Chapitre 9 : Interruption

Par Melo

Elle ne savait plus depuis quand elle était adossée contre ce tronc d'arbre. La douleur lancinante étant la seule chose qui l'empêchait de perdre connaissance. Le nombre de feuilles tombant des arbres et s'entassant sur ses jambes immobiles lui donnaient un ordre d'idée du temps qui s'était écoulé.

Lève-toi ! Une Freymïr ne tombe jamais au combat ! "

Eirin secoua sa tête contre le tronc. Encore ces voix ... Elle avait cru qu'elles n'étaient apparues que durant son épreuve, mais apparemment, son esprit malade en avait décidé autrement.

Tu réussiras ton épreuve seulement si tu parviens à revenir de cette forêt vivante. "

C'est vrai, elle n'avait toujours pas réussi son épreuve.

Cependant, comment faire ? La douleur l'avait totalement désorientée et elle n'avait aucune idée de la direction à prendre.

Comme pour répondre à son appel à l'aide informulé, elle entendit soudain plusieurs cris venant du Sud.

— Bon, au moins, si je dois mourir, ce ne sera pas seule, se chuchota-t-elle à elle-même.

Tentant de se concentrer pour parvenir à se lever, elle n'entendit pas immédiatement les bruits de pas qui s'approchaient d'elle. 

Le craquement d'une branche attira cependant son attention et la poussa à scruter attentivement la forêt. Une silhouette se détacha progressivement de la forêt accompagnée d'une voix familière ... trop familière.

— Eirin ? Mais qu'est-ce que tu fais là ? 

Shauna continua de s'approcher et finit par apercevoir la blessure sur le flanc droit de l’apprentie ce qui la poussa à souligner : 

— Et dans cet état ? 

Eirin jeta un œil à sa blessure qui avait enfin cessé de saigner grâce à son bandage de fortune. Elle souffla de soulagement et entreprit à nouveau de se lever. Tentative qui se solda de nouveau par un échec. 

— Tu veux de l'aide ? demanda Shauna narquoisement, mais en tendant sa main vers Eirin.

Eirin souffla bruyamment et refusa d'un geste la main de Shauna. 

— Non, ça va aller. 

Elle regarda autour d'elle, cherchant n'importe quel autre appui. Ne trouvant rien, elle chuchota, agacée, de manière presque inaudible :

— Bon ... je ... je veux bien un peu d'aide.

La main de Shauna se tendit de nouveau vers Eirin qui s'en empara cette fois sans hésitation. 

— Un, deux et trois ! 

Avec difficulté et à la fin du décompte, Eirin parvint finalement à se mettre debout. 

Les cris de Kristoff et de Kevin retentirent de nouveau dans la forêt. 

— Bon, souffla Shauna. On va par où ?

Agacée, Eirin ferma les yeux pour tenter de se calmer, puis regarda Shauna. 

— Je ne sais pas, peut-être vers les cris ? dit-elle d'un ton cassant.

Shauna s'immobilisa et se tourna vers Eirin.

— Je te rappelle que je viens de t'aider quand même.

— Et bien, allons "aider" le reste de nos camarades. 

Sur ces mots peu aimables, les deux apprenties se mirent en marche vers le Sud. Elles finirent par tomber sur un tableau peu optimiste. Un monstre tenait fermement la gorge de Kevin, et Kristoff était blessé et gisait au sol plus loin.

— Mais quelle est cette chose ? murmura Eirin, totalement pétrifiée face à l'horreur que représentait cette créature.

Le cri de Kevin ramena les deux filles à la réalité.

Eirin se frotta la tête, " Apparemment, le pardon est peut-être permis pour ta famille. "

— Rhaaa ! C'est bon, j'ai compris ! Stupide subconscient !

— Quoi ? À qui tu parles ? interrogea Shauna, inquiète de la conversation que semblait entretenir Eirin avec elle-même.

Eirin ne prit pas la peine de répondre à Shauna et apposa ses deux mains au sol. Au vu de sa blessure, il était inimaginable pour elle de combattre cet ennemi frontalement. Non, elle allait devoir faire preuve de stratégie et utiliser la magie.

Le risque restait cependant toujours présent. Une telle blessure pouvait déjà lui coûter la vie. Utiliser de la magie offensive ne ferait qu'augmenter ses chances d'y passer.

Face à la fatalité de la situation, elle décida de cesser de réfléchir. Elle jeta un sort donnant vie à la terre elle-même qui s'anima et forma une prison autour de la créature. Prise de panique, cette dernière lâcha Kevin qui tomba sur le sol hurlant toujours face à sa souffrance.

La douleur était difficilement supportable pour Eirin et au vu de la puissance du monstre, elle savait qu'elle ne pourrait pas la retenir longtemps.

