Chapitre I — La Rose

Notes de l’auteur : TW — Cadavre, Sexe, Alcool, Drogue

« Quand tu danses... tu sors de toi-même, tu deviens plus grand et plus puissant, plus beau. Pendant quelques minutes, tu es héroïque. C'est la puissance. C'est la gloire sur terre. Et cela t'appartient, chaque soir. »

— Agnes de Mille

 

Seize ans plus tard

 

Les rires et les rivières de paroles fusaient à travers les fenêtres sculptées. Une douce lumière éclairait les traits du jeune homme, qui traversait la foule. Il évita les couples dansants, tournoya sur la piste entre les femmes et les hommes exquis puis attrapa un verre sur l’un des plateaux d’argent. Un coup d’œil dans le miroir à sa droite ramena une mèche de sa perruque brune dans son dos. Une fois installé contre une table, sa robe indigo glissa contre ses mollets nus. Il croisa ses pieds chaussés de talons noirs avant de fermer les yeux puis se laissa envahir par le bourdonnement ambiant. Les fenêtres ouvertes amenaient la brise aux convives, faisaient disparaître la sueur de leurs chemises étroites et rafraichissaient les nuques. Il crut voir une ombre se déplacer silencieusement derrière les carreaux. Son rythme cardiaque s’emballa à peine quelques secondes avant qu’il ne soit à nouveau maitrisé. Il porta son champagne à ses lèvres puis but une petite gorgée. La trace de son rouge à lèvre saturé disparut dans les bulles. Ses yeux cachés derrière un masque dentelé, il les rouvrit pour les poser sur l’ensemble de la pièce.

On pouvait se perdre dans le plafond haut, dans les lustres glacés. Le regard se nichait dans le marbre des colonnes, redescendait vers les invités du bal masqué. Il finit par apercevoir sa cible, entouré par des dizaines de faux sourires. Il posa son verre derrière lui, abandonnant sa dernière gorgée avant de se redresser. Encore un regard vers le miroir, il était beau. Un sourire se peignit sur son visage alors qu’il avançait vers son objectif. Il lui adressa un air enchanteur qui rencontra des petits yeux enfoncés dans leurs orbites. Des rides fines parsemaient le visage de sa cible. Le jeune homme effleura du bout de ses doigts la chemise blanche tirée par le ventre du cinquantenaire. Il se pencha vers lui, à peine quelques secondes pour que son parfum s’échappe de son cou puis il recula. Son regard brûlant n’annonçait rien d’autre qu’un plaisir immense. Le bas de sa robe dévoila ses jambes fines lorsqu’il pivota ; le coup d’œil discret de sa future victime ne lui échappa pas. Il flâna vers le grand escalier, lança un regard derrière son épaule et sourit furtivement en apercevant sa proie suivre ses traces d’une démarche badine.

À l’étage, ses doigts glissèrent contre les dalles blanches des murs, face à un long couloir bordé de portes grises. Le jeune homme accéda à la première et poussa sur la poignée. Il rejoignit le lit au centre de la chambre aux tons argentés. Des filaments bleus s’échappaient des coussins alors que les rideaux outremer s’écrasaient sur le sol. Il avait quelques secondes pour attraper la gélule qui paressait dans son soutien-gorge et l’engloutir. À l’aide de sa langue, il la garda précieusement entre sa gencive et ses dents supérieures. Le battant coulissa derrière lui alors il se retourna. Ils étaient seuls. La cible s’avança. De ses doigts potelés, il attrapa les hanches du garçon. Celui-ci noua ses bras autour de son cou puis le poussa vers la fenêtre. Il glissa ses longues mains gantées de noir contre le buste de l’homme, dont les joues rosissaient déjà d’alcool et d’envie. Ce dernier s’humecta les lèvres.

—   Vous savez, je n’ai pas l’habitude de faire ça avec n’importe qui, mais vous êtes vraiment une belle jeune femme.

Le jeune homme sourit sans répondre. Il se mordilla la lèvre inférieure puis s’approcha du visage de son interlocuteur. Son souffle effleura la peau de sa joue, puis ses lèvres sa bouche. Il glissa ses doigts contre le corps gonflé de son interlocuteur, coulant son index et son majeur contre les boutons de sa chemise crème. Il les déboutonna lentement tandis que le souffle du plus vieux se suspendait. Celui-ci attrapa brusquement la main du garçon, la pressa sur son propre sexe alors que son autre bras bondissait sur ses fesses. Il rapprocha leurs corps d’un coup sec. Le garçon malaxa le pénis du vieillard à travers le tissu. Leurs lèvres toujours enlacées, il profita du grognement de plaisir de son interlocuteur pour pousser sur sa bouche rosée et huileuse. Leurs langues s’emmêlèrent alors il en profita pour introduire la gélule au fond de la gorge de sa proie.

