Épilogue

Par Mary

ÉPILOGUE

 

 

 

 

Alban porta la vieille chasse-partie du Lotus Noir à l’Amirauté. Il veilla à ce que la Grande Compagnie des Marchands Antillais soit entièrement démantelée. Louis Le Bardelier étant mort sans héritier, la Compagnie des Mers du Sud et celle des Indes rachetèrent la majorité de la flotte, excepté la Chimère, pénalisée par la mauvaise réputation de son capitaine. Faute de meilleure proposition, Laurens rejoignit Bordeaux et le commerce triangulaire dans un but nettement moins glorieux que la guerre de course.

Le jeune homme récupéra ses droits sur la maison de ses parents et revendit le terrain pour tourner définitivement la page. Sa vie serait ailleurs. Concernant son oncle, leur relation se limita à quelques salutations polies lorsqu’ils se croisaient au port.

Alban avait longuement discuté avec Erin de la suite des évènements. Elle décida que Martial méritait une deuxième chance. S’il n’avait pas été tout à fait honnête avec elle, il n’en restait pas moins qu’il lui avait été loyal pendant toutes ces années en tant que maître d’équipage. Yann Le Guirec garda donc le nom de Martial, réintégra le Lotus noir, mais refusa de reprendre son ancien poste. Il estimait avoir bien trop mal agi envers ses hommes et son Capitaine pour cela. À l’unanimité, les matelots élurent Maugis comme nouveau maître d’équipage.

Hector tira sa révérence. Il se sentait vieux et las et désirait retaper l’auberge qui servirait de pied-à-terre pour le projet d’Erin et Killian — auquel Alban participerait d’une façon ou d’une autre. La lettre de course désormais caduque, il leur fallait trouver un moyen de survie. La situation se dégradait vite dans la mer des Caraïbes, les commandeurs des Indes menaient la vie infernale aux pirates déjà très occupés par leurs propres guerres de territoire. Ils reprirent alors contact avec Roderick Block à Moonfleet, un petit village du Devon oublié du monde, et entreprirent de restaurer le circuit de contrebande qui avait cours quelques années auparavant entre la Bretagne et le sud de l’Angleterre. Curieusement, l’idée d’une activité légale ne leur vint pas à l’esprit.

En plus d’Alban, Philippe et Ronan décidèrent également de laisser leur place pour tenter leur chance à terre. Pour pallier aux multiples départs, Erin recruta deux gabiers et un timonier d’origine allemande, Sebastian. Il ne pourrait jamais remplacer Hector, mais maîtrisait parfaitement son métier. Les deux gabiers, Elias et Gaël, étaient assez jeunes, mais expérimentés. Leur connaissance des courants tortueux de la Manche serait précieuse.

Le secret d’Erin ne s’ébruita pas. On n’apprit jamais rien de plus sur le redoutable capitaine du Lotus noir. En revanche, on raconte que le nouveau drapeau du navire, un lotus surmontant deux sabres croisés, aurait été confectionné par son frère…

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Jowie
Posté le 14/06/2020
Hey Mary !

Ça y est, je suis arrivée à la fin et ça m’est tombé dessus tellement vite que je ne m’en suis pas rendu compte!
En tout cas, c’était une très belle aventure, merci de l’avoir partagée sur PA! Je me suis beaucoup amusée en lisant le Lotus Noir; tu as créé des personnages très marquants (Alban et Erin sont inoubliables!). Je plussoie les autres plumes: il y a vraiment quelque chose de classique dans ce roman, à peu à la Stevenson. Je pense que l’épilogue reprenant les destins/projets de chacun y est aussi pour quelque chose.
J’ai bien aimé la touche d’humour quand tu dis qu’Erin et Killian auraient pu employer leur temps pour une entreprise légale mais finalement non, quoi. Ça leur va très bien :D
C’est dommage que Martial ne soit pas le super oncle héroïque qu’Alban s’était (peut-être) imaginé, mais ça donne un côté plus réaliste à l’histoire. Parfois, on idéalise quelqu’un et en fin de compte, on est à côté de la plaque, c’est comme ça. Martial est un pauvre type et émotionnellement, j’étais totalement en accord avec Alban quand il s’est énervé et l’a traité de pauvre lâche xD Ses raisons pour avoir abandonné Alban… moi je ne les gobe toujours pas xD Je ne sais pas si je lui aurais accordé une deuxième chance, si j’avais été Erin. Je trouve ça un poil facile qu’il puisse se racheter sans grand effort, mais d’un autre côté, il n’a relativement rien “commis” d’atroce… bref, pas facile de savoir quoi faire de ce gars !
Par contre, Maugis est un chouette type, plus paternel, qui mérite clairement son câlin viril (ce moment m’a fait plaisir <3) et son nouveau poste.
Les retrouvailles d’Alban et de Nora étaient très réussies aussi. Naturelles, touchantes… tout ce qu’il faut .)
J’aurais tellement aimé voir plus de Nora dans l’épilogue. Tu ne la mentionnes pas, alors qu’elle est super importante ! J’aurais aimé savoir quels sont ses projets avec Alban, s’ils voyagent sur terre, s’ils s’installent à un endroit fixe, comment ils gagnent leur vie… Personnellement, je trouve qu’il manque juste une deux phrases à leur sujet et par rapport à leur futur ^^
Mais sinon, c’était vraiment un plaisir de te lire et je vais nul doute passer un jour sur Noctis aussi ;)

