Coquillage

Je suis une coquille vide

Coquillage sans crustacé

Bouteille à la mer sans message

Pour la guider

 

Comme un poisson étripé

Balloté par les courants

Le voyage continue

Le dernier des mots n’a pas été posé

 

Et pourtant le vent de l’inspiration

L’a déserté

Le vent a cessé de souffler sous ses voiles

Le bateau tangue

Chancelle

 

Un jour, il perce sa coque afin de se remplir

Et pour le prix, s’écorche, entaille

Son ventre de bois

Se rompt sur les eaux figées

Et coule,

Submergé :

Jarre trouée.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Vous lisez