I.2 Le Refuge

Par Flammy
Notes de l’auteur : Dans ce chapitre, changement de narratrice et beaucoup plus de calme en perspective, j'espère que cela vous plaira quand même =D

Chapitre 2 : Le Refuge

 

~833 jours avant le cataclysme

 

~0~

 

Atlantide est un monde parfaitement immobile. Depuis sa création, pratiquement rien n’a évolué. La même langue est utilisée depuis les origines, les mêmes fêtes traditionnelles sont célébrées aux mêmes moments, les mariés portent toujours exactement les mêmes tenues rituelles. Chaque clan ressemble parfaitement à ce qui est décrit dans les anciens ouvrages, et même les unions mixtes restent rares. À croire que l’écoulement du temps n’existe pas en Atlantide. Ou plutôt… qu’il n’a prise sur rien.

Notes de Max.

 

~0~

 

Les ténèbres du cauchemar tentaient de l’avaler. Elle savait qu’elle devait se réveiller pour fuir, mais elle sentait des milliers de mains qui l’agrippaient et la tiraient vers ce spectre de son passé, ces souvenirs qui la hantaient inlassablement.

 

Iris l’avait réveillée au beau milieu de la nuit. Elle l’avait secouée, plus brutalement que d’habitude. Callune avait tout de suite compris la précarité de sa situation quand elle avait vu le visage inquiet de la vieille nourrice. Un coup d’œil lui avait suffi pour noter l’heure, bien matinale, et la présence de gardes dans sa chambre.

 

Une aberration au vu de l’étiquette.

 

En temps normal.

 

Les ombres commençaient déjà à se répandre dans le songe, déformant le mobilier si familier et parant Iris d’un sourire malsain.

 

Sa mère, la reine Élisa, avait disparu. Angoisse. Exactement la même que le jour où elle avait appris cette nouvelle, aussi brûlante que terrifiante.

 

Son père l’avait fait mander, au beau milieu de la nuit.

 

Panique.

 

Entre la tentative d’enlèvement de la veille où elle avait été la risée du palais, et l’absence de sa mère… Elle connaissait assez son père pour savoir que cela ne présageait rien de bon. Et que ses décisions, aussi drastiques soient-elles, se révélaient irrévocables.

 

Elle commençait déjà à suffoquer, alors que le pire restait à venir. Les ténèbres rongeaient tout le palais, ne laissant en évidence que des silhouettes prête à l’agresser.

 

Les différents éléments du problème s’imbriquaient naturellement dans sa tête. Pourtant, elle ne voulait pas y croire. Elle espérait, accordant sa confiance à un père qui s’était détourné d’elle depuis bien longtemps. Toujours les mêmes attentes, toujours les mêmes déceptions.

 

La peur lui glaça le sang. Ou la brûla. Elle ne savait plus. Mal à l’épaule.

 

Des gardes étaient venus la chercher. Pas pour la protéger contre une éventuelle nouvelle attaque. Pour l’empêcher de se dérober. Elle l’avait rapidement compris au regard fuyant de Xanthoceras. Lui, toujours si franc et direct dans ses manières… Les couloirs du palais ne lui avaient jamais semblé aussi longs. Aussi froid. Glauque aussi.

 

Les ombres lui murmuraient mille vérités dérangeantes, à quel point elle était la honte et la risée de son clan et qu’elle n’aurait jamais dû naître.

 

Son père l’avait toisée du haut de son trône. Imperturbable. Hautain et fier. Un roi fort et apprécié qui n’avait qu’un seul défaut. Un défaut dont il pourrait bientôt se guérir. Elle-même. Sa fille. Incapable de pratiquer la magie. Une hérésie. L'unique tache au tableau. Une gigantesque disgrâce qui entachait son prestige.

 

Les ténèbres avaient tout rongé. Il ne restait que son père et elle. Non, même elle commençait à disparaître dans l’obscurité.

 

Les conditions étaient enfin réunies, il allait pouvoir se débarrasser d'elle. Avec la disparition de sa mère, il pourrait se remarier selon les usages. L’honneur serait enfin sauf.

 

Callune sentit le sol s’écrouler sous ses pieds. Elle tomba sans fin.

 

Princesse sans pouvoir. Déchue. Une honte.

 

Il avait pris le soin de lui brûler lui-même l’épaule, sans broncher devant ses cris de douleurs.

 

Sa sentence pour être née sans magie : l’exil. Mais pas n’importe où. Dans l’Ancien Monde. Le monde des canitas, les sans-pouvoirs qui avaient opprimé les magiciens. Un univers cruel, rempli de monstres. Peu de chance de survivre.

 

Le chemin vers le Bifröst, la porte entre les deux mondes, avait commencé. Pesant, glauque. Tout lui signifiait à quel point Atlantide se porterait mieux sans elle. Xanthoceras n’osait pas la regarder. Lui, toujours si fier de servir son roi, avec sa confiance aveugle… Il doutait.

 

Et puis la surprise.

 

Le grain de sable qui s’était glissé dans les plans parfaitement orchestrés de son père. L’homme qui avait essayé de l’enlever une première fois avait retenté sa chance. Et réussi. Malchance pour lui. Il ne pourrait pas se servir d’elle pour faire pression sur le roi. Chance pour elle. Elle échappait aux canitas.

 

Mais un nouvel Helheim[1] s’offrait à elle. Très différent.

 

Survivre.

 

~0~

 

Les premiers rayons de l’aube tirèrent Callune de son sommeil agité. Seule trace des ténèbres du cauchemar, une impression de vide pesait sur sa poitrine. Toutes les émotions de la nuit l’avait laissée comme anesthésiée, avec un sentiment d’irréel.

 

La petite ouverture qui faisait office de fenêtre n’arborait ni volets, ni rideaux et laissait parfaitement rentrer aussi bien la lumière que le froid dans la chambre vide et morne. Machinalement, Callune s’assit. Si elle restait immobile trop longtemps, elle risquait de s’enrhumer. Son clan était réputé pour sa faiblesse physique, alors après un coma… Cela n’arrangeait rien.

 

Elle s’activa, la tête enfin vidée de toute émotions. Elle entreprit de s’habiller, malgré ses gestes maladroits. Elle n’avait repris conscience que depuis peu. Pas assez pour récupérer. Elle dut s’y reprendre plusieurs fois avant de réussir à enfiler sa main dans sa manche et resta légèrement essoufflée par cet effort. Se concentrer sur ses mouvements lui permettait de garder l’esprit vierge. Ne pas réfléchir. Surtout pas.

 

Malgré elle, elle détailla ses bras, anormalement maigres et blancs. La peau presque translucide était parcourue de veines bleutées. Il lui aurait fallu des repas copieux et de l’exercice pour retrouver rapidement ses forces. Elle envisageait déjà le programme de rétablissement le plus efficace. Privilégier les protéines et les graisses. Des efforts réguliers. Se muscler. S’assouplir. Et aussi…

 

Callune se figea en réalisant ce qu’elle faisait. Elle ne devait pas réfléchir. Pas sérieusement en tout cas. Et de toute façon, à quoi bon ? Elle disposait d’à peine assez de nourriture pour ne pas dépérir. Son ventre se chargeait assez souvent de le lui rappeler. Elle tentait à chaque fois de l’ignorer, mais elle n’avait jamais subi la faim et cette sensation la laissait démunie, tout comme le manque d’hygiène ou les conditions de vie frustes.

 

Pour se laver, une seule solution s’offrait à elle : le ruisseau qui s’écoulait près du refuge, sans aucun onguent. Sa peau en souffrait, ainsi que ses cheveux. Elle saisit une mèche entre ses doigts et la détailla. Les longues ondulations, d’un vert sombre, s’étaient transformées en paille et avaient perdu tout éclat. Il ne restait que ses yeux, d’un émeraude doré, toujours voilés et fuyants. Ils n’avaient pas changé.

 

Callune se leva et déambula dans la petite chambre. Si elle évitait de marcher sur le matelas d’herbes séchées, elle ne pouvait effectuer que quelques pas, entre la porte et un tabouret. Elle se laissa tomber lourdement dessus. Ses jambes tremblaient trop pour qu’elle tienne debout plus longtemps. Elle resta immobile, sous la fenêtre qui déversait sur elle un courant d’air glacé. Il fallait qu’elle rejoigne la salle principale, elle le savait. Pour espérer grappiller un petit déjeuner, elle devrait y aller pour solliciter Noelia. Mais l’envie lui manquait. Et elle risquait de tomber sur lui.

 

Hawk.

 

Elle avait reçu assez de piques dans sa vie pour s’y être habituée et ne plus s’en préoccuper. Elle se contrefichait de son intégrité physique. Dans son état, la mort pourrait même se révéler salutaire. Mais Hawk était auréolé de mystères et de contradictions qui l’intriguaient et la poussaient à réfléchir. Et cela, plus que tout le reste, la terrifiait. Son pire ennemi n’était autre qu’elle-même et elle peinait à lutter efficacement en sa présence. Malgré tout, elle ne pouvait continuer à se terrer dans son coin. Noelia finirait par venir la chercher et cela engendrerait un esclandre. Les disputes la fatiguaient, elle préférait les éviter.

