Chapitre 9 - Partie III - Nouveau Lieu - Kaya

Notes de l’auteur : Je vais poster deux chapitres la semaine prochaines ( je me fais opérer le 19, du coup, je ne pourrais pas en publier cette semaine là. C'est un chapitre pour vous permettre d'attendre ahah ) et je change mon jour de publication. Ce ne sera plus entre le Dimanche et le Mardi, mais entre le Mercredi et le Vendredi.

— Suis-moi, je vais te montrer le réfectoire
 

D'autres membres se pressaient pour y aller. Certains chahutaient même entre eux, nous bousculant au passage avant de s'excuser.

— Ici, il vaut mieux manger quand c'est possible, dit Dante, pendant que je faisais le compte des caméras qui nous surveillaient ainsi que de possibles échappatoires.
 

Nous descendîmes un escalier en colimaçon avant de tomber à nouveau sur un couloir menant à une grande double porte déjà ouverte. Un brouhaha ambiant régnait dans la salle.

— Tu verras, tu t'y habitueras, reprit-il en me tendant un plateau.

— J'aimerais éviter de m'y habituer justement.

— Je vais te présenter à certaines de mes connaissances, ajouta-t-il avant de se diriger vers une table de dix où étaient déjà assises quatre personnes. Faisant fi, volontairement ou non, de ma remarque.

Du coin de l’œil, j’aperçus Caden, suivi de la fille qui nous accompagnait un peu plus tôt. Elle avait le teint cireux, le regard encore dans le vague, bref totalement déconnectée de la réalité qui l'entourait. Elle était en mode automatique. Je leur fis un signe de tête pour les inviter à nous rejoindre et que je ne me retrouve pas seule avec des inconnus. De plus, j'avais besoin d'entendre sa voix. Je ne me souvenais même plus depuis quand est-ce que nous avions échangé pour la dernière fois avant qu'ils n'installent ce foutu sonomètre. Le dernier moment était avec Hécate, si on pouvait qualifier ça d'échange... Mais, même là, c'était si flou, que j'avais l'impression de l'avoir imaginé.

— Kaya, je te présente Adam, Laure, Julie et Simon.

— Je la connais déjà, je me suis occupée de son transfert, trancha le Adam en question. Simon aussi d'ailleurs.

Je restais debout, interdite devant la présence aussi familière de deux de mes « ravisseurs ». Comment Dante pouvait-il me les présenter ? Il était au courant ou... ? L'air pincé qu'il prit me confirma qu'il ignorait ce détail. Cela n'enlevait pas moins la révolte qui grondait en moi.
— C'est une blague ? Je ne mange pas avec quelqu'un qui participe à me garder captive ! 

Je me surprenais à ne pas leur sauter dessus. Les concernés me regardait à moitié amusé pour l'un, à moitié blessé pour l'autre. 
— C'est pas aussi simple que ça princesse, fit Adam. Si ça ne tenait qu'à moi, on serait tous loin d'ici. Crois-moi. 
— C'est vrai que c'est vachement compliqué de ne pas participer à un bordel pareil. Je serais curieuse de savoir ce qui t'a forcé à nous amener ici. 
— Qu'est-ce qui se passe ? m'interrogea Caden qui venait de me rejoindre.
— Demande-leur ! Ces connards sont de ceux qui nous ont amenés ici et cet imbécile croit que je vais manger avec eux, m'énervais-je en indiquant Dante.

La fille à ses côtés siffla avant de prendre la parole :

— Bonne chance D ! Elle a l'air d'avoir du mordant la nouvelle.

— La ferme Julie. Tu te crois maligne ? Tu veux qu'on parle de ta réaction à ton arrivée ? intervint Dante.

— Mon absence de réaction, tu veux dire. Non, mais sérieux, t'as intérêt à l'informer et vite hein. Lui aussi au passage, vu qu'ils ont l'air de se connaître. Ça va être un nid à emmerdes cette fille. 