Bonne scribouille et à bientôt !

Jowie
Mary
Posté le 15/06/2020
Oooh Jowie, ça me fait tellement plaisir <3

Sur Martial, je crois qu'il a été le plus compliqué à mettre en place de tout le roman, et au fil des versions, c'est lui qui a subi le plus de modifications : tantôt il était espion, tantôt un gentil - il y en a même une où c'est lui qui tue le Naufrageur, imagine-toi XD Les raisons qui le poussent à abondonner Alban, tu ne les gobes pas parce que ça te paraît pas crédible ? Ou parce que Martial est un con ? ^^"
À contrario, Maugis quoi <3 Ca me semblait vraiment important qu'Alban lui "accorde" cette place-là.
Je prends note de ta remarque sur le devenir d'Alban et Nora. Dans mon idée, je voulais les laisser entièrement libres de leurs choix et que chacun puisse se faire une idée, mais je comprends que ça puisse être frustrant pour le lecteur.

J'espère avoir le plaisir de te retrouver sur Noctis. Tes commentaires et ton enthousiasme m'ont fait immensément plaisir tout le long ! Merci beaucoup pour tout !
À bientôt :3
Jowie
Posté le 18/06/2020
Aaaah j'ai presque oublié de te répondre !
Sérieux, il y avait même une version où Martial tuait le Naufrageur? Wow ! Il cache des trucs dans ses vies antérieures, celui-là !
Par rapport à ses raisons pour avoir abandonné Alban: je trouve qu'elles fonctionnent parce que le fait que Martial trouve des arguments de pauvre type "valables" renforce le fait qu'il est bah... un pauvre type xD

Je n'ai rien contre les fins ouvertes, d'ailleurs je trouve qu'elles marchent souvent bien mais comme ici tu détailles ce que tous les autres personnages font concrètement sauf eux, je l'ai ressenti comme un oubli ;) Après, ce n'est que mon impression personnelle, peut-être que d'autres l'ont ressenti autrement ;)
Mary
Posté le 18/06/2020
Ok pour Martial !
Du coup, ça m'a fait réfléchir, ce que tu m'as dit. Je ne vais pas le retoucher dans l'immédiat, mais il est probable que je glisse quelque chose sur le devenir d'Alban et Nora.

