Chapitre 7 — Rey

Pendant un instant, j'avais vraiment songé à refuser l'habituel rendez-vous au bar du vendredi soir. J'avais juste envie de me caler dans mon lit devant une série ou un film quelconque. Ce n'était clairement pas dans mes habitudes, mais au moins, ça me coupait du monde extérieur un moment.

Puis Poe avait insisté pour que je vienne. Il n'avait pas parlé une seule fois de Ben ou de tout ce qui l'entourait, mais il était évident que le sous-entendu était fort. Tout le monde savait ce qui me travaillait dernièrement. Et le fait de le revoir n'avait pas arrangé les choses. Parce que j'avais vu toute la peine dans le regard de mon ancien amant.

— Par contre, je ne resterai pas longtemps, prévins-je mes amis avant de rentrer dans le bar.

— Ah le fameux coup d'une bière ! Je le connais bien celui-là ! se moqua gentiment Finn.

Je lui lançai un faux regard menaçant. Pour une fois, j'en avais presque le cœur à en rire. Peut-être aussi parce que se complaire dans le malheur était assez déprimant d'une certaine manière.

— On verra bien, lâchai-je, un peu trop sûre de moi.

Finn m'adressa un sourire, heureux de me voir un peu lâcher prise.

On rentra alors dans le bar. Poe commanda une première tournée tandis que Rose et Armie repérèrent aussitôt une table dans un coin, un peu en recul du reste de la clientèle.

— C'est moi où y a le père de Ben ? m'interpella Finn.

En suivant son regard, je pus confirmer ses dires. C'était bel et bien Han qui discutait avec une femme noire au crâne rasé au comptoir, la propriétaire du bar. Ils semblaient tous deux avoir une discussion assez vive. Pourtant, la dernière fois que je l'avais vu, il était encore bien éméché à l'hôpital.

Je pris une longue inspiration et sans dire un mot, je m'approchai de lui. Immédiatement, il se tourna vers moi avec une expression mêlant la joie et la tristesse.

— Rey... Je ne m'attendais pas à te voir ici !

— Moi non plus à vrai dire. Mais je pensais que...

— Ça fait quelques jours que je suis réveillé et j'ai enfin pu sortir aujourd'hui. Faut encore que je m'habitue au monde, mais je m'en sors plutôt bien.

— En effet ! C'était assez... compromis, il me semble.

Mes mots étaient si maladroits et je me sentais déjà mal d'avoir formulé ça comme ça. Heureusement, il n'en tint pas rigueur et me répondit par un simple sourire.

— On ne peut pas abattre un Solo, crois-moi, plaisanta-t-il.

Un petit rire assez retenu m'échappa. Je n'arrivais vraiment pas à lâcher prise, même quand la situation était un minimum réconfortante.

— Tu es au courant pour Ben ?

J'allais probablement lui rappeler la dure réalité à la gueule. Mais peut-être que son père pouvait partager en partie mes inquiétudes. Après tout, c'était son père. Quand bien même il y avait eu des tas de conflits entre eux, ils avaient tous les deux une forte attache l'un envers l'autre.

— Leia m'en a un peu parlé. Elle a contacté Luke... Mais je ne pense pas que ça changera quelque chose.

— Parce que Luke n'est pas son père ?

— Peut-être bien...

Il prit une gorgée de verre et une grande inspiration avant de reprendre :

— Je pense que Leia et moi avons fait une erreur quand on a poussé Ben à se tourner vers son oncle en espérant que ça l'aide, que ça lui donne une voie... On a juste nié le problème. Luke l'a compris. Parce que son grand-père avait le même.

Son visage était déchiré par la douleur. Parce qu'il devait probablement se sentir comme le pire des parents. Sauf qu'il ne pouvait pas être parfait, quand bien même il l'aurait voulu être pour son propre fils. Il avait fait des erreurs, comme n'importe quel être humain en ferait, sans pour autant en devenir un monstre.

— Notre fils était différent et on n'a pas été assez présent pour lui... On a nié ça, parce qu'on pensait que ça serait une preuve de l'échec de notre éducation. Sauf qu'aujourd'hui, c'est encore là... Et j'espère juste qu'il n'est pas trop tard. Et surtout, qu'il ne nous en veuille pas jusqu'à la fin de ses jours...

J'avais terriblement envie de lui montrer un meilleur soutien qu'un regard compatissant. Et même s'il n'était pas très explicite dans ses propos, je découvrais une partie de l'histoire qui m'échappait. Que s'était-il passé dans la jeunesse de Ben ? Était-ce quelque chose dont Snoke avait pu en profiter ? Probablement... Après tout, il avait abusé de tout ce qu'il pouvait en Ben pour le rendre extrêmement docile, même après sa mort.

