Entracte - L'inconscience

Les étoiles filantes cessèrent aussitôt leur course. La contrefaçon de leurs semblables venait d'être engloutie par l'océan, ne laissant derrière elle qu'une ignoble trace de métal fondu.

 -  Ambud ! Mes sens ressentent le pouvoir d'empêcher cet effroyable destin ! Cria l'une de ces étoiles, d'une voix douce et claire comme l'eau d'une source.

 -  Hauata..., soupira la deuxième, d'un air gravement puissant. Cela fait des décennies que nous cherchons l'Humain qui réalisera la Prophétie... en vain. L'eau n'a pas le pouvoir d'empêcher ce destin et cette... ordure ? non plus.

 -  Ambud, mes sens ne me mentent pas ! J'ai passé toutes mes années de Plumage à les aiguiser ! N'as-tu pas songé que l'ordure pourrait abriter cet Humain, aussi ? Elle est gigantesque !

Tout en parlant, la prénommée Hauata perdait sa douceur, un poil vexée. En fait, elle malaxait chacune de ses syllabes avec une sonorité instrumentale, comme si parler était au même titre que chanter. Ses dires étaient d'une pureté inédite.

 -  Tu veux dire... Qu'elle l'aurait mangé ? Suffoqua la deuxième étoile. Je ne sais pas, Hauata... Je n'aime pas fouiller l'estomac des monstres, même morts.

Après un profond soupir, la première étoile fonça vers les restes de l'avion, étincelante et incroyablement rapide. Rien qu'à la voir ainsi, quiconque en serait éperdument ébloui. Car la lumière lunaire venait d'éclairer plus intensément l'étoile, et une forme divine et chevaline se découpait dans la noirceur de la nuit.

 -  HAUATA ! Arrêtes-toi, ça peut être dangereux !

 -  Ambud ! S'exclama celle-ci, apparemment très fière d'elle. Ce n'est pas un monstre, c'est qu'un gros tas de ferraille mouillée ! Encore l'une de ces stupides inventions humaines, je parie ! Et regardes, il y a même des gens à l'intérieur !

 -  Hauata... Murmura Ambud en frissonnant.

 -  Mais fichtre ! Ils ont l'air sacrément mal en point ! On y va ?

La deuxième étoile soupira.

 -  Tu as intérêt à avoir raison... Tes sens ont intérêt à être honnêtes.

Animés d'une vitesse exquisément impressionnante, les deux créatures s'engouffrèrent dans l'avion échoué. Un affreux spectacle les attendaient. Une centaine de corps jonchaient le sol instable de l'automobile volante, froids, blêmes, sanguinolents. En effet, il y avait du sang partout. Cumulé sur les sièges, sous les sièges, autour des corps ou au coin de leurs bouches inertes. Ainsi, l'avion débordait de blessures, de craquements sinistres, d'eau glacée et de verre brisé mais les deux individus semblaient s'y attendre, comme habitués à ces horribles visions. Les clapotis de l'océan cherchaient à rendre le lieu plus accueillant, en vain. L'hideur de la scène se gravait au coutelas dans les mémoires.

Avec un rictus répugné, Ambud secoua précautionneusement ses ailes tandis qu' Hauata respirait abondamment pour savoir où l'avait mené ses sens. Enfin, elle se redressa.

 -  Cette... fille ! Hurla-t-elle joyeusement.

 -  Celle possédant un crâne chauve, une face de griffon constipé et une peau sombre ?

Hauata baissa les yeux d'un air navré :

 -  Ça, c'est un homme, Ambud...

 -  Ah bon ? Tu veux donc parler de celle avec les cheveux de Rosenoir et une beauté des fées des forêts ?

Hauata hocha affirmativement la tête. Elle se retenait de hurler de bonheur. Mais Ambud ne partageait pas son enthousiasme :

 -  Elle est morte. Regarde cette quantité de sang !

