Ouvre moi

C’était il y a quinze ans. J’avais tout juste sept ans quand je t’ai vue tourner les talons. A l’époque, j’avais l’impression que toi et moi, c’était tout ce qui était nécessaire dans une vie. Toi et moi, face au reste du monde. Toi et moi, on était prêtes à vivre toutes les aventures du monde. J’avais tout prévu dans ma tête d’enfant. Sauf ce scénario.

On t’a raccompagnée au train, avec papa et maman. Et tu es rentrée chez toi, chez ta mère. Et j’attendais déjà les prochaines vacances annonçant ta visite, avec une impatience hors du commun. Je t’attendais. Je t’ai attendue ce qui m’a semblé une éternité. Et les mots de papa ont mis fin à tous mes songes d’enfants. 

- Ta soeur ne revient pas. 

Au début, je n’ai pas compris. J’ai pleuré contre l’injustice de ce monde. Je ne comprenais pas pourquoi. Mais tu as continué à m’écrire des cartes. Jusqu’à l’anniversaire de mes neuf ans. Je n’ai pas compris pourquoi, mais alors qu’à l’époque  à l’école, j’apprenais à manier les mots, j’avais l’impression que tu en faisais de même, pour ne pas me dire une vérité que je n’aurais, de toute manière, pas comprise. Mais la différence d’âge entre nous entretenait une forme d’asymétrie de l'information. 

Le temps a passé, et mes parents ont arrêté, petit à petit, de parler de toi. De ta mère. Ils ont tout simplement cessé de me rappeler nos souvenirs. Et au fur et à mesure que j’ai grandi, je les ai oubliés, les vivant à travers des photos dont je ne comprenais pas le sens, des photos que papa cachait sous son lit.

Je n’ai jamais su ce qu’il s’est passé, et pourquoi, du jour au lendemain, tu as décidé d’arrêter d’exister dans ma vie. Je l’aurais sûrement découvert un jour, mais toutes ces années plus tard, je ne suis pas certaine des raisons qui t’ont poussée à t’éloigner. Papa et toi, vous n’étiez pas souvent d’accord. Et ça devait être compliqué de venir passer des journées entières, des semaines avec une maman qui n’était pas la tienne. Devoir s'accommoder à son mode de vie, ses pensées, son attention tournée vers ses enfants plutôt que toi. Tu passais des mois avec nous, mais tu avais peut-être toujours ce sentiment d’être seule, et de ne pas être à ta place.

Les familles recomposées, c’est compliqué. Je l’ai appris en grandissant. Quand après avoir quitté ta Maman, Papa a quitté la mienne. J’ai cru que mon monde s’écroulait, et j’ai compris cette énigme qui avait guidé ta vie, et qui désormais, guiderait aussi la mienne. : ton père te manquait, mais tu lui en voulais et tu ne voulais pas lui ressembler. Est-ce qu’il te manquait vraiment ? Sûrement. Papa est parti vivre sa vie quatre ans après que tu te sois effacée de la nôtre. Et tous les jours, les souvenirs de la vie d’avant me hantent. 

Depuis toutes ces années, je t’ai cherchée. Je t’ai cherchée partout, sans relâche. Mais je ne t’ai jamais retrouvée. Jamais aucune trace de toi n’a daigné me mettre sur la voie. Je me suis découragée, souvent. J’ai laissé de côté mes recherches, parfois. Mais jamais je ne t’ai abandonnée. 

Et puis, un beau jour, après quasiment dix ans à te chercher, je t’ai retrouvée. C’était un hasard, le plus parfait de tous. Mon coeur a cru exploser en voyant ta réponse. C’était toi. C’était réel. Et c’était la plus belle chose qui pouvait m’arriver. Envolées, les larmes du passé, et retrouvé l’espoir du futur. Je ne t’ai pas connue beaucoup, et pourtant, tu avais une place hors du commun dans mon cœur. Tout comme notre grande sœur, que je ne connaissais quasiment pas. Les secrets du passé ne sont plus que de la poussière qui s’envole à chaque fois que je me dis que bientôt, nous nous retrouverons.

Et bientôt, c’est maintenant. J’arrive à ta porte pour frapper quelques coups, ma sœur. J’ai mis du temps, mais je suis prête. Je suis prête à recommencer à vivre. Je suis prête à être complète, et à former la famille qu’on n’aurait jamais dû cesser d’être. Je suis à ta porte, ouvre moi.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Rimeko
Posté le 25/01/2021
"Je t’ai attendu(e) ce qui m’a semblé une éternité."
Je ne sais pas trop dire, surtout si c'est personnel, mais en tous cas c'est un très beau texte :) La dernière phrase, écho du titre, est particulièrement marquante !
MelaisHidden
Posté le 29/01/2021
Hello ,
Merci de ta correction !
J'avoue que je me suis un peu mise à nue, mais ça m'a fait du bien de l'écrire ! Merci du compliment aussi :)
Ilffy
Posté le 16/11/2020
Je viens de finir la lecture et j'suis en pleurs, voilà, je te remercie pas T.T

Mais j'ai beaucoup aimé, j'ai ressenti beaucoup d'émotions, tout le côté personnel de cette lettre, c'était facile à lire. J'ai remarqué des fautes mais j'accuse l'émotion lors de ton écriture !
MelaisHidden
Posté le 16/11/2020
Haaaaaaaa ** *roule*

Merci pour ton commentaire (je traque les fautes mais j'avoue que j'ai un peu du mal, un lundi passé 20heures xD)

Je voulais pas te faire pleureeeer !
Vous lisez