Château de cartes

Par Elf

Les dés sont lancés.

 

Je bats, je pioche, je trie, je joue.

Je cache, je flanche, je ris, je bous.

 

J’ai toutes les cartes en main.

Je les tiens fort. Les carreaux sont brisés, les trèfles arrachés, on retourne les piques contre moi, on déchire les cœurs.

 

Fragiles cartes en frêles doigts.

Les chiffres futiles sont trop nombreux. Le valet est puéril ; la reine a ses caprices et ses envies et ses désirs et ses ambitions ; le roi méprisant juge. L’as se cache.

 

Je brandis, je précise, je réfléchis et je construis. Un château de cartes.

Un château de cartes faits de trèfles rarement à quatre feuilles, de carreaux obliques, faits de piques et d’épines, de cœur et d’écœurement. Les nombres s’additionnent pour-ci, pour-ça.

Je découvre le château carte par carte au cas par cas.

Cartes neuves, cartes froissées, jolies cartes, cartes à envoyer, cartes postales, cartes carrées, carte des monts et des vaux, cartes à jouer, cartes sur table, carte blanche, carton rouge.

 

Mon château de cartes est biscornu, vulnérable, éphémère.

 

C’est le but du je…

Doute cartésien. Je ne sais pas à quoi je joue.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Vous lisez