Prologue

Notes de l’auteur : Avis aux lecteurs, le prologue vient d'être entièrement réécrit et publié en deux parties. Je remercie Une passe Miroir qui m'a aidé à tout remanier. J'espère qu'il vous plaira mieux ainsi.

Quand il n'eut plus assez d'hommes, quand les paysages flamboyants laissèrent place à des déserts arides, les humains eurent de nouveau besoin de moi. Ils avaient détruit ma planète, leur monde. Il n'y avait plus de mers ou d'océans, ils n'avaient laissé qu'une seule étendue de terre qui se perdait à l'infini dans des paysages tristes et vides. Cependant, la mère créatrice que j'étais ne pouvait pas laisser ce monde dans le chaos.


 

Je me devais de les sauver mais pour cela il fallait créer un nouvel ordre. C'est ainsi que je me décidais à venir sur terre, sous les traits d'une femme humaine. Depuis, on me connait sous le nom de Namon, Déesse de ce nouveau monde. Pour parvenir à mes fins, je me devais de créer une authentique harmonie entre les hommes et leur planète.


 

Dans ce but, je me mis alors à parcourir cette terre à la recherche de personnes aptes à m'aider à transmettre ce savoir. Ils devaient se montrer ouverts, sages mais aussi courageux pour que je puisse leur confier les trois énergies essentielles à la continuité de l'humanité et au renouvellement de leur planète. C'est alors que je fis la rencontre d'une fratrie d'orphelins, les trois frères Sirel. Avec eux, j'allais créer une nouvelle ère prospère et heureuse. Du moins c'est ce que j'espérais.


 

Je m’étais intéressée à Enki, Dazi et Heph pour leurs caractères vertueux et paisibles. Ma première idée fut donc de s’appuyer sur leurs qualités pour créer un nouveau monde sain et salvateur. Après les avoir longuement observés, je me décidais enfin à me présenter à eux. Je les avais choisis pour leur confier, à chacun, une énergie cosmique qui leur permettrait de maîtriser les différents éléments de la vie.


 

A force d'échanges, j'eus un coup de cœur pour Enki. L'ainé des frères Sirel était passionné de philosophie et professeur des écoles. Autour de lui et de ses frères, il avait rassemblé une vraie communauté qui vivait en autarcie et dans le respect de la nature. Or, c'était cela que je voulais transmettre en héritage, l'amour de son prochain, l'amour de sa terre.


 

Je vous parle de lui mais ce qui nous intéresse le plus ici, c'est ce que je lui ai confié : Le don de Kalokagathia. Energie primordiale à toute vie qui influe sur le corps et l'esprit. Grâce à cela, je venais de lui conférer des capacités physiques et psychiques extraordinaires. Ensuite, ce fût au tour de Dazi.


 

Le cadet reçu le don du Physis. Médecin vivant grâce aux trocs et adepte des traitements naturels, je lui offris tout naturellement le pouvoir de maitriser la nature et la santé. Dazi était très doué pour influer sur la météo, sur la pousse des végétaux ou encore pour intervenir sur la guérison des êtres vivants. Recevoir cette énergie cosmique fut une évidence pour lui comme pour moi, il était fait pour cela.


 

Oh ! Mais j'allais oublier le petit dernier, Heph. Il s'en est passé des siècles depuis ma première venue sur terre. Excusez-moi, si je disgresse un peu. C'est un temps que j'aime me rappeler. Avec eux tout fut assez simple. J'aurais aimé qu'il en soit ainsi les millénaires suivants mais leurs descendants, les Siréliens, en ont voulu autrement. Cependant, nous n'en sommes pas encore là, alors reprenons ma trame solennelle, si vous le voulez bien !


 

J'offris donc la dernière des trois énergies cosmiques à Heph, l'Hylé. Elle lui permit de maitriser les matières telles que les métaux ou le charbon en interagissant avec elles. Fusions, mutations ou magnétisme, tout était possible à présent pour le forgeron et menuisier du village. Maintenant, ces trois frères, mes trois amis étaient prêts pour m'aider à reconstruire l'humanité.


 

Nous rêvions d'une nouvelle civilisation basée sur le respect de l'autre et de la terre réconciliant ainsi les humains avec leur patrimoine. Je ne les avais pas rendus immortels et ils ne désiraient pas l’être, nous nous devions juste d'utiliser nos pouvoirs et nos idéaux pour sauver la planète. Rien d'autre.


 

C'est ainsi que, courageusement, Enki commença à rassembler tous les peuples pour qu'ils puissent œuvrer tous ensemble dans un but collectif et non pour des communautés. A partir de là, nous venions de créer une seule nation, celle qui perdure encore aujourd'hui : Le Nouveau Monde.

