Chapitre 8 : La Reine du Chaos

Notes de l’auteur : Dans ce chapitre, un nouveau personnage qui va participer à la Table des Sept ! Ne vous en faites pas, après les sauts dans l'espace et entre les points de vue sont finis (enfin presque) ^^
J'ai hâte d'avoir vos retours et théories sur ce nouveau personnage ! Bonne lecture !

Royaume d'Elesther

 

« Souvenez-vous toujours, Kiryana. Cela a commencé dans le feu de la haine et de l'envie, cela se terminera dans les larmes du remords et de la compassion. Mais je vous en supplie, veillez à ce que la flamme ne s'éteigne jamais. Vous m'entendez ? Jamais. »

Kiryana, si froide et si calme, posa une main de neige sur le ventre de la princesse, et une pure aura de lumières bleue et rouge, s’entrelaçant comme deux amantes, tourbillonna tout autour de son corps. Les deux femmes échangèrent un sourire d’adieu qui embrassait tous les sentiments et émotions qu’elles avaient jamais partagés, car aucun mot n'était nécessaire pour décrire le brasier qui les avait toutes deux consumées. Elle tourna le dos à la sorcière pour la première et dernière fois.

 

— Ah !

La reine Marina s'éveilla en sursaut à cause de ce rêve entêtant qui obsédait ses nuits depuis qu'elle était montée sur le trône d'Elesther, le jour de ses dix-huit ans. Elle avait appris par coeur le visage de marbre de Kiryana, qui ressemblait de manière troublante à celui de son amie d’enfance. Amie qui s'était encore une fois mystérieusement volatilisée dans la nature. Peut-être Elisa était-elle une parente de cette sorcière bleue ? Elle l'ignorait. Tout comme elle ignorait l'identité de celle qui prenait la parole dans son rêve de cette voix si douce, si sage, qui semblait à la fois jeune et millénaire. Tout ce qu'elle savait, c'était que cette femme répétait les mêmes mots étranges qu'avait murmuré sa mère juste avant de rendre son dernier soupir, pendant l'incendie qui l'avait vue naître dans le sang et les flammes.

« Veillez à ce que la flamme ne s'éteigne jamais. Vous m'entendez ? Jamais. »

Que pouvez bien vouloir dire ces mots énigmatiques, au sens encore et toujours insondable ? Sa mère les avait peut-être entendus pour la première fois de la bouche de cette mystérieuse femme, ou bien de la bouche de Kiryana. Ou alors, peut-être cette femme était-elle…

— Votre Majesté ?

La jeune femme s'extirpa de ses draps et se libéra des longues mèches de jais qui s'étaient enroulées possessivement autour de sa nuque. Elle enfila une robe de soie rouge, avant de répondre d'un ton clair et autoritaire.

— Oui, Damian. Je suis réveillée. Appelez ma suivante afin qu'elle m'apprête pour le voyage.

— Tout de suite, ma reine.

Si la reine d'Elesther s'était adressée avec autant de nonchalance à cet homme qui avait pourtant troublé son réveil douillet, c'était bien parce que celui-ci n'était pas n'importe quel homme. Après lui avoir instruit les rudiments de l'art de la musique durant toute son enfance – un voeu de sa mère, lui avait-on conté –, Damian avait ensuite quitté le palais pour s'engager dans les rangs des Dévoués, traversant le Continent jusqu’au Royaume des Andes. Il était revenu exactement à temps pour apaiser le courroux de la reine Marina, alors surnommée la Reine du Chaos pour ses châtiments cruels et sanglants. Il lui avait confié les derniers mots chuchotés par sa mère avant sa mort, dont il avait été témoin malgré lui. La légende racontait que la voix de Damian, autant que ses doigts courant sur le piano, avaient un tel don de persuasion qu'il pouvait charmer même la plus sombre des âmes. Et c'est exactement ce qu'il avait fait. La dévotion de celui que l'on appelait le Musicien des Âmes envers la reine Danae, sa mère, additionnée à ses chaleureux souvenirs d'enfance emplis de musique et de rire, avaient fini de convaincre Marina de le nommer Chancelier. Elle avait ainsi appris à partager cet immense pouvoir qu'elle gardait jalousement entre ses mains brûlantes d'un désir perpétuel d’action. Et le retour du Musicien des Âmes célébra la mort de la Reine du Chaos.

Marina était absorbée dans ses pensées, si bien qu'elle ne broncha pas lorsque sa servante lui glissa sa célèbre robe rouge sur ses épaules, ni quand elle remonta ses cheveux d'ébène, les attachant à l'aide de perles et de pierres en une haute et imposante tour sur sa tête. Ce fut seulement lorsque la jeune fille à la peau dorée prit la parole d'une petite voix chevrotante qu’elle leva enfin les yeux.

— C'est… c'est bon, bredouilla la pauvre fille, prosternée devant sa reine, le dos tremblant. C'est… c'est terminé, Votre… Votre Majesté.

— Très bien. Vous pouvez disposer, Anyssa.

La reine d'Elesther eut à peine le temps de se lever de son siège que la servante était déjà à la porte de ses appartements en train de fuir sa présence. Elle soupira, tout en se dirigeant vers l'étroit escalier de pierre en colimaçon qui descendait dans le hall du château, à la suite de la petite servante terrorisée.

— Anyssa, l'appela la reine.

Cette dernière décrivit un bond en avant si violent qu'elle manqua trébucher et dégringoler le reste des marches. C’était exactement ce qui se serait passé, si la reine n'avait pas eu le réflexe de la retenir de sa poigne ferme.

— O… Oui, Votre… Votre Majesté ? couina la jeune fille, fixant la main blanche de sa souveraine qui emprisonnait son bras. Je… Je suis désolée, j'ai… J'ai failli… Je…

— Anyssa.

— O… Oui, Votre Majesté ?