—   Avale, chuchota-t-il sur un ton sensuellement forcé.

—   Qu’est-ce que c’était ?

Le garçon sourit. Il coula ses prunelles sur l’entrejambe du vieux riche, dont le bas-ventre semblait déjà en proie à un désir ardent. Il pensait sûrement à une drogue douce, une drogue pour s’amuser. Le jeune homme se recula de quelques pas. De sa voix grave, il lui susurra :

—   Tu verras.

Il sourit. L’autre voulut s’avancer mais son corps se figea. Ses yeux s’écarquillèrent, apeurés. Des spasmes terrifiants parcoururent son corps. Des grognements presque sauvages s’échappèrent mais son sourire disparut alors que ses joues retombaient. Ensuite, ce fut ses paupières puis ses sourcils, sa tête qui s’affala contre sa poitrine. Ses grognements s’évanouirent sous sa paralysie. Ses bras ne répondirent plus non plus ; ses jambes le lâchèrent. Il s’effondra, inerte sur le sol. L’assassin sourit encore une fois. Il enjamba le cadavre, ouvrit la fenêtre et le souleva. Il le laissa retomber de l’autre côté alors qu’une bouffée d’air frais s’infiltrait dans la chambre. Le tueur passa lentement sa langue sur ses lèvres, il sentait encore la gélule coincée entre sa gencive et ses dents. Un bruit mat lui annonça que le corps était retombé dans la camionnette qu’il avait garée auparavant sous la fenêtre.

En deux pas, il se jeta à travers la lucarne pour se rétablir avec une adresse féline près du cadavre. Il descendit du coffre ouvert afin de recouvrir ce dernier du drap noir qui avait traîné sur le siège passager. Après avoir fixé les accroches de chaque côté du véhicule, il grimpa derrière le volant et emporta le macchabé.

 

Il roula pendant une dizaine de minutes, loin de la fête. Les étoiles dansaient au-dessus de son nez, lui dévoilaient leurs sourires. L’assassin les accompagna. Pour la première fois de la soirée, il était certain d’avoir aperçu la silhouette silencieuse qui avait bondi sur le coffre de la voiture pour le suivre. Il n’échouerait pas. Il ne voulait décevoir qui que ce soit. Il allait foncer dans sa vie en ouvrant le ballet d’une grande apothéose. Il tourna à droite sur une intersection plus petite, une route de campagne isolée et déserte. Il s’assura de la présence de grands peupliers sur le rebord de la chaussée avant de se stopper en plein centre de la voie pour commencer son tableau. Il tira le cadavre derrière le volant, l’y assit et s’assura de lui attacher sa ceinture. Après avoir attrapé le sandwich qui traînait dans son sac, il en déchira un morceau, le garda dans sa paume fermée puis laissa tomber le reste sous les pieds du mort. Il lui redressa la tête, ouvrit sa bouche en appuyant sur les joues et enfonça le morceau dans sa gorge. C’était une piètre mise en scène ; peut-être que si on l’étudiait, on découvrirait le sandwich qui n’avait pas été broyé par ses molaires. On découvrirait peut-être la mauvaise trajectoire du sandwich. Aurait-il vraiment glissé sous les pieds de la victime ou aurait-il été projeté plus loin ? Le jeune homme laissa ses questions de côté ; elles étaient insensées. Il ressortit ses doigts maculés de salive glaireuse et il se retint pour ne pas succomber à un haut-le-cœur. Enfin, il arriva au cœur de sa peinture : il défit le frein à main, mit une vitesse puis posa le pied du cadavre sur l’accélérateur avant de se projeter en arrière pour éviter de se faire emporter dans la seconde mort de cet homme. La voiture frappa le cœur de l’arbre de plein fouet dans un fracas époustouflant. Des gerbes blanches, jaunes et rouges s’échappèrent du moteur et une fumée noire se répandit dans les alentours.

Dans un sourire satisfait, le jeune homme observa sa montre. Son sourire s’effaça presque aussitôt. Il ne lui restait plus beaucoup de temps. Il pivota et écarquilla les yeux ; plus aucun véhicule pour rentrer. Une expiration de dépit lui échappa puis il s’élança le plus rapidement possible vers le Centre.