Ensuite, j'arpentais les terres avec Dazi pour les replanter. Nous mîmes tout notre amour, créant de nouvelles prairies, des forêts mais aussi des lacs où ils feraient bon se baigner l'été. Nous rêvions d'un Eden, du paradis sur terre alors nous mîmes également en place de grandes réserves animales pour repeupler la faune. Cependant, cela ne suffisait pas à Dazi. Il s'attela alors à rechercher tous ceux qui étaient encore touché par les maladies de l'ancienne civilisation pour pouvoir les soigner et les guérir.

 

Vous savez, j'étais fière d'eux, de ce que nous faisions et il fallait que cela reste ainsi. Le don de télépathie d'Enki ne servit donc pas qu'à rassembler les humains mais aussi à les éduquer. Ils ne devaient pas retomber dans leurs travers, il fallait cultiver la terre raisonnablement, se servir de ses richesses avec parcimonie et non à outrance. Le pouvoir des frères n'était pas un puit magique intarissable mais une seconde chance, voilà tout.


 

Je cru longtemps que les choses resteraient ainsi pour toujours, mais j'ai été orgueilleuse ou trop confiante. Comme quoi la vanité peut aussi être divine. Pourtant, je croyais avoir pensé à tout ! Heph s'était occupé à récupérer des métaux pour les travailler et créer des cités fortes et prospères comme nous le souhaitions.


 

Au bout de dix années, les frères Sirel et moi avions posé les fondements d'une nouvelle humanité, soigné les populations, bâti des villes et rendu la planète à nouveau féconde. Que nous demander de plus, me diriez-vous ? En réalité, il restait le plus important, un héritage qui permettrait la continuité de nos idéaux. Des écrits ? Non, du moins pas assez. Des prières ? Encore moins. Non, nous avons seulement pensé à une formation politique.


 

Enki, Dazi et Heph, optèrent pour un système de conseil ministériel paritaire, régi par six personnes tirées aux sorts parmi les plus illustres penseurs, chercheurs ou professeurs de leurs générations. Heureusement, encore une fois, je pris la décision d'y mettre mon grain divin et leur imposèrent une surveillance. C'est ainsi qu'à l'aide des dons, nous nous sommes amusés à créer une nouvelle espèce vivante. Vous les connaitrez mieux sous le nom de Yeghes, gardiens de mon legs, guides du peuple.

 

Ni humain, ni tout à fait divin, ils furent inventés pour surveiller le nouveau monde et veiller à ce qu'on ne déroge jamais à l'unique loi que j’avais promulguée, la Namonienne. Aucun des descendants des frères Sirel ne devait faire partie du conseil ministériel du nouveau monde et personne ne devait se servir des pouvoirs pour faire basculer cette nouvelle ère.


 

Mon devoir était fini, j’avais réussi la tâche que je m’étais fixée et je pouvais rentrer. Cependant, avant de partir, je confiais une mission aux frères Sirel. Celle de propager leurs pouvoirs par l’amour, à travers leur descendance. Après mon départ, ils devaient guider les nouvelles générations grâce à mes dogmes.


 

Ils n’obtinrent pour seule aide que des amulettes, appelées telsmans, leur permettant de communiquer et de s’épanouir sentimentalement. C’était la seule chose matérielle que j’avais laissé au Nouveau Monde, le reste n’était qu’actes et paroles. Ces dernières n’étaient peut-être pas assez précises pour être respectées. Je vous laisse en juger par vous-même. En tout cas, une chose est sûre, il semblerait qu’il ne reste peu de chose de toute cela, trois mille ans après mon départ. Aurais-je de nouveau besoin de revenir pour sauver le monde ? Ça, on verra, je m’en réserve le droit en tout cas.


 

Si dans la naissance tu transmettras,

C’est dans l’amour que tu t’accompliras.

Afin de respecter l’équilibre des trois,

Toujours par ce nombre le peuple avancera.

Le monde n’a pas connu son salut,

Par groupe de trois, des descendants seront Elus.

En vous liant par vos telsmans,

L’amour servira de ciment.

Si de ton vivant tu n’as pas donné la vie

Dans la mort ton don sera transmis.

Si tu ne suis pas ton cœur,

Tu n’en sortiras pas vainqueur.

Par la haine tu créas une imprécation,

Par l’amour tu donneras de nouvelles générations.

 

 

 

 

​​​​​​*Namon, se prononce ainsi : Namone

 

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Magique
Posté le 15/05/2020
Bonjour,

Je trouve ce prologue vraiment très réussi. J'ai beaucoup aimé le point de vue adopté ! L'écriture est fluide.
J'ai noté quelques coquilles :
Il y a une faute « au tour » -> autour
J’enlèverai le « Enfin » au début du paragraphe suivant.
A partir là -> A partir de là
Puits magique -> puit magique
Bonne continuation et au plaisir de lire la suite !
ludivinecrtx
Posté le 15/05/2020
Bonjour magique et bienvenu par ici !!

Merci pour ton collègue et les coquilles ! J'espère que tu continueras 🙂
Alice Janes
Posté le 14/05/2020
Hellooooo...