— Peut-être que je ne devrais pas t'embêter avec tout ça... Tu n'es plus avec Ben et tu es venue avec des amis. Ils ont l'air de t'attendre.

Je jetai un bref coup d'œil vers mes amis. Tous attendaient mon arrivée à la table pour commencer réellement les festivités. Peut-être que je n'aurais pas le cœur à les suivre entièrement, mais j'essaierais, au moins pour ce soir.

Puis mon regard revint vers Han. La même mine contrite. Probablement la même expression sur mon visage.

— Même si je ne suis plus avec Ben... Je suis très inquiète pour lui. Mais je doute que je puisse l'aider. Je pense que c'est à quelqu'un d'autre de le faire.

Bien évidemment, mes propos étaient lourds de sous-entendus. Han devait agir à son tour. Parce qu'il en savait bien plus que moi. Parce qu'il avait des erreurs à reconnaître et corriger. Il avait probablement longuement hésité, mais cette fois-ci, il ne pouvait plus éviter cette fatalité. C'était à son tour...

— Je ne te connais pas vraiment Rey... Mais tu as vraiment l'air d'une fille bien.

— J'essaie, rétorquai-je en souriant et en penchant la tête.

Après un rapide sourire, je rejoignis mes amis. Même s'ils étaient tous curieux, aucun d'entre eux n'osa poser la moindre question. Poe me tendit un verre rempli de bière alors que Rose s'était lancée dans une discussion à propos de sa dernière série du moment. Enfin, elle n'avait pas pu s'empêcher de pointer toutes les incohérences et erreurs, ce qui fut assez drôle à suivre.

Puis chacun avait commencé à échanger sur les pires séries et films qu'ils avaient pu voir. Même si mon cœur était encore en peine, j'arrivais à me plonger dans l'ambiance. Je pouvais aussi leur faire confiance pour ne faire remonter aucun souvenir trop douloureux.

 Au bout de quelques bières, nos discussions furent de plus en plus décousues, en particulier lorsque Armie me proposa une bataille de regard. Pendant de longues secondes, nos yeux ne fixaient que ceux de l'autre, sans cligner. Tout avait pris fin quand Poe était revenu avec une deuxième tournée :

— Bon, vous arrêtez de vous mater comme ça ? Y a des enfants par ici ! plaisanta-t-il.

— Puisque tu nous offres une bière, je ne ferai pas de remarque sur ça, renchérit Armie en prenant une brève gorgée.

Puis il se tourna vers moi :

— Ce fut tout de même un très beau duel.

— En effet... Mais je l'aurais probablement gagné !

— J'ai quelques doutes à ce propos.

— On verra ça la prochaine fois, le défiai-je, l'air joueur.

Il arqua un sourcil, prêt pour une deuxième manche, probablement la semaine prochaine.

En échangeant un rire avec lui, pendant un instant, j'osai me demander si j'arrivais à me détacher de ma mélancolie passagère, si j'étais dans un total déni ou si je n'étais qu'une excellente menteuse. J'aurais pu me tracasser à trouver une réponse adéquate et honnête, mais je préférais me contenter sur ces émotions positives qui prenaient le dessus ce soir.

Malheureusement, je savais que ce serait passager. Ma seule certitude.

 

*

 

Le bar n'allait pas tarder à fermer quand on se décida à mettre fin à la soirée. Finn et Poe partirent tous les deux ensemble, regardant les étoiles en marchant, les bras l'un en dessous de l'autre.

Rose insista pour me raccompagner chez moi, ce qui étonna Armie un instant. Il nous salua et nous laissa partir. J'étais un peu trop alcoolisée pour me rendre compte de la situation et Rose l'avait bien compris en me tenant par le bras sur le chemin du retour.

Arrivée à mon appartement, alors qu'elle s'apprêtait à faire demi-tour, je la retins :

— Tu peux rester dormir chez moi si tu veux...

À sa tête, elle n'avait probablement pas envisagé cette solution.

— Tu es sûre que ça ne te gênerait pas ? demanda-t-elle timidement.

— Si je te le propose, il y a peu de chances que ce soit contraignant pour moi...

Alors, avec un grand sourire, elle entra dans mon appartement.

— On peut dormir à deux dans mon lit, sinon je te laisse le lit et je prends le canapé.

