PROLOGUE

Notes de l’auteur : Bienvenue dans ce petit roman qui se déroulera dans un pays que j'adore l'Ecosse !
Bien sûr un peu de magie s'y glissera au fur et à mesure. J'espère que tout ceci vous plaira !
Bonne lecture à tous !

Edimbourg – 1537

Elle était enfermée dans une des plus petites cellules du château. L’humidité la transperçait de toute part et pourtant elle refusait de trembler. Elle savait que la délivrance arriverait dans peu de temps. Elle savait qu’elle n’avait plus que quelques heures à subir cette vie. Elle entendait les cris des autres pensionnaires, certains avaient encore la force de se battre pour tenter de faire entendre raison à leurs bourreaux. Elle, elle n’avait plus cette foi. Elle se savait seule et elle savait qu’elle n’aurait aucun soutien venant de son mari. Sa fille était quant à elle bien trop jeune pour pouvoir aider sa mère et elle doutait même qu’elle aurait réussi à faire quoi que se soit.

Janet Douglas, bien qu’elle était la femme du sixième seigneur de Glamis, a été comdamnée à mort pour sorcellerie quelques jours auparavant. Elle attendait maintenant patiemment qu’on l’amène vers son bûcher. Elle avait eu beau hurler de toutes ses forces qu’elle était innocente et que tout cela n’était qu’un complot, personne ne l’a cru. En même temps, qui aurait pu croire une femme à cette époque ?

Son mari avait bien réussi son coup. Il pourrait se remarier avec sa maîtresse dès sa mort et ainsi légtimiser ses batards. Bien qu’elle entretenait de bonne relation de façade avec son époux, son incapacité à concevoir un garçon lui faisait défaut. L’ancienne maîtresse de Glamis avait toujours su au fond d’elle qu’elle était en sursis. Elle avait d’ailleurs à plusieurs reprises surpris des conversations entre son époux et des hommes étranges. Le sujet de ces conversations la concernait régulièrement.

Cependant, elle avait voulu croire que son époux n’irait pas jusque là. Elle était encore jeune et elle avait le temps de lui offrir un fils. Pour le moment, elle n’avait eu qu’une seule grossesse et leur fille était en bonne santé. Il en aurait été de même pour un fils, elle en était certaine et leur mariage ne datait que de deux ans. Malgré ces certitudes, Janet n’aurait jamais le temps de le vérifier. Son époux n’avait eu visiblement plus envie d’attendre.

On l’avait pourtant prévenu. Quand elle était tombée amoureuse de cet homme, sa famille l’avait mise en garde. Si elle les quittait, ils ne pourraient plus l’aider, jamais. C’est pourquoi Janet se retrouvait maintenant dans une impasse où la seule issue était la mort. Elle se dit qu’elle aurait dû les écouter. Elle avait renoncé à sa magie, à son état de fée pour suivre un homme dont elle était tombée amoureuse. Elle avait alors tout fait pour qu’il la remarque et maintenant, il l’avait trahi.

- C’était la seule solution Janet. Tu n’aurais jamais accepté de divorcer, lui avait-il dit juste après son procès.

Elle avait alors tenté de le convaincre de revenir sur ses accusations, en vain. Maintenant, elle était seule et elle allait mourir sans pouvoir dire au revoir à sa fille. C’est pour sa fille qu’elle décida de graver son nom sur les murs de la prison avec ses ongles. Peut être qu’un jour, quand elle serait assez grande, elle voudra savoir où sa mère était morte. Ses doigts s’en étaient retrouvés tout ensanglantés.

Le jour de son exécution elle supplia les gardes de la laisser voir sa fille. Ses derniers lui rièrent au nez et l’entraina sans une once de compassion jusqu’à son bûcher. On l’y attacha fermement, lui laissant ainsi aucune chance de s’en sortir. Elle mourrait par le feu comme toutes les « sorcières » de l’époque. Elle se tint le plus droit possible, essayant de garder un maximum sa dignité mais lorsqu’elle vit le bourreau s’approcher avec la torche, elle flanche, hurla, se débatit violemment et pria la déesse Truas de la laisser vivre. Tout le monde la prit pour une folle. Elle vit au loin sa fille se débattre dans les bras de son père. Elle hurla son prénom juste avant que le bûcher ne l’embrase, la condamnant ainsi.

Le bûcher brûla pendant des heures et des heures. Il n’y avait plus personne sur la place lorsque les flammes s’éteignirent enfin. C’est une femme encapuchonnée qui s’approcha la première du corps de la défunte.

- Ma pauvre enfant… L’on t’avait pourtant prévenu.

L’ombre n’avait pas pu sauver son enfant mais elle était à présent à ses côtés.

- Je vais t’aider à te venger.

L’ombre leva sa main et toucha le corps carbonisé.

- Hey ! Que faites-vous ?! Eloignez-vous d’elle.

C’est alors que l’ombre disparut laissant juste derrière elle la cape. Les gardes crièrent à la sorcellerie et fouillèrent la place minutieusement sans retrouver personne. L’ombre avait disparu avec le corps de Janet Douglas comme par magie.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
SybelRFox
Posté le 02/11/2021
Hello ! J'ai vu ton histoire sur la page d'accueil et ç'a piqué ma curiosité. Je ne suis pas déçue d'y avoir jeté un coup d'oeil, le début est très prenant, j'ai hâte de découvrir la suite :)
tea_livres
Posté le 02/11/2021
Coucou ! Merci à toi <3 j'espère que la suite te plaira aussi =D
Grisélidis80
Posté le 02/11/2021
Trop bien! j'aime bien l'idée que Janet puisse se venger de ce c... qui l'a trahie et j'espère qu'elle trouvera le moyen de lui en faire baver à travers les siècles et le temps...
Je vais poursuivre de ce pas ma lecture.
tea_livres
Posté le 02/11/2021
Ah ah ! C'est son but premier mais y arrivera-t-elle ? Rien n'est moins sûr=p J'espère que la suite te plaira :)
Maat
Posté le 02/11/2021
Alors là je suis mèga super fan !!

Trop hâte d’en savoir plus ça valait le coup d’apprendre à écrire de la main gauche ;)

Je sens que tu vas me mettre dans tout mes états avec cette histoire une fois encore
tea_livres
Posté le 02/11/2021
Héhé ouais merci bibou pour cette performance =p Contente que ça te plaise et j'espère que la suite t'enchantera également =p
petite_louve
Posté le 02/11/2021
Prologue intriguant... On se demande ce que Janet va faire au XXIe siècle et le rôle de Charlotte dans cette vengeance. Tu plantes bien l'atmosphère et le ton de ton roman ^^ on retrouve aussi la mentalité misogyne d'une autre époque, la place des femmes... Hâte d'avoir la suite ! A très vite !
tea_livres
Posté le 02/11/2021
Espérons que la suite te plaira tout autant =D Ton enthousiasme et ton stalkage me donne encore plus de force pour continuer =D
Vous lisez