Elle fut bien forcée de l'admettre à voix haute : 

— On est foutus.

Quand Eirin lança son sort de terre, Shauna n'hésita pas une seconde et s'élança vers Kevin. Elle le prit par les aisselles et le traîna au sol pour l'éloigner le plus possible de cette chose. Puis, elle alla examiner l'état de son camarade. Autour de son cou, se présentaient d'importantes traces de brûlures. Elle regarda ensuite Kristoff qui essayait de se relever malgré ses blessures.

Shauna réfléchit afin de comprendre la situation : ces traces de brûlure n'étaient pas normales, rien n'indiquait que la créature maîtrisait le feu ou était constituée de matière brûlante. Elle jeta un regard sur la situation terrible dans laquelle ils se trouvaient. Cela faisait-il vraiment partie de l'épreuve ? Non, Maître Garth n'aurait jamais pu préparer quelque chose d'aussi sordide.

Malgré la douleur, Kristoff, qui avait remarqué les efforts d'Eirin, se tourna vers elle et prit sur lui pour la prévenir :

— Je ... je lui ai déjà lancé un sort, ça n'a eu aucun effet. La magie est inutile sur ce monstre ...

Comme pour prouver ses dires, le dôme de terre commença à s'effriter, dévoilant de long bras s'agitant déjà afin de se saisir des apprentis.

— Éloignez-vous ! hurla Eirin au reste du groupe, sachant pertinemment ce qui allait se produire.

Eirin visa avec ses mains Kristoff, immobile malgré lui. Il était toujours devant le dôme de terre, qui continuait de s'écrouler dévoilant peu à peu le monstre, aucunement affecté par l'attaque qu'il venait de subir.

L'apprentie prit sur elle en tentant de faire taire la douleur qui la rongeait de plus en plus et tira vers elle Kristoff qui se mit rapidement à voltiger dans sa direction ... ou plutôt vers l'arbre se situant à côté d'elle.

— Oh ! Je suis désolée ! Vraiment désolée ! J'ai du mal à contrôler cette magie !

Aucune réponse ne lui vint en retour. Kristoff était emprisonné dans un mutisme de douleur.

Eirin décida de jeter un rapide coup d'œil à la blessure au bras de ce dernier qui n'avait de conscience que de douleur. Elle remarqua une immense brûlure qui progressait d'elle-même et prenait de plus en plus de place sur le corps de l’apprenti.

Elle n'avait aucune idée d'où pouvait provenir cet effet. Était-ce une malédiction ? Dans tous les cas, ils devaient vite retrouver les professeurs et se débarrasser de cette chose qui se dressait sur leur chemin.

— Pas le choix, se dit-elle pour se donner du courage.

Comme pour accompagner ses mots, elle prit sa lance et se mit à courir vers la créature à présent totalement libérée de sa prison de terre. Cette dernière, en signe de défense contre cette nouvelle menace, élança ses bras vers la jeune fille, mais Eirin se laissa volontairement tomber sur le sol, évitant de justesse les multiples bras de la bête.

Continuant sur sa lancée, elle se laissa glisser sous la créature et déboucha de l'autre côté. À présent, faisant face au dos du monstre, elle tenta d'atteindre ce qui semblait être sa tête, point de faiblesse de la plupart des êtres composant ce monde. 

Cependant, à peine eut-elle ne serait-ce qu'effleuré la carapace de la créature, qu'elle ressentit une intense douleur, comme une brûlure.

— Ah ! 

La douleur fut si forte qu'elle tomba lourdement à terre.

— D'accord, souffla-t-elle. Plan B.

Entendant le bruit de la chute d'Eirin, la bête se retourna vers elle, mais n'eut pas le temps de la voir. La jeune fille gravit aussi vite qu'elle le put un arbre. Elle ne ressentait presque plus aucune douleur sûrement grâce à l'adrénaline. Une seule pensée l'obnubilait à présent : annihiler son ennemi.

Elle n'attendit pas que la bête puisse lancer une nouvelle attaque, souffla deux fois et se mit à courir le long de la branche pour finalement sauter le plus haut possible de son perchoir. Une fois en l'air, elle pointa le bout de sa lance vers son ennemi et tâcha de viser du mieux qu'elle put. La confrontation était évidente, et lorsqu'elle eut finalement lieu, Eirin planta férocement son arme au niveau de ce qui se rapprochait le plus du torse du monstre.

Cependant, cela ne suffisait pas à Eirin, non. Dans une quête toujours plus poussée d'abattre sa cible, elle se laissa tomber, sa lance toujours profondément ancrée dans le corps de son ennemi afin de l'entailler profondément tout le long de son torse offrant une vue sur une sorte d'organe. 

