Le Diable et son luth

Par Elena
Notes de l’auteur : Au Moyen Âge, l'octave diminué était associé au Diable, et donc peu utilisé par les musiciens. Vous pouvez regarder le tableau "le Jardin des Délices" de Jérôme Bosch, où un personnage, sur la partie qui représente l'enfer, a une partition tatouée sur son corps ; il est écrasé par un luth. La partition a été transposée en mélodie depuis...
Bonne lecture !

  Alors, retentit au loin dans une profonde caverne — ou bien était-ce une cabane —, une douce mélodie, parsemée d'octaves diminués, si fascinante, si enivrante que je m'approchai sans davantage me méfier.

  Il me sourit, sans cesser de jouer cette musique qui à la fois me transcendait, me rendait nostalgique d'un temps à jamais révolu — mon enfance —, m'apaisait, et faisait ressurgir toutes mes peines les plus enfouies. L'homme — trop — parfait m'accueillit ensuite auprès de lui tandis qu'à présent, à côté de nous, son luth se mettait à s'animer tout seul, comme sous l'emprise d'une sombre magie. Ses bras, ses lèvres, son corps me réchauffèrent, me glacèrent peu à peu. Il me serra avec une force et une douceur infinies, tant et si bien, si mal, que je ne pus me détacher de lui — mais à quoi bon, je désirais plus que tout respirer son odeur, le toucher, le goûter, me dégoûter...

  Il me serra avec une douceur et une force tranchantes, tant et si mal, si bien qu'il broya ma chair, puis mes os, puis mon cœur, qu'il piétina, avant de dévorer mon âme méfiante et follement, aveuglément amoureuse de mon Diable, du Diable et son luth qui, je me rappelle, s'était enfin arrêté, mais dont la mélodie résonnait encore dans ma tête, cognait à mes tympans, dans mon for intérieur, et ce même dans la mort.

 

Musique maudite impérissable ; Diable bénit, qui, un jour, périra.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Didie Clau
Posté le 11/01/2022
Une rencontre enivrante et bien funeste...
En tant que lectrice, j'aurais bien aimé avoir une description de cet homme "trop" parfait et plus d'informations sur le narrateur. Pourquoi se rend-il dans cette caverne ou cette grotte ? Le Diable garde-t-il une apparence humaine ou se dévoile-t-il sous sa véritable apparence ? Quel sera donc le sort réservé à cette âme damnée qui a succombé au Diable ?
Elena
Posté le 11/01/2022
En effet, j'aurais dû fournir plus de renseignements... merci pour votre commentaire !
Vous lisez