 

Callune se redressa avec peine, ses muscles s'étirant douloureusement. Elle boita jusqu’au battant de bois et elle s’appuya dessus, le temps de calmer le rythme de son cœur. Ne pas réfléchir. Ou alors, se concentrer sur des détails inutiles. Elle avait réussi pendant des timthrialls[2]. Elle réussirait encore. Cela revenait à se raccrocher à des chimères, encore et toujours. Elle avait l’habitude.

 

Après une longue inspiration, Callune se décala et écarta la porte, une modeste séparation sans poignée ou serrure. Elle émergea dans la salle commune, un espace assez grand, quoique vide. Une table grossière en bois blanc, quelques tabourets du même acabit et deux coffres. Rien d’autre, pas de décoration aux murs en mortier de chaux, aucun meuble superflu. Tout dans le refuge se révélait utilitaire et réduit au plus simple. Cette vie chiche désarçonnait Callune, mais elle essayait toujours de ne rien laisser paraître pour ne pas mécontenter ses… hôtes si particuliers.

 

Quelques coups d’œil rapides rassurèrent Callune qui esquissa un pâle sourire de façade. Hawk ne se trouvait pas dans les environs, seule Noelia était assise à table, penchée sur un vêtement qu’elle reprisait probablement pour la centième fois. Tout ce que possédaient les deux dimidius semblait hors d’âge, d’une autre époque.

 

Les dimidius. Des aberrations.

 

Des demi-magiciens issus à l’origine de l’union d’un magicien et d’un canita et qui avaient subsisté à travers les siècles malgré la séparation des mondes.

 

Des êtres à moitié humains.

 

Impossible de faire la différence physiquement. Fourberie et vilenie. Mais leur magie dégénérée suffisait à clamer leur ignominie. Le cœur de Callune se serra l’espace d’un instant devant ces dogmes atlantes. Noelia s’arrêta dans son ouvrage lorsqu’elle entendit des bruits de pas et redressa la tête, amicale. Quelles que soient les conditions, les traits de son visage reflétaient toujours une immense douceur et une gentillesse sans pareille, qu’on retrouvait dans ses yeux pâles.

 

Noelia se leva, rejetant dans son dos une tresse épaisse, d’un gris bleuté, et s’approcha de son invitée pour l’assister dans sa traversée de la pièce. Malgré sa petite taille et son apparence menue, elle se révélait musclée et parvenait sans difficulté à soutenir Callune. L’une des grandes différences qui les séparaient. À vingt-cinq timthrialls, la Dryadienne avait déjà vécu plus de la moitié de sa vie. Noelia avait quelques timthrialls de plus qu’elle, et il s’agissait pourtant du début de son existence. La faiblesse des Dryadiens. Un physique peu résistant, une vie courte. Qu’importe. Elle serait libérée plus tôt. Son hôte l’entraîna jusqu’à un tabouret, où elle l’aida à s’installer aussi confortablement que possible.

 

— Vous avez bien dormi, altesse ?

— Oui, la nuitée fut douce et la couche agréable.

 

Noelia parut un instant surprise, avant de se détourner. Elle reprit son ouvrage pour cacher son trouble sans que Callune comprenne l’origine de sa maladresse. Un silence plana, avant qu’elle ne parle de nouveau.

 

— Voulez-vous quelque chose pour votre petit-déjeuner altesse ?

— Arrête de lui lécher les bottines Noe, ça sert à rien et c'est même pas une « altesse ».

 

Les deux femmes sursautèrent et se tournèrent vers l’entrée de la bâtisse. La silhouette d’un homme de leur âge s’y découpait, éclairé par-derrière. Le silence tomba lourdement. Pesant. Il s’avança dans la salle et Callune se recroquevilla progressivement sur elle-même au fur et à mesure qu’elle le distinguait plus nettement. Grand et musclé, il arborait une expression fermée et sans pitié, renforcée par ses yeux, plus froids qu’une nuit d’hiver, qui survolaient la pièce en l’ignorant délibérément. Ses longs cheveux raides et sombres étaient attachés par une lanière, au niveau de sa nuque. Il ne portait qu’un seul gant, à la main gauche, sans qu’elle sache pourquoi.

 

Hawk.

 

Il s’installa à table. Une gêne désagréable tomba autour d'eux. Callune remarqua pour la première fois un petit détail presque effacé sur les vieux fourreaux de dagues accrochés à sa taille. Un triskèle. Symbole des Dryadiens. Son clan. Que… son esprit sauta immédiatement à diverses conclusions, des hypothèses naquirent et éclatèrent rapidement comme des bulles de savon tandis qu’elle envisageait diverses explications et les écartait. Elle se figea lorsqu’elle réalisa ce qu’elle était en train de faire. Elle détourna le regard et se concentra sur quelque chose sans importance, ses doigts. Sa réaction fut accueillie par un petit bruit méprisant.

 

— Un boulet pareil, normal que son père ait cherché à s’en débarra...

— Hawk !

 

Noelia, choquée, venait d’interrompre son ami. Elle se plaça devant lui et continua ses remontrances.

 

— Cela ne se fait pas de…

— De quoi ? Dire la vérité ? J’vois pas pourquoi j’ferais dans la dentelle avec elle, elle nous emmerde déjà depuis assez longtemps.

 

Figée sur son tabouret, Callune avait le souffle coupé. Elle s’était habituée à ses remarques… Mais là… il l’avait atteinte de plein fouet, touchant un point sensible. Son père. Les deux dimidius continuaient de se quereller, comme à chaque fois qu’ils étaient tous les trois réunis. Noelia voulait l’aider et la protéger coûte que coûte, Hawk se débarrasser d’elle. Il s’agissait peut-être du seul sujet de discordance entre eux, mais il revenait inlassablement.

 

Callune se sentait mal, brusquement essoufflée, la vue trouble. Malgré la fraîcheur de la matinée, elle avait trop chaud. La pique l’avait prise de court, elle ne parvenait plus à se contrôler. Il fallait qu’elle sorte, qu’elle fuie, que les choses se calment après son départ. Que Noelia ne subisse pas les foudres de son ami à cause d’elle. Et peut-être que si elle s'éloignait, l’image de son père arrêterait de voler dans son esprit.

 

Sans réfléchir plus longtemps, Callune se leva d’un coup, renversant son tabouret. Sa vision se troubla, mais elle essaya de l’ignorer. Elle se dirigea péniblement vers l'entrée. Arrivée à l’extérieur, le soleil l’éblouit, mais elle persévéra tout de même. Elle finissait par connaître par cœur le seul petit chemin qui partait du refuge et tous les endroits où elle pouvait se rattraper en cas de chute.

 

Derrière elle, le silence était revenu.

 

Pesant.

 

~0~

 

Callune erra sur un chemin à peine visible au milieu de la rocaille. Quelques arbres rabougris, des rochers plus grands que les autres… Il n’y avait rien d’autre. Au loin, elle distinguait juste la couronne montagneuse qui entourait leur refuge mais ce paysage, si désolé, malmenait son cœur de Dryadienne habituée à la verdure. Sans compter le khor[3] qui brûlait tout. Elle força aussi longtemps que possible sur ses jambes avant de s’écrouler sous un arbre mal en point. Entre la présence de l’aequor[4] ondien et la proximité du désert d’Athanor, les plantes se développaient peu et mal. Logique.

 

Les influences des Esprits de l’eau et du feu s’opposaient particulièrement dans la région, la frontière entre leurs deux territoires. Les nuits glacées et les journées brûlantes alternaient. Peu d'organismes survivaient en ce lieu, raison pour laquelle les deux dimidius s’étaient établis ici. La vie pouvait s’y montrer rude, mais cela minimisait les chances qu’on vienne les traquer jusque-là pour les tuer. L’endroit rêvé pour y mener une existence de fugitifs, de sous-êtres, de bêtes à abattre.

 

Comme à chaque fois que ce genre de pensées lui traversait l’esprit, Callune se sentit mal à l’aise. On lui avait invariablement inculqué que les dimidius n’étaient que des monstres sanguinaires, des créatures perverses et sans âme. En tant que Dryadienne, clan sacré parmi les 7 clans de magiciens, l’un de ses premiers devoirs était de purger leur monde de cette immonde souillure. Elle s’était interrogée à une époque, avant de l’accepter comme l’une des grandes vérités non encore élucidées. Comme le fait que lorsqu’on lâchait un objet, celui-ci tombait vers le sol. Régulièrement, des rumeurs relataient le massacre d’innocents imputé aux dimidius, ce qui continuait d’alimenter la haine collective.

