Chroniques Siréliennes

Notes de l’auteur : Voici la seconde (nouvelle) partie du prologue, bien qu'elle ne présente que des extraits d'archives, sa lecture est importante pour la suite.

'Le Nouveau Monde entame sa première année sans sa mère créatrice.

Le départ de Namon traduit la confiance mise dans notre nouvelle idéologie.

[...] Le conseil ministériel se montra-t-il à la hauteur pour nous gouverner ?''

Extrait de Chronique de la plèbe, par Jean Mula, en l'an 1 conservé dans la bibliothèque ministérielle du conseil.


 

''Enki, Dazi et Heph Sirel semblent vouloir arrêter de parcourir le monde pour fonder un foyer. Le Nouveau Monde accueillera-t-il leurs descendants ? Nous en aurions bien besoin, trois hommes ne suffiront pas à maintenir le cap de cette nouvelle ère. Nous les soutenons dans leur quête de l'amour afin qu'ils puissent fonder un peuple Sirélien.''

Extrait d'un livre d'histoire citant le journal officiel du Nouveau Monde, daté du 3 janvier de l'an 1. Note importante : Création du mot Sirélien.


 

''Telsman :  Amulettes Siréliennes faites de métaux et de pierres semi-précieuses. Ce sont avant tout des connecteurs de pensées. Ils différencient les Siréliens des Humains en symbolisant l'énergie divine donnée par Namon, la mère fondatrice du Nouveau Monde. Ils servent à canaliser les pouvoirs mais aussi à interagir entre toutes les personnes dotées de dons, comme un lien télépathique. Depuis leur création, chaque Siréliens en reçoit un à sa naissance. Chaque telsman est propre à son propriétaire et sa pierre se connecte automatiquement à lui, une fois la mise en contacte faite. La pierre et le métal utilisés représentent une famille de pouvoir précis. La jaspe rouge et l'argent sont attribués à la famille des Physés. Ce clan est doué de guérison et maîtrise la nature. Un telsman fait de cornaline orangée et d'acier représentent le peuple des Hylés. Eux, sont pourvus de pouvoirs de magnétisme et de fusion. Enfin, les Kalokas qui possèdent des capacités physiques et psychiques extraordinaires, arborent des amulettes faites d'or jaune et de topaze impériale de la même couleur.  Quand un enfin naît de parents de deux tribus siréliennes différentes, on lui propose en telsman les deux choix possibles de famille de don. Son appartenance à l'un des peuples sera alors dévoilée par sa connexion à l'une des pierres. L'enfant aura donc hérité soit des dons de la famille de la mère, soit de celles du père''. 

Définition provenant de la première édition du dictionnaire Namonien.


 

''Etude gemmologie des telsmans :

Le Jaspe rouge : Assimilée à des pouvoir de guérison, elle a été associée à l'argent à qui l'on prête également des vertus antimicrobiennes et antibactériennes.

La cornaline : Connu pour ses effets protecteurs, elle donne de la vitalité. Assemblée avec de l'acier, synonyme de force. Couleur orange.

La topaze impériale : Permet une recharge spirituelle et physique. L'or jaune avec qui elle est monté en amulette, stimule également les capacités de défense et d'adaptation de l'organisme. Couleur jaune.''

Extrait d'un manuel scientifique de gemmologie.


 

''Découverte de l'utilité ultime des telsmans, cinq ans après le départ de Namon. Amulette, ou boussole amoureuse, le telsman détecte l'âme sœur du sirélien qui le porte. En présence de la bonne personne, la pierre du bijou s'associe à l'être aimé en créant ainsi un moment unique où les pensées des deux se mélangent pour n'en former qu'une seule pendant un instant. La notion d'âme sœur est créée.'’

Extrait de journal intime du ministre Paù Lazar, premier politicien chargé de la protection des peuples et du territoire, objet précieux faisant partie de la collection privée de l'illustre G.Asage.