— Arrêtez de trembler quand vous êtes en ma présence, je vous prie. C'est assez agaçant.

— J… Je… Euh… Oui, b… bien sûr… Votre Majesté.

Marina arqua un sourcil face à une promesse aussi peu convaincante. Elle choisit néanmoins de ne pas s'attarder plus de temps que nécessaire sur une cause aussi perdue que la terreur irréfléchie, mais non moins justifiée, de sa suivante. Elle contourna la jeune fille avec brio dans cet escalier si exigu et descendit les marches sans se soucier du sort de la pauvre Anyssa qui demeurait plaquée au mur, une main caressant son avant-bras, le souffle rauque et irrégulier. Les doigts de la reine avaient laissé sur sa peau d’effrayantes traces d’un rouge sombre.

 

Arrivée dans la salle du trône, toute de rouge et d'or, Marina remarqua instantanément son Chancelier qui l'attendait à l'entrée de l'immense pièce circulaire, près d'une statue recouverte de feuilles d’or. D'un hochement de tête, elle lui indiqua qu'elle le suivait. La reine et son second se rendirent en silence dans la cour de pierre ocre où se tenait leur diligence. Le carrosse précédait une escorte d'une dizaine de voitures, toutes faites de fer aussi noir que les étalons attachés à la tête du cortège. La reine Marina s'assit sur la banquette de velours rouge dans le sens de la marche, tandis que Damian prenait place en face d'elle. Elle dodelina de la tête, et son Chancelier tapa du poing trois fois sur le plafond, avant de pousser un juron. Le cocher siffla bruyamment, et tout l'attelage se mit en branle, en direction du nord et de la frontière d'Indeya.

— Pourquoi diable n'avons-nous que des voitures construites en métal ? grommela le Chancelier, qui frottait vigoureusement sa main endolorie.

Pour toute réponse, Marina se détourna de sa contemplation des plaines verdoyantes entourant le palais d'Elesther pour lui lancer un regard exaspéré. Damian cligna des yeux plusieurs fois, perdu dans les yeux d’ambre de la reine, avant de secouer la tête frénétiquement, comme s'il venait d'être frappé par la foudre.

— Bien sûr, se souvint-il. Bien sûr. Avec vous à bord, on ne peut se permettre de risquer le bois…

Un deuxième regard, cette fois menaçant, de la reine d'Elesther, le convainquit de se taire. Et le voyage semblait s'annoncer fort silencieux pour les deux dirigeants du Royaume de l'Ouest, jusqu'à ce que la reine, bien que perdue dans l'observation du paysage chatoyant qui défilait sous ses yeux, choisisse d'aborder un sujet aussi épineux qu'incontournable.

— Damian, rappelez-moi les membres siégeant à la Table des Sept, je vous prie.

— Evidemment, Votre Majesté, dit le Chancelier, ses yeux noisette brillant de contentement tandis qu'il sortait d'une des poches de son veston un petit carnet à la reliure de cuir marron. Alors, tout d'abord, nos hôtes : les souverains d'Indeya. Vous devez bien sûr vous souvenir que feue la reine Katherine a abdiqué peu de temps avant sa mort en faveur de…

— Votre frère, Christian de Rochevelle, le coupa la reine, avant de jeter un oeil amusé dans sa direction. Comment pourrais-je l'oublier ?

— Exactement, rit doucement le Chancelier, n'osant néanmoins pas soutenir le regard de sa souveraine. Mon cher frère doit être à présent en train de se préparer à épouser votre cousine, la princesse Jade des Ospales.

— Ma cousine ? l'interrompit à nouveau Marina, perplexe.

— Parfaitement, ma reine. La princesse Jade n'est autre que la fille de Diane de Galvin, la soeur de votre mère.

— En effet.

— Bien, continua Damian, non sans risquer un regard sceptique vers la reine d'Elesther. Donc lors de la Table des Sept, la princesse Jade sera reine d'Indeya. Comme vous le savez, à défaut de désigner une autre personne, ce sont les roi et reine qui siègent à la Table. Le souverain légitime en tant que Parlant, le souverain par alliance en tant qu'Attendant. Par conséquent, la reine Jade sera sans doute Attendante du roi Christian.

— Cela semble raisonnable.

— Pour ce qui est du Royaume des Ospales, il sera représenté par le roi Léon et la reine Diane. Nos ambassadeurs sur place semblent convaincus que le roi Léon désignera son épouse comme Parlante. Je n’ai pas encore de détails quant aux raisons de cette certitude, mais…

Devant l'absence de réaction de la souveraine, Damian de Rochevelle se permit un coup d'oeil furtif dans sa direction. Marina affichait un étrange sourire au coin de ses lèvres écarlates. Il choisit cependant de continuer son exposé sans laisser apparaître son trouble.

— Au Royaume de Percée, il semble subsister des zones d'ombre. Après le décès du roi Richard, la reine Eléanor n'a pas pris époux. La princesse Juliette, héritière du trône depuis ses dix-huit ans demeurant absente, il semble logique de penser que le siège sera occupée par la reine Eléanor, qui désignera un Attendant de son choix. Notre ambassadeur m'a affirmé qu'il ne voyait encore aucun candidat potentiel à ce jour. La surprise survivra donc jusqu'à la dernière minute.

— Naturellement, répondit Marina d'un air vague, sans jamais se séparer de ce sourire insaisissable.

— Du côté du Royaume de Crystallide, je dois avouer que je ne peux vous apporter aucune réponse certaine. L'héritière légitime du trône est introuvable depuis de nombreuses années… Le cadet, Edouard, a été marié à la princesse Juliette de Percée, mais il est décédé lors de la guerre opposant la Percée et la Crystallide… Et la benjamine étant maintenant reine de Percée…

Marina observa avec curiosité son Chancelier feuilletant furieusement son petit carnet à la recherche du moindre indice pouvant éclairer la situation chaotique du Royaume de Crystallide. À en juger par ses épais sourcils froncés et le tapotement nerveux de son pied sur le sol de la voiture, cet élément de vérité n'était pas connu du gouvernement d'Elesther, et cela chagrinait Damian au plus haut point.

