Ennuyeusement las

Après avoir longtemps réfléchi à ce qui me faisait dire que l'ennui était profondément différent de la lassitude, sans réel fondement (essayant en vain de défendre mon idée), voilà que j'ai trouvé ce petit pavé que j'ai organisé, peu à peu, et à tâtons.

L'ennui... l'ennui est plus fort que la lassitude, plus puissant, c'est un abattement du cœur. C'est un sentiment qui nous rempli, et étouffe tous les autres dans son liquide, leur donnant un aspect mélancolique. Il est plus fort, plus puissant, oui, et d'autant plus coloré, pétillant de saveurs tièdes-amers, parfois aigres-douces, tantôt dévastatrices. C'est un poids qui amène parfois sa souffrance aux confins du cœur, légère, sournoise, câline. Tristesse de l'âme, envies de rien, il nous fait ressasser nos pensées, nous affale dans le canapé, le regard au plafond, ruisselants de lenteur.

Alors que la lassitude... qu'est-ce que c'est, sinon une émotion grise, fade, vide, maussade, superficielle ? Elle flotte sur nos traits, pâle, livide. La lassitude est faible, mais vorace dans son genre, c'est un voile qui se pose sur l'éclat de nos yeux et abaisse nos paupières. La lassitude est sans couleur, sans odeur, sans perception. Elle n'est pas la vie, elle est son absence.

Mais l'ennui... L'ennui est doux, un peu suave. Un peu brutal. Il nous rappelle chaque jour avec une pesante présence que nous vivons mais que nous ne savons pas quoi faire... L'ennui est une expression de l'âme dans sa douleur, le marasme des émotions du cœur.

Et la lassitude, c'est le dépérissement de l'âme, elle est uniforme, parfaite et lisse, moribonde. Sans goût.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Pouiny
Posté le 18/03/2021
L'Ennui, le vrai, est le centre du roman "Mme Bovary" de Flaubert : si tu te poses des questions sur ce qu'est l'ennui, et si tu l'as pas lu, lis ce livre ! Non pas qu'il est ennuyeux (enfin en lycée, beaucoup le trouve, mais moi j'avais apprécié) mais ce que vit l'héroïne est vraiment dans cette thématique là, cette recherche de ce que c'est que l'ennui ^^
Prudence
Posté le 20/03/2021
Mme Bovary, je prends la recommandation ! Je ne savais pas que l'ennui était un thème de ce roman. J'apprends des choses ! C'est plus tentant, sous cet angle ^^
Pouiny
Posté le 20/03/2021
L'ennui, notamment ce qui peut s'appeller "l'ennui féminin" est quelque chose qu'on peut souvent retrouver chez les auteurs réalistes. Mautpassant, sur ce même thème, a écrit "Une vie" qui parle de la vie d'une femme qui a passé sa vie au couvent a rêver d'une vie incroyable et merveilleuse après avoir passé du temps à lire des romans pour s'occuper, et qui une fois sortie et mariée, se retrouve a mener une existence vide et banale. C'est aussi l'idée qu'on retrouve chez Madame Bovary, cette idée que l'ennuie des femmes vient du fait que non seulement elles sont mises de côté, elles ne peuvent pas se trouver un rôle satisfaisant, mais en plus elles se sont créé une attente, des rêves qu'elles ne pourront jamais satisfaire. Et on les voit évoluer pendant des années, passer de l'attente, à la déception, à l'ennui, la lassitude et le désespoir. Une vie, aussi, c'était un livre pas facile à lire (je suis un très gros fan de Mautpassant), que j'ai lu sans doute trop tôt, à la fin du collège et dont la fin m'avait profondément bouleversé. C'est des livres qu'il faut lire de son plein gré et avec lesquels il faut réussir à empathiser avec les personnages et leur sort, car littéralement, il ne se passe presque rien dans ces histoires : des débuts d'histoire d'amour, qui ne fonctionnent pas, des recherches d'occupations, qui ne mènent a rien... C'est très intérieur, au final, et même si c'est très bien écrit, c'est fait de manière à ce qu'on s’ennuie, au final, avec son personnage !

Dans la thématique de l'ennui, mais avec un style très différent, on peut aussi parler de "Moderato Cantabile" de marguerite Duras. Le style est très différent, très épuré, très "en surface" mais c'est toujours la même thématique, l'oubli, la solitude, la place de la femme délaissée dans une société qui n'arrive pas à les laisser s'épanouir. C'est pas facile à lire, mais pour peu qu'on accroche au style et qu'on accepte de se laisser embarquer dans quelque chose d'assez énigmatique, ça vaut vraiment le détour !
Prudence
Posté le 20/03/2021
Mais c'est merveilleux, toutes ces références ! xD Oui, on m'avait dit que la fin de Une Vie était bouleversante, ce qui attise ma curiosité, haha. L'ennui est un vaste sujet, on ne peut pas s'en lasser x)
Pouiny
Posté le 20/03/2021
Assez paradoxal, mais oui ^^ C'est un sujet très prisé en philo, aussi !
Vous lisez