 

''Les frères Sirel, chacun à leur tour, finirent par fonder un foyer et, grâce aux telsmans. Un lien particulier unissait les frères à leurs femmes. Rheille, Gaïl et Cybile s'unirent à la fratrie et ensemble ils donnèrent naissance à une nouvelle génération sirélienne. Même si elles ne possédaient aucun pouvoir, leurs maris pouvaient ressentir certaines de leurs émotions ou pensées importante grâce à leurs amulettes. Leur amour permit ainsi d'unir les Humains et les Siréliens afin de faire prospérer notre civilisation.''

Extrait d'Un Avenir Radieux, compte pour enfants, écrit par Samos Li en l'an 1.


 

Notes : Les premières naissances sirélienne.

''Les frères Sirel ont transmis leurs dons à leurs enfants. Cependant, afin de respecter l'équilibre créé par la Déesse Namon, seul un enfant par couple était porteur de la plus pure des énergies divines, à l'image de leur père. Désigné comme l'Elu, il possède un pouvoir plus puissant que ses frères et sœurs. Comme avec Enki, Dazi et Heph, il y a toujours trois élus par générations, représentants chacun une famille de don. Leurs frères et sœurs, quant à eux, détiennent des énergies dérivées et moins fortes qui servent à compléter celle des Elus afin de les aider à nous guider.''

Analyse sociologique des premiers Siréliens par Ana Whote.


 

''Découverte de l'impossibilité de prévoir la naissance d'un Elu :

Le rang de naissance, la lignée ne rentre pas en compte. Être Elu n'est pas héréditaire. Nos pouvoirs suprêmes se transmettent sans influence familiale ou de sexe, au hasard et nous n'avons aucune influence dessus. Toutefois, il nous est cependant impossible de passer à côté de la découverte d'un Elu. Doté d'une puissance hors du commun et de dons rares, sa pleine maturité cause la mort de son prédécesseur.''

Extrait d'une Analyse d'Antem Sirel, descendant d'Enki et appartenant à la 3éme génération Sirélienne.


 

''300 ans après le départ de Namon, le conseil ministériel différencie les descendants de chaque frère, créant ainsi trois peuples distincts chez les Siréliens. En référence au nom de leurs pouvoirs, les descendants d'Enki deviennent les Kalokas, les héritiers de Dazi sont les Physés et enfin les enfants d'Heph sont désignés comme les Hylés.''

Extrait d'une chronique de Louà Mar publiée dans le journal officiel du Nouveau Monde.


 

''Nous notons à l'ordre du jour, la difficulté qu'éprouvent certains Siréliens à transmettre pleinement leurs pouvoirs. Il en résulte une très forte diminution des dons de télépathie et de télékinésie chez les Kalokas.''

Extrait d'un compte rendu gouvernemental du Conseil ministériel en 1002.


 

'' Ma chère Anne,

Mon père ne veut pas que nous nous mariions. Pour lui, vivre avec une humaine c'est faire honte à nos ancêtres. Si je ne veux pas déshonorer ma sœur Elue, je dois fonder une famille avec une Sirélienne. Pour eux, seuls les enfants de sang pur pourront nous aider à retrouver la noblesse de nos dons perdus. Je ne suis pas d'accord avec eux mais je ne peux déshonorer ma famille. Anne, mon âme sœur, bien que tu seras toujours dans mon cœur et dans mon telsman, je ne t'épouserais pas. On vient de me promettre à une autre, avec qui je dois former un foyer fort plus qu'aimant. J'espère de tout mon âme que tu me comprendras.

Je t'aime, pour toujours et à jamais.

Ton bien aimé,

Luc. ''

Lettre d'un Kalokas à son âme sœur humaine, écrite en 1025 et conservé dans les archives de la bibliothèque du conseil ministériel.


