Chapître 7

Notes de l’auteur : Ceci en est la v.2.

Un boucan sans nom se fait entendre dans la grande salle. Tout le monde se parle, créant ainsi un joyeux foutoir animé de langues en tous genres, passant du français à l'anglais. Jayden et moi-même, nous trouvons à une tabler de huit assises. Avec nous, se trouvent des élèves qui ont l'air de bien se connaître pour la grande majorité à une exception près. L'un d'eux se trouve être l'élève s'étant fait sermonner devant tout le monde par notre directeur, il n'y pas une demi-heure. Comment se nomme-t-il déjà ? Tout ce dont je me souviens de son nom, c'est qu'il commence par Chō. Le reste à été effacé de ma mémoire immédiate. Il parle de manière rapide ; tout en rigolant avec un autre jeune homme tout aussi charmant, au visage aux traits rieurs. Les deux sont dans une grande discutions attirant nos regards à mon jumeau et moi-même. Nos coups d'œils insistants les font se retourner, le regard interrogateur.

 

<< Pourquoi vous nous regardez comme ça les tics et tac ? On est si impressionnant pour que vous restiez en admiration d'une telle façon ?

-Disons que le serment que t'as passer le proviseur étais épique à souhait ! Franchement, faire ça devant tout le monde surtout les nouveaux étudiants... Je trouve ça un peu limite, tu ne trouves pas Lexia ?

- C'est vrai que c'est limite, mais Jayden, tu me diras, on a fait bien pire que ce qu'il a énoncé ! Mais alors comme ça, on détruit vraiment des portes à coup de dague ? Petits joueurs moi, je te le dis mon pauvre ... ?
- Chō Jung-Bae pour votre information gente Demoiselle. Enchanté. Et cette histoire de dague commence à dater de la première année, celle qui suit est de meilleur acabit, dirons nous. Actuellement, je fais plus dans le grand Art. Princesse.

- Dans le grand "art" ? Rien que ça ? Bonjour l'ego et les chevilles dans ce cas ! - Tu me diras Lexia, nous ne sommes pas mieux niveau ego, on touche même le plafond.

- Lexia ? Jayden ? Attendez un peu. Ne me dites pas que vous êtes une certaine "paire" de jumeaux ! >>

 

 

Le pauvre Jung-Bae, sa peau déjà aussi pâle que la nôtre se trouvais verdis par le choc provoquer par la découverte de notre identité. Je regarde mon jumeau tout à coup stresser, mais en voyant son sourire en coin, me vient une idée. Une idée qui me calme instantanément. Quoi de mieux qu'une bonne blague pour détendre l'atmosphère. Je me met alors à dire à Jung-Bae, que je vais devoir l'éliminer maintenant qu'il sait nos identité. Bien sûr, le jeune comique éclate de rire. On le sent sûr de lui avec son humour et surtout son franc-parler.

 

 

<< C'est bien sympas de vous voir vous tordre de rire mais... On peut savoir qui tu es ? Autre que ton prénom on ne sait rien alors que toi, tu as compris qui nous sommes.

- Je suis le gardien des Chasseurs Asiatique, pour vous servir. >>

 


Cet emmerdeur me fait encore un clin d'œil. Je sens que ça va être l'enfer sur terre de les supporter ! Vraiment, les années qui suivent, vont être amusantes. Comme si ça ne suffisait pas, c'est un chasseur. D'où le fracassement de porte à la dague. Si je tombe sur un esprit protecteur plus tard, je ris face à notre situation.

 

 

<< Pendant que ces deux sang-chauds aux cerveaux attrofiers se disputent, je vais me présenter parce que ce n'est pas tout ça mais j'ai une faim de loup moi. Je suis Alec Daily, le malheureux meilleur ami de l'autre quiche coréenne, gardien triton des mers Tasman, autrement dit, un pur beau gosse. Il me manque seulement la planche de surf et les cheveux blond volant au vent !

- Alec encore un seul de tes jeux de mots et tu vas finir comme Jung-Bae, c'est-à-dire mort étouffer. Je pris tous les soirs depuis plus d'un an que l'on passe un repas tranquille. Et surtout stop le caractère de Diva !

- Roh, tout de suite les menaces Anakia... Voici la pimbêche du groupe Anakia Tracey , âgée de dix-huigts ans, elle sera celle qui te guideras si besoin dans la mort. D'un caractère compliquer, elle saura t'énerver et te sortir de tes gonds aussi vite que l'effet de mes blagues sur elle. Je vous jure ces envoûteuses...

