J'ai pris un homme qui est toi

J’ai pris un homme qui est toi

Ou à si peu de choses près

Puisque tu ne voudras pas de moi

Jamais, jamais

Jamais

.

C’est un ersatz, un toi en mieux

Un peu plus grand, un brin plus vieux

Mais il n’a pas, ce que j’aime tant

Ton air farouche

Il aime bien trop que je le touche

.

Injuste ? Peut-être, et même sûrement

Mais nous ne sommes plus des enfants

Si nous l’avons jamais été

.

Mais toi, tu ne sauras jamais

Que j’aimerais te connaître

Comme dans les versets

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Vous lisez