 

La première impression qu’il offrit à l’assemblée était celle du chaos. Il ouvrit brutalement la porte, attirant tous les regards à la bretelle de sa robe qui dégringolait de son épaule, à sa perruque emmêlée, à son masque qui retombait le long de son nez aquilin. La respiration sifflante, il se redressa, épousseta sa robe puis s’avança dans la pièce. On annonça qu’il ne restait plus que dix minutes. Son examinateur atterrit dans la pièce peu de temps après lui et  se rangea immédiatement vers un groupe d’adultes levés pour leur tendre un petit papier. L’assassin plissa les yeux en observant attentivement l’échange avant de se laisser retomber sur la chaise qui lui avait été attribuée. Il repositionna son costume et ôta finalement le masque dentelé ainsi que la perruque, échangeant un regard à la fois amical et espiègle avec son voisin. Ils patientèrent encore.

—   Le temps est écoulé, intervint finalement l’un des examinateurs.

Le jeune homme observa sa montre : elle indiquait six heures. Il souffla.

—  Nous avons vos notes, nous allons procéder à l’annonce de vos points forts et faibles. Chaque erreur vous coûte cinq points.

L’assassin frotta lentement ses poignets. Il ne voulait pas redoubler, ça le tuerait.

—   Anubis.

Le garçon à sa droite se leva, la tête haute.

—   Ton temps est d’une heure et trente minutes.

Les autres candidats écarquillèrent les yeux, le souffle court. C’était un record. 

—   Ton score est de cent. Félicitations.

Anubis huma fièrement l’air puis inclina la tête. Il se rassit devant le regard admiratif et effaré des autres. Les six examinateurs firent le tour des autres candidats jusqu’à ce que leurs regards se portent sur le travesti.

— La Rose.

L’assassin se leva et remonta la bretelle droite de sa tenue.

—   Ton temps est de huit heures et cinquante minutes.

—  On a plusieurs records dans cette promo, commenta l’un des examinateurs, un sourire en coin flottant sur ses traits.

—   Tu as fait un temps lamentable, reprit un autre. Tâche de t’améliorer à l’avenir.

La Rose s’empourpra, baissa le regard.

—   Pourtant, ton score est de soixante-cinq. Alors félicitations.

Le tueur hocha la tête dans un silence solennel puis releva les yeux vers ses professeurs, brillants de détermination et de joie. Le rideau se levait enfin !

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
JuneZero
Posté le 06/02/2021
Je m'attendais pas du tout à la fin du chapitre. Ca me rend encore plus curieuse pour la suite ! L'école d'assassin ça peut être sympa comme concept même si je suis toujours pas remise de la fin d'Assassination Classroom ahah.

Ca me fait penser à une petite vidéo que j'avais vu avec une école pour fantôme où ils apprenaient à hanter les gens.

C'est toujours super bien écrit, j'ai pas grand chose à dire pour le moment alors je vais aller lire la suite. C'est le gamin du premier chapitre qui a grandi et a été entraîné là-dedans par le pyromane du prologue ? :P

En fait y a juste un truc qui m'a fait me faire une réflexion sur le moment mais c'est même pas un truc gênant ou quoi, c'est que je m'étais imaginée la scène en mode lumières tamisées/colorées style boîte de nuit hype quoi, et d'un coup vous parlez des dalles blanches sur le mur et je trouvais que ça cassait un peu cette ambiance "lumineuse" de "fête" et du coup j'étais plus trop sûre de visualiser le décor si c'était le même endroit ou la même pièce ou quoi mais bon ça m'a pas empêché de continuer la lecture et de kiffer la chute ^^
Licia
Posté le 31/01/2021
Ooouuuuh que de mystères! J'aime beaucoup l'idée de l'école d'assassins, c'est franchement chouette. Les descriptions sont vraiment bonnes, on est totalement plongé dans l'ambiance. C'est pas évident de réussir aussi bien à plonger son lectorat dans le récit, franchement une très belle réussite, j'avais vraiment l'impression d'y être. Peut-être au tout début j'ai bugué sur le fait qu'il ferme ses yeux, voit une silhouette, puis réouvre les yeux, j'ai l'impression d'avoir mal compris un truc. Mais ça n'enlève rien à la qualité de votre texte!
drawmeamoon
Posté le 03/02/2021
Coucouuuuu !
Ewui, une école d'assassin, franchement on est mega heureuxses de savoir que ça plait beaucoup ce plot du coup mercii sskksks <3

Pour ce que tu nous a notifié on va regardé ça, ca doit être une petite erreur de cohérence, merci ;; <3

Encore merci pour tes commentaires, on espère que la suite te plaira si tu continues ton aventure avec nous !! À bientôt zoubi <3
EmelineDony
Posté le 26/01/2021
Alors là !
Je ne m'attendais pas du tout à cette chute, ou même à cette histoire en fait. Une école d'assassins ? Mais c'est beaucoup trop cool comme concept ! Je suis agréablement surprise en tout cas et je pense que je vais dévorer les chapitres suivants.