J'ai beaucoup aimé le petit poème-prophétie de la fin. Très harmonieux et émoustillant, il donne envie d'en savoir davantage. Je sens que je vais avoir de quoi m'occuper pendant les prochains jours avec tous ces chapitres à rattraper pour bien comprendre l'histoire. Mais c'est intéressant de commencer par les pensées et les raisons de cette déesse qui visiblement est partie après avoir légué des pouvoirs aux frères.
Je me mets à la suite...tout de suite ;)
ludivinecrtx
Posté le 14/05/2020
Bonjour et bienvenue Alice :).

Oui je me suis dit rien de mieux qu'un poème pour résumé un peu les dogmes de mon monde ^^.

Oui, j'ai écrit beaucoup ! Je suis en pleine réécriture de mes premiers chapitres alors les commentaires m'aident beaucoup pour tout remanier.

Oui c'est ça, elle les a laissé se démerder !

J'espère que tu continueras et que la suite te plairas !
Kaldrya
Posté le 06/05/2020
Salut !
Lecture sympathique, même si j'ai quelques questions.
Tu dis qu'une divinité choisi trois frères pour leur donner des dons, mais ils semblent déjà en avoir, tu parles de télépathie (en tout cas, j'ai pas compris que c'était la déesse qui lui avait donné ce pouvoir.), donc ces trois frères, avaient-ils déjà des dons ? Si oui, se peut-il que les autres humains en est aussi ?
ludivinecrtx
Posté le 06/05/2020
Bonjour,

Non c'est bien la déesse qui leur donne des dons. Ils ont juste de grandes qualités que cherche la déesse pour pouvoir leur donner ses dons.

"Je les avais choisis pour leur confier, à chacun, une énergie cosmique qui leur permettrait de maîtriser les différents éléments de la vie."

"Je m’étais intéressée à Enki, Dazi et Heph pour leurs caractères vertueux et paisibles. Ma première idée fut donc de s’appuyer sur leurs qualités pour créer un nouveau monde sain et salvateur. "

"Enfin je vous parle de lui mais ce qui nous intéresse le plus ici, c'est ce que je lui ai confié : Le don de Kalokagathia. Energie primordiale à toute vie qui influe sur le corps et l'esprit. Grâce à cela, je venais de lui conférer des capacités physiques et psychiques extraordinaires. " Et ensuite grâce à cela il est devenu télépathe.
Eryn
Posté le 05/05/2020
Coucou !
Bon ça va me faire de la lecture tout ça !
Je trouve que c'est sympa, de commencer une histoire par un récit des origines et de comment la déesse a donné des pouvoirs et à qui.

Par contre, je t'avoue que j'ai un peu du mal à suivre, et je n'arrive pas à déterminer pourquoi. Est-ce que c'est trop long ? Est-ce le style ? Je ne saurai pas le dire, je me demande si cette partie ne gagnerait pas à être un poil plus courte, en allant plus à l'essentiel.

N'y a-t-il pas aussi une confusion (ou un paradoxe) : c'est une déesse, elle est donc par définition au-dessus des simples humains, mais en même temps elle s'inclut avec eux (je formule mal, tu vois ce que je veux dire ? ) elle dit "nous", comme si elle faisait partie de leur communauté, mais en s'incluant dans cette communauté, ne perd-elle pas ce qui fait sa divinité ? A moins qu'elle veuille réellement faire partie du monde humain ? Je n'en sais rien. Je vais attendre de voir la suite, après une telle entrée en matière, je critique sans doute un peu vite.
ludivinecrtx
Posté le 05/05/2020
Coucou,

J'ai déjà beaucoup raccourci cette partie car avant mon prologue comprenait aussi les chroniques mais dites différemment. J'ai un monde assez complet et difficile à étoffer du coup je pense pas pouvoir moins en dire déjà que je me sers des chroniques pour en rajouter ! Mais je note ton avis sur la longueur :).

Non je comprends mais c'est un partie prix, ma Déesse est jeune déjà, et elle veut vraiment se mettre au niveau des humais. Elle ne veut pas de culte etc et surtout pour elle, sans les trois frères et leur volonté rien n'aurait été possible. Elle vieille sur le monde humain et aimerait en faire partie oui :)
LysKrysler
Posté le 03/05/2020
Bonjour ! Le prologue est original, on ne s'attend pas à avoir le point de vue d'une divinité ^^ En tous cas, ça donne envie de découvrir la suite ! Au niveau des tournures de phrases, certaines me paraissent un peu familières pour une déesse, mais c'est peut-être juste moi ^^
ludivinecrtx
Posté le 03/05/2020
Oui je voulais avoir son point de vue.

