Prologue - narrateur 2

   518 jours que je suis là. Dix-sept mois. Un an et cinq mois. Peut-être que je devrais calculer combien d'heures ça fait, ça m'occuperait un petit moment. Et si je m'étais trompé ? Et si j'étais rien qu'une fois resté inconscient pendant plus de vingt-quatre heures et que j'aie oublié un jour ? Ce n'est pas la première fois que j'y pense. Parfois, je me dis que je trouverai bien un calendrier avec la date quand je sortirai et je pourrai calculer à partir du jour où je suis arrivé ici. Celui-là, je m'en rappelle bien. Mais je ne sais pas si je finirai par sortir. Je n'y crois plus vraiment.

   Je me suis habitué à ces quatre murs en béton, la porte blindée entaillée d’une petite trappe qui ne s’ouvre que de l’extérieur, mon lit en ferraille qui ne ressemble plus trop à un lit, le lavabo tout tordu, les toilettes jamais lavées. Tout est en ferraille. À l'exception de l'écran de télévision qui est accroché dans un angle, l'unique objet resté intact. Ce n'est pas vraiment une télé mais il s'agit de mon seul contact avec ce qui se passe en dehors de ces murs. Pas de fenêtre vers l'extérieur. Et cette ampoule qui clignote depuis des semaines et qui va bientôt s'éteindre. Est-ce qu'on viendra me la changer ? Est-ce que je serai sorti d'ici-là ? Est-ce que les autres m'auront libéré ? Est-ce qu'ils me cherchent seulement ?

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
annececile
Posté le 11/04/2020
La, on est loin de Marina et de son jardin - et de sa liberte! On sent bien l'angoisse du detenu... juste une phrase que tu pourrais alleger "Parfois, je me dis que je verrai bien quel jour on sera le jour où je sortirai et je pourrai calculer à partir du jour où je suis arrivé ici." La phrase tourne un peu en rond avec la repetition du mot "jour".
Schumiorange
Posté le 11/04/2020
Oui, le changement de décor est voulu, même si la transition est brusque.

Merci d'avoir relevé la répétition, je vais modifier ça. C'est vrai que trois fois "jour" dans la même phrase, ça commence à faire…

Bonne lecture pour la suite !
annececile
Posté le 11/04/2020
La transition brusque est tres bien a mon avis!
sifriane
Posté le 14/01/2020
bonjour schumoirange,
Certes très court mais efficace et bien rythmé, un brin anxiogène.
On aimerait bien savoir qui parle..
Ou tout cela va-t-il nous mener? bravo pour le suspense jusqu'à présent
Schumiorange
Posté le 16/01/2020
Salut sifriane !

Merci pour ton commentaire, ça me fait très plaisir !
En effet, on se demande bien qui parle… Et il va falloir attendre un peu avant de le savoir ; )

En espérant que la suite te plaise tout autant !
Renarde
Posté le 09/11/2019
Court mais efficace ce deuxième prologue ! Cela ajoute du mystère au mystère.

Qui parle ? Qui sont ces "autres" ? Pourquoi est-il enfermé ? En tout cas, il y aurait de quoi devenir fou vu les conditions de détention. On ne peut que déduire que ce n'est pas une prison "classique". Ou alors dans un pays où les droits de l'homme ne sont pas en vigueur...
Schumiorange
Posté le 10/11/2019
Salut Renarde ! Et merci pour ton commentaire !
Tu as bien raison, les droits de l'homme ne sont clairement pas respectés là où il se trouve…
Pour le reste, il va falloir attendre un certain nombre de chapitres avant d'obtenir des réponses : )
Vous lisez