Un hurlement profond et rauque retentit : la créature pourtant si imposante et terrifiante hurlait.

Cette attaque avait donc atteint son objectif. Un sourire discret s'afficha sur le visage d'Eirin qui tentait difficilement de reprendre son souffle. 

Finalement, peut-être pouvaient-ils s'en sort... 

Ne lui laissant pas le temps de se réjouir de son attaque ni de coudre le reste du fil de sa pensée, un coup de patte aggressif de son ennemi l'envoya violemment percuter un arbre quelques mètres plus loin.

Le choc fut si violent qu'Eirin perdit sa lance et commença à cracher du sang. Elle posa sa main sur sa côte et la regarda comprenant alors immédiatement sa situation : sa blessure s'était rouverte rendant dorénavant impossible tout combat. Elle tenta de reprendre ses esprits, mais sa vision et son ouïe étaient apparemment profondément atteintes.

Tout s'était passé vite. En l'espace de quelques instants, Shauna se retrouva à être la dernière encore apte au combat face à cette créature diabolique. Elle tenta de chercher du regard le soutien de Kristoff. Après tout, un savant comme lui saurait comment faire. Cependant, ce dernier semblait avoir perdu connaissance. L'immense monstre commença à se tourner lentement vers Shauna. Son ombre recouvrit entièrement et progressivement l'adolescente qui sentit ses poils se hérisser un à un et chacun de ses muscles se tendre. Si Eirin avait été vaincue, elle n'avait aucune chance de battre ce ... cette chose ! Dès qu'on le touchait, on terminait brûlé.

— Brûlé ? Et si ... ? souffla Shauna, s'immobilisant le court d'un instant. 

Oui, elle devait tenter.

Elle n'avait plus beaucoup de temps pour agir. Elle se releva et s'interposa entre Kevin et la créature. le reste de son épée, brisée depuis son dernier combat, solidement encré dans sa main elle courut vers sa cible, brandissant sa lame brisée. Après quelques esquives, la chose finit par attraper aisément son poignet avec sa main difforme, mais contrairement à ses camarades, Shauna ne subit aucune brûlure. Elle ressentait seulement un effet éreintant et désagréable, comme si sa main avait été plongée dans des orties. Son poignet bloqué par les puissantes pinces du monstre, l'adolescente prit son poignard de l'autre main pour l'enfoncer dans la blessure que lui avait préalablement faite Eirin. La bête laissa échapper un cri pour le moins étrange, guttural et envoya d'un violent coup son assaillante au loin.

Le monstre tenta alors de retirer le poignard encore enfoncé dans ses entrailles sans succès dû à ses longues et peu précises pinces. La créature ne sembla pas s'en inquiéter et s'amputa une partie de sa propre chair uniquement pour retirer cet objet étranger de son corps. De cette blessure auto-infligée, coula lentement un liquide pâteux et vert.

Eirin, qui regardait au loin la scène n'arrivant pas à esquisser le moindre mouvement, ne croyait pas en ce qui se déroulait sous ses yeux. C'était juste impossible, sa vue s'était suffisamment rétablie pour lui permettre d'assister à l'un des spectacles les plus irréalistes qu'elle n'ait jamais vu.

Un fantôme revenu de l'Autre Coté pour lui faire passer une épreuve ? D'accord. Un monstre puissant presque invincible qui brûle tout ce qu'il le touche ? Étrange, mais pas impossible. Mais Shauna qui le combat ? Alors là, non, impossible. Mes Chers Frères et Sœurs, tous les critères de la rationalité étaient décédés en cette funeste journée.

Eirin rit doucement en tentant de ne pas cracher davantage de sang. Apparemment, la blessure la rendait folle et lui faisait perdre la tête.

Devant elle, à quelques mètres, Shauna combattait le monstre et réussissait même à s'y opposer, le blessant, esquivant maladroitement ses attaques et bénéficiant d'un atout qui avait irrémédiablement manqué à elle et au reste du groupe.

Elle touchait cette créature... sans se brûler.

Une légère buée s'échappa de la bouche d'Eirin. Comment pouvait-elle avoir si froid tout en souffrant tant de ses brûlures ? Était-ce la mort qui venait enfin la chercher ?

— Ahlala, l'heure est loin d'être venue, ma chère amie !

À l'entente de cette voix au teint claire, Eirin chercha d'où provenait sa nouvelle et mystérieuse interlocutrice quand elle remarqua... une tête qui venait de sortir au-dessus d'elle de l'arbre sur lequel elle s'était écrasée.

— C'est officiel, je suis devenue folle. Shauna devait être contagieuse.