Et puis, le décor, la scène du meurtre, les descriptions des faits et gestes de La Rose... Franchement c'est très bien écrit. Fluide et agréable, tout en gardant du suspense ! J'ai hâte dans savoir plus sur cette école, et évidemment, sur la rose.

On se retrouve dans les commentaires du prochain chapitre !
akasdraawr
Posté le 28/01/2021
Hello Demy ! On est ravi•es de te revoir sur nos chapitres ! Et tout aussi heureuxses de que tu sois agréablement surprises par l'école !

Merci pour ce commentaire et à tout de suite :3
Evalayluna
Posté le 09/01/2021
Woww je viens de me prendre une claque là, je ne pensais que ça parlerai d'une école de tueureuses !! En tout cas ça donne envie d'en savoir plus !!

Vous avez tellement bien géré vos descriptions je suis très impressionnée de la qualité de votre texte ! Déjà que le prologue c'était quelque chose haha ! En tout cas je compte bien poursuivre ma lecture parce que je veux connaître vos personnages, leur histoire, je sens qu'elle va beaucoup me plaire !
drawmeamoon
Posté le 12/01/2021
Heya !
Merci énormément pour ce commentaire, il nous touche vraiment beaucoup, on est super fière si nos descriptions et si notre texte te plaisent ;; <3
Charlie L
Posté le 20/12/2020
Une école d'assassins, j'adore! Ca me fait un peu penser à Carmen Sandiago, avec leur école de voleurs, mais là c'est plus... Violent, on va dire XD

Je suis encore impressionné par la qualité des descriptions, elles me plongent vraiment dans le décor! Et comme je l'ai dit, le truc de la gellule était TROP BIEN!!

J'ai hâte de voir ce qu'il va arriver, maintenant que La Rose a réussi son examen <3
drawmeamoon
Posté le 12/01/2021
Re-coucou :33
On est très heureuses si tu adores l'idée de l'école d'assassin, on est mega fières que ça plaise comme ça !
Et merci pour nos descriptions aaaaaaah, tu nous fais blush Charlie T-T
FleurdeViolette
Posté le 14/11/2020
Il n'y a donc pas un assassin solo mais une école. Super intéressant, d'autant plus qu'on apprends ça avant même le début de l'histoire. Je me demande si la victime était choisie pour une raison particulière ou si c'était juste un pauvre bougre (fort désagréable avec ses conquettes) qui passait par la et qui a été choisi comme sujet d'examen.
drawmeamoon
Posté le 14/11/2020
Heyaa !
Et oui, une école mouahaha
Merci beaucoup, on est vraiment super contente que notre histoire te plaise !
Mais tu t'en doutes on peut pas trop répondre à tes questionnements pour le moment <3

Merci encore de nous lire ! On espère que la suite te plaira encore ~
koya1709
Posté le 28/10/2020
Juste wow ! Tu nous fais rentrer directement dans le vif du sujet ! Les descriptions sont magnifique, nous faisant rentrer directement dans l'ambiance. Et cette fin, ça ne donne que envie de lire la suite je dois l'avouer. La première approche du (des je pourrais dire) personnage(s) est maîtrisée et fluide, et surtout je pense bien les aimer ! Ils sont intriguants tout comme cette première approche du monde dans lequel tu nous mènes !
akasdraawr
Posté le 13/11/2020
Merci pour tous ces compliments Koya ! On est très heureuses si nos descriptions te plaisent !
On est aussi très contentes si les personnages t'intriguent déjà

À bientôt, et encore merci pour ce commentaire !
Ana Dunkelheit
Posté le 03/10/2020
L'écriture est très bien maîtrisée ! C'était très prenant à lire, et l'atmosphère mystérieuse qui règne est très réussie ! Bravo ! J'aime beaucoup la citation au tout début. Pour un premier chapitre je trouve la description assez costaud, après elle est très riche donc ça compense et on se laisse emporter dans cette situation qu'on découvre progressivement.

La progression entre le début et la fin est superbe, jouer autant avec nos attentes nous donne envie de lire davantage ! J'ai hâte de voir ce que la suite donne !
*applause*
akasdraawr
Posté le 05/10/2020
Hello Ana !
Merci pour ton gentil commentaire !

On espère que la suite te plaira <3
MissRedInHell
Posté le 24/09/2020
Hey !