 

''La première loi du Nouveau Monde :

La Namonienne

I - Aucun des descendants des frères Sirel, proches ou lointains, ne devra, ni ne pourra faire partie du conseil ministériel.

II - Personne ne se servira des pouvoirs des dons pour intervenir dans la vie gouvernementale du Nouveau Monde.

III - Les Yeghes devront surveiller l'administration gouvernementale et veiller à ce que le conseil ministériel applique ad vitam aeternam et sans restriction possible, les paragraphes I et II de la loi Namonienne.''

Extrait de loi du code de justice administrative du Nouveau Monde.


 

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Cléo
Posté le 29/05/2020
Hello ! Je viens de lire ton prologue et ce chapitre, et j'aime beaucoup cette façon d'introduire les notions. J'ai le même problème que toi dans mon roman : il y a énormément de notions à exposer et j'ai tenté de le faire dans le corps du texte, mais cela s'avère un peu trop dense. Du coup je m'inspirerai peut-être de ta technique.

En tout cas c'est un bel univers, riche et fourni que tu sembles proposer ! Je m'en vais lire la suite !
ludivinecrtx
Posté le 29/05/2020
Bonjour Cléo et bienvenu par ici !

Avant j'avais un long prologue où je parlais et de l'arrivée de la déesse et de la société qui en découle et c'était illisible, gros pavé. Après j'ai décidé de raconter l'histoire du point de vue de la déesse pour le prologue et de faire des petites chroniques pour le reste et ça allège pas mal !!!

Oui franchement je te la conseille, c'est plus lisible ainsi.

Merci beaucoup de ta lecture et de ton commentaire !
AliceH
Posté le 22/05/2020
Salut !
Je viens de commencer ton histoire et personnellement, j'aime beaucoup que tu places des éléments de compréhension de ton monde dès le début, avant l'histoire même. Ça permet de directement placer l'intrigue.
ludivinecrtx
Posté le 22/05/2020
Coucou ! Bienvenue par ici, j'espère que tu continueras 😉.

Merci de ton commentaire ! Comme j'ai pas mal de choses a introduire avant l'histoire, ça me permet de le faire sans que ce soit trop dense !
Romane
Posté le 06/05/2020
Coucou ! D'abord je voudrais te dire que ces prologues sont très intéressants et intrigants... je suis très curieuse de savoir ou va me mener cette histoire !

Par contre il y a un point que je n'ai pas compris : alors ce n'est peut-être pas judicieux de citer ton texte comme ça mais tant pis.



''Les frères Sirel ont transmis leurs dons à leurs enfants. Cependant, afin de respecter l'équilibre créé par la Déesse Namon, seul un enfant par couple était porteur de la plus pure des énergies divines, à l'image de leur père. Désigné comme l'Elu, il possède un pouvoir plus puissant que ses frères et sœurs. Comme avec Enki, Dazi et Heph, il y a toujours trois élus par générations, représentants chacun une famille de don. Leurs frères et sœurs, quant à eux, détiennent des énergies dérivées et moins fortes qui servent à compléter celle des Elus afin de les aider à nous guider.''

Analyse sociologique des premiers Siréliens par Ana Whote.

''Découverte de l'impossibilité de prévoir la naissance d'un Elu :

Le rang de naissance, la lignée ne rentre pas en compte. Être Elu n'est pas héréditaire. Nos pouvoirs suprêmes se transmettent sans influence familiale ou de sexe, au hasard et nous n'avons aucune influence dessus. Toutefois, il nous est cependant impossible de passer à côté de la découverte d'un Elu. Doté d'une puissance hors du commun et de dons rares, sa pleine maturité cause la mort de son prédécesseur.''

Extrait d'une Analyse d'Antem Sirel, descendant d'Enki et appartenant à la 3éme génération Sirélienne.



