Clin d’œil

Par Elf

Des yeux.

 

Deux.

Deux yeux.

Prunelles, iris, rétine.

 

Ils voient. Ils observent. Ils retiennent.

 

Mes émotions dansent dans mes yeux.

 

Joie.

Yeux grands ouverts, étincelants.

Peur.

Yeux écarquillés, immobiles.

Colère.

Yeux plissés, instables.

Tristesse.

Yeux baissés, troubles.

 

Mes yeux.

Ils analysent ce qui n'est pas dit.

Ils contemplent pour retranscrire en dessin.

 

Mes yeux reflètent mon âme, sans aucun maquillage pour la cacher.

En larmes.

Brillants.

Fermés.

Malicieux.

Voilés.

Doux.

 

Mes yeux voient.

La laideur comme la beauté.

Les grimaces comme les sourires.

Les pots d'échappement comme les fleurs.

Les ennemis comme les amis.

 

Et mon regard croisera parfois d'autres prunelles.

Des yeux vides qui ne font que passer.

Des yeux qui soutiennent silencieusement.

Des yeux qui s'illuminent.

Des yeux qui se reconnaissent.

Des yeux bridés ou globuleux.

Des yeux aux iris clairs ou foncés.

 

Et parfois mes yeux plongeront à jamais dans un regard.

Un regard qui a regardé des choses différentes de moi.

Un regard qui a vu d'autres prunelles.

Un regard qui parle sans un mot.

Un regard unique.

 

En un clin d’œil, je sais que je ne pourrais jamais quitter son regard.

 

Un regard. Deux yeux.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Komakai
Posté le 29/01/2022
Oh ! cela faisait très longtemps que je n'étais pas venue sur ce site et que je n'avais pas lu tes poèmes. Comme il y a plusieurs mois, j'aime toujours autant et je me suis très contente de te lire ! J'adore toujours autant cette thématique et les émotions que tu y décris !
Elf
Posté le 29/01/2022
Ouh ça fait bizarre de me retrouver sur ces écrits-là, j'ai l'impression de les avoir écrit il y a un siècle, que ce n'est plus moi aha
Merci beaucoup Komakai, c'est fou de se dire que mes mots continuent leur chemin sans moi x)

E.
Ewen
Posté le 10/11/2020
Hello ! ça faisait un petit bail tiens 😁

Je prends plaisir à retrouver tes poèmes, et pour ce qui nous concerne ici, l'exploration des sens en vers libres !
Les vers libres ont tendance à me toucher davantage que ceux plus "normés" : on ne sait pas où ils nous mènent, et lorsqu'une rime ou un rythme particulier surviennent, ils sont d'autant plus impactants je trouve 😃
Bref, c'est beaucoup plus qu'un simple clin d'oeil, ce que tu nous fais là ! Je file lire la suite ;)
Elf
Posté le 10/11/2020
Coucou ! Hihi, oui, la reprise est difficile x)

Waaaw, merci énormément ! Contente que ça te plaise, et je suis plutôt d'accord (même si j'aime aussi le charme des "normés") ^_^
Héhé, je file voir tes autres commentaires moi ;)
Emejie
Posté le 20/06/2020
Coucou !
le schéma choisit fonctionne encore avec les yeux ! Enfance et maturité se croisent.
Une petite coquille ? "Mes yeux reflètent mon âme, sans qu'aucun maquillage pour la cacher." Il semble que le "qu'" soit de trop.
Elf
Posté le 20/06/2020
Hahaha ça me fait rire, le temps que je réponde à un commentaire tu en postes un autre xD
Enfin bref, merci de nouveau (et en effet, petite coquille, j'ai dû changer de phrase en cours de route ^^)
Emejie
Posté le 20/06/2020
Oui, ça a été sympa de te croiser en direct !
Fy_
Posté le 05/05/2020
Encore un écrit sur les 5 sens très réussi ! ^^
C est marrant parce que j'ai remarqué que tes deux premiers chapitres étaient sur le toucher et l'odorat et la vue ne vient qu'après. Instinctivement, vu que la vue est ce qu'il y a de plus évident, j'aurais pensé que tu commences par ça :)
Serais tu kinesthésique ? Moi oui ^^
C'est très bien écrit en tout cas, je te félicite ;)
J'ai hâte de découvrir la suite !

Fy
Alias pâquerette x)
Elf
Posté le 05/05/2020
Merci beaucoup !
Bah, en fait, je voulais écrire quelques choses sur les mains, parce que je m'étais rendu compte de tout ce que je faisais avec, notamment mes passions (dessin + écriture) donc c'est le premier que j'ai écrit... En réalité, je sais pas pourquoi j'ai écrit le nez juste après ^^ Et je crois que je suis un peu des trois, visuelle, kinesthésique et auditif xD
Encore merci !!
Peace :)
Elf aka Pissenlit
Vous lisez