Épisode 3, partie 2: Charlotte

Par Reiko

En ce début de samedi matin, Charlotte travaillait. Oui. Elle travaillait… Quel dommage. Mais au moins, elle ne pensait pas trop à sa soirée d’hier. Bonne soirée, comme tous les vendredis. Il était tout de même difficile pour elle de se dire que parmi tous ses amis, elle était la seule à ne pas avoir de soumise… Son ancien contrat c’était mal fini.

Pas au sens où vous l’entendez bien sur. Voyez-vous, le problème de cette rousse approchant de la trentaine est qu’elle était trop sentimentale. Toutes ses conquêtes. Je dis bien toute. Toutes devaient avoir une place importante dans son coeur. Charlotte s’attachait tellement vite aux personnes lui donnant de l’affection. Cette affection pouvant prendre plusieurs formes : couple amoureux ou relation de soumission, voire même parfois les deux.

Elle pouvait très bien soumettre Equinoxe qui comme Charlotte, n’avait pas de contrat. Enfin, si… Un minuscule qui n’avait aucun intérêt pour elle, avec Absynthe. Souvent Elliot lui expliquait qu’elle ne pouvait rien faire avec Equinoxe à cause de cela. Mais Charlotte ne voyait vraiment pas pourquoi. Sûrement parce que c’était Absynthe et que personne ne lui refusait rien. Ce qui lui tapait souvent sur les nerfs, mais elle avait l’habitude de se taire la concernant. Bien que de temps en temps elle aurait bien voulu qu’elle partage ses jouets avec elle...

Enfin, évitons d’y penser ! Son cabinet d’avocats était surbooké de travail ce matin. Ce qui n’était pas pour son bon plaisir bien qu’elle adore bosser dans son bureau douillé et bien chaud. De temps en temps, un sourire malicieux se dessinait sur son petit visage rond et attendrissant. Un dossier intéressant venait de lui tomber dans les mains. Il fallait à présent le négocier…
Se levant, elle marcha d’un pas lent et sensuel vers le bureau en face du sien.
- Nathaniel…
- Hm ?… répondit dans sa barbe un homme à l’allure d’hipster toujours à moitié endormi. Lui aussi avait fait la fête apparemment.
- Je peux avoir ce dossier, s’illl te plaîttt ?…

Son ton suppliant fit tiquer l’homme aux cheveux d’ébène qui remontait alors son regard en direction de celui, vert émeraude de sa collègue.
- Toi, tu veux absolument ce dossier je me trompe ?
- Ouiiiiiii ! Allez ! Laisse-le-moi ! Ça fait des semaines que je n’en ai pas eut d’intéressant.

Intéressant voulait surtout dire amusant pour elle. Le genre de dossier alambiqué, voire morbide qui lui permettait de faire des plaidoiries mémorables à l’aide de mots tranchants et de tournures de phrases cinglantes. Ce qui souvent lui assurait la victoire.  
- Mouai… Okay, si tu veux. De toute façon je suis crevé.
- Yahaaa ! S’était-elle écrié en sautillant sur place. Dans le même temps, elle se pencha sur le bureau de son collègue pour l’embrasser doucement, tout doucement sur la joue. Nathaniel ayant eu le réflexe de baisser les yeux par habitude, tomba de ce fait, sans le vouloir en plein sur le décolleté bien plongeant de la jolie petite rousse.
- Merci...~ Accentuant son mot par un clin d’oeil complice.
L’homme rougit quelque peu jusqu’à ce qu’elle ne soit plus allongée sur son bureau.

- Tu as vu ma nouvelle veste, elle est belle tu ne trouves pas ?
Se réveillant soudain de sa rêverie, il jeta un œil à la veste en question. Le textile n’était pas habituel. En tous les cas, il ne le connaissait pas. La veste ressemblait plus à un perfecto plutôt qu’à une veste. Sur le col, aux coudes et à la ceinture, une doublure dans un autre textile, qu’il avait identifié comme du simili-cuir, des petites fleurs étaient emporte-piècées pour donner une allure plus girly à cette veste étrangement luisante. Nathaniel fronça soudain les sourcils.
- C’est… un truc en rapport avec ton penchant là ? Le BDSM ?
- Oui ! Une veste en vinyle. N’est-elle pas magnifique sur moi ?! Elle se tourna alors sur elle-même pour donner un peu plus d’effet.
- Ouai… ‘Fin… Fais gaffe… Le patron je pense pas qu’il soit chaud avec ton hobby…
- Roh, qu’il l’a ferme celui-là ! Je gagne toutes mes affaires, et de toute manière, au tribunal je suis en robe, donc bon… Ce que je porte au bureau, tant que c’est pas inconvenant…

- Mouai… Bah oublie pas qu’aujourd’hui on te présente à la nouvelle et que ce sera à toi de la former… Range tes seins et ta libido de lesbienne, ok ? On ne voudrait pas la choquer pour son premier jour…
- Ouai, ouai, mais t’inquiète pas ! Elle n’est pas si bleue que ça, si ? Coupa Charlotte sans respect aucun.
- …de son premier travail…
- Ah… Donc si… Elle est bleue de chez bleue… Noire même…

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Lydasa.
Posté le 10/08/2020
Charlotte... ce personnage est celui qui a la fois me fait le plus pitié et en même temps elle cherche un peu en jouant avec les feu.
Il y a beaucoup d'émotion qui parte dans tout les sens avec elle que j'aime beaucoup. En tout cas ça annonce la couleur dés le premier chapitre la concernant, elle va prendre pour cible la nouvelle.
Reiko
Posté le 01/09/2020
Oui xD Charlotte à un caractère bien trempé, mais elle va trop vite pour ce qui est sentimental.
Vous lisez