— J'espère simplement que nous n'aurons pas à faire face à une Vacance, remarqua la reine d'un ton absent, se perdant à nouveau dans la vue des collines habillées d'arbustes aux feuilles grasses et aux formes biscornues.

— Je l'espère également, ma reine. Mais j'avoue qu'au vue de la situation, j'ai beaucoup de peine à imaginer comment les sièges de Crystallide pourraient être occupés…

— Et qu'en est-il du Royaume de l'autre côté de la Mer ?

— Vous faites bien de poser la question. Votre oncle, le roi Amalric, siégera à la Table en tant que roi de Galvin. Cependant, les dernières nouvelles que j'ai obtenues il y a un mois de cela ne permettent pas d'identifier un possible Attendant. Concernant le Royaume des Andes, en revanche…

— Mais… que leur arrive-t-il ? s'écria soudain la reine, se penchant en avant par la petite fenêtre ouverte sur l'extérieur, incitant son bras droit à faire de même.

Le cortège venait d'atteindre un petit village logé sur un plateau entre deux collines recouvertes de cactus de toute taille. Ils avançaient lentement mais sûrement sur la route en terre et sur leur sillage, les villageois fixaient les attelages avec une sorte d'obsession inquiétante. Tous les yeux semblaient converger vers le carrosse de la reine. Ceux qui possédaient encore assez de vivacité reflétaient une haine et une horreur indescriptibles.

— Ne leur en tenez pas rigueur, ma reine, tenta le Chancelier, maladroitement. Ils sont encore un peu… apeurés par votre présence. Votre… euh… réputation vous précède encore, malheureusement. L'image que vous portiez jadis n'a pas tout à fait quittée les esprits. L'incompréhension est d'autant plus présente dans les campagnes reculées.

Marina d'Elesther serra les dents mais demeura coite. Quand le cortège arriva au niveau de la dernière maisonnette enterrée dans le sable et la roche, un homme seul patientait devant la porte de bois à moitié arrachée. Appuyé sur une cane, il était parfaitement immobile. Puis, la voiture le dépassa, et les passagers de la diligence purent enfin apercevoir son profil gauche.

La reine poussa un cri d'effroi. Elle tomba en arrière, son dos venant s'ancrer contre le dossier.

— Par Hermine, qu'est-ce que… murmura-t-elle, une main instable recouvrant sa poitrine.

Sur tout son côté gauche, l'homme était recouvert de profondes boursouflures, qui apparaissaient gorgées de sang et d'amas de peau à vif. De sa jambe à peine recouverte par un bout de tissu déchiré, jusqu'à ses épaules et sa joue, tous ses membres étaient déformés par des cratères cramoisis. La moitié de son corps avait été dévoré par des flammes biens connues et redoutées du peuple d'Elesther. Seuls ses yeux d'un vert éteint semblaient encore habités par un faible souffle de vie, et lorsqu'ils croisèrent le regard doré de la reine, celle-ci comprit immédiatement.

— Il… Il fait partie de ceux que j'ai…

— Oui, répondit Damian d'un air désolé.

La poitrine de la reine se soulevait et se rabaissait à une vitesse folle, sa bouche d'un rouge de sang était grande ouverte dans un éternel hurlement intérieur et silencieux. Sa main pâle s'agrippait à la tulle de sa robe avec toute la force de son désespoir. Ses yeux fixaient le sol avec une morbidité que seuls les coupables avaient le malheur de connaître. Damian tapa trois coups sur le plafond, enjoignant au cocher d'accélérer le pas, ce qu'il fit sans tarder.

— Concernant le Royaume des Andes, reprit la reine d'une voix vide d'émotion, son regard toujours accroché au sol de ferraille. J'imagine que la reine Garance et le roi Boris siégeront à la Table des Sept.

— Tout à fait, ma reine.

— Le roi Boris en tant que Parlant ?

— Non, ma reine, la contredit Damian d'une voix douce.

Il essayait naïvement d’apaiser la souveraine d'Elesther par cette conversation de diplomatie froide et protocolaire.

— La reine Garance est l'héritière légitime du trône des Andes, tandis que le roi Boris vient de par-delà les Terres Vierges. Il n'est roi que par alliance. Sauf décision contraire, il ne sera qu'Attendant.

— Très bien. Et qu'en est-il de la princesse héritière ?

— La princesse Helena est portée disparue depuis longtemps, ma reine. Nul ne sait où elle se trouve à ce jour. Mais de nombreuses légendes courent à son sujet, comme le fait qu'elle se verrait pousser des ailes dans le dos les soirs de clair de lune…

La reine ne réagit même pas à l'énoncé du mythe fantasmagorique de la femme-papillon, pourtant très prospère dans tout le Continent. La tête de Marina était toujours dramatiquement baissée, ses cheveux de charbon venant encadrer un visage déserté par l'espoir et les sentiments.

— Quoi qu'il en soit, la reine Garance est toujours la souveraine effective des Andes. C'est donc elle qui siégera en tant que Parlante à la Table.

— Il y aura beaucoup de femmes à la Table des Sept ce siècle-ci.

— En effet, ma reine. Mais en quoi cela change-t-il quelque chose ?

La reine Marina d'Elesther ne répondit jamais à cette question. Sur ses lèvres rouges flottait toujours ce sourire mystérieux, augure d'une divine promesse… ou d'une menace mortelle.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Zlaw
Posté le 24/07/2021
Bonjour Modeste Comtesse Conteuse ! (Je tente un truc, on va voir si ça tombe à plat.)