Tu vois dans ce passage, tu dis d'abord que les Elu sont les enfant des frères Siréliens, et dans celui qui suit, tu dis qu'être Elu n'est pas héréditaire. Je ne trouve pas ça logique, ça mériterai une explication. J'ai eu un peu de mal. Du coup je te dis ce que j'ai compris :
En fait, des siècles après la fatrie, les Siréliens ont eu des milliers de descendants, et, parmi eux, un devient l'Elu chaque génération (je trouve ça triste d'ailleurs que le prédécesseur meure : une génération ne dure que 25 ans... ça ressemble plus à une malédiction du coup mais bref ce n'est pas le sujet [mais ça m'intrigue encore plus]) et il y a tellement de descendants que parmi eux, on ne peut pas savoir qui sera l'Elu. Sauf que c'est quand même héréditaire à la base non ?

Voilà j'espère que ça pourra t'aider à éclaircir un peu tout ça, mais vu que je suis la seule dans les commentaire a avoir été dérangée par ça, c'est à toi de voir si tu le prends en compte ou pas !
ludivinecrtx
Posté le 06/05/2020
Coucou Romane, tout d'abord merci de ton commentaire.

Enfaite seuls les descendants des frères sirel peuvent avoir des pouvoirs. Un des enfants des chaque frère a été plus fort que les autres et a hérité de la même force que son père ( 1 enfants pour chaque frère). A force de faire des enfants cela a créé des familles, des lignées différentes pour chaque frère et si au départ oui être élu était héréditaire, a terme avec la prolifération des sireliens ce n'est pas parce que ton père l'était que l'un de ses enfants était l'élu. Tu comprends ?

Exemple Enki a eu 3 enfants, l'un d'eux, Léon, a eu des pouvoirs plus fort comme Enki, son père, avant lui et ets devenu l'élu. lui et ses frères on eu des enfants, cependant ce n'est pas l'un des enfants de Léon qui est devenu l'élu ensuite mais l'un des enfants de sa sœur. Ce n'est pas parce que le père ou la mère ets élu, que ses enfants le seront a partir de la seconde génération ( a partir des petits enfants des 3 frères)

Comprends tu ?

Ensuite ils ont établi une règle de faire la succession quand un élu atteignait ses 49ans. Tous sireliens pouvant prétendre a avoir un ou des dons fort, pouvait participer a la cérémonie de succession. Seul l'un d'eux arrive à réussir toutes les épreuves dont l'épreuve ultime de l'oracle. L'oracle c'est la liaison des telsman de l'ancien élu avec son successeur. Seul une personne (hors son âme soeur) est capable de se lier avec l'élu et c'est comme si le telsman choisi son successeur mais tout ça sera expliqué au fur et a mesure.
ludivinecrtx
Posté le 06/05/2020
Ah et oui tu as raison, c'est autant un honneur qu'une malédiction mais c'est de là d'où part mon histoire alors je n'en dirais pas plus 🙂
Romane
Posté le 07/05/2020
Re bonjour !
Merci pour tes explications, c'est très clair ! Ça va s'assembler petit à petit dans ma tête... Je suis en train de me faire milles théories différentes haha !

À bientôt :)
Eryn
Posté le 05/05/2020
Coucou !
Bon j'avoue que ce prologue, c'est une curieuse manière de démarrer un récit !

ça ne manque pas d'intérêt, mais je me demande si toutes ces petites informations ne trouveraient pas mieux leur place dans les débuts de chapitres, un peu comme le fait Pierre Bottero. Une petite citation de quelques lignes, puis l'action.

ça permet de parsemer le texte d'informations sur l'univers que tu as créé mais sans être indigeste. Après, il est tard, si ça se trouve je réagis comme ça juste parce que je suis fatiguée... Peut-être que le fait de lire sur un écran m'influence aussi.
Là, on a beaucoup d'infos d'un coup, qui comme tu le dis sont (on le voit bien) importantes pour la suite.