Il faut savoir que ma Déesse est jeune bien qu'elle soit divine et je voulais la faire plus accessible.
LysKrysler
Posté le 03/05/2020
D'accord c'est pour ça alors ! C'est que dans ma tête pour moi les dieux et les déesses c'est toujours des entités hyper sages et tout et du coup ça fait bizarre d'en voir une parler comme ça, mais c'est tout aussi bien, il me faut juste un peu d'adaptation aha
Nascana
Posté le 19/04/2020
J'aime bien cette idée de nouveau monde. J'espère vraiment le meilleur pour les humains mais je crains aussi les dérives.

J'ai très envie d'en savoir plus sur ce nouveau monde.
ludivinecrtx
Posté le 19/04/2020
Bonjour et bienvenue Nascana !

Contente que l'idée te plaise. Oui il est là tout l'enjeu, comment vont s'entendre humains et sireliens.

J'espère que tu pourras prendre le temps de découvrir la suite. 😊
Gigi
Posté le 07/04/2020
En lisant certains commentaires, je me dis que mon esprit doit être vraiment étroit, car la seule chose qui m'ait vraiment frappé, c'est encore et toujours le fait que tout soit donné aux hommes. Aucune de ces 3 élus ne pouvait être une femme.
Si on met de côté, mon penchant féministe, je trouve ce début intéressant, car à trop vouloir réunir les peuples, on fini par créer des guerres.
ludivinecrtx
Posté le 07/04/2020
Bonjour Gigi et bienvenue !
Le prologue que tu as lu a changé depuis les derniers commentaires c'est pour cela !! Tu as la dernière version !

Ahaha j'ai mis 3 hommes élus mais ma déesse est une femme et puis les hommes de mon prologue ne sont pas les personnages principaux... C'est un vrai choix que les premiers soit des hommes, mais mon histoire est rempli de femmes au premier rang et qui sont loins d'être des potiches.

Et oui on finit par créer des guerres... Et voilà un enjeux de l'histoire 😉
Eldir
Posté le 19/02/2020
Bonjour, après avoir lu votre premier chapitre je me permet quelques remarques de formes :

- "Namon était là pour créer un nouvel ordre. Il permettrait" ==> on dirait que Namon était un peu gender fluid ;-)

- "les descendants d'Eph," il me semble qu'il manque un H.

- "Telsmans" ==> le mot apparaît tantôt avec une majuscule, tantôt sans majuscule.

- " Certains préceptes de la déesse Namon demeuraient cependant toujours intacts, aucun Sirélien ne pouvait faire partie du conseil ministériel et aucun ne devait utiliser ses pouvoirs à des fins pouvant faire basculer le nouvel ordre. " ==> je trouve que cette phrase détonne un peu avec le reste qui est plus élégant, je me permet une proposition : "Certains préceptes de la déesse Namon demeuraient cependant intacts, aucun Sirélien ne pouvait faire partie du conseil ministériel et l'usage des pouvoirs à des fin personnelles restait prohibé".

Et maintenant j'aurais des remarques ou des question sur le fond :

"Être l'élu n'était pas héréditaire, les pouvoirs suprêmes se transmettant, sans influence familiale, au hasard dans la lignée." ==> cette phrase me semble contradictoire, comment un pouvoir qui se transmet au sein d'une famille uniquement peut ne pas être héréditaire ?

Il me semble qu'il y a une petite contradiction entre : "S'il était difficile de reconnaître un élu dans son enfance" et "chaque Sirélien en recevait une à sa naissance," comment reçoivent-ils l'amulette si on ne peut pas les reconnaître.

Dernière question un peu plus politique : comment une bande de gens vivant en autarcie a pu donner son aval pour créer un gouvernement centralisé ?

Bref j'ai hâte de lire la suite, bonne continuation.
ludivinecrtx
Posté le 19/02/2020
Bonjour eldir ! Merci pour ta lecture et ton commentaire !

Pour la première phrase que tu m'as corrigé, quand je dis il c'est le 'nouvel ordre' et non de Namon que je parle. Même si c'est un dieu à l'apparence féminine et qu'elle n'a pas forcément de sexualité pour autant je dis toujours elle.

Pour ta correction Merci beaucoup ! En effet, le prologue est encore lourd même si je l'ai déjà repris et ton style de phrase est mieux !! Merci 😉

Alors attention, être sireliens et élu sont deux choses différentes !! Tu es forcément sireliens si tu es élu mais pas l'inverse. Il y a trois tribus de sireliens, séparées selon leurs pouvoirs et pour chacune de ces 3 tribus il y a un dirigeant qui est appelé l'élu. Il y en a qu'un par génération et par tribu. Si on n'ait sireliens par ses parents on n'est pas forcément un élu si l'un de ses parents l'est. Un élu est un être plus fort et digne théoriquement et ça ce n'est pas héréditaire.
Du coup tout les enfants de sireliens naissent sireliens et donc reçoivent une amulette aux couleurs de leur tribu de naissance mais ça ne veut pas dire qu'ils seront l'élu de leur peuple. Suis je assez clair ?? Donc l'élu qui est un être exceptionnel n'est pas reconnu dès sa naissance non, on sait juste qu'il est sireliens et qu'il a des pouvoirs mais on ne connait sa force qu'en grandissant.

