Méditation

Par Emejie

Il est au cœur du soi un espace subtil

Éclairé par le noir d’une œuvre de Soulages

Une sombre lueur venue du fond des âges

Y murmure en silence à notre esprit tranquille

 

Là se trouve la paix dans l’inspire et l’expire

Le sens profond de l’Être un instant apparaît

Puissamment ressenti à jamais innommé

Et sur nos faces luit l’ineffable sourire

 

Le filtre des pensées déformant la lumière

Du monde la folie s’empare de nos âmes

Conscience du flux recentrée sur le calme

Notre Esprit s’élargit à taille d’Univers

 

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Eulalie
Posté le 27/05/2021
Salut,
j'ai aimé la lecture de ce poème. Les deux premières strophes et le dernier vers me parlent beaucoup. J'y retrouve la façon dont je fais de la musique. La rythmique en alexandrins y contribue. J'ai été un peu déconcertée par les trois premiers vers de la dernière strophe. Je me suis sentie éjectée d'une méditation puis subitement reconnectée. Du coup je ne sais pas bien ce que tu as voulu exprimer et je me sens confuse par ce morceau là. Je garde de ma lecture un sentiment de pleine conscience effleurée. Merci
Emejie
Posté le 27/05/2021
Merci pour ce partage d'émotions. Je comprends ta sensation en début de la troisième strophe. Je dois reconnaître que j'ai hésité à la mettre en premier pour ne pas rompre la sensation de méditation mais par ailleurs, il y a parfois des ruptures et le mental se remet à broyer du grain même en méditant puis, on retourne dans le lieu de la méditation car on est juste humain.
Donc, dans ma liste en réponse à Roxy, on pourrait ajouter : jouer de la musique.
Roxy
Posté le 25/05/2021
Bonjour,

Ce texte donnerait presque envie d'essayer la méditation. Bravo pour la justesse et la douceur des mots. C'est un très joli poème. Je dois avouer qu'après avoir été tenté plusieurs fois je me suis promise de donner une deuxième chance à la méditation... c'est assez contre nature pour moi (j'ai tendance à avoir du mal à me poser).
Emejie
Posté le 25/05/2021
Il y a tant de façons différentes de méditer. Si tu en as besoin, tu trouveras sûrement la tienne :
- Qi gong
- Taï Chi à mains nues ou avec armes
- Yoga
- Marche consciente
- Méditation chantée et/ou gestuée
...
Le but est le même mais les chemins sont multiples ! Ils ont tous en commun : le souffle, l'énergie qui traverse, la pleine conscience du corps, le vécu de l'instant.

Peut-être que la lecture est aussi un chemin ...

Merci pour ton commentaire !
Nad.
Posté le 23/05/2021
Merci pour ce ressenti profond d'un état de méditation si bien exprimé. C'est un poème qui me parle et que j'ai grand plaisir à lire. J'ai juste été un peu gênée par la juxtaposition "du monde la folie". J'ai dû relire plusieurs fois pour la compréhension. Cordialement. Nad.
Emejie
Posté le 23/05/2021
Merci pour ton retour encourageant. J'ai aimé laisser cette double lecture pour "du monde" qui peut être lu soit comme un rejet du vers précédent : la lumière du monde. Soit comme une inversion : la folie du monde.
J'assume donc le malaise que ça peut créer dans ces vers qui évoquent justement le mal-être.
Vous lisez