C'est un chapitre surtout axé exposition que tu nous offres là, mais ça fait du bien, étant donné la complexité de ton intrigue ! On récapitule les souverains actuels de chaque royaume, ceux qui seront présents à la Table :

Indeya - Jade et Christian, qu'on connaît bien (ou en tous cas plus que tous les autres).

Ospales - Léon et Diane, les parents de Jade, dont on n'a vu qu'elle pour le moment.

Percée - Eléanor, donc anciennement princesse benjamine de Crystallide. C'est aussi la mère de Juliette, qui a comme on le sait 25 ans, et devrait avoir le trône mais a disparu. Il ne me semble pas que j'avais cette info, mais visiblement les sang-bleu qui disparaissent, ça ne manque pas dans cette contrée. ^^ Juliette a aussi été mariée à un prince du royaume de Crystallide, Edouard, mais il est mort à la guerre entre leurs deux royaumes. Youpi. Grosses ambiances dans les familles royales, je dois dire. Et surtout... Est-ce que ça ne signifie pas qu'elle a épousé son oncle ?? Encore plus bizarre, son oncle plus âgé que sa mère ? (Car pour moi cadet vient avant benjamine.) What ?

Crystallides - Vacance, peut-être ? Quel scandale ! xD Pour le moment on ne mesure pas les implications d'une telle occurrence, mais ça ne semble pas bon du tout.

Galvin - Amalric, oncle de Marina et Jade, ainsi que frère de Diane (et Danae). Il sera accompagné de la sorcière Kiryana, même si les personnages de ce chapitre ne le savent pas encore mais nous oui. Une réunion en perspective entre cette sorcière et la princesse Marina qu'elle aurait vue naître ? Est-ce là son objectif ? Suspense.

Andes - Garance et Boris, les parents d'Helena. Dun dun dun : soit j'ai rien suivi, soit c'est une révélation. Donc leur fille a disparu, et ses ailes tiennent de la légende. Cette contrée manque cruellement d'un système fiable de circulation des nouvelles. xD

Elesther - Marina, fille de Danae, et donc nièce d'Amalric et Diane, et par extension cousine de Jade.

Pfiou. Ça fait du monde.

Du côté de ce qui se déroule autour de toute cette exposition, je ne peux pas m'empêcher de noter le paradoxe qu'une princesse des flammes ait été baptisée Marina. Mais si sa mère est décédée presque à sa naissance, elle ne pouvait pas savoir (puisqu'apparemment son pouvoir a dû lui être donné par la sorcière pendant l'incendie/accouchement). Sans doute la reine Danae a-t-elle été nostalgique de son royaume d'origine (Galvin, si j'ai bien compris) et le souvenir de la mer aura orienté son choix de prénom ? Si elle a seulement eu le temps de nommer son enfant, en fait... En tous cas, ça fait sourire. =)

Par rapport à son pouvoir de pyrotechnie, je reste perplexe. Elle semble choquée à ses propres actions passées. Qui contrôle qui, dans cette histoire ? Qu'elle ne le maîtrise pas (besoin de calèches en métal) est une chose, mais qu'elle ne semble même pas se souvenir des dégâts qu'elle a causés en est une autre. Étrange.

Je suis également perturbée qu'autant de sorcières semblent se mêler d'intrigues de cour. Kiryana a interagi avec Galvin, pour élever Diana et être aux côtés de Danae jusqu'à ce qu'elle donne naissance/meure. Et parallèlement, la Sorcière Sans Cœur s'est mêlée de Percée. Je me demande vaguement si elles pourraient être la même personne, mais la chronologie ne semble pas matcher. Si la Sorcière sans cœur a été emprisonnée pendant 25 ans (durée des années sombres) avant la naissance de Juliette (il y a 25 ans aussi), comment pouvait-elle être présente à la naissance de Marina probablement moins de 25 ans avant ça ? On n'a pas l'âge de la Reine d'Elesther, mais je ne pense pas qu'elle en ait 50. Donc j'écarte l'hypothèse. Mais ça me ramène au fait que 2 sorcières se sont insérées dans la royauté. Bizarre. À surveiller.

Enfin, j'ai été agréablement surprise de découvrir un frère à mon cher Christian, Damian, le musicien des âmes (c'est presque aussi pompeux que l'ange des sourires, mais bon, ce n'est pas moi qui jugerai les titres fantasques, non non non xD). Son pouvoir semble bien pratique, et j'espère bêtement qu'il s'entend bien avec son frère. Jusqu'ici, rien ne laisse présager le contraire, en tous cas. Je croise les doigts, même si dans le fond on s'en fiche peut-être, de la relation entre les deux frangins. >< Quoi qu'il en soit, s'il y a une petite scène de barde-guerrier derrière tes fagots, je ne dis pas non. ^^


Voilà voilà. Un chapitre qui donne une piqûre de rappel tout en apportant aussi quelques éléments nouveaux. Un bon dosage, à mon sens. À bientôt !


P.S.: Tulle est masculin. Donc la reine s'accroche au tulle de sa robe, et non pas "à la tulle". (Non, je ne vais pas te faire le coup de trouver un détail nul à chaque fois, promis.) =D
ModesteContesse
Posté le 24/07/2021
Coucou Zlaw :D Le surnom de Conteuse me plait bien ;)

Et je commence par des félicitations ! Wow. Tu as absolument tout compris de l'arbre généalogique de la famille, tu n'as pas fait une seule erreur, je suis subjuguée ! Bravo ! Juste un détail : Edouard est plus jeune qu'Eleanor car cadet veut dire justement le plus petit ;) (Mais sinon, pour répondre à sa question, oui Juliette a bien épousé son oncle ahah)
En tout cas, ça me rassure sur la lisibilité et la clarté de mon worldbuilding, alors merci beaucoup de m'avoir partagé ce que tu as compris (c'est à dire tout), ça m'aide beaucoup ;)