Moi ? Un nid à emmerde ? Je sentais la colère qui s'emparait de moi plus que de raison. De nouveau, je l'entendais. Elle réclamait la liberté. Pas maintenant ! Lui ordonnai-je, bien décidée à ne pas me laisser dominer. Quasi simultanément, un mal de tête, suivi d'un sifflement lointain me prit d'assaut. Mon corps tremblait malgré-moi et ma vision devint floue par moments. 

Un silence pesant s'abattit dans le réfectoire, me ramenant à la réalité. 
— Bordel, c'est une Synchro I ! 
— Hein ? Une Synchro I ? Ici ? murmuraient des voix qui s'élevaient de plus en plus fort. 
 

Bientôt, tous les regards étaient tournés vers moi sans que je n'en saisisse le pourquoi.
— Je comprends mieux pourquoi ils voulaient la transférer, souffla l'autre mec. Simon, si je ne me trompais pas.
— Venez là, nous tirâmes Dante vers leur table. 

Je voulais refuser, mais la main de Caden sur mon bras coupa mon élan. On s'installa avec eux, malgré la nausée que m'inspiraient Adam et Simon. Sans compter mon envie de leur coller mon poing dans la face. Comment Caden pouvait-il rester si calme ? Enfin, calme, c'était vite dit en fait, ses doigts s'enfoncèrent sur ma peau jusqu'à m'en faire presque mal. Lorsqu'il s'en rendit compte, il me lâcha presque immédiatement et je compris pourquoi il se retenait. On avait besoin de réponse, pas de se faire remarquer. Sauter sur Adam ne nous attireraient que des ennuis au final. Aussi, je pris sur moi et me concentrai sur mon plateau avant de me forcer à les regarder, tour à tour. Hormis Caden et la fille qui l'accompagnait, tout le monde me fixait. Absolument tout le monde. J'aimai attirer l'attention, mais là, ça ne me plaisait pas. Ce n'était pas pour les raisons habituelles qu'on me regardait. Qu'est-ce que j'avais de si spécial ? 

Je me fis violence pour ne pas m'enfuir et me concentrai sur Julie. Une petite rousse aux cheveux bouclés et dont les taches de rousseur ressortaient sur sa peau claire. Elle me faisait penser à Ellie, ajoutant un poids supplémentaire à ma poitrine. Sensation que je chassai pour me concentrer sur celle de mon estomac qui réclamait pitance. 

— C'est quoi une Synchro I ? osa Caden à ma place.

— Une Synchro I, c'est une personne qui à la capacité de changer de personnalité sans se faire aspirer, même pas un tout petit peu. Comme ta copine. La lueur dans ses yeux en est la preuve.

Mes yeux changent de couleur ? J'attrapais la cuillère en guise de miroir par réflexe et constatais qu'effectivement, mes iris étaient parsemés d'éclairs violet qui semblaient avoir une volonté propre tant ils se mouvaient à l'intérieur. Était-ce à cause de ça que mon œil me faisait si mal ? Une main devant la bouche, je laissai échapper un hoquet de surprise. 
— C'est quoi ce bordel ? criai-je presque malgré-moi.
— J'y crois pas, elle n'est même pas au courant ! lâcha Julie.
— Comment tu veux qu'elle soit au courant, elle était avec Hécate ! Tu sais la psychopathe par excellence, expliqua Adam.
— Oh ! pétard...
— C'est quoi ces histoires de Synchro I ? reprit mon meilleur ami dont la jambe tremblait sous la table.

Vraiment, il était tout sauf calme... Ils échangèrent un regard entendu et elle commença à s'expliquer.

— Les Synchros, c'est ce que nous sommes. Seulement, il y a plusieurs types de Synchro. Cinq au total. Les Synchros V, comme ceux qui mangent là-bas, sont les plus bas.