Pour le gouvernement, cets plus complexe que cela. Il y a des dirigeants sireliens et humains, les deux sont liés tout n'est pas si centralisé et pour aider a gouverner les. Humains il y a des personnes dénué d'intérêt personnel, créés par la déesse, qui sont là pour les guider ... Et puis c'est justement parce que le fait que ce soit un peu trop centralisé qui peut créer un problème et va en créer un qu'il y a une histoire, cette histoire, pour tout changer !!
ludivinecrtx
Posté le 19/02/2020
Si on nait*** sireliens
Eldir
Posté le 19/02/2020
Haaann, OK j'avais compris de travers pour les siréliens et les élus. Par contre contre ma question sur le gouvernement concernait les trois frères, qui vivait dans une communauté autarcique, pourquoi ont-ils accepter de prendre part à la mise en place d'un gouvernement centralisé ? est-ce que des gens vivant en autarcie n'aurait pas plutôt voulu égrener des milliers de communauté autonome reliées entre elles par un échange culturel ?
ludivinecrtx
Posté le 19/02/2020
Non justement le but était de relier tout le monde et de les unir. Ils ont suivi les préceptes de Namon qui voulait mettre un gouvernement dans la région centrale du monde et qu'il gère tout le monde et qu'ils ait donc tous ce point au commun. Ils voulaient mélanger tout le monde, humains et sireliens, dans le monde entier et que la capitale où siège le gouvernement en soit l'exemple parce que au vu de la destruction du monde tout le monde vivait reclus sur soit même.
Sontariens
Posté le 08/01/2020
Le prologue donne envie d'en savoir plus, tu instaures une base et une origne story à une fantasy qui donne bien envie! On voit que tu as travaillé dessus et c'est une bonne chose, ça donne envie de voir ou tu nous emmènes!
ludivinecrtx
Posté le 08/01/2020
Coucou sontariens! Bienvenue par ici tout d'abord et merci pour ce commentaire !

Je dois avouer que le prologue reste encore un peu brouillon et assez généreux, contente qui t'ai plu malgré tout ! Je m'efforcerai de le reprendre après avoir écrit entièrement le tome 1. Il m'a permit de baser les limites de mon univers en tout cas ! J'espère que tu n'hésiteras pas à continuer et que la suite te plaira !
Puzzle
Posté le 20/12/2019
Intéressant tout ça !
C'est un joli petit univers que tu nous présentes là, avec une histoire bien construite en prime !

Il me semble avoir vu une erreur de conjugaison, je vais te retrouver ça...

voilà : "C'était le don primordial qui influé sur le corps et l'esprit"
au lieu de "influé", ça devrait pas être "influait" ?

Bon je m'arrête pour mon com parce qu'il est tard et j'arrive plus à réfléchir x) je continuerais demain si je vois que j'ai oublié des trucs ^^

(ah et aussi, ce prologue est la première chose que je lis sur ce site :3 ça se fête ! xD )
ludivinecrtx
Posté le 20/12/2019
Coucou Puzzle !

Merci de ton commentaire.

Le prologue est assez dense, il sera à reprendre à la fin de ma première partie d'histoire mais j'ai eu besoin de tracer les lignes de mon univers pour écrire l'histoire pour le moment =).

Ah oui, merci pour l'erreur ! je vais corriger cela.

Ahaha pas de soucis, hésites pas à passer au reste de l'histoire qui est (normalement) plus facile à lire. =).

Eh eh heureuse d'être la première à recevoir un commentaire de toi alors =). *coupe de champagne*



Lucchiola
Posté le 25/11/2019
Et me voici !

L'histoire que tu es en train de tricoter à l'air digne d'une saga héroïque ! Il y a beaucoup d'informations, l'univers est dense et structuré. C'est agréable de se laisser porter dans un nouveau monde.

Il y a des coquilles, mais je ne savais pas si tu voulais ou non qu'on te les remonte ! Puis j'ai vu le commentaire de Renarde, alors je vais le relire et te refaire un commentaire plus détaillé avec celles que j'aurai trouvé :D

Concernant la forme, les paragraphes sont assez longs et peuvent être allégés en synthétisant les idées que tu développes. Un peu comme quand on faisait nos dissert"au lycée, tu vois un peu ? Peut être que developper idée après idée sans alourdir avec des descriptions rendrait la lecture plus simple. Car là, tu n'es pas encore dans l'intrigue ou dans le récit narratif, tu poses les bases et le jargon de ton univers. Je pense que tu peux te passer de la description de la déesse Namon, que tu pourras glisser plus tard peut être, genre avec une peinture où on la voit avec les attraits que tu présentes ici.