(Ça m'a fait rire quand tu as fait le récap des Années Sombres et de l'âge de Juliette, t'as bien vérifié que j'avais pas fait une autre bourde entre temps xD)

Pour le prénom de Marina, tu as raison, c'est assez ironique ;) Mais tu as raison : sa mère ne connaissait pas ses pouvoirs à sa naissance donc elle n'a pas choisi le prénom en fonction mais j'avoue que du coup c'est assez rigolo xD Concernant Marina, ce n'est pas qu'elle a "oublié" les dégâts qu'elle a causés, mais plutôt qu'elle ignore leur ampleur, qui elle a touché exactement et quelles sont les conséquences à long terme... Donc dans ce chapitre, elle ne sait tout simplement pas que ce village abrite quelques-unes de ses anciennes victimes ! Mais voilà, je ne peux pas trop aller plus loin dans l'explication pour l'instant, le reste viendra en temps utile :P

Tu as remarqué avec justesse que oui, les sorcières se mêlaient beaucoup de ce qui ne les regardent pas xD Après, est-ce volontaire de leur part ? Où y sont-elles mêlées malgré elles ? c'est une autre question ;)

Contente que tu aies apprécié le frère de Christian, et son surnom ! Concernant sa relation avec Christian tu verras très bientôt ce qu'il en est ;)

Merci pour ta remarque sur "tulle" ça m'a vraiment échappé ce détail, et ne te prive pas de me signaler ce genre de détails à l'avenir ça m'aide toujours ;)

Merci encore pour ton commentaire super riche ! A bientôt ;)
Zlaw
Posté le 24/07/2021
Aha ! Enfin ! J'ai rien raté dans un chapitre de la Table des Sept ! Je suis trop fière ! =D

En revanche, j'ai vérifié, et j'ai quand même envie d'insister sur le fait que "benjamin" est toujours plus jeune que "cadet", à moins que ce ne soit de lui-même dont il est question. Ce qui est sûr, c'est qu'il n'y a jamais plus jeune qu'un benjamin ou une benjamine, dans une fratrie. C'est le dernier/la dernière. Le hic c'est qu'un benjamin/une benjamine est aussi le cadet/la cadette du frère ou de la sœur qui vient juste avant, donc forcément, ça peut vite devenir compliqué...

Dans le cas particulier de la famille royale de Crystallide, si Eleanor était la benjamine, alors Edouard ne pourrait pas être son cadet, i.e. plus jeune qu'elle. Elle ne pourrait qu'être sa cadette.
En conclusion, quand tu parles d'eux, je pense qu'il faut dire qu'Edouard est le benjamin, et que sa grande sœur (voire son aînée, mais là aussi ça peut porter à confusion, parce qu'elle peut être SON aînée sans être l'aînée de la fratrie, mais c'est hyper difficile de faire la distinction succinctement) est devenue reine de Percée. Et là l'ordre de naissance sera correct à la lecture.

Mais définitions mises à part, sinon, er, la mère n'a pas vu d'objection à ce que sa propre fille épouse son frère (à elle, la mère) qui est donc son oncle (à la fille) ? Ça n'a fait sourciller personne ? Sont-ce des mœurs répandues par là-bas ? Parce que les différences d'âge, okay, mais la consanguinité, bof. Surtout pour des couples royaux qui doivent assurer la descendance. Est-ce qu'ils ont une protection magique quelconque par rapport à tout ça ?
ModesteContesse
Posté le 25/07/2021
Coucou Zlaw :) (et désolée pour le retard de ma réponse)

J'ai vérifié de mon côté et j'ai pu voir qu'effectivement benjamin veut bien dire le plus jeune de la fratrie et donc... j'ai vécu dans le mensonge pendant 24 ans xD en attendant de me remettre de cette offense, je te remercie sincèrement pour l'avoir remarqué ! Tu me sauves encore une fois la vie x) Donc oui, Édouard est bien le benjamin ^^

Et concernant les alliances, malheureusement mon univers étant librement inspiré de notre Moyen-Âge il existe en effet une coutume de mariage au sein d'une même famille ! Bien évidemment, ça ne veut pas dire que je soutiens ce genre de pratiques hein, pour être claire xD simplement voilà, mon univers est ainsi :) Pour les souverains, ça permet que le pouvoir reste au sein de la même dynastie et surtout ça permet des alliances entre royaume (pas de fusion de royaumes mais en tout cas une paix durable et fonctionnelle).

Et quant à ta théorie sur la magie qui les protégerait, je trouve ça très intéressant :O Je n'y avais pas pensé mais ça me pousse à réfléchir ^^ Alors merci de ta remarque !

À bientôt ;)
Zlaw
Posté le 25/07/2021
Si ça peut te rassurer (et parce que je n'ai pas envie que tu t'imagines que je te persécutes, parce que ce n'est pas du tout mon intention ><), ça fait partie de mon travail de trouver les points faibles dans un système. Donc il n'y a pas toi que je tortures avec mes pointillages. xD

Et pour en remettre une couche que je ne te veux aucun mal, promis, je peux dire aussi par rapport à cet épisode que, même s'il est riche en exposition, ça ne fait pas non plus liste plate (au cas où ça aurait été une crainte de ta part, je ne sais pas). En effet Damian fait la liste des souverains et leurs bras droit, mais c'est suffisamment bien entrelacé avec le récit du début du voyage pour ne pas que ça donne l'impression d'être une énormité. Je me suis dit que ça valait le coup de le souligner, parce que dans certaines histoires les informations sont cousues de fil blanc et ça passe moins bien. Là tu es sauve ! =)
ModesteContesse
Posté le 26/07/2021
Coucou Zlaw (et encore navrée pour le retard) :D

Vraiment pas besoin de te justifier, ça m'aide beaucoup que tu décèles des failles dans mon sytème vraiment ^^ Donc ne t'en fais pas pour ça, et encore une fois je te remercie ;)

Et je te remercie de me rassurer ! J'ai eu a un moment cette peur que ça fasse catalogue, alors merci de me dire que ce n'est pas le cas ;) J'ai essayé de bien intégrer ça dans le récit, que ça fasse naturel, alors je suis contente de savoir que j'ai réussi sur ce point-là !