Je note l'originalité de la présentation, mais ne serait-ce pas plus clair d'écrire un prologue classique sous la forme d'une petite nouvelle ? Après je t'avoue que j'apprécie aussi l'originalité de ton idée. je suis partagée.
ludivinecrtx
Posté le 05/05/2020
Re,

Tout cela se passe avant, bien avant le récit de mon histoire. Cela me permet de ne pas inclure les informations d'âmes soeur, de telsmans dans un prologue trop lourd à lire. Si on a pas ces infos avant, on va avoir du mal à comprendre les premiers chapitres.

C'est ce que j'avais fait avant, en regroupant tout avec l'histoire de Namon mais c'était indigeste et comme cela parle de deux époques, une avec Namon et ce qu'il se passe après son départ c'était assez décousue et comme j'ai un contexte politique fort, je trouvais ça bien de le retranscrire ainsi, comme dans un journal un peu.
Eryn
Posté le 05/05/2020
Oui je comprends. l'autre solution est de parsemer les informations directement dans le texte, mais si tu en as trop, ça ferait indigeste aussi... a moins de réussir à le rendre compréhensible et très simple... y'a pas de solution idéale... au pire si le lecteur a la flemme de lire le prologue, il le zappe et y reviendra si besoin !
ludivinecrtx
Posté le 05/05/2020
Oui c'est vrai, je peux à la rigueur mettre un astérisque pour repréciser la définition en bas de page.

On m'a dit que mon écriture était trop gourmande pareil à un gros gâteaux au chocolat, j'ai du mal à alléger MDR
Eryn
Posté le 05/05/2020
Oui je suis d'accord. J'ai l'impression qu'il y a un formidable travail de préparation dans la définition de ton univers, mais que tu as envie de tout mettre. j'ai lu une interview de l'éditrice de Pierre Bottero qui disait qu'elle avait découvert en discutant avec lui que son univers était 10 fois plus étendu que ce qu'il laisse voir à travers ses livres.

Je pense que plus tu crées un univers complexe et riche, plus ça se ressentira dans ton histoire, mais une fois que cet univers est créé, pas besoin de tout tout mettre et de tout expliquer. Par exemple si tu as des créatures ou des pouvoirs à expliquer, parfois, deux lignes suffisent... C'est pas grave, (c'est à ça que servent les béta lecteurs aussi j'imagine )

Je t'oriente vers Hypérion, de Dan Simmons, (classique de SF, pour le coup pas mon livre préféré mais intéressant ). Simmons, lui il explique rien, mais rien du tout. Il te balance son histoire dans la gueule, et démerde toi avec ça ! Au début (première page, premier paragraphe !), il démarre direct en nous parlant du "consul de l'hégémonie" qui se cale sur son balcon et observe les "géantes tiges de Gymnosperme" ou je sais pas quoi, pendant que le télécom balance des ondes de je sais pas quoi non plus... bref, il nous balance dans la gueule un homme politique (mais on ne connait pas le fonctionnement politique de son univers), des plantes cheloues (mais on sait pas ce que c'est, sinon que c'est gros) et des moyens de communication bizarre... tout ça sans explications, démerdez-vous les lecteurs !

Tout ça pour dire que des fois, sans explications, le lecteur se démerde avec ce qu'il a. Si un personnage "saisit le Pilter et vida le chargeur dans la gueule du Tharax une seconde avant que celle-ci ne se referme sur sa jambe", pas besoin d'être devin pour comprendre que le Pilter est une arme probablement semblable à un pistolet, et que le Tharax est sans doute un monstre !
ludivinecrtx
Posté le 05/05/2020
Oui Eryn tu as raison j'ai tellement envie de vous en parler que j'en bave un peu trop et ça n'aide pas mon texte. Ton retour va m'aider à édulcorer tout ça même si j'avoue j’appréhende x). On verra bien !

