beaucoup pour ton commentaire !
Eresia
Posté le 29/12/2019
Coucou Renarde !

J'aime beaucoup cette nouvelle ! Contrairement aux autres, c'est pas "l'allumeuse" qui me fait rire mais "la créature de rêve" (mais ce doit être mon petit côté misandre, l'idée qu'un rustre paie ses paroles... :p)

Merci pour cette jolie lecture !
Renarde
Posté le 29/12/2019
Coucou Eresia,

L'allumeuse est un clin d’œil au roman de Liné "Avant les Cendres", du coup je pense que cela fait sourire ceux qui l'ont lu (enfin, sourire, c'est vite dit vu le contexte...). D'ailleurs, je te conseille vivement cette histoire si ta PAL te le permet !

Merci pour ton gentil commentaire !
Eresia
Posté le 29/12/2019
Oh, ma PAL me permet beaucoup de choses, c'est mon emploi du temps qui est plus difficile à convaincre :( Mais je note ; je ne doute pas que Liné fasse des merveilles ! :p
Fannie
Posté le 29/12/2019
D’après la couverture, j’ai pensé que j’allais rencontrer un gentil dauphin. Ben non !  :-)
En suivant ton protagoniste, j’ai eu peur pour lui et j’ai presque ressenti ses symptômes. (En effet, pour moi, courir plus de trente secondes est un exercice difficile). J’aime bien ce leitmotiv « Qu’a-t-il répondu à Marc ? ».
C’est une très bonne idée d’avoir mis la scène explicative à la fin, et la chute est excellente. Vraiment, le « destin » fait des interprétations tordues.
Quelques remarques :
— Si ses calculs s'avèrent exacts [Comme le verbe « avérer » comprend le radical de « verus » (« vrai » en latin), la plupart des grammairiens considèrent comme incorrectes les expressions « s'avérer vrai, faux, exact, inexact ».]
— en traitant les premiers de rabat-joies [N.B. En grammaire classique, « rabat-joie » est invariable. Je ne sais pas si tu as volontairement appliqué la règle énoncée dans les rectifications orthographiques de 1990.]
— Il déteste Nouvel-An [Je mettais aussi un trait d’union jusqu’à ce que je m’aperçoive qu’on ne le trouve pas dans les dictionnaires ni les ouvrages de grammaire. Helvétisme ? Ancienne graphie ? On ne le saura sans doute jamais.]
— C’est d’un coach qu’il a besoin [d’un entraîneur, peut-être ? (pour éviter un anglicisme)]
Renarde
Posté le 29/12/2019
Coucou Fannie,

Merci beaucoup pour ton commentaire et tes corrections !

Tu m'apprends quelque chose pour "avérer"... Effectivement, c'est un pléonasme du coup. Je vais changer pour le verbe "être".

Pour "rabat-joies", j'ai fait des recherches (mes deux correcteurs orthographiques se contredisaient) et j'ai choisi la version récente.

Pour "Nouvel-An", je l'ai toujours vu écrit comme cela, mais c'est faux. Je vais corriger, merci.

Pour Coach, c'est effectivement un anglicisme, mais aucune traduction française ne me convient. Ce mélange d'entraîneur et de mentor n'a pas d'équivalent en français (ou alors je n'ai pas trouvé).

Un grand merci pour tout !
Fannie
Posté le 29/12/2019
Je t'en prie, Renarde.
Pour les calculs, j'ai oublié de proposer une solution. On peut aussi dire « se révèlent exacts ». :-)
ChachaLaBaveuse
Posté le 29/12/2019
C'est parfait dans ce format de faire monter l'angoisse comme ça. La course poursuite expliquée en toute fin de deuxième partie et les résolutions qui mêlent plaisanterie et réalisme donnent un récit très riche et haletant. J'ai adoré ma lecture
Renarde
Posté le 29/12/2019
Coucou Chacha,