Donc vraiment, merci pour tout, tu m'es comme toujours d'un grand secours ;)
Aliceetlescrayons
Posté le 21/06/2021
Coucou,
Alors, si le passage du rêve était assez clair, pour, moi, la suite a été plus compliquée à déméler. J’ai été un peu perdue par cette phrase : « Elle avait appris par coeur le visage de marbre de Kiryana » et ensuite, j’ai eu du mal à cerner si Marina connaissait Kyrianna ou si elle ne l’avait vue qu’en rêve.
Ensuite, mais là il est possible que le fait d’avoir laissé passer plusieurs jours entre deux lectures soit responsable, j’ai vraiment eu du mal à recoller les morceaux de l’histoire Marina/Damien. Il m’a fallu reprendre le paragraphe plusieurs fois. Je dirais que les allusions à la mère de Marina et la métaphore de la mort de son « côté obscur » ont joué sur ma compréhension. Il y avait peut-être un peu trop de détails sur ces évènements.
Par la suite, j’ai beaucoup aimé le decorum autour de Marina, ce côté sombre et luxueux ^^ De même, la présentation de l’organisation de la Table des Sept est parfaitement claire et s’intègre très bien dans le dialogue.
A bientôt!
Alise
ModesteContesse
Posté le 21/06/2021
Coucou Alice, et merci pour ton retour :)

Alors, cette confusion est normale ;) J'aime bien jouer sur la frontière entre rêve et réalité ahah xD Et Marina elle-même est confuse, et il y a une raison à cela ! Ce sera expliqué plus tard. D'ici là, ben le lecteur peut penser ce qu'il veut ; qu'elle la connait, ou pas xP
Pour l'histoire Marina/Damian, je ne comprends pas bien ce que tu ne comprends pas là-dedans ^^ Pour moi il n'y a rien à comprendre de particulier ? Quels détails t'ont dérangée ? J'avoue que je ne vois pas trop ce qu'il pourrait y avoir en trop, alors je veux bien que tu me partages ton avis là-dessus ;)
Contente si tu as apprécié l'ambiance et les décors qui entourent Marina, et que le dialogue t'ait paru naturel :D

Merci pour ton commentaire, à bientôt :)
CielOrage
Posté le 12/05/2021
Coucou !
Je dois dire que j'aime beaucoup tes personnages féminins, ils ont tous beaucoup de présence et des caractères bien à eux. C'est assez agréable en fantasy !

Je t'avoue que je m'egare parfois un peu dans cette galerie de protagonistes. J'ai l'impression qu'il y a une très grande complexité politique. J'imagine que tout ceci sera un peu plus facile à saisir quand les persos commenceront à se croiser, quand on passera au "Show" plutôt qu'au "tell" :-)

À très vite !
ModesteContesse
Posté le 13/05/2021
Coucou ! Ravie que tu apprécies mes persos féminins, c'est un compliment que j'apprécie beaucoup :D

Ne t'en fais pas, ce chapitre était un peu "fait exprès" pour égarer le lecteur, ou plutôt lui montrer que même pour les personnages c'est un peu le bazar ahah xD Mais tout ça n'est pas à retenir pour le lecteur ne t'en fais pas !

Merci encore pour ton retour, à bientôt ;)
Ewany
Posté le 02/05/2021
Hey !
Encore un personnage féminin haut en couleur ! J'aime beaucoup le contraste entre la vision qu'ont les citoyens de leur reine et son propre ressenti. On lui prête un caractère cruel, mais elle a l'air vraiment peinée par ce qu'elle a fait subir au vieillard brûlé. J'ai hâte d'en découvrir plus à son sujet.
Il y a beaucoup de personnages dans ton histoire, je n'ai pas toujours facile de m'y retrouver, mais je pense que c'est aussi parce que je ne lis pas tout d'une traite, donc je ne t'en tiens pas rigueur ^^ Mais le petit résumé de Damian dans le carrosse était bienvenu, il m'a aidée à relier les dirigeants avec leurs pays x) Par contre, j'ai eu le sentiment que ce passage n'était destiné qu'au lecteur. Je veux dire : Marina n'avait pas besoin de ces informations, elle connaît les reines/rois des royaumes voisins. Du coup, j'ai l'impression que ce passage n'est pas très "naturel".

Remarques/corrections :
- Elle choisit néanmoins de ne pas s'attarder plus de temps que nécessaire < "de ne pas s'attarder plus que nécessaire" serait moins lourd
- La princesse Juliette, héritière du trône depuis ses dix-huit ans demeurant absente < parce que c'est Gina ! Na !
- qu'au vue de la situation < au vu de, non ?
- L'image que vous portiez jadis n'a pas tout à fait quittée les esprits < quitté
- La princesse Helena est portée disparue depuis longtemps < ça en fait, des princesses portées disparues !
- Nul ne sait où elle se trouve à ce jour. < je ne sais pas si cette phrase est vraiment utile, ça coule un peu de source ^^
ModesteContesse
Posté le 02/05/2021
Merci pour ton commentaire, comme d'habitude ça me fait plaisir ;)