La tablée en question répétait les mêmes gestes comme un seul homme. Aucun d'entre-eux n'avait un geste de retard par rapport aux autres. C'en était effrayant tant ils collaient plus à des robots qu'à des humains.  

— Ce sont ceux qui ont un taux compris entre 50% et 55% de concordance avec les nanotechnologies. Les IV sont compris entre 55% et 65%. Les III entre 65% et 70%. Comme tous ceux de cette table, sauf Dante qui est de niveau II. Là, le taux est compris entre 70% et 89%. Les Synchros I, comme ta pote, ont un taux compris entre 90% et 98%. Personne n'est encore allé à 100% jusqu'à maintenant.
— Attends, attends, attends. Les nanotechnologies ? Des taux de concordances ? 
— Vous vous souvenez de la campagne de vaccination contre le SRT* quand on était petit ? C'était une vaste connerie ! En fait dans ce fameux « vaccin », ils avaient trouvé le moyen de glisser des nanobots. Quand vous avez été pris, une machine à sonner après vous avoir scannés, n'est-ce pas ? 

On opina du chef. Cette maladie autrefois rare qui ne touchait qu'une personne sur cent mille était passée à une sur cent. De plus, elle avait évoluée et présentée des formes parfois mortelles. Tout cela était dû aux manipulations génétiques de l'ancien monde. Quelque chose qui avait été banni lors de la création du G.A.C.U et de la réorganisation du nouveau monde. C'était un des nombreux héritages maudits que nos anciens nous avaient légués dans leurs courses effrénées pour le pouvoir et la richesse. Une scientifique du nom de Valérian Stefizer avait réussi à créer un vaccin qui permettait une immunité plutôt forte. Dès que les résultats se sont montrés fiable et avec peu d'effets secondaires, le plan de vaccination avait été mis en place, tout en laissant le libre choix au peuple de ne pas se faire vacciner. À ma connaissance, personne n'avait refuser de le faire. Si ce que disait Julie s'avérait exact, nous parlions de plus de cinq cents millions d'habitants concernés par ledit vaccin !  
— Cette machine ne sert pas à déceler les Muraliens. Elle sert à déceler les gens avec lesquels les nanobots ce sont le mieux intégré. Tout ça fait partie de leur programme.
— Quel programme ? 

— Scion, grinça Dante. C'est le programme mis en place par Soul. 
— Soul ? Tu veux dire, LE Winter Soul ? Celui qui a aidé le continent à se remettre de la Guerre ?
— Celui-là même ! 
— Le G.A.C.U est donc au courant de tout ça ? 
— Même pas ! C'est une branche parallèle qu'il a développé en sous-marin. Il y a très peu de gens au sein du G.A.C.U qui sont au courant de ça. 
— Mais les Muraliens dans tout ça ? C'est quoi le lien avec nous ? Pourquoi mentir ?
— Les Muraliens sont un prétexte. 
— Ils n'existent pas ?
— Si.
— Je n'y comprends rien à toutes ces conneries, lâchais-je énervée. Si les Muraliens existent alors, que sont-ils ? Pourquoi se servir d'eux comme excuse à un truc pareil ?
— Les Muraliens sont les personnes Tests. Elles ont servi de « cobaye » au vaccin et autres cocktails du genre de Soul. Ils ont pour la plupart subi des dégénérescences, pour d'autres cela leur à créer des handicaps. Ils sont bien coincés derrière la Muraille Rouge, tout comme nous d'ailleurs. Mais pas pour les raisons qu'ils indiquent.
— Comment le G.A.C.U peut-il ignorer tout ça ? C'est impossible ! 

— Pas quand on est Winter Soul. Il gère tout en amont, falsifiant les preuves. Se servant des dégénérescents pour détourner l'attention lors des rapts dont on fait l'objet.
 