 

Pourtant… Depuis qu’elle s’était réveillée dans cette maison au milieu de nulle part, elle recommençait à douter et à tout questionner, comme lorsqu’elle était enfant. Hawk la détestait et aurait largement préféré se débarrasser d’elle. Soit. Ce n’était pas le premier à réagir ainsi, cela ne révélait donc pas de tendances particulièrement monstrueuses. Quant à Noelia… Elle prenait place sans conteste parmi les quelques personnes les plus gentilles et les plus attentionnées qu’elle n’avait jamais rencontrées. Elle, une bête sanguinaire sans âme ? Elle cachait alors rudement bien son jeu.

 

Callune se secoua et essaya de se concentrer sur autre chose. Débattre de la nature humaine ou non de ses hôtes ne servait à rien, à part glisser vers une pente pernicieuse. Soit il s’agissait réellement de sous-êtres, et elle ne pourrait de toute façon rien faire s’ils décidaient de la tuer pour la dévorer. Soit ils étaient injustement calomniés depuis des générations et les mépriser la mettrait dans une situation précaire. Dans tous les cas, il suffisait de se faire oublier, comme à son habitude. Elle ne pouvait guère faire plus que de rester dans les bonnes grâces de Noelia. Elle savait sa cause sans recours auprès de Hawk. Entre le monde des canitas, se retrouver isolée en Atlantide ou endurer le dimidius, elle n’avait pas de réelle préférence. D’autres avaient choisi pour elle.

 

La soif tiraillait Callune depuis un long moment. L’air, chaud et sec en journée, lui donnait l’impression d’étouffer. Elle connaissait la direction à prendre pour rejoindre la rivière. Mais si elle s'abreuvait à l’endroit le plus pratique, elle se rapprochait dangereusement du refuge. Elle risquait de tomber sur Hawk. Elle hésita quelques instants avant de se remettre en route. Qu’importe le dimidius. Sa gorge était tellement asséchée que des douleurs l’élançaient quand elle respirait. 

 

Callune mit plus de temps que les fois précédentes pour se rendre au courant qui serpentait à côté de la bâtisse. Elle avait pris toutes les précautions possibles pour éviter de trébucher ou de glisser. Arrivée près du ruisseau, un simple filet clair qui s'écoulait vers l’aequor, elle se dirigea pendant quelques mètres vers l’amont jusqu'à rejoindre une cuvette, régulièrement creusée par les deux dimidius. Cela permettait de s’y immerger totalement sans risque, sans compter que la température était là plus élevée qu’ailleurs. Elle pourrait s’accroupir facilement et trouver ses appuis sans trop s’asperger.

 

Callune s’agenouilla avec prudence, de peur de tomber dans l'eau. Le reflet à la surface du courant la stoppa, comme à chaque fois. Une question lui revint en tête. Est-ce qu’un jour… elle s’habituerait à sa nouvelle image ? Ce visage émacié, ces cheveux comme de la paille, la fatigue apparente ? Même sans cela… Elle avait du mal à se reconnaître. Pour elle, son agression et son enlèvement ne remontaient qu’à une dizaine de jours… En l’espace de deux jours, Hawk avait tenté de l’enlever sans succès, sa mère avait disparu sans raison, son père en avait profité pour se débarrasser d’elle et, sur le chemin de l’exil, Hawk avait enfin réussi son méfait. Malheureusement trop tard pour que cela lui soit utile. Personne ne faisait pression sur un roi pour améliorer une situation avec une princesse déchue.

 

Maladroitement, Callune farfouilla dans l’une de ses poches et en extirpa un pendentif en forme de triskèle, normalement rattaché à un collier en métal. La dernière marque d’attention de son père, qu’il avait lui-même accroché par magie autour de son cou des timthrialls plus tôt. Elle l’avait chéri comme son plus précieux trésor mais, pendant sa convalescence, Noelia l’avait brisé pour l’ôter et faciliter sa respiration. Il ne lui restait plus qu’un fragment de souvenir de sa vie passée.

 

Et dorénavant…

 

Elle s’était réveillée au milieu de nulle part. Un coma inexpliqué lui avait volé trois timthrialls. Elle avait changé, physiquement. Mais elle n’appréhendait que difficilement cette idée. Elle avait déjà vécu la moitié de sa vie. Étrange idée. Dérangeante.

 

Il lui restait une moitié de vie. Probablement à survivre, à endurer les foudres de Hawk. Qu’importe. Cela ne la changeait pas de l’ambiance malsaine du palais. De toute façon, le bonheur ou le malheur, ce n’était pas pour elle. L’indifférence lui convenait parfaitement.

 

Un jour elle mourrait. Une brimade de Hawk qui irait trop loin ou une maladie. Peut-être un accident. Qu’importe. Elle arrêterait d’être un poids pour Noelia.

 

[1] Helheim : Enfer nordique

[2] Timthriall : Cycle en irlandais gaélique, sert ici de mesure de temps et correspond à 3 fómhars (un an).

[3] Khor : Soleil en iranien

[4] Aequor : Mer en latin

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Belisade
Posté le 19/05/2020
Bonjour Flammy,
Dans ce chapitre, le portrait d’une héroïne qui n’a pas encore toutes les chances de son côté …
J’ai bien aimé la notion de ‘magie dégénérée’ …
Flammy
Posté le 29/08/2020
Coucou =D

EN effet, Callune n'a pas grand chose pour elle, elle est plutôt gratinée pour ça x) Mais c'est ce que je trouve justement intéressant de son côté ^^
ludivinecrtx
Posté le 06/05/2020
Re !! J'avais oublié de te mettre dans ma PAL x)

Décidément j'adore ta plume... J'aime donc aussi ce second personnages. Je pense qu'elle n'est pas si insignifiante, si faible que tu veux nous le faire croire.

Ce roi en revanche, il est horribles. Je ne qualifierais même pas son rôle de père et je pense que c'est lui qui a fait disparaitre sa femme pour pouvoir se remarier mais il ets trop tôt pour le dire !

Hawk je pense que ce n'est pas un vrai méchant... On verra bien !
Flammy
Posté le 07/05/2020
Re !

C'est pas forcément un souci de ne pas mettre dans la PAL hein ^^

Merci beaucoup pour tes retours, cela me touche beaucoup et me fait chaud au coeur <3

Pour si Callune est pas si faible que ça, va falloir lire la suite, je ne peux malheureusement pas trop rien dire sans spoiler ='D Mais c'est très intéressant d'avoir tes hypothèses !

Merci beaucoup pour ton retour !
Cocochoup
Posté le 29/04/2020
Quel saleté ce roi, ce père si on peut utiliser ce mot. M'est avis qu'il n'y est pas pour rien dans la disparition de sa femme.
J'aime beaucoup comment tu articules les souvenirs et l'action.
Je vais prendre des notes 😁
Et je sais pas pourquoi mais je l'aime bien Hawk.
Apres tout une fois qu'il s'est rendu compte que la princesse n'avait pas de valeur, il aurait pu l'abandonner. Alors derrière toute cette rudesse, je veux croire qu'il y a un coeur
Flammy
Posté le 30/04/2020
Tu rigoles ? Il est adorable ce roi, tellement paternel et attentif aux besoins de sa famille <3

Je suis pas forcément la référence en articulations hein xD Mais si ça te plait, c'est cool <3

Et pour Hawk qui serait un chic type, faut avoir avec la suite :p Qui sait, peut-être que son coeur existe, peut-être qu'il n'existe pas :p
Ysaé
Posté le 23/04/2020
Salut,
Je poursuis sur ce chapitre, également très bien écrit ! L'ambiance est différente de l'autre monde mais c'est dans la continuité du récit et j'ai trouvé cela très fluide.
Finalement peu de chose à dire, mis à part la qualité de ta plume et la bonne articulation du chapitre. l'univers est très aboutis et les deux personnages principaux me plaise :) un monde de magicien, ça s'annonce intéressant.
Je vais continuer à lire !
A +
Flammy
Posté le 27/04/2020
Coucou ! =D

Merci beaucoup pour tous ces compliments, je ne sais plus où me mettre ^^" Je suis vraiment très contente que ça te plaise, et que les deux arcs te paraissent bien, c'est toujours ma hantise ^^

Merci pour ta lecture et ton commentaire ! Pluchouille zoubouille !
Géraud
Posté le 14/04/2020
Alors !

Je ne suis pas d'accord avec la note de l'auteur. Il y a moins d'action… Mais ça reste un chapitre avec beaucoup de tension, très loin d'être calme, du fait de la présence du duo Hawk/Noelia !

Bonne présentation du personnage, en subtilité, présentation du contexte naturelle, sans recourir à de l'exposition bien lourde.