Ce prologue me donne le sentiment d'être devant une énooorme part de gâteau au chocolat, avec la crème chantilly et une boule de glace vanille et dont j'ai envie de savourer chaque bouchée, mais qui est trop sucré !

C'te grosse, y'a que moi pour comparer un livre à de la bouffe -.-
ludivinecrtx
Posté le 25/11/2019
Coucou Lucchiola.

Oui je sais bien, c'est un gros pavé.

A terme je pense que mon prologue sera beaucoup, beaucoup diminué. Déjà dans mes premiers chapitres je fais allusions au telsman, etc donc je n'aurais plus à le développer dans le prologue. Pour le moment, il me sert de base à mon monde... assez vaste.

Je comprends parfaitement bien l'image du gâteau MDR.

Je vais surement l'alléger tu as raison mais je vais surement attendre d'avoir tout écrit.. Là il me rassure hihi.
Lucchiola
Posté le 25/11/2019
Je n'ai pas souligné tous les passages nécessitant d'être aéré par des virgules, tu verras comment tu veux le reprendre si tu le souhaites.

Namon décida d'intervenir afin d'éviter l’extinction de l’espèce humaine. A force d'exploitations humaine et terrestre, la planète était devenue invivable. Il n'y avait plus de mers, ni d'océans mais plus qu'une seule étendue de terre qui se perdait à l'infini dans des paysages arides et vides. C'est alors que Namon décida de venir : répétition « décida de venir / intervenir » - répétition « humaine » - exploitations humaineS

Tout son corps scintillait d'une aura bleutée, son regard perçant était souligné par des arabesques florales bleues dessinées sous ses yeux et un triangle de pierre de sélénite trônait au milieu de son front, le tout lui procurant un air de païenne : la description narrative jure un peu avec le reste du texte, plus explicatif

habillés de pierres semi-précieuse : habillée (on parle de la couronne)

Elle était tout habillée de bleu clair : répétition avec le « habillée » de la couronne

Namon était venu : venue

Namon était venu sur terre pour créer un nouvel ordre permettant une harmonie entre les hommes et la planète et souhaitait transmettre aux humains trois énergies essentielles à la continuité de l'humanité et au renouvellement de leur planète. : virgules à placer, ou scinder en deux la phrase

« elle se mis à parcourir : se mit

Elle s'entretenu tout d’abord : s’entretenue

au tour de lui et ses frères : autour

C'était le don primordiale : le don primordial

et spychiques extraordinaires : psychiques

des végétaux  ou encore de guérir les êtres vivants. : double espace entre végétaux et ou

par le biais de fusions, de mutations ou par le biais du magnétisme : répétition biais

Lucchiola
Posté le 25/11/2019
SUITE :

réconcilier l'humain et la terre : la Terre

et sauver la planète. Grâce aux pouvoirs d'Enki, Namon les aida ainsi à rassembler les peuples en une seule patrie oeuvrant pour sa planète // une nouvelle ère planétaire responsable : répétition planète

le renouvellement des espèces puis se mis : se mit

Eph lui s’occupa : Heph

Au bout de 10 années : dix années

Il y avait différents pôles d'activités tel que la sécurité, la santé, la culture, l'environnement, l'agriculture, etc. : pas de et caetera. Plutôt « … l’environnement, ou encore l’agriculture ».

Les ministres n'étaient pas élu : élus

Au vu de cette nouvelle humanité prospère Namon avait décidé de quitter enfin cette terre mais afin de prolonger son œuvre, elle confia à la fratrie la mission de propager leurs pouvoirs. : peut être une virgule après « prospère », un point après « oeuvre » pour scinder en deux phrases

grâce à l'amour et ce de générations en générations : virgule après « et ce »

façon légitimes : légitime

la propagation d'énergie créatrice seulement les descendants des trois frères hériteront de leurs dons : virgule après « créatrice » et « seuls » au lieu de l’adverbe « seulement »

Enki, Dazi et Eph : Heph

Enki, Dazi et Eph transmirent donc leurs pouvoirs à leurs enfants (et ainsi de suite) : les parenthèses ne sont pas utiles

Enki, Dazi et Eph transmirent donc leurs pouvoirs à leurs enfants (et ainsi de suite) mais afin de respecter l’équilibre de la création, seulement un enfant par famille de don fût élu pour porter en lui la forme la plus pure d'énergie et posséder ainsi un don plus puissant que ses frères et sœurs. : la phrase est trop longue et difficile à suivre. Répétition de « don »

Il y avait donc toujours trois élus par génération, ayant chacun des pouvoirs très puissants découlant soit du don de Kalokagathia, de Physis ou soit du don d'Hylé. Les autres descendants avaient également reçu des pouvoirs dérivés des dons : répétition « dons ».

ses pouvoirs arrivaient à maturité, L’élu : point après maturité

Ne pouvant avoir que trois élus par générations, quand les nouveaux étaient découverts ils étaient guidés par leurs ainés afin de prendre leur place. Dans ce but, les anciens élus voyaient leurs pouvoirs : répétition « élus »