Je me sentais fatigué et complètement perdue par toutes ces explications. Qu'attendaient-ils de nous exactement ? Pourquoi mettre tout ça en place ? C'est du délire ! 
— Qu'est-ce qu'ils nous veulent exactement ? finissais-je par lâcher, Pourquoi nous classer par type de Synchro ? Même si je n'ai pas encore compris ce que ça impliquait concrètement...
— Tu ne lui as pas encore dit ? hoqueta la rouqine.
— Dis quoi ?
— Je n'ai pas eu le temps, grinça Dante.
— Je vois, dit-elle en se tournant vers nous, bah ! Vous apprendrez ça bien assez tôt. Profitez de ce soir pour vous remettre d'aplomb.
— Après tout ce que vous venez de dire, vous n'allez pas répondre à cette question ?
— Kaya... c'est pas qu'on ne souhaite pas te donner de réponse, mais... la vérité est parfois...
— Perturbante, finit Simon. 
— Traumatisante serait plus appropriée, glissa Laure  en murmurant.
— Parce-que ce que vous venez de dire n'est pas perturbant ? C'est n'importe quoi ! Vous ne pouvez pas lâcher une bombe pareille et refuser de donner plus d'info !
— Écoute, il vous reste dix minutes pour manger. Rayden n'aime pas qu'on traîne dans les couloirs. Et se passer de repas est une très mauvaise idée. 
— Qui est Rayden ? demanda Caden.
— Ça aussi, vous le saurez bien assez tôt. Mangez ! ordonna-t-elle. 

Je soupirai, résignée. Tout ça ne menait à rien. Les réponses amenaient à d'autres questions... Je ne cherchai même plus à comprendre comment Adam et Simon pouvaient participer à ça. Je savais que je n'aurais pas plus de réponses ce soir et la faim se faisait trop présente pour laisser passer une telle occasion. J'attrapai la pomme qui trônait dans un coin de mon plateau et croquait un bout avec avidité. La douceur du sucre mélangé à cette petite pointe acide de celle-ci dansait sur mes papilles. C'était le nirvana dans ma bouche. La nourriture me semblait être comme un plat béni des dieux après tous ces mois de pain rassis et de soupe à l'odeur insupportable. Je plantai mon couteau dans le morceau de viande rouge que j'avais pris quelques minutes plus tôt et en coupais un bout. 
— Oh putain, que c'est bon, soufflais-je malgré moi. 
— Ça fait du bien hein ? demanda Dante.

Ils continuèrent leur discussion entre eux tandis que Caden et moi savourions notre premier vrai repas depuis des mois. La fille à ses côtés picorait de-ci de-là dans son assiette, tremblant au moindre bruit sans oser dire un mot. D'une certaine manière, elle me faisait de la peine. Sans Caden, je serais peut-être dans le même état. Cette simple pensée me fit frémir. Je continuais à manger tout en écoutant les instructions que Simon nous donnait. Une alarme sonnera le matin, au réveil, mais aussi, le soir et à l'heure des repas, ainsi que pour les pauses. Demain, nous commencerons nos premiers entraînements. Différent des leurs, apparemment. Entraînement à quoi ? Là encore, pas de réponse...

Avant que je ne puisse poser LA question à Caden qui me brûlait les lèvres depuis mon réveil, l'alarme retentit à nouveau. Dante et moi regagnâmes notre chambre, après avoir dit au revoir aux autres, mais surtout à Caden. J'avais appris le prénom de la fille qui l'accompagnait : Lya qu'elle s'appelait. Dommage qu'un si joli prénom soit entaché par autant de désespoir et de perdition. 

