Poésie

Par Emejie

Le jeu avec les mots

Se fait sans y penser

Mot rime avec bateau

Penser avec marée

 

Nous voici sur la mer

Au bout de la jetée

Un enfant désespère

De jamais s'en aller

 

Qui est-il ce petit

Un peu moi un peu lui

Chacun peut lui prêter

 

Un morceau de son rêve

Et au large des grèves

Avec lui s'en aller

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
val
Posté le 24/05/2020
Beau poème, très bien écrit. J'apprécie la notion de partage qu'il contient. La première strophe est particulièrement bien écrite, à mon goût.
C'est un très beau poème. Bonne continuation.
NM Lysias
Posté le 12/05/2020
Salutation,
J'aime beaucoup la référence de la mer et les rimes de pensée et marée.
J'imagine un jeune garçon voulant découvrir le monde loin de ces livres, loin de cette plage devant lui.
C'est mignon tout plein.
Emejie
Posté le 12/05/2020
Merci pour ton commentaire. Heureuse de t'ouvrir des horizons. Mes textes, quand je les partage, sont des portes pour l'imaginaire des lecteurs. C'est cool quand ça marche !
J'irai revoir ton premier texte quand la réécriture sera finie. Ce sera plus agréable après le nettoyage orthographique. Scripturalement !
NM Lysias
Posté le 12/05/2020
Mon texte ?
Tu lis un de mes textes ?
Pardon, je ne m'en suis pas rendu compte...
Merci.
Emejie
Posté le 12/05/2020
J'ai voulu commencer "les chaussons du cordonnier" mais j'ai vu qu'il est en réécriture, donc, je vais patienter pour lire la nouvelle version. :)
NM Lysias
Posté le 12/05/2020
Oup's, non, il n'est pas en réécriture. J'ai dû me louper. Je suis nouveau ici, du coup, j'apprends lentement. Les chaussons du cordonnier est partie, il y a quelques jours dans deux ME. Donc si tu veux le lire, tu peux. Si tu as des critiques à faire, tu as carte blanche XD.
Bis
Blackbutterfly
Posté le 27/04/2020
Une très belle entrée en matière si je puis dire ! La première strophe de ce poème métalittéraire me plaît beaucoup, elle souligne que la poésie est un assemblage de mots en premier lieu, une "musique" de l'esprit, ensuite ces mots qui riment convoquent à nos yeux tout un monde, ici un monde marin. Ensuite l'enfant, et tu as raison de le dire, c'est un mélange du poète qui fait du personnage sa caisse de résonance et d'un autre personnage, avec une vie propre, imaginé de toutes pièces et justement les derniers vers parlent de l'imagination qui nous transporte tous, lecteurs et auteurs, vers cet autre monde. Ce premier poème est très réussi :)
Emejie
Posté le 27/04/2020
Merci pour tes encouragements !
Vous lisez