Merci beaucoup pour ton gentil commentaire !
Verdelaine
Posté le 28/12/2019
Je dois dire que j'ai été toute perturbée au début par la structure très particulière de ce texte : très saccadée, dans l'essoufflement et l'incompréhension totale. Le flash-back m'a fait du bien et m'a permis de reprendre ma respiration avant de finir et de finalement comprendre. C'est étonnant et, arrivée à la fin, je comprends cette découpe. Reste que j'ai beaucoup aimé ton interprétation du thème, c'était très chouette à lire et très prenant !
Renarde
Posté le 29/12/2019
Coucou Verdelaine,

L'effet était voulu, et je suis ravie que tu l'aies perçue comme tel !

Merci beaucoup pour ton commentaire !
Dédé
Posté le 28/12/2019
J'étais accroché à mon ordi comme une moule accrochée à son rocher. JE VOULAIS SAVOIR !

C'était tellement bien pensé de commencer comme tu l'as fait. Ca donne un côté WTF! assez intriguant et on sait que l'explication viendra après. Tellement pas déçu par la chute !

Il faut vraiment faire attention à ce que l'on souhaite…

Merci pour ces barres de rire et ce bon moment de lecture ! :)
Renarde
Posté le 28/12/2019
Coucou Dédé,

Contente que la structure un peu particulière de ma nouvelle ait fonctionné ! J'avais envie de commencer directement par les ennuis.

Un grand merci pour ton commentaire <3
Jupsy
Posté le 26/12/2019
Ah la la si la résolution manque de précision, ça ne peut pas bien se passer. Il faut faire attention à chaque terme sinon il va falloir s'improviser sorceleur pour survivre ! Enfin au moins, il s'entraîne pour un marathon, ça lui fera du bien.

J'aime bien le découpage. D'abord la survie, ensuite l'explication. A chaque fois qu'il s'est demandé ce qu'il a dit à Marc, je souriais. Je me disais, toi, t'as dû vouloir faire une blague ou mal choisir tes mots... Au final c'est la deuxième option ! Je pense que dans ce concours de nouvelles, on retiendra que le sens figuré est à enseigner au génie ou au destin !

Beau travail !
Renarde
Posté le 26/12/2019
Coucou Jupsy,

Et oui, vœux ou résolutions, mieux vaut faire attention au choix des mots ;-)

Merci pour ton commentaire !
Lohiel
Posté le 26/12/2019
Coucou Renarde !
Excellent... Il y a plusieurs bonne histoires dans ce concours du Nouvel An, le choix est difficile, mais la structure de celle-ci est vraiment originale. Très bien rythmée, déjà. Et l'art de la chute, absolument maîtrisé... j'ai jubilé :-))
Bon réveillon à toi et à tes proches !
Renarde
Posté le 26/12/2019
Coucou Lohiel,

Oh, merci pour ton commentaire, ça me touche !

Et très bonnes fêtes de fin d'années à toi et à tes proches également <3
Lucchiola
Posté le 25/12/2019
Haha, sur une île déserte avec une créature de rêve, il aurait fallu être plus précis mon mignon ! XD Les Iles britanniques sont charmantes, mais pas terrible niveau météo... Quand à la créature de rêve, il aurait pu se retrouver avec un pokemon, tant qu'à faire ! J'ai bien rigolé !

"Il déteste Nouvel-An." : je pense qu'il manque "le"
Renarde
Posté le 26/12/2019
Oui, à choisir une île, je serai plus partie sur les Maldives perso...

Pour Nouvel-An, c'est comme pour Noël chez moi. Fêter Nouvel-An, fêter Noël, je ne mets jamais de préposition devant... Encore un helvétisme ?