Je ne suis pas trop d'accord avec les autres critiques sur les allers-retours. On commence avec le monde extérieur, qui est une porte vers cet univers, puis on plonge au cœur du conflit nous présentant les enjeux du scénario. Finalement, le retour au statu quo de l'extérieur, qui clôture ce petit prologue, comme si l'on avait fait un petit tour pour visiter les lieux. Maintenant, si tu avais déjà édité, alors les critiques étaient sans doute justifiées, car l'état actuel me semble très bien.

Par contre je suis assez d'accord avec Aliv, sur la description des émotions :

Angoisse.
Panique.
Pesant.

J'ai effectivement tendance à préférer décrire le comportement, plutôt que de directement poser un mot sur l'émotion. Mais Bon, ce n'est peut-être qu'un avis personnel. Je suis de mon côté peut-être un peu trop laconique.

Pour les noms latins, persans et japonais, est-ce qu'il y a une explication à la raison pour laquelle dans cet endroit du monde, ces trois langues sont utilisées ?

Et une dernière petite remarque :

'Personne ne faisait pression sur un roi pour améliorer une situation avec une princesse déchue.'
c'est une phrase un peu étrange. 'Pour améliorer la situation d'une princesse déchue', plutôt, non ?

Sinon je n'ai pas trouvé de longueurs… Je n'ai pas eu envie de sauter ou bien de survoler des paragraphes, tout me semble nécessaire. Taire pour l'instant la raison de son bannissement pourrait peut-être rajouter un peu de suspense. :) Genre, parler d'un crime, sans directement citer son incapacité… Mais ce n'est qu'une idée comme ça, c'est déjà très bien ainsi. Et parfois, le suspense pour le suspense peut être un peu ridicule.
Flammy
Posté le 14/04/2020
Coucou !

Bon, je suis contente si tu n'es pas d'accord avec la note de l'auteur =D J'ai toujours un peu peur qu'après un chapitre qui se termine sur beaucoup d'action, celui-ci soit un peu plus décevant x) Je l'aime beaucoup, mais c'est pas le même style quoi ^^

Pour les allers retours, il me semble que tu as lu là une version qui a déjà été retravaillée, mais honnêtement, à force d'avoir 15000 versions, je ne parierai pas @.@

Hum. Pour les émotions de Callune, vu qu'elle se les prends en pleine gueule de manière très violent sans rien contrôler, j'aimais bien l'idée de les décrire de manière lapidaire comme ça, je trouvais que ça allait bien ensemble, mais va falloir que je revois ça visiblement ^^"

Pour les noms en différentes langues, il y a une justification dans le background mais qui n'est pas forcément dites clairement dans le texte. L'idée c'est qu'à la base, Atlantide était sur terre, et chaque clan de magiciens appartenait à un "peuple" de l'époque. Sauf qu'en suite, ils ont migré ailleurs, mais dans certains cas certains mots des différentes langues ont été incorporé. C'est souvent lié au type de magie ou aux origines du clan.

Pour ta remarque de formulation, l'idée c'est que Hawk ne voulait pas améliorer la situation de Callune, mais s'en servir comme otage. Mais vu qu'elle a été déchue, c'était plus très utile...

Et pour le coup de ne pas dire de suite pourquoi elle a été bannie, c'est ce que je faisais avant, mais ça faisait un peu trop de mystère, surtout qu'il y avait beaucoup d'infos à retenir et du coup, ça passait pas trop ^^"

Vraiment, un très grand merci pour tes retours <3
Géraud
Posté le 14/04/2020
Pour les émotions, encore une fois, c'est un choix. Et pour les noms en différentes langues, merci pour la précision, mais sans entrer dans les détails, je t'aurais fait confiance si tu m'avais juste répondu que c'était justifié. :)

Désolé pour la clarté de la phrase sur l'otage, je n'avais pas compris le sens.
Everjean
Posté le 01/01/2020
Re-Bonsoir,

Ce chapitre diffère bien de celui de Lise, c'est certain, mais ce n'est pas dérangeant.

J'ai eu un peu de mal à me repérer dans le temps entre les différentes parties de l'histoire. J'ai mis un moment avant de comprendre que le 1er passage et le 3e étaient dans la même temporalité (enfin je crois bien que c'est ce qu'il en est ?).

Vous apportez ici beaucoup de nouvelles indications sur Atlantide, mais c'est comme si on les découvrait en même temps que Callune, puisque celle-ci y pense, et c'est très bien amené ainsi.

Je me demande si Callune est vraiment dépourvu de magie, ou bien si elle en a simplement une qui est différente. Peut-être est-ce lié au fait qu'elle s'empêche de réfléchir. Je l'ai un peu ressenti comme s'il pouvait s'agir d'une faculté qu'elle aurait, de réfléchir énormément, une sorte de capacité de déduction exceptionnelle peut-être ? Je suppose que j'en apprendrai davantage par la suite.

Je ne formulerai pas davantage d'hypothèses pour ce chapitre, mais j'ai hâte d'en savoir plus !
Flammy
Posté le 02/01/2020
Re-Coucou !

Pour la temporalité, c'est bien ça, premier passage et troisième passage c'est au même moment ^^ Normalement, tout ce qui est passé (ou autre), est en italique pour aider à se repérer ;)

Pour les indications, j'espère juste que ça ne fait pas trop, c'est toujours un peu ma hantise ^^" C'est pas forcément essentiel de tout retenir tout de suite, mais je ne veux pas que le lecteur se sente trop perdu.

Pour la magie de Callune, je ne vais rien dire, à voir ^^ A priori, elle n'en fait pas, mais qui sait ? Et pour ses déductions et ses réflexions, ce n'est pas forcément magique, mais peut-être ^^ Comment répondre sans ne rien dire ='D

En tout cas, un grand merci pour la lecture et le commentaire, c'est très intéressant de voir tous ces questionnements ^^

Pluchouille zoubouille !
Renarde
Posté le 31/10/2019
Changement total en effet ! Mais ça passe tout seul. J'aime beaucoup comme tu bascules d'un monde à l'autre avec les Notes de Max. Cela rend la transition à la fois claire et agréable tout en nous apprenant des choses sur le monde.

Le fait que tu parles de "sablier" rapidement donne le ton : pas de technologiques dans ce monde-ci. Et ensuite, de la magie !

Je trouves que tu passes l'exercice difficile de "je pose mon monde sans faire prof d'école" avec brio. C'est délicat de parler de nouveaux peuples, de coutumes, et tout s'insère harmonieusement dans le récit.
Flammy
Posté le 01/11/2019
Coucou !

Je suis contente que le changement de ton se passe bien =D C'est toujours mon énorme hantise dans ce début x) Ca et l'aspect livre d'histoire :p

En tout cas, je suis vraiment soulagée et contente que ce chapitre passe bien avec toi =D J'espère que la suite te plaira aussi <3 Merci beaucoup pour ta lecture et ton commentaire !

Pluchouille zoubouille !
Hinata
Posté le 15/09/2019
J'ai beaucoup aimé ce chapitre ! Le personnage vient d'arriver mais on sait déjà plein plein de choses sur elle ! J'ai beaucoup aimé la réminiscence : t'as réussi à la faire courte mais super bien construite, c'est narré, percutant, ça glisse tout seul!
Les relations Hawk/ Noe/ Callune dégagent un potentiel de fou! Tu as rendu la situation très claire, et en même temps il y a encore plein plein de mystère!

Tu as "prévenu" que c'était un chapitre calme. Perso, ce n'est pas le calme qui m'a dérangé, mais plutôt l'impression de longueur et d'errance… Je trouve que Callune fait trop d'allers retours nature/maison dans le chapitre, des déplacements pas très justifiés… Une idée comme ça : tout le premier passage le soir, avant la réminiscence, ne me semble personnellement pas très utile… Il ne fait qu'évoquer vaguement des choses que tu montres plus tard…
Sa détermination à s'empêcher de réfléchir m'a aussi un peu interloquée. J'espère que c'est motivé (en tout cas dans ce chapitre je n'ai pas trouvé de raison apparente à ce comportement), parce que je trouve ça très violent envers elle-même. Etre indifférente, okay, mais là c'est très artificiel en fait comme indifférente. Je sais pas si tu voulais en faire un personnage détaché, mais pour moi ça produit exactement l'inverse : quelqu'un qui contrôle et censure jusqu'à ses propres pensées!

Trop trop hâte de lire la suite ! J'avais un peu appréhendé la complexité apparente de CE, mais en fait je ne me sens pas perdue du tout ^^

Ah au fait, j'ai vu que beaucoup n'était pas très favorable à ce détail, mais perso j'ai a-do-ré les différents langages pour appeler le soleil, la mer et la lune (en plus j'étais assez fière que mes maigres notions de latin et de japonais me permettent de comprendre ces mots sans avoir besoin des annotations ;) Je trouve que ces termes donnent bien l'impression d'une toute autre civilisation que la nôtre (ça distingue bien Atlantide du monde de Lise par exemple), et puis ce sont des mots jolis, et comme les éléments sont perçus comme des entités vivantes qui interagissent plus ou moins entre elles, ça fait sens je trouve!
A bientôt, bisous !
Flammy
Posté le 15/09/2019
Coucou !

