Hiver

Par Oyoèt
Notes de l’auteur : Et voilà, je clôture ce (futur) quadriptyque.
(Note mentale : il faut vraiment que j'essaie d'écrire Été)

C’est l’hiver dans mon cœur

Givré comme la pierre.

Chaque espoir naît puis meurt,

Futile et éphémère.

 

C’est l’hiver dans mon âme,

Recouverte de neige,

Bleuie comme la flamme

D’une vie qu’on abrège.

 

C’est l’hiver dans mes vers,

Une plume glacée

En main, j’ai trop souffert.

Ma muse s’est lassée.

 

C’est l’hiver dans l’hiver,

Éternellement froid.

Sans muse je m’enterre :

Une tombe, une croix.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Mnémosyne
Posté le 16/11/2022
Quelle magnifique première strophe ! J'adore son rythme, ses rimes, son ton. Bravo ! Et la suite est également très belle, bien rythmée, avec de belles sonorités et de belles images. J'adore. Vivement l'été ;)
Oyoèt
Posté le 17/11/2022
Merci <3
Encore huit mois avant l'été ! :p
Loup pourpre
Posté le 16/11/2022
Un peu glaçant et surtout déprimant comme cette saison. Mais bon, on a toujours un chocolat chaud pour réchauffer les tripes et un doudou pour se mettre le cœur et le corps en vigueur. Beau parallèle avec l'écriture d'ailleurs ''une plume glacée en main''. C'est un bon mot et un beau poème.
Oyoèt
Posté le 16/11/2022
Parfait, c'était exactement le but :)
Chocolat chaud, soupe et lecture sous un plaid ou au coin du feu, c'est ma recette magique pour tenir l'hiver !
Salem
Posté le 15/11/2022
Poème encore plus sombre que celui de l'automne mais toujours très agréable à lire. J'ai presque eu la sensation de froid en le lisant... Hâte de voir ce que donne les poèmes du printemps et de l'été
Oyoèt
Posté le 15/11/2022
Merci hihi ^_^
Vous lisez