— Je pense qu'on arrivera à rentrer toutes les deux dans ton lit, trancha-t-elle, assez amusée. Surtout qu'il me semble qu'un plus grand gabarit que moi a pu y trouver de la place...

— Tu parles sérieusement de Ben là ? lâchai-je, l'air amusé.

Elle me tira la langue et se dirigea vers la chambre. Pendant un instant, j'avais envie de lui en vouloir de ramener le sujet sur la table. Mais pour une fois, je riais au sujet de Ben... Et finalement, j'avais plutôt envie de la remercier.

Alors, je la rejoignis dans la chambre où elle s'y était déjà allongée.

— En effet, on pourrait presque en caser une autre comme moi ! plaisanta-t-elle de plus belle.

Je ne pus m'empêcher de rire à sa remarque et m'allongeai à ses côtés.

— En même temps, ça m'étonne pas... Ben fait une tête de plus que moi, voire plus. Limite je me tordais le cou en lui parlant...

Je ris de plus belle. Elle sortait avec ça avec tellement de légèreté que mes craintes se diluaient.

— T'inquiète, même quand je l'embrassai, je pouvais me tordre le cou, repris-je de plus belle.

— T'es sérieuse là ? Et pourtant, t'es grande !

— Mais lui aussi !

Et on rit en chœur. Peut-être que l'alcool nous aidait à lâcher prise, mais il n'y avait pas que ça. De toute manière, l'alcool ne faisait jamais tout... Il y avait toujours une part de moi – quand bien même elle était enfouie – qui reprenait le dessus.

— En vrai... je me sens assez conne de ne pas réussir à passer à autre chose. C'était pas une relation si longue que ça... En plus, je lui proposais juste d'être mon faux petit-ami à la base...

— T'as le droit d'avoir du mal à passer à autre chose... Peu importe le contexte ou la durée. Et j'ai la sensation qu'il y a eu beaucoup de belles choses entre vous, c'est évident que tu ne peux pas tout oublier d'un coup.

Mon regard se perdit un instant sur le plafond et je pris une longue inspiration.

— Je n'ai jamais voulu être dépendante de quelqu'un ou d'une relation, parce que j'avais toujours peur de voir les gens partir... m'abandonner... Parce que je savais que ça ferait mal. Très mal. Comme maintenant.

Une simple larme coula le long de ma joue et je reniflai brièvement.

— Je sais que c'est dur à mettre en place... Mais bats-toi plutôt pour ceux qui sont toujours là. Même si c'est passager. Et garde juste les bons souvenirs.

— Ça peut se tenter...

Dans le fond, j'avais des tas d'amis super compréhensifs, un travail qui correspondait à mes valeurs et ambitions. Mais Ben, ce n'était pas que de l'amour. C'était quelqu'un qui me comprenait et avec qui je pouvais être sûre d'être en sécurité. On avait vu quelque chose de spécial en l'autre, ce brin d'excentricité qui nous avait éloignés de la société, mais qui pour nous, nous avait rapprochés.

Probablement ce qui était le plus dur à oublier entre nous. Parce que ce n'était pas que de l'amour, pas que du sexe... C'était ce lien fort que nous avions commencé à construire... Un peu trop fort malheureusement.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Jess Swann
Posté le 01/12/2020
Ahhhh Han est là ! J'espère qu'il va faire une tentative pour récupérer Ben. Quand à Rey, c'est mignon de la voir aussi amie avec Rose
J'espère que Rey va vite revoir Ben
MissRedInHell
Posté le 02/12/2020
Yes le retour de Han, il fallait bien que ça arrive o/
J'ai toujours bien imaginé Rose et Rey amies et je regrette un peu que ce soit jamais arrivé dans les films :x
Ça ne devrait plus tarder hihi :3
ManonSeguin
Posté le 19/11/2020
Han ** Le retour ! Et puis la présence d'Armie qui rajoute un petit tout en mode le gars il est plus heureux avec eux qu'avec Ben et Trilla (ce que je peux LARGEMENT comprendre). Par contre ça me fait toujours aussi mal leur séparation car ça crève les yeux qu'ils se manquent, mais ils sont dans une position où tous deux ont des objectifs différents...Enfin leurs opinions ne concordent pas donc forcément :( Alors que c'est évidennnnt .... Arrggghhh my heaarrrt ;_; I'm dying !
MissRedInHell
Posté le 19/11/2020
En même temps, Armie finirait par tenir la chandelle entre deux traumatisés XD

Yep, c'est clairement le bordel, comme j'aime beaucoup en écrire ! /o/
Vous lisez