 -  Je sens son cœur battre... faiblement. Sauvons-la avant qu'elle ne meure pour de bon !

Ambud grommela un juron mais sa partenaire poursuivit :

 -  Nous ferons appel à Kadambini. C'est peut-être une hors-la-loi mais elle sait soigner ! Porte cette enfant sur ton dos... (Percevant la réticence de la deuxième étoile, elle se mit à le supplier) S'il te plaît, Ambud...

 -  Tu es folle ! Je viens de nettoyer – et très soigneusement d'ailleurs – mon pelage !

Pourtant, il souleva très délicatement Annie par les lacets de ses Docs et l'allongea sur son dos en grognant :

 -  Allons-y. Cet endroit est maudit.

Sans un mot de plus et avec hâte, les créatures s’envolèrent pour le Monde des Nuages...

 

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Elka
Posté le 20/11/2020
Salut Pluma !
Je n'arrêtais pas de voir passer ton histoire, et je suis contente que les HO m'aie lancé pour y jeter un oeil !
J'y ai vu pleins de promesses, dans ces trois premiers chapitres ! Une héroïne bougonne mais attachante, un directeur d'orphelinat avec une personnalité plutôt nuancée (c'est plutôt rare, ça fait plaisir. Ils ont souvent juste le rôle du vilain qui lance l'histoire), un monde possiblement très... aérien ; mais surtout, une plume très très intéressante !
Ton texte est bourrée de belles images et de tournures délicates. Pour l'instant je trouve que tu en mets presque trop, on perd un peu le fil rouge (je pense surtout au premier chapitre qui gagnerait (je trouve (alerte subjectivité)) à être plus direct.) Néanmoins, les belles idées sont là et témoignent d'une vraie aptitude à l'écriture ♥ (pardon, ça fait pompeux, je trouve mal mes mots en fin de journée xD Un comble quand je veux t'exprimer que tu les maîtrises très bien)
J'ai particulièrement aimé ta description de l'orphelinat... Qu'on retrouve en miroir au moment où Annie s'en va.

Bravo Pluma !
Pluma Atramenta
Posté le 21/11/2020
Oh, je me souvenais même plus que tu avais mon histoire dans ta PàL... <3
En tout cas, je te dois tellement de mercis pour ce si chouette commentaire, Elka ! C'est vraiment beaucoup trop sympathique et encourageant ! (je n'y crois toujours pas que mon roman fait parti des HO XD)
C'est vrai qu'on me dit souvent d'en faire "trop", peut-être (sûrement ?) parce que j'ai en fait terriblement peur de n'en faire pas assez XD Je veux dire que mon esprit rengorge d'idées rocambolesques, à tel point que j'ai envie d'y laisser ma marque un peu partout sur chacune des pages de mon roman...
C'est vrai que même après mes dizaines de relectures du premier chapitre, faudrait que je me résous enfin à arrêter de tourner au tour du pot, et d'y aller plus franchement !

Merci encore et j'espère te revoir pour la suite <3
Pluma.
noirdencre
Posté le 18/11/2020
A chaque chapitre, tu nous réserves une surprise...
J'aime cet univers empli de beauté et de fantaisie.
Bravo..!
Ca se lit sans faim, ton écriture, c'est de la gourmandise. Je file manger la suite.
Pluma Atramenta
Posté le 19/11/2020
Merci infiniment pour ce commentaire !!! ...et il y aura encore de nombreux rebondissements, par la suite...
Mawie
Posté le 14/11/2020
Ouuuuh… L’univers se précise, se complexifie et m’attire de plus en plus. Une trame se dessine, surprenante, originale. Que sont ces étoiles plumeuses ? Deviendront-elles des sortes de mentors pour Annie ? Que représente « l’ordure » ? Et cette prophétie…
J’hypothétise en silence et je poursuis la lecture. Je veux rencontrer Kadambini dans le monde des nuages !
Pluma Atramenta
Posté le 14/11/2020
Ouuuuuh... Mais quel gentil commentaire... <3 Merci beaucoup pour ton retour, Mawie, il me fait énormément de bien !
SerpaCooper
Posté le 24/09/2020
Bon, j'ai lu petit à petit les trois premiers chapitres et pour le moment j'aime bien. ce qui m'a donné envie de lire ton histoire, c'est le fait que ça va (normalement) prendre place dans un décor céleste.