Oui c'est vrai j'en ai parlé dans le prologue, je n'ai pas besoin de le redire. Je n'ai qu'à l'induire dans la forme du dialogue comme si il recevait un sms mais c'est une parole dans une amulette ^^ Merci de l'idée.

Oui je vois, par exemple je me suis dis que je n'avais pas expliqué comment les telsman agissait avec les bébés siréliens, j'ai eu envie de la rajouter mais ça sert à rien à ce moment alors je me retiens. Je comprends Bottero, je dois juste me retenir comme lui ^^.

Merci du conseil de lecture, je me verrais pas faire tout à fait la même chose mais c'est vrai que la façon dont tu construit ta phrase peuvent suffire à déduire les choses magiques. C'est une très bonne idée, je la note :)
Eryn
Posté le 05/05/2020
Si tu te focalise vraiment sur ton action et tes dialogues (car c'est ça qui fait avancer l'histoire ! ) ça devrait le faire !
LysKrysler
Posté le 03/05/2020
Hyper intéressant d'avoir ces informations sous cette forme ! J'aime beaucoup, c'est clair et on ne s'y perd pas :) Juste, je crois qu'on dit "le jaspe" et pas "la jaspe" non ?
ludivinecrtx
Posté le 03/05/2020
Coucou !!

Et je crois que tu as raison !!

Merci ;).

J'espère que la suite te plaira, je suis en réécriture de mes premiers chapitres, dont je sais qu'il y a du travail dessus si tu continues. :)
LysKrysler
Posté le 03/05/2020
C'est noté ;)
Sorryf
Posté le 10/03/2020
Comme tu m'as demandé je suis venue lire ce prologue, bon je t'avoue que les prologues c'est pas ma tasse de thé, je ne les lis que sur PA, IRL je me fais un plaisir sadique de les zapper xD
donc je suis pas hyper bien placée pour te faire un retour intéressant dessus, je sais pas trop quoi en dire. Je pense que c'est intéressant, qu'on pourra s'y référer au fil de la lecture si on a besoin, donc c'est bien qu'il soit là !
(désolée pour ce commentaire nul :O Je t'avais dit que je te donnerais mon avis mais je suis pas douée pour juger les prologues)
ludivinecrtx
Posté le 10/03/2020
Ahahah Pas de soucis.

En vrai moi aussi je lis pas les prologues XD.

C'est parce que j'ai reformuler la première partie à la première personne sous la voix de Namon qui raconte sa rencontre avec les frères Sirel et la création du nouveau monde. Ce qu'il se passe après je pouvais pas le raconter par elle, puisqu'elle est partie et le faire sous forme de chronique me paraissait moins lourd !!

Merci pour ta lecture ;)
Renarde
Posté le 06/03/2020
Coucou

"Les frères Sirel, chacun à leur tour, finirent par fonder un foyer et, grâce aux telsmans. Un lien particulier unissait les frères à leurs femmes" Je pense que le point devrait être une virgule, non ? -> Les frères Sirel, chacun à leur tour, finirent par fonder un foyer et, grâce aux telsmans, un lien particulier unissait les frères à leurs femmes". Ou alors le "et" avant le "grâce aux telsmans" et de trop.

Sinon, cela apporte vraiment quelque chose d'avoir un résumé des particularité de ton monde ! J'avoue que ce petit pense-bête sous forme d'extraits remet bien les choses en place.

Et Garnel ferait bien de relire le paragraphe II de la loi Namonienne...
ludivinecrtx
Posté le 06/03/2020
Coucou Renarde,

merci d'être passé par ici !

Oui tu as raison, c'est une virgule !!

ahaha Oui je pense que c'est plus léger ainsi, j'ai aussi repris le prologue en écrivant à la première personne sous l'impulsion de Namon qui raconte sa rencontre avec les frères et la création de l'univers.

Oui il devrait relire même plusieurs choses de ces chroniques mais tu l'apprendras au fur et à mesure.

Merci d'être passé !
Vous lisez