PITIÉ

« Partez ! Sortez !
Viles créatures
aux silhouettes informes,
Flanquées de regards mornes
Et gris comme la brume.

Cessez d'afficher vos mauvais sourires, trompeurs et malveillants.
Ces rictus narquois qui tordent et déforment
En un mouvement qui s’étire
Vos bouches qui grondent
Et murmurent tout bas.


Ces orifices monstrueux
Qui s’agitent quand se plissent
Vos sombres et petits yeux
Noirs, chargés de vice.


Vos ignobles grimaces découvrant des dents jaunes
Aux gencives noircies, pourrissantes, infectées
Qui répandent dans l’air, dans un souffle glacé
Une odeur indicible de charogne, d’acétone.
 »

Et déferlent sous mes yeux des visions de sang. Rouge, éclatant comme le ciel incendié quand finit le soleil. Des visages aimés sont tranchés sur la terre. Leurs crânes fendus et leurs corps brisés vomissent en silence la vie qui s’enfuit. Puis un rire de dément s’élève dans l’air ; Terrifiant, démoniaque, c’est ma voix que j’entends ! Non ! Arrêtez ! Ce n’est pas moi qui ai tué ! Mais c’est ma voix qui s’esclaffe dans l’air étouffé.

« Impures et souillées,
Folles et meurtrières, 
Ne m’en faites pas douter
Je ne suis pas votre mère !

Pensées nauséabondes, détachez-vous de moi !
Laissez mon âme en paix, laissez-la retrouver
Sa pureté, sa candeur avant qu'elle ne fût proie
De vos sombres desseins, vos infâmes idées.

Allez frapper ailleurs, impalpables démons,
Allez vous nourrir du chaos bourdonnant
Dans les bas-fonds de la terre, mais laissez-moi en paix.
Encore une fois, la dernière, allez-vous-en, par pitié. 
»

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Sæhrímnir
Posté le 19/10/2020
Texte puissant. Il y a du Lovecraft dans ces démons aux gencives pourrissantes.
Bref traversée d'un enfer schizoïde, le véritable enfer en somme.
Je lis la suite de vos textes.
Sæhrímnir
Posté le 19/10/2020
"brève traversée"
Flozouphe
Posté le 20/10/2020
Merci de votre message sur ce texte. À ma grande honte, je ne connais pas cet auteur, je ne l'ai jamais lu. Mais je viens de faire un tour sur sa page wiki et je pense y remédier rapidement. Je suis presque certaine d'y trouver mon bonheur !
À bientôt, quelque part sur PA...
Ardois Bonnot
Posté le 12/10/2020
Très beau texte, sombre et puissant. Une toute petite remarque : ne voulais-tu pas dire "viles créatures" au tout début du poème (avec un seul L)?

Même si l'ensemble est très beau, j'aime particulièrement la strophe commençant par "Ces orifices monstrueux....", du grand art ! Félicitations !
Flozouphe
Posté le 12/10/2020
absolument ! c'est une erreur stupide, merci de me la faire remarquer, je la corrige dans l'instant. Merci beaucoup pour ce retour plus qu'encourageant !
Vous lisez