La voix

Fragment des « Mémoires obsessionnelles de Williaw Odewisp. »

Pièce à conviction n°121

 

Elle avait la voix un peu éraillée. Pas grand-chose. Juste assez pour lui donner un grain, une consistance. Sa voix n’était pas toute lisse.

Elle annonçait toutes ses phrases d’un éclat de rire. Un rire qui rebondit toujours trois fois. On entendait son sourire, même quand elle ne disait rien.

J’ignore si je l’aimais absolument, ou si mon indicible amour ne concernait que cette voix. Cette voix était un être à part entière. Ses inflexions étaient autant de rides de sourires apparaissant au coin des yeux ; son grain une peau à caresser d’une oreille attentive.

Elle ne prenait rien au sérieux. Mais j’imagine que la mort fait ça : on ne prend plus grand-chose au sérieux.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
El
Posté le 21/04/2020
Coucou Allie !
J'aime beaucoup ce mélange des sens, ces phrases qu'on ne peut pas vraiment imaginer visuellement. C'est étrange et intriguant, ça me plaît bien <3
Allie Oster
Posté le 09/05/2020
Oh, je n'avais pas répondu finalement : o

Merci beaucoup pour ton commentaire! = D <3
Olek
Posté le 19/04/2020
C'est étrange comme début. Étrange comme pièce à conviction aussi.
Ça se lit comme un poème, avec ce plaisir de chaque mot et de chaque phrase.
Je me demande à quoi ça peut bien mener...
Allie Oster
Posté le 21/04/2020
En effet, c'est une pièce à conviction bien particulière... Pour une enquête tout aussi particulière! : )
Fauchelevent
Posté le 17/03/2020
Je ne sais pas ce qui me plaît le plus : le titre, le concept, l'écriture... Je crois bien que j'aime tout, à défaut de pouvoir tout comprendre.
"J'ignorais si je l'aimais absolument, ou si mon indicible amour ne concernait que cette voix." Tout - mais cette phrase en particulier - m'a fait penser à Aurélien, d'Aragon. ("La première fois qu'Aurélien vit Bérénice, il la trouva franchement laide. Elle lui déplut, enfin. (...) La seule chose qu'il aima d'elle tout de suite, ce fut la voix. Une voix de contralto chaude, profonde, nocturne. Aussi mystérieuse que les yeux de biche sous cette chevelure d'institutrice. Bérénice parlait avec une certaine lenteur. Avec de brusques emballements, vite réprimés qu'accompagnaient des lueurs dans les yeux comme des feux d'onyx.") C'est l'une de mes œuvres préférées, c'est donc dire à quel point ce petit prologue m'a tapé dans l’œil.
Je serai là pour la suite, évidemment. :)
Allie Oster
Posté le 17/03/2020
Oh, j avais complètement oublié ça mais je suis ravie d avoir relu ce passage! Merci! J ai peut être été inspirée dans le lointain de ma mémoire: p qui sait. Absolument ravie que ça t ai plu!!
Espelette
Posté le 16/03/2020
D'abord, le titre m'a fait de l'oeil. Puis, ta description m'a intriguée. Maintenant, ces premières phrases m'envoûtent. La dernière en particulier. Qui est-elle ? Si légère, si souriante, si riante. Et puis bam, la mort ? Je clique tout de suite sur "Suivant".
Zig
Posté le 11/03/2020
Coucou !

Ça fait longtemps que c'est dans ma PàL et que je tourne autour de ce titre qui m'intrigue beaucoup, et ça y est, je me lance !
Et c'est très agréable ! J'adore ! Ça titille déjà mon imagination et j'ai vraiment très, très hâte de lire la suite **
Allie Oster
Posté le 11/03/2020
Merci infiniment pour ton passage par ici! Et ravie que ça t intrigue <3
Seja Administratrice
Posté le 20/01/2020
Où qu'elle est, la suite ? :p Allez, zou, ne m'oblige pas à prendre des mesures drastiques :p
Il est très cool, ce prologue, et il fait bien le boulot, à savoir donner envie de lire la suite.
A bientôt <3
Cocochoup
Posté le 16/01/2020
Un court extrait pour nous mettre en appétit...
Et c'est grandement réussit !
Très envie de lire la suite et de découvrir ce que tu nous réserves :)
Alice_Lath
Posté le 15/01/2020
Aaaaaaah, mon com était pas parti, quel enfer! C'était juste pour dire que, comme je te l'avais déjà dit, j'adore ce court extrait et je suis vraiment confiante et curieuse pour la suite. La dernière phrase surtout, est extrêmement bien tournée. Je ne sais pas vraiment comment donner un coup de main pour le coup haha, à part dire que I love it
Allie Oster
Posté le 15/01/2020
Merci infiniment! J'espère que le reste te plaira tout autant :) <3
Xendor
Posté le 14/01/2020
C'est intéressant et intriguant. 🤔 Mais cela soulève une question encore pire ! Est-ce que la voix a une porte ? 😁

C'est une belle question que ce pose le sujet. Est-ce qu'il aime quelqu'un vraiment ou juste une partie d'elle.
Allie Oster
Posté le 14/01/2020
Les voix portent, elles n en possèdent pas! : D un couvercle de coffre, éventuellement. Merci beaucoup pour ton retour, une nouvelle fois:)
Vous lisez