Me revoilà ! Je me remets petit à petit à la lecture héhé ! :')

J'ai beaucoup aimé ce chapitre, parce que suivre un assassin, ça me plaît toujours et je suis toujours très friande de ça ! :D

Par contre, je vais être très critique sur un point : la drogue à l'insu de la victime. Malheureusement, j'ai vraiment du mal à y croire et vu que l'exposition était très mystérieuse, j'ai vraiment eu du mal à rentrer dans le chapitre jusqu'à là.
Tout d'abord, je suis très curieuse de la substance utilisée, tout en sachant que pour provoquer la mort. Ensuite, une substance passant par voie orale, ça peut prendre de 15 à 90 minutes à monter selon la substance (sachant que c'est assez souvent 30-45 minutes). Du coup, ça m'intrigue vraiment ce qui est utilisé et peut-être qu'il faut juste que j'attende la suite...
Mais j'ai été aussi perturbée que l'assassin puisse garder la gélule en bouche sans qu'elle fonde et se mette à l'intoxiquer aussi.
Peut-être que je suis biaisée totalement par mes expériences, mais peut-être qu'il me manque juste des infos (ce qui est normal). Du coup, à voir ^^
(N'hésitez pas à rajouter un tw quant à tout ça que ce soit drogue / drogue à l'insu d'une personne ^^)

Ensuite, j'ai eu un peu de mal avec l'exposition au début du chapitre. J'ai vraiment eu du mal à situer qui était qui, où il étaient, ce qu'ils faisaient... Autant sur un prologue, je n'avais aucun soucis avec ça, sur un premier chapitre, j'ai un peu plus de mal. Mais peut-être que ce n'est qu'un avis perso. Je verrai au fil de ma lecture. :')

Mais par contre la fin, elle m'a vraiment happé ! Après un meurtre, ça a renforcé mon attention et ça a vraiment piqué ma curiosité. Il y a assez d'éléments pour comprendre un minimum la situation et en même temps, il y a suffisamment de mystères pour intriguer. Je trouve vraiment la fin de ce chapitre extrêmement bien réussi ! :3

Petit plus à la citation en début de chapitre. C'est simple mais c'est quelque chose que j'aime beaucoup dans des histoires. :3

D'ailleurs, en voyant le "16 ans plus tard", le prologue semble plus claire quant à l'idée qu'on a le passé d'un personnage principal, un peu "l'origin story". Du coup, je trouve cet enchaînement vraiment bien et que le prologue est d'autant plus fort après la lecture de ce premier chapitre. ^^

Bref, j'ai hâte de poursuivre ma lecture et de rattraper tout mon retard héhé ! :D
akasdraawr
Posté le 28/01/2021
Hello ! Désolée du temps de réponse mais on s'y met enfin

Merci beaucoup pour nous avoir fait pensé à utiliser le TW
Ally-Zë
Posté le 01/09/2020
Hello !

Je dois dire que, après avoir lu le prologue, ce chapitre me trouble un peu. J'ai eu du mal à rentrer dedans mais la fin a relancé mon interet et ma curiosité.

Le premier truc qui m'a fait tiquer est comment vous avez directement utiliser "L'homme" pour votre personnage principal. Comme vous êtes en PDV externe, à la troisième personne, j'aurais laissé le doute plané sur le travesti et attendre la fin pour révéler que c'était non pas une femme mais un homme. Pour suprendre le lecteur un peu plus. En l'introduisant dès le début comme un homme s'habillant en femme dans une soirée mondaine, vous réduisez l'impact. C'est dommage car l'idée d'avoir un assassin met jupons et talons pour arriver à ses fins, c'est tellement interessant et original.

Aussi, certains mots ne sont parfois pas les meilleurs choix. J'ai eu du mal à visualiser la gélule par exemple. Il "engloutit" la gélule mais la garde entre sa gencive et ses dents supérieures ? Ici, "engloutir" donne la mauvaise idée... J'ai cru qu'il l'avait avalé ! J'aurais mis "il la glisse entre ses lèvres" ou "la pose sur sa langue" quelque chose du genre.

Enfin, je trouve que le PDV externe que vous utilisez ne décris pas assez bien toutes les actions. Je ne sais pas vraiment comment formuler cette dernière impression, mais je suis parfois un peu perdu dans l'enchainement des actions.

Je ne m'attendais mais pas du tout à la fin ! La silhouette qui était vaguement introduit dans la première "scène" m'avait un peu interloquée, mais je ne m'attendais pas à ce que cet assassinat soit une évaluation. Ici, les questions tourbillonnent : organisation secrète ? Est-ce que l'Homme du prologue a recruté différents enfants pour tuer ? Est-ce un métier ? Je soupçonne déjà que La Rose soit l'enfant du prologue, mais seule la suite me le dira j'imagine !

On se voit au prochain chapitre !
drawmeamoon
Posté le 03/09/2020
Et Re-Bonjour ! ~
Merci beaucoup pour tes suggestions, elles sont super intéressantes et on réfléchira pour une réécriture, c'est vrai que laisser planer l'effet de surprise pourrait être marquant ! Et c'est aussi le cas pour le choix des verbes !!