À bientôt et encore merci !
Aryell84
Posté le 18/04/2020
Bonjour!!
Je viens de tout dévorer, j'ai vraiment beaucoup aimé, on sent que tu as fait des recherches vraiment sérieuses et mon petit coeur d'historienne dit oui oui oui! ça fait du bien de lire un livre de pirates/corsaires qui ne soit pas juste une accumulation de fantasmes, avec un héros très attachant et à la belle évolution.
J'avoue que dès le début je me doutais que le Capitaine était une femme (j'ai eu ma phase piraterie donc j'ai le nez fin) mais tu as quand même très bien amené la chose (notamment avec la notation du sourire carnassier dans le prologue, parce que ça oriente spontanément l'imagination du lecteur sur un personnage masculin).
L'équipe du Lotus Noir est super attachante, mais peut-être que leurs relations gagneraient en réalisme avec davantage de petites frictions du quotidien.
Petite remarque: y a des changements de nom du bateau des "méchants" entre le Corbeau et la Chimère.
En tout cas super contente d'avoir lu ton histoire, et j'ai hâte de découvrir tes autres écrits ;) à très bientôt!!
Mary
Posté le 18/04/2020
Oh ! C'est trop chouette, merci pour ton retour, ça me fait super plaisir ! <3 Oui, les recherches ont été assez intenses, mais je me suis bien amusée.
Concernant les frictions du quotidien, c'est une remarque que j'ai déjà eue, notamment d'une ME à qui j'avais envoyé le manuscrit. Je pense que ça fait clairement partie des retouches à faire, mais après avoir terminé cette version là, je me sentais de tout reprendre encore une fois XDD
Pour les changements de nom chimère/corbeau, c'est normal, j'ai passé le mois de janvier sur les corrections et il y a des chapitres qui ont raté leur upgrade.
Attention, instant autopromo : j'ai commencé mon nouveau projet "Noctis" (enfin nouveau...je l'avais dans la tête depuis deux ans quand même) et c'est de l'historique aussi :D
À bientôt, et merci encore de ton retour et de ta lecture !
Aryell84
Posté le 18/04/2020
Oui je comprends faut laisser un peu reposer tout ça ;) OK pour chimère/corbeau c'était juste pour m'assurer que tu étais au courant ;) oui j'ai vu Noctis est dans ma PàL ;) à très bientôôôt :D
Aliceetlescrayons
Posté le 22/01/2020
Je trouve un peu surprenant qu’Alban ne s’inquiète pas de savoir avant tout si Nora est bien rentrée. Son inquiétude arrive un peu tard après la fête et la visite à Roger.
Par-contre, leurs retrouvailles sont vraiment adorables. C’est très réussi ^^
Mary
Posté le 22/01/2020
Je prends note :p Pour toi, les explications de Roger tiennent la route?
Aliceetlescrayons
Posté le 23/01/2020
Pour moi, oui, elles tiennent la route mais elles m'ont parues... disons secondaires. A dire vrai, que le Père Louis soit le chef du réseau ne m'a pas fait tomber de ma chaise. A mon sens, les vraies révélations importantes concernaient le Naufrageur et le responsable de la mort des parents d'Alban. Là, j'ai intégré l'information mais elle ne m'a pas apporté d'élément essentiel. Le Père Louis aurait juste soupçonné les activités de Roger (comme un vieux copain) et aurait donc aiguillé Alban vers lui pour avoir de l'aide, en ce qui me concerne, ça suffisait.
Litchie
Posté le 02/12/2019
J'adore les retrouvailles de Nora et d'Alban, surtout la petite remarque sur "perdu en mer, je crois", je trouve qu'elle fonctionne très bien :)

J'aime beaucoup l'explication de Roger, comme si tous les rouages terminaient enfin de se huiler. La comparaison est nulle mais tu vois l'idée que je voudrais exprimer :'D
Mary
Posté le 03/12/2019
Merci beaucoup ! Je vois l'idée (et je l'aime bien ;) ) Je m'en vais de ce pas répondre à ton commentaire sur l'épilogue !
Isapass
Posté le 11/11/2019
Les retrouvailles avec Nora sont hyper réussies ! Très jolies, naturelles, c'est parfait.
Je suis un tout petit peu moins convaincue par la première partie, mais je vais lire l'épilogue et je te ferai un commentaire global (peut-être par mail, ce sera plus facile).
Bravo pour la phrase sur l'oncle : ça récapitule bien ce qu'Alban ressent (mais je persiste sur le fait que ce n'est peut-être pas tout à fait assez clair dans le chapitre précédent).
Détail :
"Ils entendirent du bruit derrière la porte, qui s’ouvrit sur la serveuse brune, emmitouflée sa capeline. " : j'enlèverais les deux virgules (pinaillage) + "dans sa capeline"
Je vais lire l'épilogue !
Mary
Posté le 30/11/2019
Après des millénaires de retard, merci <3 Les retrouvailles ont été drôles à écrire, mais j'ai tourné longtemps toutes les phrases pour pas que ça fasse dégoulinants de bons sentiments façon soap pour ados XD
Gabhany
Posté le 02/11/2019
Oh là là, ça sent la fin ce joli chapitre ! QUel chemin il a fait notre ALban <3 le Père Louis pas si innocent que ça, c'était sûr ! Bon je file lire l'épilogue !
Mary
Posté le 02/11/2019
Haha non, le père Louis cache bien son jeu !
Oui, Alban a plus rien à voir avec le garçon timide du début ❤
Vous lisez