Psychothérapie

Par Emejie

Les monstres souffrants montèrent des profondeurs

De leurs corps agités giclait la puanteur

Leurs gueules émettaient des abois inaudibles

Borborygmes gluants et incompréhensibles

 

Impatients de jouir de leur liberté

Dans d’étroites issues se coinçaient par paquets

Entre les rêches pieds des immondes géants

Seuls les minuscules ressortaient du néant

 

Ils gonflaient s’étiraient profitaient de l’espace

Et des émois bloqués masquaient ainsi la masse

Verrou au portillon des affres indicibles

Des mémoires refoulées des douleurs sensibles

 

Un par un accueillis choyés apprivoisés

Sincèrement aimés consolés pardonnés

Les dragons effrayants gris pestilentiels

Se firent papillons déployèrent leurs ailes

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Roxy
Posté le 10/06/2021
Re,

Sujet très épineux que la psychothérapie. J'aime beaucoup les images que tu donnes. Encore un très joli texte !
Je dois avouer que je l'aurais traité différemment mais j'aime beaucoup ta vision des choses.
Emejie
Posté le 10/06/2021
Je re-mercie sincèrement et salue ta fidélité !
Vous lisez