On est heureuse de savoir que tu te poses des questions sur notre histoire hihi mais tu te doutes que pour l'instant tu n'auras pas de réponses ~ En tout cas, on est heureuses que notre histoire te plait et on espère qu'elle continuera à te plaire dans les prochains chapitres !! <3

À bientôt ~
AislinnTLawson
Posté le 06/08/2020
Coucou je pose enfin mon commentaire après deux lectures en espérant avoir quelque chose de constructif à dire mais non. Rien. Nada. Le néant.

J'aime l'aspect visuel de votre univers, la façon dont on plonge dedans, le rythme maîtrisé et la fin juste 👌🏻👌🏻

J'aime toujours autant ma lecture et je passe vraiment un moment hyper agréable. Le côté entraînement des assassins, je trouve que c'est une bonne idée j'ai rien à redire.

Continuez comme ça les filles ! Vous êtes sur la bonne voie ✨🔆
drawmeamoon
Posté le 06/08/2020
Coucou <3

On est super heureuse que ta lecture te plaise, merci pour tes compliments ;; <3

J'ai hâte de voir ce que tu penseras de la suiiite !!! <3
Howlett
Posté le 05/08/2020
Coucou vous. ♥
Je viens de lire - enfin ! - votre chapitre un, et je passe juste pour vous faire mon petit retour. J'ai adoré entrer plus en détail dans votre univers, c'était très visuel et la fin était assez surprenante je dois dire ! Mais du coup j'ai vraiment envie d'en savoir plus sur ce centre, et tout ce qui va avec. J'espère en savoir plus dans les prochains chapitres.
Bisous. ♥
drawmeamoon
Posté le 05/08/2020
Coucou toi !!
On est hypra heureuse d'avoir réussi à rendre notre fin surprenante, c'était l'effet qu'on voulait donner :33 Et on est super contente que ça te plaise toujours !!
Hâte d'avoir tes retours sur la suite,
Bisous <3
mikawritesbooks
Posté le 31/07/2020
Salut à vous !

Honnêtement, je ne sais même pas quoi dire tellement votre chapitre m'a laissé-e en haleine. C'ÉTAIT INCROYABLE !!! J'ai vraiment adoré, du début à la fin, et vos descriptions sont purement géniales.

Avec ce "seize ans plus tard", je suppose que la Rose est l'enfant du prologue. Un adolescent/jeune adulte assassin ! Maintenant que je le sais, j'arrive à voir qu'il n'est pas encore expert en la matière. C'est peu commun, mais je suis fan ! Ce qui l'est encore moins, c'est ce genre d'école du meurtre. Je ne m'y attendais absolument pas, j'en reste bouche-bée, et je suis encore plus fan. Si vous continuez de me surprendre de cette manière, vous allez finir par me faire regretter d'avoir dit ne pas aimer les romans policiers ! Je crois que le vôtre sera l'exception à la règle.

Plus sérieusement, je n'avais pas vraiment d'attentes quant à votre livre, mais il surpasse tout ce que j'ai pu imaginer rien qu'avec un prologue et un chapitre. J'ai vraiment, vraiment hâte de connaître la suite.

Passez une bonne journée, et bravo ! x
akasdraawr
Posté le 01/08/2020
Coucou !

Merci pour ton retour adorable, il nous fait chaud au cœur ! On espère que la suite te donnera tout autant de plaisir à lire :3
(Et je t'avoue que je ne suis pas fan non plus des romans policiers haha, j'en ai lu très peu… oups…)

Merci encore et passe une bonne soirée !
drawmeamoon
Posté le 04/08/2020
Heyaaa !

On est vraiment hyper heureuse si on arrive a te faire aimé un genre que tu n'aimais pas, genre woaw c'est le meilleur compliment qu'on puisse recevoir !

Hâte de voir tes réactions sur la suite et bonne journée à toi aussi !!!
Eurys
Posté le 31/07/2020
moi quand je lis "16 ans plus tard"
Ca y est ça commence ! J'ai tellement hate de revoir l'enfant qui ne doit plus trop être un enfant XD

MAIS MAIS !!! C’était un examen !!! ... on ne tue pas des gens pour un exam T_T Et ce n'est pas la première fois on dirait x_x
Du coup autant dire que cette surprise finale clos incroyablement bien le chapitre. On ne s'y attend pas, on est surpris, c'est parfait !
Je l'imagine ouvrir les porte en grand, totalement décoiffe, c’était drôle XD


Je me dis que pour soulever le cadavre et le passer par dessus la fenêtre il faut une sacré force, ça m'a fait bizarre, mais il s'est surement entraîné pour.