Je suis vraiment contente que ce chapitre te plaise =D Il a généralement plus de mal à passer que celui de Lise, idem pour Callune qui est moins consensuelle que Lise ^^" Mais je suis contente si ce trio te plaît, ya en effet pleins de choses cool à faire avec, et j'espère que j'aurai tout bien exploité <3

Tu n'es pas la première à me faire la réflexion pour le trop "d'aller retour", bon, ça me fait un peu mal au coeur parce que j'ai déjà enlevé des allers retours, mais bon, je commence à accepter qu'un truc va pas ='D (Oui, je chouine très facilement quand on me dit un truc, mais faut continuer à me les dire, même si je suis longue à la détente ='D)

Le premier passage, j'aimais bien l'image, visuellement c'était important et un moment fort pour le perso, mais bon, c'est sûr qu'on connait pas encore Caca donc ça ne parle pas :/ Et si c'est redondant avec la suite, pas cool. Juste, ça ne risque pas d'être trop violent de commencer directement par la réminiscence ?

Et pour Caca qui s'empêche de réfléchir, tu as exactement cerné le truc ;) C'est Caca qui aimerait être détachée, mais qui au contraire finit juste par se contrôler à l'extrême et se censurer.

Je suis contente si tu n'es pas trop perdue <3 J'ai toujours peur de faire trop compliqué, mais si tu suis, c'est l'essentiel ! Et je t'apprécie d'autant plus que tu aime bien aussi les vocabulaires d'autres langues :p Ca pour le coup, je pense que je préférerai vraiment ne pas le changer, malgré certains retours ^^"

Merci beaucoup pour ton commentaire et ta lecture, ça m'aide vraiment bien à cerner ! =D

Pluchouille zoubouille !
Hinata
Posté le 15/09/2019
Je pense pas que ce soit trop violent de commencer par la réminiscence. Au contraire, pour moi ce serait logique, parce que c'est les origines du personnage, la base de son histoire. Et puis, en vrai c'est pas plus violent de faire réminiscence puis présent, que «présent/réminiscence/présent» si ?
Flammy
Posté le 15/09/2019
Je sais pas honnêtement ^^" Mon ressenti est un peu biaisé :p

Je vais laisser ça un peu de côté, mais du coup je vais vraiment envisager de couper le premier passage ^^
Aliv
Posté le 07/09/2019
Un chapitre très bien écrit, avec un vocabulaire très riche et varié. Tu as employé beaucoup de mots que je ne connaissais pas. J'ai du sortir le dico lol.

Par contre ce chapitre est long, trop long, trop calme. J'avoue que j'ai passé quelques paragraphes de la dernière partie du chapitre.

Ensuite, le passage en italique est intriguant, mais je l'ai trouvé trop haché, pas assez développé. Les phrases courtes cassent le rythme du texte.

Il y a une dernière chose qui m'a gêné. Plusieurs fois tu écris :
Angoisse.
Panique.
Pesant.
...
Là encore ça casse le rythme de la lecture. J'ai l'impression que tu as usé la facilité pour faire passer des émotions ou des sentiments.
Flammy
Posté le 15/09/2019
Coucou !

Merci beaucoup pour ta lecture et ton commentaire =D

Je n'avais pas l'impression d'utiliser autant de mots compliqués oO" Mais en vrai, quand on est habitué, on ne se rend cplus compte, donc ça ne m'étonne pas tant que ça ^^"

Pour le chapitre, j'ai déjà essayé de le raccourcir pourtant :/ Je suis désolée si ça a été pénible pour toi à lire, il est pourtant plus long que le précédent ^^" Mais trop calme, clairement, mais ya tellement de choses à présenter et à dire ^^' Ahem.

Et pour les phrases courtes, j'y tiens parce que, pour moi, ça traduit la façon de penser et de ressentir de Callune, qui passe très vite d'une idée à l'autre et qui réfléchit très vite (et ressent très violemment sans savoir forcément le gérer). Mais visiblement, ça ne rend pas ce que je voudrais avec toi :/ Il va falloir que j'y réfléchisse de nouveau.

Pluchouille zoubouille !
tiyphe
Posté le 28/08/2019
Coucou o/

Eh beh ! Sacré chapitre ! Je l'aime beaucoup, il est vraiment bien écrit et le flashback au milieu de "l'action" est super pour découvrir Callune et pourquoi/comment elle en est arrivé là ! Avec les précisions qu'il faut à la fin, tu ne nous laisses pas le temps de nous poser trop de questions et c'est bien, ça nous permet de nous concentrer sur autre chose ;)
Le personnage de Callune est très interressant, il m'intrigue plus que Lise pour l'instant ^^' Mais je pense que la rencontre entre les deux peut être d'autant plus intéressante ahah !
C'est agréable d'en apprendre plus sur ton monde et tu distilles les informations de sorte à intriguer le lecteur sans qu'il soit perdu !

Je t'ai relevé des petits trucs :

"Ou plutôt… qu’il n’a prise sur rien."
-> qu'il n'a de* prise sur rien, non ?

"Si elle évitait de marcher sur le matelas d’herbes séchées, posé à même le sol, elle ne pouvait effectuer que quelques pas, entre la porte et un tabouret, seul mobilier de la pièce, sur lequel elle se laissa bientôt tomber."
-> Alors déjà il y a beaucoup trop de virgules ! Ca rend la phrase super difficile à lire alors qu'en soit elle veut "simplement" dire qu'il y a peu d'espace et qu'il n'y a qu'une paillasse et un tabouret comme mobilier, enfin si j'ai bien compris ^^
En fait, j'ai du mal à me situer géographiquement dans la pièce avec Callune, tu dois pouvoir rendre ce passage plus clair en étayant tes descriptions ;)

"en espérant pour que les bruits qui lui parvenaient de l’autre côté de la porte proviennent de Noelia et non de son ami."
-> Je dirai plus "en espérant que" plutôt que "en espérant pour que"

Alors j'aime bien les mots étrangers que tu traduis à la fin, mais j'ai du mal à comprendre pourquoi tu les utilises et pourquoi tu utilises plusieurs langues ? Qu'est-ce que ça apporte au récit ?
(c'est une simple question, pas un reproche, hein ;))

"Elle prenait place sans conteste parmi les quelques personnes les plus gentilles et les plus attentionnées qu’elle avait jamais rencontrées."
-> qu'elle n'*avait jamais rencontrées

"Elle savait sa cause sans recours auprès de Hawk."
-> Elle servait* sa cause, non ?
Flammy
Posté le 28/08/2019
Coucou !

Je suis vraiment contente que le chapitre te plaise =D J'ai vraiment beaucoup souffert dessus, justement pour avoir un rythme qui est pas trop chiant, donner les infos sans noyer le lecteur et rendre Caca attachante (ce qui était pas gagné au début xD) donc je suis vraiment contente de voir que ça marche =D

Merci pour les trucs relevés, je vais voir ça de suite ^^

Et pour répondre à ta question, petite explication sur le monde d'Atlantide :

Il existe 7 clans de magiciens, chaque clans étant issu d'une population qui existait durant l'Antiquité, celte, nubien, japonais... Etc. Chaque clan a d'ailleurs des caractéristiques de ces populations, physique, culturel ou autre. Et notamment, il y a du coup des mots de vocabulaire qui sont restés. Exemple : les ondiens, clan de l'eau, étaient descendant des romains. Tous les mots spécifiques liés à l'eau (mer par exemple), sont en latin. Au contraire, les izanamiens, clan de l'ombre, descendent des japonais, c'est pour ça que la lune est en japonais, etc. C'est plus clair comme ça ? ^^ C'est vraiment pour montrer l'origine multicuturel d'Atlantide =D

Merci beaucoup pour la lecture et ton commentaire =D
tiyphe
Posté le 28/08/2019
Ah bah comme quoi ton dur travail a payé ;) c'est cool si l'effet que tu espérais ! :D

C'est absolument plus clair ! Et ça mériterai presque d'être soulevé dans ce chapitre pour qu'on ne se pose pas la question ;) J'ai vu que Léthé se l'était posée aussi ahah
Flammy
Posté le 28/08/2019
Ba le souci, c'est que là, je t'ai livré une explication d'auteur qui a réfléchi sur son monde, personne dans Atlantide ne se rend vraiment compte que ces mots viennent de différentes langues, encore moins que ça vient de peuples qu'ils ont oublié ^^" Du coup, je ne vois pas trop comment expliquer ça dans le texte :/
tiyphe
Posté le 28/08/2019
Ça peut être en bas de page comme tes traductions du genre
[1] Tsuki : Lune pour le peuple izanamien, héritage de la population japonaise.
Un truc comme ça en plus mieux et en plus toi ?
Flammy
Posté le 28/08/2019
Hum. Pour moi c'était implicite et c'était pas forcément utile de tout savoir. L'histoire d'Atlantide sera évoquée à un moment (et donc l'origine du vocabulaire), mais pas avant le T3 ='D Donc si ça perturbe vraiment la lecture, c'est pas top :/

