La voix

Fragment des « Mémoires obsessionnelles de Williaw Odewisp. »

Pièce à conviction n°121

 

Elle avait la voix un peu éraillée. Pas grand-chose. Juste assez pour lui donner un grain, une consistance. Sa voix n’était pas toute lisse.

Elle annonçait toutes ses phrases d’un éclat de rire. Un rire qui rebondit toujours trois fois. On entendait son sourire, même quand elle ne disait rien.

J’ignore si je l’aimais absolument, ou si mon indicible amour ne concernait que cette voix. Cette voix était un être à part entière. Ses inflexions étaient autant de rides de sourires apparaissant au coin des yeux ; son grain une peau à caresser d’une oreille attentive.

Elle ne prenait rien au sérieux. Mais j’imagine que la mort fait ça : on ne prend plus grand-chose au sérieux.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
CorinneChoup
Posté le 16/01/2020
Un court extrait pour nous mettre en appétit...
Et c'est grandement réussit !
Très envie de lire la suite et de découvrir ce que tu nous réserves :)
Alice_Lath
Posté le 15/01/2020
Aaaaaaah, mon com était pas parti, quel enfer! C'était juste pour dire que, comme je te l'avais déjà dit, j'adore ce court extrait et je suis vraiment confiante et curieuse pour la suite. La dernière phrase surtout, est extrêmement bien tournée. Je ne sais pas vraiment comment donner un coup de main pour le coup haha, à part dire que I love it
Allie Oster
Posté le 15/01/2020
Merci infiniment! J'espère que le reste te plaira tout autant :) <3
Xendor
Posté le 14/01/2020
C'est intéressant et intriguant. 🤔 Mais cela soulève une question encore pire ! Est-ce que la voix a une porte ? 😁

C'est une belle question que ce pose le sujet. Est-ce qu'il aime quelqu'un vraiment ou juste une partie d'elle.
Allie Oster
Posté le 14/01/2020
Les voix portent, elles n en possèdent pas! : D un couvercle de coffre, éventuellement. Merci beaucoup pour ton retour, une nouvelle fois:)
Vous lisez