Merci pour ton commentaire !
Lucchiola
Posté le 26/12/2019
Ah oui, peut-être bien ! Mes excuses alors ! *courbette*

En ce qui concerne la géographie, je suis d'accord avec toi. Maldives, Seychelles, Tahiti... Du soleil, que diable !
Rimeko
Posté le 25/12/2019
Effectivement, ce perso aurait mieux fait de s'abstenir, avec ses résolutions XD
(Haha, l'allumeuse XDD Je me suis demandé un instant si c'était fait exprès, mais c'est trop beau pour être un hasard)
Tu sais entretenir ton suspens en tous cas, pendant toute la scène de fuite (super bien décrite d'ailleurs) je me suis demandé ce qu'il avait bien pu dire à ce fameux Mark...
Renarde
Posté le 25/12/2019
Oui, l'allumeuse c'est fait exprès, quand-même ;-)

Merci beaucoup pour ton commentaire !
Rachael
Posté le 25/12/2019
Une créature de rêve sur une île déserte... la réalisation est vraiment bien trouvée ! (et la référence à l'allumeuse est trop drôle).
J'ai bien ri en lisant ta nouvelle, très réussie ! Merci pour cette lecture tonifiante !
Renarde
Posté le 25/12/2019
Merci beaucoup pour ton commentaire Rachael, contente que la lecture t'ait plue !
Isapass
Posté le 24/12/2019
Oh très bien trouvé le truc de l'allumeuse XD. J'ai cru que, l'ivresse aidant, il avait demandé un dragon, mais en effet, ça aurait été un vœux, pas une résolution (je ne suis donc pas la seule à m'être posé la question en lisant le sujet).
En tout cas, c'est réussi : il court !
Tres sympa
Renarde
Posté le 25/12/2019
Souhaiter un dragon ? Ado, je crois que j'aurais pu en fait XD.

Merci beaucoup pour ton passage et ton commentaire !
peneplop
Posté le 24/12/2019
"Je viens de capter un truc fondamental, annonce-t-il avec l’air sérieux des gens bourrés. " : mais c'est tellement ça !

Hey, j'ai vraiment eu l'impression d'avoir un point de côté en te lisant. C'était drôlement bien écrit ! Je me suis laissée prendre par la course contre la montre que semblait vivre ton personnage. Le petit retour en arrière, c'est drôlement malin aussi !

Toi c'est "rrrrrrRRRRRRRrrrrrrr", moi c'est "Driiiiiiiiiing" :D
Renarde
Posté le 24/12/2019
Oui, notre nouvelle a plusieurs similitudes ! Dont te passer l'envie de faire des souhaits notamment XD

J'ignore lequel de nos deux personnages survivra le plus longtemps à ses résolutions ;-)

Merci pour ton commentaire !
ludivinecrtx
Posté le 23/12/2019
Coucou Renarde !!

Ahah quel humour !! On a beaucoup de suspense au début ! Une invasion zombie ? Première explication qui ai venu lol

Ahaha et ce retour en arrière !! Qu'est ce qu'il lui serait arrivé s'il n'avait pas souhaité de courir plus mdr. Je ne voudrais pas être à sa place mais ça m'a bien fait rire !!

Il a eu ce qu'il voulait une créature de rêve sur une île déserte !! Ahah cette chute hihi

C'est le contraire de celle de une passe miroir pour le même concours !!
Renarde
Posté le 23/12/2019
Coucou ludivinecrtx,

C'est ça que j'adore avec ce pitch de départ : tout le monde ou presque est parti sur quelque chose de différent. Tu as des fins heureuses, malheureuses, de l'émotion, de l'humour, de l'horreur, bref, toutes les nouvelles sont différentes et c'est génial.

Merci beaucoup pour ton commentaire !
UnePasseMiroir
Posté le 23/12/2019
Coucou rrrrRRRRenarde !
C'est génial ce texte XD J'adore le suspense au début et le retour en arrière qui explique pourquoi le personne s'est retrouvé dans cette situation ! C'est en même temps inquiétant et drôle, bref très bien géré. Je compatis pour ce pauvre personnage qui n'est pas doué en anglais XD
Le « me retrouver sur une île déserte avec une créature de rêve » était hyper bien trouvé et la chute était épique !
Renarde
Posté le 23/12/2019
Coucou UnePasseMiroirrrrRRRRrrr ;-)

Contente que ce petit texte te plaise !