J'aime bien Annie, j'ai de l'empathie pour elle.
Elle a vraiment ces petits traits uniques qui font des personnages attachants (sa passion pour les odeurs, son impulsivité et sa innocence).

Plus particulièrement, moi qui ai du mal avec les descriptions, j'apprécie beaucoup les tiennes, tu personnifies le décor (l'orphelinat par exemple, tu insistes bien sur ses traits. Et de manière générale, tu exploites parfaitement les sens (ces bouchées de chocolat dans le premier chapitre sont allées directement dans mon estomac ! ^^ ).
Enfin, de manière générale, tes tournures de phrases sont savoureuses : "Virgules bleuâtres qu'étaient ses cernes, reliefs hasardeux qu'étaient ses sourcils..."
Pluma Atramenta
Posté le 24/09/2020
Bienvenue dans mon univers ! ^^
Eh bien... Ce serait plutôt la lecture de ce commentaire qui serait savoureuse ! Tu allèges ma journée, merci beaucoup <3 J'espère de tout mon cœur que la suite te plaira !
Cherry
Posté le 09/09/2020
C'est court mais encore plus intrigant. J'ai bien aimé l'originalité des prénoms, est-ce qu'ils ont une origine ? Une signification ?
J'aurais peut-être aimé plus de descriptions sur l'avion et l'état d'Annie (j'ai trouvé assez vite le rythme cette fois). Mais sinon, ton style est toujours aussi fluides et tu parviens à dynamiser cet entracte grâce au dialogue
Je continue la lecture :)
Pluma Atramenta
Posté le 10/09/2020
Merci, Cherry <3 Effectivement, ces prénoms ont une origine et une signification, en grande passionnée de langues, je n'ai pu que succomber aux charmes des prénoms étrangers… "Ambud" signifie "Nuage" en indien et "Hauata" "nuage de paix" en polynésien. Il y aura beaucoup d'autres prnéoms de ces styles par la suite ;)
En espérant qu'elle te plaira tout autant <3
Mateul
Posté le 15/08/2020
hello (de nouveau),
Chapitre plus court, mais toujours terriblement bien détaillé du point de vue de l'action. Ces deux nouveaux personnages nous plongent dans un onirisme qu'on attendait, j'ai hâte d'en lire une description plus détaillée. En tout cas l'idée des deux étoiles qui discutent, et de façon si familière, c'est top.
Pluma Atramenta
Posté le 15/08/2020
Merci beaucoup, j'espère vraiment que la suite te plaira ^^
Sklaërenn
Posté le 14/08/2020
Un changement de point de vue qui nous amène à la rencontre de deux nouveaux personnages pour le moins singulier. C'est vraiment bien amené en plus et leur dialogue paraissent naturel :)
Pluma Atramenta
Posté le 14/08/2020
Merci beaucoup - encore. <3
Oui, il y aura quelques "entractes" dans cette histoire, de minuscules chapitres écrits en italique avec un changement de point de vue : comme celui-ci.
En espérant que la suite te plaira....
A bientôt !!! ;)
Fenkys
Posté le 10/08/2020
Bonjour,
Voilà un chapitre étrange. Il explique comment Annie va pouvoir survivre à un crash d’avion et je suppose que c’est ce qui explique son passage dans l’autre monde dont parle le résumé. À part le fait que l’épave est constituée de métal déchiqueté plutôt que fondu, j’ai bien aimé ce discours entre les étoiles qui me fait penser à ces personnages secondaires un peu comiques que l’on voit parfois dans les dessins animés. Juste une petite incohérence, au début, les étoiles ne savent pas ce qu’elles voient et un peu plus loin elle s’attendent au spectacle à l’intérieur.
Pluma Atramenta
Posté le 10/08/2020
Merci beaucoup pour ton commentaire, et ta lecture avisée !
Taranee
Posté le 10/07/2020
Eh bien on peut dire que ce chapitre était étrange!
Une discussion entre deux étoiles c'est original, j'aime les noms, je ne sais pas s'il existent ou si tu les as inventé mais ils sont assez mélodieux. Eryn a raison! Je ne comprend pas où tu vas chercher tous ces mots et expressions! J'en connais certaines mais elles sont tellement enfouies sous des milliers d'autres pensées que je ne pense pas à les utiliser!
Pluma Atramenta
Posté le 10/07/2020
Merci (encore) pour ton commentaire ! Ma manière d'écrire est-elle à clarifier ou justement, c'était un compliment ? :)
Eryn
Posté le 01/07/2020
La contrefaçon de leurs semblables… Rho encore une fois c’est dingue cette manière d’écrire !
Sans ça, j'aime bien le fait de nous mettre à travers le regard d'une étoile, et leur manières de parler du monde des humains, en particulier de l'avion !
Pluma Atramenta
Posté le 01/07/2020
Merci beaucoup <3 <3
Je t'attends pour la suite ! ;)
Trisanna
Posté le 28/06/2020
Coucou !