Contente que le personnage de Marina t'ait intéressé ! C'est effectivement un personnage plein de contradictions, tu en apprendras plus sur son passé par la suite ;) Et navrée que tu te sentes perdue parmi tous ces personnages ^^ Néanmoins comme je l'expliquais dans un autre commentaire, ce n'est vraiment pas grave si le lecteur ne retient pas tout le monde ! Certains ne se pointeront jamais à l'arrivée ^^ L'idée du passage récapitulatif n'est pas de donner au lecteur toutes les infos mais de lui montrer à quel point c'est le bazar dans cette dynastie (notamment avec toutes ces femmes disparues comme tu l'as souligné xD) Et le fait que Marina elle-même soit confuse doit prouver au lecteur que c'est normal d'être paumé x) Donc normalement non, ce passage ne sert pas qu'au lecteur, enfin ce n'était pas mon intention ^^ Mais peut-être que je devrais le reprendre pour rendre plus évident l'incertitude de Marina ? Je ne sais pas... :/

Merci pour tes remarques, je les note et je vais corriger ça dès que j'ai du temps (et que j'y pense) ^^

Merci encore pour ton retour ;)
Louison-
Posté le 23/04/2021
L'introduction de ce nouveau personnage a le mérite de distiller bien du mystère ;) Je me réjouis d'en apprendre davantage sur elle, parce que son passé m'a l'air particulièrement tourmenté et inusuel. Je trouve en tout cas que tu doses bien l'énigme de ce personnage dans ce chapitre. Des questions soulevées (des nooooombreuses questions soulevées) et à nous de nous faire nos propres théories sur qui elle est haha. Donc bon point pour ce personnage ! <3

Pour la partie avec Anyssa : alors je pense que leur interaction est là pour montrer qu'Anyssa est effrayée devant Marine, et donc que Marina est intimidante, toutefois je me demande si tu ne pourrais pas profiter de cette scène pour introduire d'autres éléments et la rendre plus "utile" ? Parce là, la scène me donne un peu l'impression d'être vide.
Cette partie du dialogue par exemple :
— C'est… c'est bon, bredouilla la pauvre fille, prosternée devant sa reine, le dos tremblant. C'est… c'est terminé, Votre… Votre Majesté.
— Très bien. Vous pouvez disposer, Anyssa.
pourrait être, à mon avis, jusqu'à même supprimée, parce qu'elle ne sert pas l'intrigue en tant que telle. Donc je comprends que tu veux ici nous montrer la peur d'Anyssa, et que ce n'est pas insignifiant pour l'intrigue que Marina l'intimide, toutefois comme la scène ne sert qu'à cela, elle m'a donné l'impression d'être accessoire. Donc je te suggérais d'y introduire d'autres éléments croustillants hihi (comme ça on en apprend pluuuuus sur Marina), ou sinon je réduirai la scène à une simple phrase comme : la servante de Marina l'a habillée, avec une habituelle gêne/peur/frayeur. Enfin tu vois où je veux en venir? Mais ce n'est que mon impression bien sûr, et le fait d'introduire du dialogue aère aussi le texte, donc ce n'est pas plus mal. Mais voilà, juste que ça ne m'a pas semblé très convaincant :) Un avis à confronter avec d'autres plumes ! Puisque ça rejoint aussi toute la question sur la pertinence des dialogues. Des fois on en met alors qu'on pourrait s'en passer, et au contraire des fois on en met pas assez. Et comme cette question de dosage est délicate, il faudrait éventuellement voir avec d'autres avis.

Ensuite: c'est chouette aussi d'en apprendre un peu plus sur les autres royaumes, par la même occasion ça fait un petit rappel sur qui sont les rois et reines de quels royaumes, parce qu'on peut vite se perdre en tant que lecteur. Après je t'avoue que malgré toute la conversation sur le sujet, je me sentais parfois un peu perdue, mais c'est peut-être voulue de ta part :) Ou si ce n'est pas voulu, c'est aussi que c'est compliqué puisque les rois et reines ont tous des liens consanguins (si j'ai bien compris?) donc tout de suite ça complique les choses puisque roi X est le frère de Y mais l'oncle de Z et le petit-fils de U. Enfin j'exagère, mais tu vois où je veux en venir je pense :) Donc voilà, juste te dire que tout n'est pas encore tout tout clair dans ma tête ! Mais je suppose que ça va aussi venir tout naturellement à mesure que j'entre plus en profondeur dans l'histoire :)

Voili voilou, sinon rien à y redire ! toujours un plaisir de lire ta plume qui s'est affinée de beaucoup <3 (j'ai particulièrement aimé la partie en italique!)

Des bisous <3
ModesteContesse
Posté le 24/04/2021
Contente que tu aies apprécié les mystères et les questionnements autour de Marina ! C'est un personnage que j'ai adoré construire et qui cache encore beaaaaaaucoup de choses (même à moi) xD Mais tu verras ça en temps voulu ;)

Merci pour ta suggestion concernant le dialogue avec Anyssa ! Tu es la seule à l'avoir souligné mais je crois que tu as raison. Cependant, je ne souhaite pas retranscrire la peur d'Anyssa à travers les descriptions, descriptions que je fais beaucoup ^^ Donc pour changer je voulais passer par le dialogue alors je crois que je vais rester là-dessus ! En revanche, comme tu me le suggères, je vais ajouter une petite info dans le dialogue pour que ça le rende plus "utile" ! Tu me diras, à l'occasion si tu en as envie et que tu repasses par là, si le changement te paraît judicieux ;)

Pour la liste de tous les personnages, ne t'en fais pas ce n'est pas grave si tu ne retiens pas tout ^^ Surtout que certains persos, comme indiqué, ne vont pas se pointer, donc vraiment pas d'inquiétude ! En fait ce passage n'est pas fait pour que le lecteur retienne mais plutôt rendre compte du "bordel" qu'est cette famille (le fait que Marina est étonnée lorsque Damian lui dit que Jade est sa cousine est parlant, enfin je crois ^^ C'est à dire que même les personnages sont perdus xD) ! Et c'est pour mettre l'accent sur toutes ces personnes disparues aussi ! Alors vraiment pas d'inquiétude si tu es perdue, c'est presque normal xD Ce passage aurait presque une visée comique, si j'exagérais un peu ^^

À très bientôt, personnellement je rattrape mon retard sur ton histoire demain <3
Louison-
Posté le 24/04/2021
Coucou !
Oui je pense que c'est mieux effectivement de laisser le dialogue, et volontiers que je reviens voir si tu changes cet aspect-là ;) Redis-moi si au cas !