Sinon, un petit texte explicatif à la fin du tome, en même temps que le lexique complet ? Je suis pas forcément convaincue de fournir des infos hors texte :/

Hum. Je vais laisser ça mouliner, ya peut-être une solution qui va finir par ressortir du lot ^^
tiyphe
Posté le 28/08/2019
Oui laisse reposer, tu trouveras une solution qui te convient ;)
En fait, ça ne perturbe pas lecture, c'est juste bizarre et ça appelle à se poser des questions. Du coup si une réponse existe c'est bien de la connaître x)
Flammy
Posté le 28/08/2019
Héhé, avec moi, faut savoir qu'il y a des réponses à absolument tout :p C'est juste que dans 90% des cas, le lecteur s'en fiche et se pose même pas la question ='D
Keina
Posté le 28/08/2019
Ah, changement d'univers ! Callune, c'est donc celle qui était dans le coma au début, c'est ça ? Contente de voir qu'elle s'est réveillée, mais pourquoi Hawk voulait-il l'enlever en premier lieu et la déteste-t-il maintenant ? En tout cas c'est plutôt chouette cette différence entre ceux qui pratiquent la magie et les "demidius" alias les humains, quoi (ça me rappelle d'ailleurs "Une vie de château" de Slyth, avec cette différence de classe et le mépris entre les deux). Par contre, j'ai pas trop compris, un moment tu parles de trois classes différentes, et Hawk et Noëlia font partie de cette troisième classe ? Ou j'ai tout mélangé ?
En tout cas, belle atmosphère dans ce chapitre !
Flammy
Posté le 28/08/2019
Coucou =D

En effet, changement d'univers ^^ A chaque chapitre, on va alterner entre les deux arcs et les deux univers ^^

Oui oui, Callune est bien la personne qui était dans le coma ^^ Et pour le pourquoi du comment avec Hawk, c'est rapidement expliqué ici, mais j'en remet une couche dans le prochaine chapitre de cet arc. L'idée c'est qu'il a voulu l'enlever pour faire presser sur le roi, sauf qu'elle avait été déchue. Du coup, il s'est retrouvé avec une comateuse qui servait à rien, et il l'a pas trop bien vécu ^^"

Et en tout, il y a trois classes. Les magiciens (divisés en différents clans), les canitas (les humains normaux) et les dimidius, qui sont nés de l'union des deux précédents. Et les canitas étant perçus comme des monstres inhumains, les dimidius, c'est encore pire, c'est un hybride chelou qui ne devrait pas exister ^^ Et Hawk et Noelia sont donc des dimidius, la pire hérésie possible.

Contente que l'atmosphère t'ai plu =D Un gros merci pour ta lecture et ton commentaire !

Pluchouille zoubouille =D
Léthé
Posté le 27/08/2019
Coucouuu !

Bon, je connaissais ce chapitre (HAWK \o/), mais j’ai été agréablement surprise de voir qu’on avait maintenant une micro-réminiscence dans le chapitre ! Ça permet de comprendre un peu pourquoi Callune est dans une telle merde alors que bon, vu son rang, elle devrait pas vraiment se trouver là XD

Concernant les mots étrangers que tu utilises, je me demandais : est-ce que ce ne serait pas mieux de n’utiliser les mots que d’une seule langue ? Puisque là tu as du japonais, de l’iranien et du latin ! Ça évoque une richesse dans l’univers, mais c’est aussi un peu perturbant :p

C’est marrant parce qu’à cette lecture, j’ai beaucoup moins apprécié le personnage d’Hawk et j’étais plus en empathie avec Caca (alors que bon, pendant mes premières j’étais team Hawk à fond XD quelle honte). Je pense que c’est que tu parviens à mieux cerner le personnage !

Je pense qu’on peut aller encore plus profondément dans le ressenti de Caca, mais en même temps je sais que tu préfères la montrer « distante » (on se comprend), c’est au final pas plus mal qu’elle soit le strict opposé de Lise qui vit vraiment tout intensément ! Mais ça rend plus difficile de s’attacher au personnage :p

Tu reprends la publication bientôt ?
Bisouilleeees
Flammy
Posté le 27/08/2019
Ma Léthéthouille ! Merci d'être passée par ici =D

Oui, j'ai ajouté de quoi comprendre un peu mieux ce qui se passe pour Caca, parce que bon, on va pas se le cacher, c'était un peu compliqué à comprendre avant ='D Et je suis contente si tu parviens à plus apprécier Caca, car c'était clairement pas gagné avant xD Mais j'ai pas mal travaillé, du coup je suis contente que ça passe ^^

Et pour ce qui est d'insister plus sur son ressenti... Ba je ne sais plus quoi faire xD J'ai eu des retours où, au contraire, on me disait que je faisais trop de triturage de nombril avec Caca, qu'au final, ça tournait en rond et que ça en devenait pas intéressant ^^" Du coup là, je ne sais plus quoi faire ='D Mais oui, sinon, le côté "c'est l'opposé de Lise" est totalement fait exprès ^^

Pour le vocabulaire des différentes langues, j'aime bien moi :'( Ca se justifie par le fait que chaque clan est issu d'une population différente de l'Antiquité (Japonais, celte, romain, perse...) et que du coup, les mots "typiques" de ce clan sont dans la langue d'origine. Ca influence aussi les physiques des persos, et j'aimais bien cet aspect justement ^^ C'est vraiment si perturbant que ça ?

Et pour la publication, je pense que je vais me mettre à deux chapitres par semaine, le suivant devrait venir demain je pense =D Mais je te tiens au courant dans tous les cas, tu sais que j'aime te taper dessus <3

Merci pour ta lecture et ton commentaire =D

Pluchouille zoubouille !
Jibdvx
Posté le 27/08/2019
Bien ! On comprend mieux qui était l'endormie. Un personnage intéressant à suivre, je me demande comment elle arrivera à s'en sortir :) Beaucoup de pièces se mettent en place, plus qu'à attendre qu'elles se rencontrent et je sens que ça va faire des étincelles !
Flammy
Posté le 27/08/2019
Coucou =D

Merci pour ta lecture et ton commentaire ^^ Je suis contente que tu trouves Callune intéressante, c'est un personnage un peu compliqué qui a beaucoup évolué depuis le début !

Pour la rencontre, il va falloir attendre un moment par contre, c'est pas pour tout de suite ^^

Pluchouille zoubouille !
Nuity
Posté le 06/09/2018
Pauvre Callune, elle me fait de la peine...
Flammy
Posté le 06/09/2018
Oui, elle a vraiment pas une vie facile ^^"
Merci beaucoup pour ta lecture et tes commentaires ! 
Mart
Posté le 03/09/2018
Coucou Flammy,
Tu as bien préparé l'histoire avec les réminiscences, et elle se déroule toute seule. C'est très agréable à lire mais reste perfectible.
Voici les quelques trucs que j'ai notés au fur et à mesure de ma lecture: 
T'es-tu inspirée directement de mythes ou des films Marvel pour " le Bifröst, la porte entre les deux mondes" ?
tourner une page définitive sur son passé ("tirer un trait sur son passé" ou "tourner la page", là ça paraît maladroit)
aussi longs. Aussi froid. 
ses cris de douleurs (-s) 
en espérant pour que les bruits (-pour) 
tandis qu’elle envisageait diverses explications et les écartaient (écartait) 
 L’endroit rêvé pour y mener (-y) 
Elle cachait alors rudement bien son jeu.(ce n'est pas une coquille, mais j'ai l'impression que "alors" casse la force de la phrase) 
elle se dirigea pendant quelques mètres vers l’amont (c'est intelligible mais maladroit) 
 Malheureusement trop tard que cela soit utile (manque un petit "pour") 
"Elle avait déjà vécu la moitié de sa vie." Plus tôt tu dis qu'elle n'est qu'au début de sa vie... 
Flammy
Posté le 03/09/2018
Coucou Mart ! 
Je suis contente si l'histoire te plait ^^ C'est sûr qu'il reste toujours des trucs à améliorer, et du coup, merci beaucoup de les relever ! Alors, pour te répondre : 
*Le Bifröst, c'est de la mythologie nordique directement. Après, ça correspond pas parfaitement au mythe, mais me fallait un nom de porte/passage connu de la mythologie nordique, yen a pas 15000 quoi :p 
*En effet, petit mélange d'expression chelou là ='D 
Merci pour toutes les coquilles ! Yen a encore tellement pour ='D
Pour le "alors" je sais pas, je l'aime bien moi ^^" Mais je note, on verra à la dernière releture. 
Et pour ta dernière remarque, c'est maladroit de ma part. Mais vu que les Dryadiens ont une espérance de vie merdique, c'est pas si contradictoire que ça "la moitié de sa vie" et "le début de sa vie".  Mais je vais reprendre ça, soyons dans le pessisme jusqu'au bout <3 
En tout cas, un énorme merci pour la lecture et pour tes commentaires ! Ca va beaucoup m'aider pour la dernière relecture, c'est vraiment très sympa =D  
Flowrale
Posté le 02/09/2018
Et bien... Callune n'a pas une vie facile.
Il y a plein de chose intéressantes dans ce premier chapitre. Le principe des Dimidius est intéressant, et le rapport de "sous-race" qui y est lié. C'est aussi intéressant de voir le rapport de Callune et sa réflexion évoluer. Par contre je me demande pourquoi Hawk est aussi cruelle avec elle, parce que c'est une Dryadienne ?
L'univers a l'air assez complexe avec ces histoires de classes de magiciens et pas mal de noms associé. Il va peut-être me falloire quelques chapitres pour bien retenir les noms et les associer :)
 