J'espère que tu vas bien ! J'ai beaucoup aimé ce chapitre qui est très intriguant. Nonobstant, j'ai quelques petites remarques.

▪︎ Tu devrais détailler plus les étoiles. On a du mal à s'en sortir.

▪︎ Pour moi, le chapitre est assez brouillon. Je le retravaillerai légèrement à ta place.

▪︎ << les clapotis de l'océan cherchaient à rendre le lieu plus accueillant, mais en vain >>

=> accueillant, en vain. Il n'y a pas besoin du mais.

▪︎ << avec un rictus répugné (...) où la mener ses sens >>

=> où l'avait menée ses sens

▪︎ << Percevant la réticence (...) à le supplier >>

=> Elle se mit à le supplier
Pluma Atramenta
Posté le 28/06/2020
Coucou ! Merci pour ton com' et tes remarques, je prends note !
Alice_Lath
Posté le 09/06/2020
Hahaha, c'est génial ces étoiles qui font vraiment BFF 4ever, à discuter comme ça. Elles sont fraîches, rebondies et marrantes à souhait haha, j'ai beaucoup aimé apprendre à les connaître à cette occasion, puis à nouveau tu as un excellent style et beaucoup d'imagination. Bref, pour le moment je savoure bien, avec beaucoup de plaisir cette histoire
Pluma Atramenta
Posté le 09/06/2020
Wow, merci beaucoup ^^
arno_01
Posté le 03/06/2020
Je reprends ton récit, après une trop longue pose, et tant d'autre chapitre à rattraper.
L'idée des étoiles est très sympa. (Serait-ce des étoiles de mer ? je cours lire la suite qui me renseignera certainement).

Comme Cléo, j'ai un peu tiqué sur la même phrase. Il peut suffire de remplacé le 'voire' par un 'comme', et cela passe beaucoup mieux, sans changer le déroulement dans le paragraphe. (avec la question que le lecteurse pose, en quoi de magnifique étoile seraient à habitué à l'horreur.

Deux petits points questions formes - très personnels :
- Je ne suis pas sur non plus de comprendre en quoi tout le chapitre nécessitent d'être en italique. Mais je pense que tu dois avoir une bonne idée/raison pour cela.
- J'ai toujours trouvé bizarre l’utilisation des parenthèses dans les romans. Préférant revenir à la ligne et recommencer le dialoque, ou mettre entre tiret cadratin. Mais c'est peut-être un avis très peu partagé.
Pluma Atramenta
Posté le 03/06/2020
Coucou ! Merci pour ton commentaire et tes remarques. Tant de gens ont tiqué sur cette phrase... Je la change de ce pas !

