Deux-mains

Notes de l’auteur : Liberté me souffle ce poème... Bonne lecture ! ;-)

Bonjour, le matin est noir encore

Il a fallu rêver, d’un jour

Couplé d’une nuit,

Rêver du grand amour

Débloquer les battements du cœur

Écarter les pétales de la fleur

Ramener le froufroutement de l’esprit

Sur les longs chemins

Où les rayons indispensables du soleil

Brûlent et assèchent au lieu de nourrir,

Fanent et amassent

Les ruissellements des pensées tortionnaires,

Tu tentes de boire ce liquide inconsistant

Et combles un manque-fallace

Dans cette cage où siègent les sentiments,

Se prélassent la douleur et le désir

Parfois comme amis, et des pires

 

Avoir le sentiment tenace

De connaître la moitié d’âme illusoire

Alors qu’elle n’est que le fruit d’un songe

Avoir rêver de nos demains, nos doigts entrelacés. Avoir aimé

Partagé un cœur à deux quelques instants de fumée

 

Réalise au réveil, remarque au réveil

Que le soleil, tu l’aimes un peu quand même

Sans doute tes yeux ont remarqué ce quelqu’un pour de vrai

Sans doute ton cœur a-t-il balancé à ses côtés nets et réels

Maintenant, l’amour refoulé a éclos, prit ses ailes et ses aises

Mais cet amour vicieux ne donne rien

Il prend tout, cherche à compléter l’incomplet

 

On cherche l’amour mutuel en vain

On aimerait qu’on nous aime

Alors qu’incapables d’aimer, on ne s’aime pas nous-même.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Pluma Atramenta
Posté le 12/10/2021
Koukou.

"On aimerait qu’on nous aime/Alors qu’incapables d’aimer, on ne s’aime pas nous-même."

Paf ! Dans tes dents, Pluma… !

***
Bon. Mes excuses pour ce début abrupt, car comme d'habitude, ta poésie est un régal. (j'ai d'ailleurs du mal à m'y remettre, moi, à la poésie… j'ai l'impression que tous mes textes se ressemblent… j'ai pourtant tant à dire !)
Je me suis beaucoup reconnue dans les trois derniers poèmes ; on vit sans doute un peu de la même façon nos relations avec les autres, notre scolarité… Ca me fait me sentir un peu moins seule, alors merci <3
Contrairement aux personnages du texte "relations", je les vois, je crois, les barreaux qui nous enserrent et nous entravent ensuite. Sans doute est-ce pour cette raison que je ne profite plus de l'instant présent, (toujours à prendre de la distance sur tout) que mes rires sonnent mal ou pas du tout et que mes relations personnelles demeurent toujours aussi compliquées. Est-ce pour les mêmes raisons que tu as écrit ce poème ? (d'accord, j'arrête)

Je trouve ces derniers poèmes assez frais, assez lourds aussi - sans que cela ne devienne négatif, ça colle bien avec l'ambiance. Ils sont doux, aussi, avec une texture bien à eux. (du satin ?) J'apprécie en tout cas le champ lexical dont tu as usé pour Deux-mains : "froufroutement de l’esprit", "Les ruissellements des pensées tortionnaires"... <3
P'tite coquille, je crois : "l’amour refoulé a éclot" *a éclos
J'ai également l'impression que tes vers ne cessent de s'allonger ; alors, on aime les alexandrins ? ;)

Du bonheur en tartiflette,
Pluma.
Prudence
Posté le 12/10/2021
Cookie !

Oh, tu sais quoi, ça me touche. J'ai eu si peur et honte de poster ces poèmes, alors savoir qu'ils peuvent aider autant qu'ils m'aident, ça me réchauffe le cœur et le gonfle comme un ballon de baudruche. Si je puis laisser par-ici un conseil : la poésie vient du cœur, et pour laisser les mots couler, il "faut" laisser le cœur parler. J'ai d'ailleurs exprimé cette sensation d'insécurité, de coucher ainsi brutalement ce qu'on est pendant un court instant, sur le papier dans le poème "Vulnérable". Mais pour le partage, ça vaut le coup de se sentir vulnérable. Tellement. Je pleuris, haha. J'ai expérimenté ces barreaux aussi, d'abord sans les voir, je les sentais. Maintenant, je les accepte comme je peux. En écrivant des poèmes =)

Merci. Merci. Merci pour la coquille aussi. Et ne me parle pas d'alexandrins ! Je n'ai jamais réussi à métrer correctement mes vers. xDDD

Du bonheur en tartiflette (voilà : *fou rire incontrôlable*) Et je propose pour la forme :

De la joie en pizza !

(pour la rime, évidemment)
Vous lisez