Sinon, je me suis embrouillée quand une ombre ou quelqu'un a suivi notre personnage quand il est descendu par la fenêtre. Je n'ai pas vraiment comprit la situation >.<

Je me demande si on reverra Anubis, mais mon petit doigt me dit que oui ! Est-ce qu'ils seront un peu en confrontation ? (je me doute que vous ne me le direz pas XD) Par contre, il a en effet un horrible temps XD Mais l'examinateur n'est pas super sympa, le pauvre. Par contre, c'est lui l'enfant du prologue du coup ? T_T
L’écriture est très belle, un point spécial pour les descriptions ! J'ai tout lu sens m'en rendre compte .
Je ne m'attendais pas a avoir un examen d’assassinat et tout une organisation dans ce but, mais ça donne des le départ une ambiance très spéciale et unique a l'histoire.

J'ai hâte d'avoir la suite !
akasdraawr
Posté le 01/08/2020
Coucou Eurys ! C'est génial si tu as toi aussi été un peu décoiffée par la fin ;)

Pour l'ombre, c'est une silhouette qui le suit dans ses gestes (La Rose semble l'apercevoir près des fenêtres au début puis il l'aperçoit dans la voiture quand il roule !)

Et pour toutes tes questions, tu verras ;) J'ai hâte que tu connaisses la suite ! Mercii pour tes compliments !
Eurys
Posté le 01/08/2020
Ah d'accord ! Merci de la précision, je comprends mieux le passage maintenant ♥
Ah mais du coup .... cette ombre c'est peu être l'incendiaire du prologue x_x
drawmeamoon
Posté le 04/08/2020
Krkrkr merci pour ton commentaire, il nous fait super plaisir !! Je suis vraiment super heureuse que notre histoire te plaise autant et on a super hâte de vous dévoiler la suite hihi
AnaisQsn
Posté le 31/07/2020
Holà !

Petite note avant de commencer : j’aime beaucoup les citations en début de chapitre. Ça a le don de mettre l’eau à la bouche pour ce qui va suivre !

Mmh, cet homme m’intrigue. Est-ce le même que celui du prologue ? Qui est donc cette ombre qui semble le suivre ? Est-ce la Rose ? Aussi, je me demande bien ce que contenait cette gélule, ni ce qu’avait fait ce monsieur pour être pris pour cible du tueur...
Argh, j’ai vraiment tendance à me poser trop de questions x)

Mmh, j’écris mes commentaires trop vite, j’ai mes réponses en fin de chapitre x) Du coup, j’ai d’autres questions. Une école d’assassins ? C’est fort intéressant ! La Rose est donc un homme... Argh, je m’attendais à tout sauf à ça. Je suppose donc que se travestir est sa marque de fabrique ? Vous me prenez par surprise sur ce coup là, je pensais réellement que ce serait une femme !
Je repense à l'enfant du prologue. Il est toujours probable que ce soit bien lui qui ait été sauvé de l'incendie. Et c'est vrai que l'on avait aucune information sur son genre :p

Les examinateurs n’ont pas l’air tendre, mais en même temps, il faut bien s’attendre que dans ce genre d’école on ne va pas avoir affaire à des bisounours x)

« Il allait foncer dans sa vie en ouvrant le ballet d’une grande apothéose » : j’ai adoré cette phrase, vraiment magnifiquement tournée. Bravo !

Anyway, quel bon chapitre ! Une entrée fracassante dans la vie, et même la formation de ces assassins. L’action était très rythmée et parfaitement dosée. Je note encore vos magnifiques descriptions, très visuelles :)
J’ai vu dans les commentaires qu’il y avait eu un peu de confusion sur l’identité de la Rose, personnellement j’ai bien compris, je trouve que le passage est clair. ^^

À bientôt, j’ai hâte de voir ce que vous nous réservez pour la suite ! xox
akasdraawr
Posté le 01/08/2020
Coucou ! Tant mieux si tu aimes bien les citations ! Maintenant, l'épreuve c'est d'en trouver pour tous les chapitres xD

Merci pour tes compliments, on est très heureuses que ce chapitre t'ait plu :3

Hâte que tu en découvres un peu plus sur tout ça ;)
drawmeamoon
Posté le 04/08/2020
Hello !!
Je plussoie akasdraawr pour les citations, on aime bien en mettre aussi mais en trouver qui conviennent c'est galère ;; Mais on est super heureuse que ça plaise !!

Et merci beaucoup pour ton commentaire, il nous fait super super plaisir et on a vraiment hâte de vous montrer la suite !!
Romiklaus
Posté le 30/07/2020
Excellent chapitre !
Je trouve que le rythme y est parfait, à la fois dans le déroulé des actions et dans la syntaxe des phrases. C'était d'ailleurs la même chose pour le prologue !
On est tout de suite happé par l'histoire tant vos phrases coulent aisément.
Et cette révélation à la fin ! C'était un examen !