— De l'ironie ? Venant de vous ? En effet, vous êtes peut-être atteinte de cette "contagion" comme vous l'appelez après tout, lui répondit ce qui ressemblait à une femme en haussant légèrement ses sourcils faits d'écorces.

— Bon, nous n'avons pas beaucoup de temps, poursuivit l'être rapidement, et il m'est impossible de vous venir en aide directement. Notre mère nous l'interdit. Cependant, je peux vous donner un léger coup de pouce à vous et vos amis.

Elle montra du doigt Kristoff qui était à terre, toujours blessé.

— Et surtout à ce jeune homme qui nous a bien fait rire, ma sœur et moi, finit-elle en un sourire.

Elle se saisit de la main d'Eirin et y laissa tomber une sorte de minuscule vortex de neige contenu dans une sphère transparente. 

— Même le feu le plus ardent craint tout autant les brûlures, à condition qu'elles proviennent du froid.

À cet instant dans l'esprit d'Eirin, tout disparut. Elle ne voyait plus rien excepté son ennemi et la possible solution à sa défaite : Shauna et cette arme nouvellement acquise.

Cette dernière luttait de plus en plus péniblement contre le monstre avec le bout de son épée qui lui restait et semblait énormément en difficulté. 

Eirin n'avait même plus la force de se relever et songer à combattre de nouveau était impensable. Elle se munit finalement de sa lance et la regarda durant un court instant.

— J'espère que ma famille me pardonnera cet affront, marmonna-t-elle en brisant la sphère sur son arme familiale. 

La tempête miniature s'échappa rapidement de sa prison sphérique, s'empara de la lance et ne tarda pas à la recouvrir totalement.

Eirin n'attendit pas la fin du processus, saisit le manche et la lança en direction de Shauna qui après s'être fait jeter, s'était dissimulée derrière un arbre.

— Shauna ! cria-t-elle aussi fort qu'elle le put. Attrape cette lance et donne-lui le coup de grâce ! 

Elle fixa intensément Shauna des yeux. 

— Vise bien et vise fort ! En plein cœur !

L'adolescente, qui était légèrement sonnée après avoir subi moult attaques, se saisit rapidement de la lance d'Eirin. Elle remarqua facilement le sort de glace qui enrobait l'arme. 

Depuis quand cette prétentieuse d'Eirin savait-elle aussi utiliser des sorts de glace ?

Toutefois, l'heure n'était pas à la rivalité. Elle savait qu'Eirin ne laissait personne toucher son arme, pas même son chien de garde, Joshua. La situation était donc dramatique. 

Sans plus hésiter, l'adolescente serra l'objet nouvellement acquis dans sa main et ferma les yeux, mimant une prière silencieuse. Elle finit par se lever pour sortir de sa cachette et suivre les consignes de sa camarade : elle envoya la lance droit vers la créature et espérant au moins l'atteindre.

Par miracle, la pointe de la lance toucha le monstre à proximité de l'étrange organe qui semblait être son cœur rendu visible par les multiples attaques d'Eirin. La chose s'immobilisa et se mit à gémir, émettant des sons de plus en plus étranges et jamais entendus. Elle finit par tomber au sol, tentant vainement de bouger en quête d'un moyen pour survivre, mais cessa finalement de s'agiter pour s'éteindre. Son corps se mit alors à devenir gris et à se durcir. De toute évidence, la bête était morte.

Shauna, sous le choc et ne mesurant pas encore totalement la situation, se reprit rapidement et ne perdit pas plus de temps. Elle se dirigea auprès de son ami Kevin, puis examina de loin l'état de Kristoff et d'Eirin. Leurs blessures ne s'étaient guère estompées. Bien au contraire, la trace laissée par leur brûlure ne cessait de s'accroître. À cela, s’ajoutaient de nombreux coups dont une blessure semblant particulièrement profonde sur le flanc d'Eirin comme le prouvait la tache rouge qui traversait le tissu de son haut. 

Shauna releva la tête et observa les environs. Aucun professeur, ni paladin n'était encore apparu pour leur venir en aide. 

Maintenant, elle en était sûre, cette créature ne faisait pas partie de l'épreuve.

 

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Blanche Koltien
Posté le 17/02/2021
Hello!!

Comme d'habitude, vraiment super ce chapitre, on peut dire qu'ils en ont bavé!! En tout cas, on a hâte de savoir la suite, surtout si la créature ne faisait pas partie de l'épreuve!

Juste une petite coquille en passant: "solidement encré" -> "solidement ancré"

Bref! Bon courage pour la suite et à bientôt!
DocteurK
Posté le 17/02/2021
Salut !

Purée, déjà la bestiole est hyper dure à vaincre, et en plus elle ne fait pas partie de l'épreuve. Eh bien, ils n'ont pas fini de galérer alors ! :o
Vous lisez