Je trouve le personnage de Callune vraiment intéressant et je suis curieuse de voir comment elle va évoluer. 
Flammy
Posté le 02/09/2018
Coucou ! 
Eh non, Callune n'a pas une vie facile, c'est même le contraire ^^" En tout cas, je suis contente que le personne t'intéresse, c'est clairement pas celui qui plaît le plus au départ ='D  Pour le comportement de Hawk, oui, c'est en partie lié au fait qu'elle soit Dryadienne, mais il n'y a pas que cela ^^ 
L'univers est complexe, oui ^^" Mais normalement, j'essaie de faire en sorte que cela reste compréhensible, même si naturellement, il faut plusieurs chapitres pour bien retenir ^^
Merci beaucoup pour ta lecture et ton commentaire ! 
Aalea
Posté le 24/05/2018
Bonjour Flammy,
 
Je commence tout juste à lire ton roman avec le premier chapitre, c'est très chouette ! Tu sembles avoir créé un sacré univers dont j'ai hâte de connaître les détails, ainsi qu'une histoire dont on a envie de lire la suite.
 Juste je me permet une petite annotation concernant ton chapitre 0.3, château ne s'écrit pas "shito" mais  "shiro" en japonais (on peut aussi rajouter un "o" qui fera "o shiro".)
Sinon j'aime beaucoup et je vais continuer à suivre ton roman ! 
 
 
Flammy
Posté le 19/09/2019
Coucou !

Tout d'abord, désolée pour le retard de réponse ^^"

Je suis contente que le début te plaise, et que tu ne te sentes pas trop perdu =D Les univers sont développés, et parfois ça peut perdre les gens, donc je suis contente si ça marche bien avec toi ^^

Merci beaucoup pour la lecture et le commentaire !

Pluchouille zoubouille
Isapass
Posté le 11/04/2018
Commentaire :
Ah, cool, on raccroche avec la réminiscence de Noelia, et c’est celle qui m’avait le plus plu. Et « l’inconnue » s’est réveillée.
Ben dis donc, la pauvre n’a pas de bol avec son père : il n’a pas l’air sympa ! En tout cas, on sent bien son état d’esprit, moitié effrayé et perdu, moitié en colère, et s’efforçant à l’indifférence.
J’aime bien le flashback en italique au milieu : ça situe le contexte et donne plein d’info en peu de mots.
Il y a encore beaucoup de phrases nominales très courtes (j’ai bien compris que ça faisait partie de ton style, mais je pense que cette identité serait toujours présente s’il y en avait moins), mais je trouve le style beaucoup plus fluide. Comme si tu adaptais la taille de tes phrases à la taille de tes chapitres. Je me suis même demandé si tu avais écrit les réminiscences au même moment que ce début de première partie, ou s’il s’était passé du temps entre les deux ?
Détails :
« Fourberie et vilenie. » : je trouve ces qualificatifs pas très modernes. Ca rompt un peu la lecture, du coup.
« Et pourtant, Noelia… » / « Symbole des Dryadiens. Son clan. Que… son esprit sauta immédiatement à diverses conclusions » : encore des points de suspension qui, à mon avis, ne sont non seulement pas nécessaires, mais qui sont aussi troublants parce qu’on aimerait bien que tu les complètes plutôt que de laisser deviner.
« Malheureusement trop tard que cela soit utile. » : il manque « pour »
« Elle s’était réveillée au milieu de nulle part. Et un coma inexpliqué lui avait volé trois années. Elle avait changé, physiquement, et la jeune fille était devenue une femme. » : si j’ai bien suivi, elle avait 22 ans quand Hawk l’a enlevée ? Du coup, est-ce qu’à 22 ans on est encore « jeune fille » ? 
Flammy
Posté le 15/09/2019
Re-Coucou !

C'est effectivement la suite directe de la réminiscence de Noelia, même s'il a un peu de temps quand même ^^

Eh oui, Caca n'a pas une vie facile, et son père n'a clairement pas aidé x) Je suis contente si le flashback aide à situer un peu tout, c'est vraiment le gros souci de ce chapitre, trop de choses à dire en peu de temps ><"

Pour les phrases nominales courtes, il y en a de base beaucoup avec Caca, parce que pour moi, ça aide à traduire sa façon de façon, elle saute facilement d'une idée à l'autre, réfléchit vite, ressent très violemment les émotions sans savoir forcément les gérer. Après, c'est la théorie, et je sais pas trop ce que ça donne en pratique ='D Idem pour les points de suspension, en fait, Caca ne prend même pas le temps de terminer de penser à un truc qu'elle saute déjà à un autre sujet.

Et les réminiscences ont été écrites bien après ce chapitres ! C'est un ajout après ^^

Pour le vocabulaire pas très moderne, c'était voulu, Caca a été formatée pour ne pas être moderne x)

Et pour l'âge de Caca, bonne remarque ! Elle a vieilli entre deux version mais je la vois toujours comme une "jeune fille" pour avant son enlèvement parce que bon, psychologiquement, c'était le cas x) Mais va falloir changer ça.

Merci pour le commentaire =D
Natsunokaze
Posté le 29/12/2017
Hello ! 
Je me suis dit que j'allais jeter un coup d'oeil à ce que tu écrivais et là, joie ! J'ai vu que ta fiction était pile dans mes goûts, donc je me suis jetée sur le prologue et ce premier chapitre =)
Le prologue est assez difficile à comprendre, dans le sens où on arrive en plein milieu de l'action (même s'il ne se passe pas grand-chose), sans trop savoir qui est ce type qui semble avoir perdu l'amour de sa vie dans le combat pour présever l'équilibre, ni quel est son rôle dans toute cette histoire. Bref, je me doute que tout cela est voulu et que l'on comprendra mieux ce prologue avec la suite de l'histoire. Je ne me prononcerai donc pas plus en ce qui le concerne et je passe directement au chapitre 1.
Callune (j'aime bien son prénom =) est donc le premier personnage principal à débarquer et je dois avouer qu'on apprend beaucoup de choses dans ce chapitre. Entre son père qui la déteste juste parce qu'elle est née sans magie et en arrive à comploter simplement pour se débarrasser d'elle, son exil, son enlévement, son coma... et encore, on a trois ans de trous ! On peut dire que la pauvre n'a pas chômé dans sa petite vie ! 
Je suppose que tu reviendras plus tard sur ce qui lui est arrivée après son enlévement, vu qu'elle-même ne se rappelle plus de ce qui lui est arrivée. En attendant, j'ai mis un moment à comprendre que son séjour auprès de Noélia et Hawk se déroulait bien après son enlévement. Mais la suite m'a permis de mieux comprendre, donc tout va bien.
Noélia est vraiment gentille et contrairement à ce que Callune s'imagine, elle ne fait pas semblant. En tout cas, je ne pense pas. Par contre Hawk est un vrai enfoiré ! Vraiment ! Je ne sais pas pourquoi il la déteste à ce point (il doit sans doute avoir ses raisons et je suppose que leurs origines en font partie) mais il pourrait quand même faire un effort, d'autant que d'après Noélia, c'est leur faute à lui et à elle si Callune se retrouve dans les ennuis. Bon, là, je t'avoue que je ne sais pas trop à quoi elle fait référence et je suppose que là encore, on en apprendra plus dans la suite =)
Dans tous les cas, j'espère VRAIMENT que Hawk va se racheter un coeur et qu'il va arriver à comprendre Callune et à l'apprécier. Ce serait chouette. Mais plutôt mal barré xD
Bref, j'ai passé un moment agréable. Ton style est assez simple, dans le sens où tu ne t'encombres pas de fioritures, tu vas droit au but et tu es claire dans tes propos. Je n'y suis pas une habituée mais j'apprécie. Et puis, tes personnages m'intriguent, surtout Hawk, en fait, ah ah. Parce que Noélia est trop gentille et Callune un peu trop dépressive pour l'instant. Donc c'est lui qui m'intéresse le plus et que j'ai le plus envie de connaitre.
Je ne regrette pas d'être passé et je compte bien continuer ma lecture plus avant !
À bientôt !
Natsu' 
Flammy
Posté le 19/09/2019
Coucou !

