Lui - Scène 1

— Qu'est-ce qu'on fout tous maintenant ?

La question est lancinante, elle reste au fond du crâne, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept. Les premiers jours il a fallu s'organiser bien sûr. Entre la stupéfaction et le mouvement constant, il restait peu de temps pour penser.

Alexandre se souvient très exactement de ce qu'il a dû faire. Vider son compte épargne et mendier une centaine d'euros auprès de ses parents, chose qu'il n'avait jamais faite, même aux pires moments de ses études.

Ensuite il s'est acheter un nouveau portable en ligne, et des tonnes de boîtes de conserves, autant que pouvait en contenir le coin cuisine de son studio. Il ne restait plus assez pour investir dans un vrai fauteuil, il en est donc réduit depuis dix jours à travailler sur son lit, ou sur le tabouret qui lui sert à tout faire chez lui. Le mal de dos est arrive très vite.

C'est en partie la raison pour laquelle il est là cette nuit.

Impossible de dormir. Cerveau bloqué, mâchoire bloquée, dos bloqué. Et d'un coup les murs du studio lui ont paru encore plus rapprochés que d'habitude.

Il fallait sortir.

Tout de suite.

Sans attendre l'ouverture d'une supérette et l'excuse d'aller s'acheter une brique de lait ou des clopes. Non, tout de suite.

Juste le temps d'enfiler un jean et une paire de basket. Il s'en rend compte une fois dépasser son pâté de maison : il fait frais. On est encore en mars et le tee-shirt qu'il met comme pyjama est bien trop léger.

La ville est silencieuse.

Habituellement, même en semaine, même à deux heures du matin comme maintenant, il y a toujours quelqu'un. Un taxi, un livreur, un ouvrier, des étudiants qui rentrent ivres d'une soirée. Oui, même un mardi en pleine nuit.

Le silence est flippant.

D'autant quand il s'approche des boulevards. Là il y a du bruit, il est rare mais il est là. Des ambulances.

—Purée...

D'un coup ses jambes se font faibles. Ce n'est pas le froid non, mais il doit s'assoir, et vite. Il y a un muret, une église de quartier, quelques arbres, de quoi rester caché, au cas où des flics débarquerait. Alexandre est sorti sans son portable, impossible d'avoir une vraie fausse attestation. Non il a juste ses clés et ses clopes.

Et...

Merde, pas de feu.

Le muret est frais sous ses fesses, il sent un éternuement qui arrive, il a froid et il veut une clope qu'il ne peut pas allumer, mais...

Le clocher de l'église se découpe en noir sous un ciel d'un bleu marine profond. On est en ville, on ne peut pas voir d'étoiles ici. Pourtant Alexandre les ressent. Elles sont là. Peut-être qu'elles rigolent bien en voyant la merde dans laquelle vient de se mettre l'humanité toute entière.

 

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Ozskcar
Posté le 25/09/2021
Très intriguant comme début ! Le mystère plane, mais sans nous perdre ; au contraire, il nous embarque avec lui. J'ai d'ordinaire un peu de mal avec le présent dans la narration, surtout quand ça alterne avec le passé, mais je dois admettre qu'ici, ça donne une bonne dynamique à l'histoire.
Hâte, en somme, d'en découvrir davantage !
CM Deiana
Posté le 01/10/2021
Merci beaucoup pour ta lecture :)
Cla
Posté le 17/09/2021
Bonjour !

Début très entraînant ! J'ai hâte de parcourir la suite.

J'ai eu un petit accro à la lecture avec cette phrase : "D'autant quand il s'approche des boulevards. Là il y a du bruit, il est rare mais il est là. Des ambulances."

L'image est là, mais j'ai trébuché en la lisant. ^^

Je m'en vais lire la suite avec plaisir !

À bientôt.

Clara
CM Deiana
Posté le 01/10/2021
Merci beaucoup pour ta lecture et ta remarque :)
EnzoDaumier
Posté le 09/09/2021
Un début de texte efficace, qui nous fait entrer directement dans l’histoire sans pour autant dévoiler beaucoup. Bref, on ne peut que se précipiter pour lire la suite !
CM Deiana
Posté le 01/10/2021
Merci Enzo !
AuroreGrosjean
Posté le 21/08/2021
Très intriguant premier chapitre. On voit tout de suite le contexte et j’aime bien ta manière d’écrire (je suis très tranche de vie, en même temps…)
Je vais continuer tout ça de ce pas 😙
CM Deiana
Posté le 01/10/2021
Merci beaucoup pour ta lecture :)
Charlotte RD
Posté le 04/08/2021
Hello, ton récit se lit déjà très facilement, on arrive bien à se projeter dans la scène, tu vas droit au but sans fioriture et ça fait du bien. J'ai hâte d'en savoir plus sur ton personnage et ton histoire :)
CM Deiana
Posté le 01/10/2021
Merci beaucoup pour ta lecture :)
Amusile
Posté le 03/08/2021
C’est un début très prenant que tu nous proposes avec une fin qui invite à en découvrir plus. Ton personnage nous invite à le suivre, et ton style direct nous interpelle tout de suite.
Un très bon début, en somme.
CM Deiana
Posté le 04/08/2021
Merci beaucoup :)
Vous lisez