Merci beaucoup pour ton commentaire <3
GueuleDeLoup
Posté le 23/12/2019
Haha la double chute avec les deux voeux était parfaite! J'ai bien rigolé. On sent que tu étais inspirée <3

C'était très bea le coup de l'ile déserte!
Renarde
Posté le 23/12/2019
Coucou Loup,

Merci d'être venue faire un tour par ici et d'avoir laissé un commentaire !

Je pensais aux clichés habituels sur les vœux et l'idée m'a fait marrer. Toujours se demander ce qui pourrait arriver de pire ;-)
MLdlG
Posté le 23/12/2019
Salut Renarde,
c'est presque dommage qu'il faille 150 caractères minimum (même si j'approuve et comprends la raison ;)) pour faire un retour. J'aurais bien fait un truc lapidaire du genre.
Rapide, incisif, percutant et terrrRRRrrriblement drôle !
bravo !
Renarde
Posté le 23/12/2019
Coucou MLdlG,

Ah oui, pour le coup, je comprends la frustration des 150 caractères ;-)

Merci beaucoup pour ton commentairrrRRRRrre !
Gabhany
Posté le 23/12/2019
COucou REnarde !
Oh c'était excellent ce suspense au début et ce retour ensuite au moment plus calme, pour découvrir le pourquoi du comment, c'est super bien fait !
J'adore l'humour noir, la réf à Avant les Cendres et la créature de rêve ! Bravo !
Renarde
Posté le 23/12/2019
Coucou Gabhany,

Contente que la référence et l'humour aient fonctionné !

Merci pour ton passage et ton commentaire <3
Liné
Posté le 23/12/2019
Hahaa excellent ! De l'humour noir et incisif comme je l'aime... "une créature de rêve dans une île déserte", très bien trouvé ! et ce clin d'oeil au feu et à Claire, ralala... j'ai fondu !! Un grand bravo (et merci) pour ce texte très prenant !
Renarde
Posté le 23/12/2019
Coucou Liné,

Ouf, je suis contente que mon clin d’œil ait fonctionné. Parce que "ma" Claire n'est pas franchement reluisante dans cette nouvelle.

Merci d'être passée et d'avoir validé du coup ^_^
Mary
Posté le 23/12/2019
Hahahaha bien joué Renarde, je l'avais pas vu venir XD Je sens qu'on va bien s'amuser dans ce concours !
Tu vois, je cherchais un truc avec Londres, l'Angleterre, améliorer son anglais, tout ça. J'avais aussi pensé à deux amoureux qui se seraient dit "Nous deux seuls au monde", puis j'ai vu que la madame avait un tempérament de feu. Je me suis laissée embarquer, et j'ai bien rigolé !
Bien bien trouvé !
Renarde
Posté le 23/12/2019
Coucou Mary,

Clair qu'avec un thème pareil, il y a de quoi s'amuser !

Et ravie de t'avoir fait sourire, c'était le but ;-)

Merci pour ton commentaire !
CorinneChoup
Posté le 22/12/2019
Ah ah j'adore !
Ce suspens jusqu'au bout !
Et la version "creature de rêve" ^^ c'est excellent !
J'ai beaucoup aimé te lire, c'est très fluide. Et j'ai beaucoup aimé les 2 ambiances entre le moment où il court et la soirée
La concurrence est rude :)
Renarde
Posté le 23/12/2019
Coucou CorinneChoup,

Pas de concurrence sur PA (en tout cas, pas pour moi), juste une saine émulation. Ou un bon gros délire collectif en l’occurrence ;-)

Merci beaucoup pour ton gentil commentaire, je suis contente que cette courte lecture t'ait plue.
Vous lisez