Tout d'abord, désolée pour l'ignoble retard de réponse ^^" Un très grand merci pour ta lecture et ton commentaire ! <3

Le prologue est en effet assez mystérieux, et comme tu l'as compris, c'est fait exprès ^^ Après, le but n'est pas non plus de perdre les gens, mais juste de montrer que ce brave Félozis existe :p

Je suis contente que le premier chapitre t'ai intéressé ^^ Il y a en effet beaucoup d'infos, peut-être trop, mais en même temps, il reste des zones d'ombre. C'est compliqué ='D Mais visiblement, tu as saisi le plus important, donc ça va ^^

Un grand merci pour ta lecture et ton commentaire ! Pluchouille zoubouille !
Syel
Posté le 02/11/2016
J'ajoute dans un deuxième commentaire (puisque je ne sais pas comment éditer un précédent "^^) Que je n'ai pas bien compris la première ligne, au moment du "Tsuki haut dans le ciel".<br /><br />Pour moi, Tsuki est une frappe au sabre portée à la gorge. Voilà voilààààààà "^^ Explication ? "^^
Flammy
Posté le 02/11/2016
Alors, pour la petite info, dans ces cas-à, on ne peut en effet pas éditer ses commentaires. Quand tu veux modifier quelque chose, il faut donc le supprimer et le reposter avec la modifications ;)
Et sinon, pour le tsuki, c'est la lune en japonais. Du coup, ça fait référence à la lune dans ce monde ^^ Il y a parfois des mots japonais qui vont émailler le texte, mais il y a une explication, ce n'est pas juste parce que "c'est trop la mode, kikoo lol".
Syel
Posté le 02/11/2016
BON<br /><br />Deuxième chapitre, deuxième commentaire...
 
Même si j'ai trouvé difficile de rentrer dans l'histoire au début (beaucoup de personnages, de scènes et de situations différentes en peu de temps) on se laisse vite happer par la suite ;)<br /><br />En fait ton gros point fort c'est... l'univers que tu laisse entrevoir dans tes lignes. Ont sent monde construit, bien pensé, avec ses mythes, légendes, organisations, peuples... etc. <br /><br />Du coup sans même s'en rendre compte, on passe d'une lecture "réfléchie"à un torrent qui nous emmène avec Callune =)<br /><br />Bwef. J'aime bien. <br /><br />S'il fallait chipoter, et j'aime bien chipoter... la tournure des phrses n'est peut être pas toujours PARFAITEMENT cohérente. Je m'explique par l'exemple : <br /><br />(part scroller pour cherche un bon exemple...)<br /><br />Trouvé ! <br /><br />dans le même paragrape tu pars sur "Callune se secoua et essaya de se concentrer sur autre chose. "<br /><br />Ce qui est relativement peu soutenu : "secoua" est moins recherché qu'une image type "s'ébroua" ou autre, et "essaya" et quand même moins précieux que "tenta" par exemple. <br /><br />Et JUSTE après "Tenter de débattre de la nature humaine" là on est carrément dans la jolie phrase recherchée et les mots élégants, ainsi que dans<br />"Soit ils étaient injustement calomniés..."<br /><br />Pour ensuite repasser à :
" elle préférait largement la dernière solution. Il fallait juste serrer les dents." Qui est nettement moins sophistiqué qu'un "amplement" ou "dernière option" par exemple.<br /><br />Je ne sais pas si je suis très clair "^^ Mais disons que si ça n'enlève rien à la qualité del'histoire, de l'écriture et du passage des émotions, c'est l'immersion qui en pâtit un peu.<br /><br />VOILA<br /><br />J'ai conscience d'avoir été bien chiant sur ce soup là =P Alors garde en tête que je trouve otn histoire(le début du moins) géniale, et que j'irai voir la suite très bientôt ;)<br /><br />Sur ce...<br /><br />PluchouilleZubou... truc. J'ai encore oublié ><<br /><br />Tschuss !<br />
Flammy
Posté le 02/11/2016
Coucou Syel ! 
Merci beaucoup pour ta lecture et ton commentaire !
Je suis contente si le début te plait, c'est un vrai soulagement ! J'ai conscience que c'est compliqué ce début, avec tant de personnages et de situations différentes, mais c'est vraiment comme ça que j'ai imaginé CE et j'essaie donc de le gérer au mieux. Après, j'ai conscience que je vais perdre des lecteurs, mais si ça marche déjà avec certains, c'est déjà pas mal ^^
Pour le niveau de langage, je comprends parfaitement ce que tu veux dire !  Et tu as bien raison de pinailler, c'est quelque chose dont je n'avais pas trop conscience mais je suis entièrement d'accord avec toi là-dessus ! Surtout que Callune est un personnage assez policé, donc je pense que pour les passages de son point de vue, c'est important d'y faire attention. Va falloir que je reprenne ça ^^
Merci beaucoup pour tes retours, ils sont très pertinents !
Pluchouille zoubouille ! 
Chalice
Posté le 14/11/2016
J'ai toujours eu beaucoup d'admiration pour les auteurs capable de créer un univers complètement différent de notre réalité. Et bien bravo, j'ai été entrainée et ma foi j'ai hâte d'en savoir plus.
 Il est difficile de faire un lien entre le prologue et ce chapitre donc ça donne envie d'en savoir encore plus sur les personnages et l'univers. 
Callune est intrigante, elle passe par beaucoup d'émotions et est sans cesse sous contrôle. Allez je continue ma lecture!
Flammy
Posté le 14/11/2016
Coucou Chacha ! Et désolée pour le temps de réponse ^^'
Tu sais, je n'ai pas beaucoup de mérite, dans mon cas je prend surtout pleins d'inspirations à droite à gauche et je mixe ensuite ;) Rien de bien folichon en vrai, mais vu que je travaille ça depuis plus de 10 ans, ça finit par donner le change ='D Mais j'aurai clairement pas été capable de faire ça d'un coup ^^" 
Le lien difficile à faire et normal et assumé ;) J'aime le genre de prologue qu'on ne comprend qu'à la fin, donc ne te prend pas trop la tête dessus :p 
Et si Callune t'intéresse, tu me fais très plaisir car j'ai eu beaucoup de mal pour rendre un personnage bien avec elle qui donne pas des envies de meurtre ^^" 
Merci beaucoup pour ta lecture et ton commentaire ! 
Dédé
Posté le 22/11/2016
Je dois dire que j'aime beaucoup la dynamique entre Noelia/Callune/Hawk ! C'est étrange mais avant la lecture, je me suis fait cette image de Callune (c'est pas son nom d'origine !!! :P) comateuse tout le temps et je me disais que je ne pourrais pas m'attacher à elle. Et pourtant... !
Callune est un personnage que j'aime beaucoup. De manière générale, tu as su rendre ces trois personnages attachants à leur façon. Et j'aime ça !!
De plus, ton univers est très riche à ce stade de l'histoire et c'est impressionnant. Il faudrait presque que je relise pour retenir tous ces détails ! Mais dans tous les cas, je suis impressionné par ce début d'histoire qui me captive déjà. 
Hawk est vraiment un personnage à part. J'ai du mal à le voir se reproduire au pays des petits poneys pour y élever monoparentalement sa progéniture maintenant... Cependant, tu arrives à créer une attente avec le personnage et son apparition ne déçoit pas ! Bien au contraire ! 
Bravo, Flamm !! o/
Tu peux me compter parmi tes lecteurs pour la suite !! :) 
Flammy
Posté le 22/11/2016
Coucou Dédé ! Un gros merci pour ta lecture et ton commentaire, et vraiment désolée pour l'énorme temps de latence pour répondre, c'est là que je me rend compte que le temps passé vite ='D
Ahem. Donc, pour te répondre : 
Je suis super contente si tu apprécie la dynamique de ce trio, l'équilibre a été tout sauf facile à trouver ^^" Et oui, Callune a été mon grand challenge, j'ai beaucoup travaillé dessus et visiblement, ça paie \\o/ Je suis vraiment contente que ça te plaise, surtout que tu es parti avec des a priori pas forcément positif donc c'est que ça marche vraiment \\o/ 
Tous les détails ne sont pas forcément essentiels, pas de panique ;) Les importants, je vais les rappeler régulièrement =D 
Et oui, ce délire avec Hawk est assez... Délirant quand on connait le loustic :p 
En tout cas, je suis vraiment très contente que ça te plaise <3 Un gros merci pour ton commentaire et ta lecture ! 
Vous lisez