Pour cette fois, je laissai la douche du soir à mon nouveau colocataire et je prendrai celle du lendemain. Ayant déjà eu une douche avant de partir, je ne voyais pas l'intérêt d'en prendre une nouvelle. C'est ainsi qu'après avoir enfilé une tenue pour dormir et pris Serpio avec moi, je me lovai au creux des draps et m'enfonçais avec plaisir dans le matelas moelleux en oubliant presque tout ce que je venais d'apprendre. Je tentai de m'endormir rapidement afin de faire le plein d'énergie pour survivre à la journée de demain. D'après ce que j'avais pu comprendre, elle serait certainement très éreintante, car Rayden est exigeant. Nous verrons bien, en attendant, je rapprochai le petit tigre de ma tête et me laissai aller aux bras de Morphée dans un sommeil que j'espérai réparateur. 

 

_______________________

 

* Syndrome de Rubinstein-Taybi

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
ModesteContesse
Posté le 11/04/2021
Aaaah ! Des infos enfin !! Yessss xD

Bon j'avais raison pour le groupuscule, héhé :D Ce Soul me parait très énigmatique... Je me demande bien quel est son but. Dresser une armée ? Pour quoi faire ? Je ne sais pas xD
J'ai beaucoup aimé la rencontre des nouveaux personnages. J'espère qu'on aura plus de détails sur eux par la suite, pour l'instant j'avoue que je les confonds un peu ahah (sauf Dante) ^^ Lya m'intéresse particulièrement.

Trop hâte de savoir ce que c'est que ces foutus entrainements xD
A bientôt pour la suite !
Sklaërenn
Posté le 11/04/2021
Ah tu auras un semblant de réponse dans le chapitre 17 de mémoire 😅

Pas avant ah ah.

J'ai justement prévu certains chapitre pour centrer un peu plus certains personnages. Pour les entraînements, ça ne va pas tarder 😉
dodoreve
Posté le 16/02/2021
Me revoilà ! Est-ce le 19 février ton opération, ou est-ce déjà passé ? Comme j'arrive en cours de publication je ne réalise pas très bien. Si tu ne l'as pas encore faite, bon courage !
C'est un chapitre qui fait du bien, on comprend petit à petit ce qui se passe, ce qu'ils sont, sans que tu balances toute la vérité d'un coup (ce qui aurait sans doute été dur à assimiler). Il reste donc beaucoup de questions, mais ça fait partie du plaisir !
Sklaërenn
Posté le 17/02/2021
C'est bien le 19 ahah, aujourd'hui j'ai eu :sigh: la chance de faire le test covid ! J'espère donc que celle-ci ne sera annulée à la dernière minute, car franchement, je n'ai aucune envie de remettre le couvert si tu vois ce que je veux dire...

Effectivement, une personne ( la même que je mentionnais dans le chapitre précédent ) me disait que ça tardait un peu trop à son goût sur le pourquoi, mais comme tu dit, ça ferait trop à assimiler, et j'ai déjà la trame ( enfin mes persos dictent ladite trame xD ) donc je suis mon truc et en dehors de cette personne, du coup, tout le monde, dont toi, trouve que c'est bien comme ça. Donc, ça me conforte dans le fait de choisir de continuer sur cette lancée.

dodoreve
Posté le 17/02/2021
Argh le fameux test ! J'espère que ça a été et je penserai à toi jeudi alors !
Oui, ça m'est arrivé aussi d'avoir des avis légèrement divergents sur des aspects de mon histoire. Tous sont bons à prendre et permettent d'avancer mais comme quoi, ça peut arriver, sans que ça implique de forcément tout reprendre pour autant :)
Belara
Posté le 07/02/2021
Hello ! Déjà bon courage pour ton opération à venir.
Je suis très contente d’en apprendre plus sur ton monde et notamment sur la particularité de Kaya. J’ai pas encore tout compris sur les Synchro mais Kaya non plus donc ça me rassure ahah
Je me demande bien ce qu’elle va faire dans ce Nouveau Centre...
A très vite :)
Sklaërenn
Posté le 08/02/2021
Coucou, merci, j'ai aucune envie de la faire ( ça et le test covid xD ) Mais pas le choix, ça impact ma santé alors quand faut y aller, faut y aller ahah.

La suite très prochainement ;)
Vous lisez