Il est revenu

Par jojotte

Comme chaque matin il ouvre les yeux et d’un geste machinal  tend sa main vers  la place à côté de lui et ne rencontre que  le drap froid. Deux ans, deux longues années qu’il dort seul dans  ce lit où il s’allonge  chaque soir en priant pour qu’il s’endorme dès que sa tête toucherait l’oreiller.  Les premiers jours suivant son départ il restait de longues heures les yeux ouverts dans l’obscurité, ses pensées pleines de souvenirs.  Les souvenirs c’est tout ce qui lui reste de lui jusqu’à son retour, s’il revient. Il a promis  mais une promesse peut s’oublier si un cœur se met à battre pour un autre, si la vie passée laisse la place à un autre futur.

Quand son amant  lui avait annoncé son intention de partir, étrangement il n’avait pas été surpris. Il savait qu’il rêvait de voyages, de contrées lointaines, il pensait les découvrir avec lui lors de leurs vacances. Il avait aussi envisagé un tour du monde, encore quelques mois et il aurait eu assez d’économies  pour prendre une année sabbatique.  Son cœur s’était  brisé quand il lui avait dit qu’il voulait partir seul. Qu’il voulait d’une liberté qu’il n’avait jamais eue dans son enfance.

Enfant non désiré son compagnon avait souffert de l’absence d’amour de ses parents,  ses grands-parents maternels étaient décédés avant sa naissance et son père avait rompu les liens avec sa famille. Il ne sortait que pour aller à l’école ou faire quelques courses. Il n’avait pas d’amis juste quelques camarades de classe vite oubliés lorsqu’il avait fini sa scolarité à 16 ans. Il avait commencé un apprentissage en  plomberie et avait passé son CAP avec succès.

C’est grâce à une fuite dans l’appartement qu’il occupait qu’il l’avait rencontré. Il avait pris contact avec un artisan qui avait son atelier au coin de la rue.  Il avait été surpris en ouvrant la porte, il s’attendait à voir l’homme qui  était déjà intervenu dans l’immeuble. A sa place un jeune homme d’une vingtaine d’années s’était présenté.  Il se rappelait être resté sans rien dire de longues secondes, perdu dans les grands yeux verts de celui qui d’un regard venait de conquérir son cœur.

Ils s’étaient revus d’abord par hasard puis après une autre intervention sur sa plomberie défaillante il l’avait invité à boire un verre, d’abord dans un bar puis chez lui et ils avaient échangé leur premier baiser. Les semaines étaient passées avant qu’ils aménagent ensemble.  Un jour en promenade ils étaient passés devant cette maison à  vendre.  Cette maison qui avait été le témoin de leur bonheur  et qui n’était plus qu’une coquille vide sans lui.

Comme chaque matin, depuis deux  longues années,  une nouvelle journée commence sans lui. Une journée sans  nouvelles,  une journée qui passerait et qui  réduirait son espoir de le revoir malgré sa promesse de revenir.  Il prend son petit déjeuner  encore habillé du pyjama appartenant à son amant et  se douche avant de s’habiller pour sa promenade dominicale, il déteste courir. 

Il fait beau,  c’est le début de l’été, les fleurs  embellissent les jardins et leur parfum embaume l’air. Il s’arrête un instant pour caresser un chat qui somnole sur un muret trop paresseux pour guetter les oiseaux qui pépient dans les arbres.  Ses pas le mènent  sur le chemin goudronné qui  conduit à leur maison, à sa solitude.

En mettant la clé dans la serrure il s’aperçoit que la porte n’est pas verrouillée, un oubli sans doute. Il n’est pas inquiet, si quelqu’un d’étranger était passé sur le chemin les chiens du voisin, bons gardiens, auraient alerté leur maître. Il referme la porte,  fait quelques pas dans l’entrée et c’est là qu’il l’aperçoit, un sac, son sac à dos maintenant  usé  et orné d’écussons de différents pays. Il n’ose pas y croire, il pousse un petit cri qu’il étouffe de sa main.  Il avance, cherchant son amant. La porte de leur chambre est ouverte, il se précipite à l’intérieur. Il est là dos à lui, il s’approche doucement, ses bras se referment sur l’homme qui lui est revenu. Il veut retrouver le goût de sa peau et il embrasse la nuque offerte.  Son cœur bat un peu plus vite quand son amant laisse tomber sa tête contre son épaule.  Le bonheur le submerge et  il pleure.  Il pleure des larmes de joie sur son bonheur retrouvé, Il est revenu, pour lui, pour eux, pour toujours. FIN

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Grde Marguerite
Posté le 01/07/2020
J'ai bien aimé l'écriture, classique et limpide. C'est un petit bijou ciselé finement. Sujet (en apparence) simple, mais traité avec délicatesse et tact.
jojotte
Posté le 02/07/2020
Merci Grde Marguerite. Je suis contente que tu ais passé un bon moment de lecture.
Aruka
Posté le 30/06/2020
Je viens de lire tes deux chapitres. Le premier est emprunt d'une certaine nostalgie je trouve, mais aussi d'angoisse. Le second, c'est une vague de solitude, d'une vie figée et monotone jusqu'au moment où il s'aperçoit que son homme est revenue, là, c'est une vraie explosion de liberté, comme si sa vie reprenait son cour.
L'un comme l'autre, se sont de très beaux chapitres, intenses et j'aime beaucoup le fait que tu exploites le point de vue de chacun.
Peut-être que tu devrais mettre en italique certains mots pour appuyer l'importance qu'ils ont : "son" sac par exemple ou dans le premier chapitre quand tu parles de son amant avec tes "il". Après ce n'est que mon avis mais je trouve que ça donne un poids plus fort aux morts lorsqu'ils sont ainsi ^^
jojotte
Posté le 30/06/2020
Merci Aruka. Contente que mon histoire t'ai plu. Je prends note de ton conseil.
Sly King
Posté le 30/06/2020
Tout comme la première partie de cette histoire, j'ai beaucoup aimé ce deuxième point de vu, tout comme cette fin très tendre au cœur de ce qu'on ressent comme du désespoir.
jojotte
Posté le 30/06/2020
Le premier chapitre a été écrit lors d'une insomnie, c'est plus tard que m'est venu l'idée de raconter comment celui qui reste a vécu l'absence.
Schumiorange
Posté le 30/06/2020
Bonjour jojotte !

Elle est jolie comme tout, cette histoire !
Ton style est très agréable à lire et tu fais parfaitement passer les émotions. C'est très court, mais très fort et intense, j'ai beaucoup aimé.

Est-ce qu'il s'agit vraiment juste de deux chapitres ou est-ce qu'il y a une suite ? C'est très efficace tel quel, mais je n'aurais rien contre une suite non plus ; )

En tout cas, j'ai passé un bon moment de lecture ! Merci !
jojotte
Posté le 30/06/2020
Merci Schumiorange. Contente que mon histoire t'ai plu mais désolée il n'y aura pas de suite. la porte s'est refermée sur leurs retrouvailles.
Vous lisez