- Je vais te tuer et tu le sais, Alec alors ne baisse pas ton espérance de vie. Je n'ais pas l'intention de manger du poisson pas frais. >>

 

 

Je n'ose plus ouvrir ma bouche, Jayden non plus à ce que je peux voir. Cette Anakia ne m'as pas l'air d'être le genre de nana à se laisser faire dit donc !

 

 

<< Sinon bienvenue chez nous ! L'école des fous. Ici règne les intellos ! On a la meilleure nourriture adapté à tout le monde, de gigantesque bibliothèque pour nous instruire seul ou accompagner...
- Si tu parles de fine fleur, tu peux alors m'expliquer pourquoi nous avons eu les pires trous du cul qu'il existe au monde ? Des arriérés qui ne comprennent pas que séparer des jumeaux vampires ce n'est pas l'idée du siècle ?

- Lele' ne me rappel donc pas ce vieux croulant, complètement dégarnis qui nous a servis de prof... S'il te plaît ma sœur adoré. Rien que le fait de me souvenir de ses vieilles canines jaunies, sûrement ne pas laver depuis mille-trois-cent-vingt. Eurk. Je vous explique à vous commun des mortelles, notre antique professeur nous a enseigner vers l'âge de quatre ou cinq ans et nous sermonnais tous les jours qu'un héritier ne doit montrer ses émotions. Encore moins lorsque l'envie de le bouffer tout crus arrive. Les vieux vampires décrépis ce n'est pas comme le vin, le goût ne s'améliore pas avec le temps.

- Il était strict et alors ? En quoi ça vous a permis de lui faire ça ?

- Disons que demander à des enfants de ne pas pleurer quand ils ont cinq ans, c'est un peu extrême. Notamment, si tu chiales parce que tu meures de faim et qu'il ne comprend pas ça. Qu'il ne voulait pas comprendre, serais plus correct. Quand les parents ont vu ça, je ne te dis pas la tête qu'il a tirée. Et ne me regarde pas comme tu le fais mon cher, Jung-Bae. Nous sommes des vampires pas des bisounours et disons que c'était de la légitime défense... Tenter d'inculquer des choses à des enfants en les frappants c'est pas trop sumpatoche.

- Vous êtes des cinglés.

- Non, juste ne jamais toucher à des enfants vampires. Ne parlons même pas du fait que ce chère instituteur à essayer de manger notre frère aînés. Pas mieux non plus. On ne mange pas les humains.
-Pour un humain, je vous assure que Brenden est plus effrayant qu'un zombie affamé.

- Votre frère ne peut être un humain, surtout avec deux parents vampires.

- Tu n'es pas un vampire alors tu ne dois pas le savoir, mais c'est possible. Rare certes, mais ça reste une possibilité. Notre mère est née humaine, père, c'est une autre histoire, mais il n'est pas non plus né vampire. Il est juste plus puissant physiquement que le reste des mortels.

- Tu vois une première année peut nous apprendre de nouvelles choses, pas vrai Anakia ?

- La ferme Jung-Bae, sinon je te perce les tympans ! On est à peine la soirée de l'intronisation des nouveaux arrivé que tu me les brises déjà, pire que l'an précédent, il faut le faire. Soit damné par Izanami. >>
 

On peut dire qu'aujourd'hui on en à rencontrer des gens ! De races, d'ethnies ou encore de statuts sociaux différents. Passant du simple citoyen au membre important des diverses communauté surnaturelle. Ca me change tellement de mes habitudes. C'est vrai, avec Jay', on a beau être les enfants de nos souverains, on reste tout de même assez enfermer dans nos connaissances avec le monde extérieur. On a peut-être voyagé dans d'innombrables pays, on que peu réellement discuter avec les locaux si ce n'est des historiens ou simplement d'autres vampires des factions étrangères ! De nombreux noms, de visages, de personnalités différents à retenir, à tel point que je m'y perds. Et Jayden semble totalement absorber par la table de droite. Notre vie va être riche en émotions, en rencontre et j'adore cette idée. Tout savoir sur tout ne sert à rien si personne n'est avec nous pour entendre ses belles choses. Être miss, je sait tout, ne m'intéresse pas le moins du monde si c'est pour être pauvre dans un autre domaine qui est celui du social.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Vous lisez