Écumes

Par Luna

Fracas sur la roche

Ombres dansantes

Volupté

 

La risée glaçante me frappe au visage. Le vent siffle, puis hurle. La houle au loin me nargue, envoyant vers moi ses émissaires éclater en milliards de perles d'eau dans un fracas grandiose et effrayant.

Au coin de l'œil, je le vois enfin. La lueur fuyante de ce géant aux prises avec la tempête me défie.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Fannie
Posté le 19/01/2020
C’est vrai que je ne suis pas obligée de commenter chacun de ces textes. Cet exercice, que je me plais à m’imposer, me montre que finalement, je manque un peu de mots. J’ai l’impression de me répéter en disant bêtement « c’est beau ».
Et pourtant, c’est beau. J’aime cette association du fracas, des ombres et de la volupté, ainsi que l’idée de ces forces de la nature qui te narguent. Face à elles, l’humain est tellement petit et fragile…
En relisant, je me suis demandé ce qu’était ce géant à la lueur fuyante. On peut imaginer une personne qui observe depuis la terre ferme et voit un navire dans la tempête, ou on peut imaginer quelqu’un sur un bateau qui voit un phare. Ou peut-être que je suis à côté de la plaque…  :-)
Vous lisez