Le seul point que je reprocherais est le passage de la voiture : on sait qu'une "silhouette silencieuse" a bondi sur le coffre, et pourtant l'assassin peint son tableau sans être dérangé. Bien que l'on comprenne cette scène par la suite (j'imagine que la silhouette était un examinateur), j'ai cru à une erreur sur le moment. A tort heureusement !

Un avis très positif donc !

J'attendrais le chapitre 2 avec impatience !
akasdraawr
Posté le 01/08/2020
Coucou ! Merci pour ton commentaire !

Et en effet, ce n'était pas une erreur haha ! Merci pour ton retour et on espère que la suite te plaira !
drawmeamoon
Posté le 04/08/2020
Hello !!!
Merci beaucoup beaucoup pour ce commentaire !! Ca nous fait super plaisir
Et OUI ! C'était un examen hihi :33

On est vraiment heureuse que notre histoire te plaise et on a hâte de savoir ce que tu penseras de la suite ! Encore mercii !
Ophelia_Yeti
Posté le 30/07/2020
C'est vrai que le chapitre 1 c'est l'examen !
C'est toujours aussi bien !

J'ai vu qu'il y avait encore eu une confusion pour savoir que c'était la rose qui se levait bel et bien ! J'ai réfléchi au passage et on pourra en parler si vous voulez j'ai bien une idée assez simple en vrai !

Et ça me fait toujours autant rire la comparaison anubis la rose x) ça me fume
"ton score est lamentable" ah bah merci examinateur !
drawmeamoon
Posté le 04/08/2020
Tu oublis ? :eyes:
Oui tristesse pour la comparaison mdrrrr
Yeo
Posté le 30/07/2020
Olala, je ne m'attendais mais alors pas du tout à ça comme premier chapitre, je suis vraiment étonnée !
Tout ceci était donc un examen... je ne sais pas si la musique ambiante un peu dark que j'écoute en même temps que j'ai lu ce chapitre y a contribué, mais en tout cas, votre plume m'a tout de suite mise dans un sentiment de stress, de dégoût aussi à cause de la scène en question, mais de façon juste et incroyablement efficace à une fois de plus me plonger totalement dans l'ambiance.

Vos descriptions sont incroyablement belles, sans jamais en faire trop, c'est très plaisant à lire, même lorsqu'il s'agit de scènes de ce style. Bref, ça coule tout seul et j'ai une fois de plus terminé ce chapitre BEAUCOUP TROP VITE !

On en apprend un peu plus sur la Rose, bien que moins que le cher monsieur en robe, mais c'est intéressant de voir qu'elle a donc passé un examen. Par qui ? Pourquoi ? encore beaucoup de questions sans réponses mais je ne doute pas qu'elles viendront au fur et à mesure de l'histoire.

Je trouve ça intéressant de ne pas avoir choisi de décrire son examen à elle, ne laissant qu'entendre qu'elle est moins douée que Anubis, mais c'est intéressant, ça amplifie l'envie d'en apprendre plus sur elle et surtout comment elle a évolué pour devenir la fameuse Rose que notre protagoniste cherche désespérément.

Bref un super chapitre, très fort, comme le prologue. J'ai vraiment hâte de lire la suite et d'avoir enfin des réponses à mes questions :)
akasdraawr
Posté le 30/07/2020
Coucou Yeo !
Merci pour ton commentaire mais c'est bien la Rose qui vient de passer l'examen ! C'est "le travesti" qui se lève à l'entente du nom de la Rose. Moon et moi on trouve le passage compréhensible mais hésite pas à nous dire ce qui t'a induite en erreur pour qu'on puisse réfléchir à comment mieux le formuler ! Désolée parce que du coup c'est un peu moins intéressant pour toi haha

Dans tous les cas, merci pour ton commentaire et le compliment sur nos descriptions !
Yeo
Posté le 30/07/2020
oooh d'accord, c'est juste moi qui me suis plantée dans le passage de fin, je viens de relire, c'est ma faute ^^'
mais ça n'enlève rien du côté intéressant du chapitre, pas d'inquiétudes ^^
drawmeamoon
Posté le 04/08/2020
Coucou Yeoo ! <3
Alors déjà que c'est pas grave du tout que tu n'es pas compris genre ça arrive de lire trop vite, on a un peu paniqué mais tout va bien x)
On est super heureuse que ça te plaise toujours autant hihi
Et hâte de voir tes réactions au prochains chapitre aussi mouahaha, merci pour tes compliments ça nous fait super plaisir <3
Vous lisez