Dans le but de distinguer les siréliens : les Siréliens

avant de partir, Namon fabriqua des amulettes à partir de matériaux nobles : répétions partir

Enfin Eph se vit recevoir : je ne sais plus du coup si ton personnage s’appelle Heph ou Eph ^^’

au tour du coup une amulette : autour du cou

pierre beaucoup utilisé : utilisée

entre les siréliens : Siréliens
Leur telsman ne servaient pas seulement d’emblèmes : Leurs telsmans

et les siréliens pouvaient ainsi se parler : Sireliens

Quand ils étaient en présence de leur âmes sœurs, les telsman le détectait : détectaient

où les pensées des deux êtres se mélangeait : se mélangeaient

les Telsman c'étaient associés à elles : s’étaient

Leur amour permis : permit

La transmission de pouvoir s'ajusta alors aux besoins des siréliens permettant ainsi aux personnes ne pouvant pas ou ne voulant pas avoir d'enfant pour des raisons de santé, de conviction personnelle ou amoureuse, d'également transmettre leur pouvoir mais seulement à leur mort et à une ou des personnes dignes de les recevoir sans possibilité de choisir. : la phrase est trop longue et les informations complexes. Il faudrait peut-être simplifier.

certains siréliens avaient donc préférés : Siréliens

les Kalokas avaient su mener tous les siréliens : Siréliens

Voilà pour moi ! :D
Lucchiola
Posté le 25/11/2019
Désolée Ludivine, j'ai du poster deux commentaires car je crois qu'il était trop long.

Ouf si tu comprends la comparaison, j'avais peur que tu me prennes pour une timbrée XD

Par rapport à tes corrections et ta synthétisation future, projette toi comme tu le sens ! Comme tu le dis, si ce prologue te rassure, conserve le pour le moment ! :D
ludivinecrtx
Posté le 25/11/2019
Ahaha oui je pense que je vais pas tout enlever, parce que je ne saurais pas où commencer ahaha. Mais tu as raison pour l'aérer.. hihi.

Je vais déjà corriger les fautes... J'en ai pour.. 3jours??? lol.

Je te promets, la suite est moins dense... ><
Lucchiola
Posté le 25/11/2019
Mais non, ce sera rapide ! si tu peux, imprime ce que je t'ai posté (ou je t'envoie le doc par message) et surligne chaque passage corrigé sur ton document word petit à petit ! :)
ludivinecrtx
Posté le 25/11/2019
Ahaha oui je vais faire ça tu as raison !!

Ca va tu as bien remis tout le paragraphe. Je vais pas trop galéré à me retrouver c'est déjà ça. Je commence là ! ;)
ludivinecrtx
Posté le 25/11/2019
CORRIGE..... Wouhou MDR

Je verrais pour enlever des paragraphes plus tard =)
Renarde
Posté le 14/11/2019
Coucou ludivinecrtx !

Est-ce que tu veux qu'on relève les fautes d'orthographe ou non ? J'en ai repéré, mais je ne sais pas si c'est ce que tu recherches comme type de commentaire.

Par exemple :
Il n'y avait plus de mer, ni d'océans -+ Il n'y avait plus de merS, ni d'océans
Elle était tout habillée de bleu claire -> Elle était tout habillée de bleu clair
Tout son corps scintillé d'une aura bleutée -> Tout son corps scintillait d'une aura bleutée
souligné par des arabesques florale bleu -> souligné par des arabesques floraleS bleuES

Cela peut vite être décourageant, du coup je ne veux pas t'assommer avec cela.

Sinon effectivement, c'est extrêmement dense comme prologue ! Tu nous décris une histoire dans l'histoire, et je ne sais pas si tu pourrais diluer certaines informations dans les chapitres à venir (aucune idée, je n'ai pas encore lu et j'ignore où tu vas nous emmener).

Ton idée de départ est très intéressante et ouvre de nombreuses possibilités, je me demande ce que tu as en tête avec tout cela ;-)
ludivinecrtx
Posté le 14/11/2019
Sisi je veux bien qu'on corrige mes fautes ! Jai une petite dyslexie et c'est pas forcément évident de repérer toutes les coquilles du coup !

Oui je sais pas encore si je peux l'alléger ! C'est un univers complexe et mon histoire se passe 3000 ans après le prologue. Pour moi je devais donc inévitablement faire ce genre de Prologue. Mais l'histoire est en cours d'écriture alors ça peut changer. Je t'invite, quand tu as le temps à continuer sur les chapitres pour mieux cibler l'histoire de l'héroïne !

Merci pour les coquilles je vais les corriger dès que possible !
Renarde
Posté le 14/11/2019
Oui, j'ai lu que tu étais dyslexique et que du coup, ce n'est pas du tout évident pour toi.