Yes alors si ce passage est là pour qu'on voit le bordel de la famille, c'est réussi haha ! ^^

A bientôt oui ! Et rien ne presse pour mon histoire, surtout il n'y a aucun retard hahaha, d'où il y a des retards maintenant pour lire des histoires x)
ModesteContesse
Posté le 24/04/2021
D'accord je te tiendrai au courant ;)

Et si, je suis en retard parce que je me fais des petits plannings ^^ Enfin planning, non, j'exagère mais disons que pendant mes pauses j'en profite pour lire les histoires de ma PAL :)
Cherry
Posté le 17/04/2021
Marina me semble être un personnage très prometteur. Je te l'ai déjà dit mais j'adore les personnages torturés, pleins de remords et de culpabilité. Ils ne sont pas parfaits et font des erreurs. Tu as très bien réussi à humaniser Marina, cette reine malade de colère et de chaos. J'ai fait que de rigoler en lisant son passage avec Anyassa XD la pauvre petite, pourtant Marina a l'air plus calme et plus réfléchie qu'avant.

Mais j'ai pas trop compris comment Damian a quand même réussi à la calmer ? Il lui a donné de la tisane et des calmants ? x) bien joué, maintenant va voir la reine Diane des Ospales (et Jade et Gina tiens) qui est en train de perdre la tête.

J'adore le physique de la reine Marina : une robe rouge et des cheveux d'ébène en chignon ? Plus chic que la reine et tu meurs. J'espère qu'elle a aussi un rouge à lèvres claquant et des talons plateformes x) je la vois bien porter ça dans notre monde

C'est cool aussi d'en apprendre plus sur les autres familles royales. Si je ne me trompe pas, toutes les familles royales sont plus ou moins reliées grâce à leurs alliances ? On dirait un truc de consanguins --"

Théories : Marina était l'amante d'une déesse... Plus exactement la déesse Kiryana qui avait tant insisté auprès du roi Amalric après avoir conclu un pacte avec lui dans le chapitre 5. Donc cette réunion à la Table des Sept sera épique et phénoménal. Marina et Kyriana sont faites pour être ensemble mais seulement Marina a oublié la déesse à cause d'un sortilège... ou d'un accident. Ou alors Marina est la réincarnation d'une ex-petite amie de Kiryana.

Je sais, c'est bizarre mais dis-moi ce que tu en penses - -

hâte d'être à la réunion !! ce sera explosif
ModesteContesse
Posté le 17/04/2021
Encore une fois je suis super contente que tu apprécies Marina et j'aime beaucoup ta façon de la percevoir :)
Pour te répondre, je dirais que ce n'est pas Damian tout seul qui a réussi à la calmer, mais également son sang-froid à elle et son sens du devoir qui l'a ramenée au sujet important ;)

Et oui tu as bien cerné le problème de cette dynastie : ce sont tous des consanguins plus ou moins (je me suis inspirée de nos rois médiévaux à nous) xD C'est tout le contraire des personnages de ton histoire ahah

J'ai beaucoup aimé tes théories comme d'habitude <3 Et là je dirais que tu n'es vraiment pas loin de la vérité, Marina a bien un lien avec Kiryana mais pas celui que tu imagines ahah xD En revanche, je ne sais pas ce qui t'a fait penser ça (j'ai peut-être induit le lecteur en erreur quelque part xD) mais Kiryana n'est pas une déesse ;) Mais non tes théories ne sont pas du tout bizarres t'inquiète (ou alors c'est moi qui suis bizarre) ^^ Et j'adore les lire héhé

Et tu as raison : entre Marina, Diane, Jade et Gina ça va péter à la table des sept c'est sûr ahaha xD Et encore ! Il en manque :P

À bientôt ;)
Sklaërenn
Posté le 17/04/2021
J'adore le début. Aussi poétique que chargé d'émotion. Et tout ça, en peu de ligne. Je suis fan.

Le passage où tu introduis Damian en le présentant du point de vue Marina est aussi très parlant / prenant.

Anyssa m'intrigue. Pourquoi elle est aussi terrifiée en la présence de Marina ?

Ah, en fait tout le monde a peur d'elle ou lui en veut. Qu'est-ce qu'elle a fait ? Je vois bien qu'elle a un lien avec l'homme défigurer, mais pourquoi a-t-elle fait ça ? C'était dans un moment de folie ? De rage ? elle-même semble choquée de voir ce qu'elle peu faire, du coup, je me demande si vraiment elle maîtrise ses pouvoirs.
ModesteContesse
Posté le 17/04/2021
Contente de te revoir ;)

Je suis contente que tu aies apprécié le passage du rêve ! J'avais peur que ça perde un peu le lecteur mais si tu as trouvé ça beau alors j'ai réussi mon pari :D
Et si j'ai réussi à rendre la présentation de Damian intéressante, alors je suis encore plus contente, car c'est un personnage plutôt important :)

Ah, la réaction d'Anyssa, tout comme tout ce qu'il se passe dans le chapitre sont autant d'indices sur le passé de Marina... qui n'est pas tout blanc comme tu as pu le déduire ahah xD
Tu as bien cerné la manière dont la voit son peuple ! Un mélange de haine et de terreur. Les raisons du pourquoi du comment apparaîtront clairement par la suite, à travers le discours d'autres personnages je dirais ;) Mais je te dirais pour l'instant que tous les indices sont là, surtout dans le titre xP

À très bientôt, moi je continue ton histoire demain ;)
Vous lisez