- Je pensais que l'italique rajoutait quelque chose en plus. C'était pour accentuer le côté mystérieux.

- J'ai longtemps, comme toi, pas apprécié les parenthèses dans les histoires... et je me rends compte que je commence à faire pareil avec mes livres.
De toute façon, ne t'inquiètes pas, je ne reproduirais que peu de fois cet affront par la suite ^^

Merci encore !
Pluma.
Cléo
Posté le 29/05/2020
Oh, des étoiles ! Du coup, elles sont des plumes, un pelage... sont-ce des chimères ? Je me demande à quoi peut bien ressembler une étoile incarnée ^^. Un joli chapitre en forme de rêve ! J'ai seulement tiqué sur cette phrase :

"Ainsi, l'avion débordait de blessures, de craquements sinistres, d'eau glacée et de verre brisé mais les deux individus semblaient s'y attendre, voire habitués à ces horribles visions." -> la dernière proposition "voire habitués à ces horribles visions" semble décrochée du reste, même si je comprend que tu veux la relier au verbe "semblaient". Je ferais une nouvelle phrase, ou bien je reformulerais un peu pour que cela s'enchaîne plus fluidement :)

Voilà ! A la suite ;)
Pluma Atramenta
Posté le 30/05/2020
Merci <3
J'essayerai de trouver une phrase plus fluide, tu n'es pas la première à m'avoir fait cette remarque ^^
Shangaï
Posté le 28/05/2020
Coucou !!
Oh dis donc voilà un style bien différent ! On se croirai dans un rêve !
J'ai bien aimé même si on ne comprend pas tout, ce qui je pense est voulut ! Est-ce que ce sont des étoiles ? Des chevaux ? (Oh oui, des poneys !! <3 )
Quelques phrases maladroites, mais rien de catastrophique, j'en ai tout de même relevée une qui m'a plus fait tiquer que les autres :

L'avion débordait de blessures -> débordait de blessé ? ou de morts plutôt ?
Pluma Atramenta
Posté le 28/05/2020
Coucou !
Oui, l'atmosphère mystérieuse est volontaire, ainsi que votre incompréhension ! Mais tout est expliqué dans le chapitre suivant !
Merci pour tes commentaires, ils m'aident vraiment ! Et puisse tes rêves s'accrocher aux étoiles !
Pluma.
Raph
Posté le 07/05/2020
Hello,
L'ambiance est beaucoup plus poétique et fantastique ici, c'est chouette ce revirement dans le style ! Le récit est beaucoup plus mystérieux. Si je peux me permettre, il y a quelques fautes d'orthographe sur "j'ai passer" (j'ai passé), "n'as-tu pas songer" (n'as-tu pas songé) et "l'aurait manger" (l'aurait mangé). Bravo encore !
Pluma Atramenta
Posté le 07/05/2020
Merci beaucoup !
Je t'en prie, dès que tu trouves une faute d'orthographe, relève-la. Ça m'aiderai beaucoup !
CaroH
Posté le 05/04/2020
Il est nouveau ce chapitre ? Je m'étonne de ne pas l'avoir vu avant. En tout cas si tu l'as ajouté pour aider à comprendre le chapitre suivant, il offre une belle transition. Cette partie manquait vraiment pour la compréhension, j'espère que je ne l'avais pas sautée par erreur.

Une remarque, tu as écris cotuelas au lieu de coutelas.
Pluma Atramenta
Posté le 05/04/2020
Désolée de t'apprendre que je l'avais posté avant "Réveil ébahi", mais je t'en veux pas de l'avoir loupé.
Je vais corriger pour "cotuelas" :)
Que le vent t'emporte dans l'éternelle Inspiration !
Vous lisez