Après, suivant où tu en es dans l'écriture, tu cherches plutôt à avoir une vue sur ton histoire, car tu risques de retravailler tes chapitres (ce que je publie sur PA a pas mal bougé au cours de l'écriture du premier tome).

Donc je continue à noter quand j'en vois (je ne suis pas la plus calée, et de loin...) et je continue ton histoire, c'est sûr ;-)
ludivinecrtx
Posté le 14/11/2019
Oui c'est sûr je cherche plutôt à avoir des retours sur mon histoire mais je suis ouverte a la correction des coquilles également !

Merci beaucoup ☺️ bonne lecture
ludivinecrtx
Posté le 15/11/2019
J'ai tout corrigé !! j'ai bien pris en compte ton commentaire sur mon prologue. Je pense que tu as raison à terme je vais pouvoir l'édulcorer même si je pense devoir surement en garder un. Je mets quelques infos de mon prologue dans mon texte, comme pour les telsman, sur namon etc. Comme je n'ai pas encore écrit l'histoire, je préfère le laisse pour l'instant comme ligne directrice un peu. Établir le prologue m'a permis de créer les bases de mon univers et ça m'aide beaucoup pour écrire de visualiser Namon, l'origine des Siréliens etc. A terme, le prologue devrait cependant être moins important, ne regroupant que les infos que je n'aurais pas pu mettre dans le texte.
UnePasseMiroir
Posté le 11/11/2019
Coucou ! Je dois dire que ce prologue me séduit déjà beaucoup ;) c'est une idée très intéressante que tu as eue, cette déesse et ces trois pouvoirs transmis de génération en génération... ça me fait penser à Harry Potter avec les trois reliques, je sais pas pourquoi XD

Juste une petite remarque : quand tu détailles les pouvoirs de chacun des frères, évite les parenthèses. Du type, si je cite le texte : "influer sur le corps (capacités physiques extraordinaires) et l'esprit (télépathie, télékinésie)" : tu pourrais plutôt mettre "influer sur le corps en leur conférant des capacités physiques extraordinaires..." tu vois ce que je veux dire ? Ce n'est qu'une suggestion, mais ça serait, de mon point de vue, plus agréable à lire.

Bonne continuation !
ludivinecrtx
Posté le 11/11/2019
ohhh mon premier commentaire <3 et d'une passe miroir en plus ;).

Pour Harry Potter.. Maintenant que tu le dis oui c'est vrai il y a peu étre un peu de ça !

Merci beaucoup!!! Je sais pas si tu iras jusque là mais j'ai un peu plus de mal à écrire mes chapitres, à me mettre dedans. A rentrer dans l'histoire, rendre mes personnages comme je les pense... J'ai l'impression de justifier un peu tout etc..

Oui tu as tout à fait raison, j'y ai pensé moi aussi en le relisant. Ca sera moins lourd écrit comme ça. Mais j'ai tellement de chose à dire sur ce monde que je bave, j'en rajout et je m'égare....

Je ne sais pas si tu as lu, mais je viens de me faire tout Kiwi Ex machina et ça m'aide beaucoup pour remettre mon style d'écriture en question, etc..

Merci encore de ce premier commentaire, ça m'aide beaucoup pour continuer et éviter la déprimer ;)
UnePasseMiroir
Posté le 11/11/2019
Les premiers commentaires c'est toujours une petite émotion hein ? ;)

J'ai aussi connu ces problèmes-là, où j'ai l'impression de faire n'importe quoi... J'ai une technique un peu bizarre qui est de prendre mes personnages à part pour "discuter" avec eux, voir où on en est et où on va aller... comment ça schizophrène ? XD

T'inquiète, ça aussi je comprend, et je suis sûre que tous ceux qui écrivent peuvent aussi comprendre, donc te prend pas trop la tête avec ça ;)

Ah non je l'ai pas encore lu mais c'est dans ma PAL ! C'est vrai que la lecture reste quand même le meilleur moyen de se confronter aux autres et s'améliorer !

*débarque avec des cookies, du chocolat chaud, des pom pom girl et das canons à inspiration* Quelqu'un a dit "déprime" ? Que personne ne s'inquiète, on va virer ce parasite d'ici !
ludivinecrtx
Posté le 11/11/2019
Ahaha oui c'est clair, j'étais en même temps très heureuse de te lire et stressée du contenu! lol


Ah on m'avait conseillé un peu dans le même genre de faire des fiches personnages détaillé avec des situations précises où je me demande quel personnage ferait quoi dans la vrai vie lol...

Oui c'est ce qu'on me dit, mais c'est pas facile.

Je te le conseille c'est vraiment bien, je l'ai dévoré.
Pour moi c'est vraiment la meilleur solution, ça t'élargie forcément ton univers même sans t'en rendre compte.

Ahaha merci, je m'installe, je m'installe et je chasse cette déprime ;)
ludivinecrtx
Posté le 15/11/2019
J'ai suivi tes conseils, j'ai modifié mes parenthèses! ;)
Vous lisez