Poussière

Un jour,
Tu partiras,
Laissant derrière toi
Une traînée de poussière
En direction de la lune. 

Regarde-moi rêver.
Ne suis-je pas mieux,
Dans le creux de mes songes ?

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Adrien Vermeil
Posté le 06/11/2022
La force interprétative de ce petit texte est vraiment folle. En le relisant plusieurs fois, je m'efforce d'y lire plusieurs sens et j'en trouve toujours un qui me plaît davantage. Je m'arrête sur celui-ci : une élégante confusion entre la nuit et la mort, entre le songe et l'agonie. La manière de supporter cette agonie étant de regarder non le rêveur mais le rêve. Les deux strophes ainsi se répondent, comme dans un dialogue. C'est mon interprétation, très certainement extrapolée mais c'est aussi la force de ta poésie que de nous laisser cet espace pour douter.
Mnémosyne
Posté le 12/11/2022
Ton interprétation est belle, et plutôt juste je crois.
J'ai écrit ces quelques vers de manière instinctive et moi-même en les lisant encore et encore, je cherche le sens profond, la signification de cette pensée que j'ai eu besoin d'ancrer.

Ce poème parle-t-il de l'amour, de la mort... ? Ça dépend des jours.
Vous lisez