Chapitre 6 : La stratège

Notes de l’auteur : Voici un chapitre de transition, qui met l'accent sur une caractéristique de la personnalité de Jade. J'espère que vous apprécierez ! J'ai hâte de vous lire !

Royaume d'Indeya

La princesse Jade ne savait que trop bien qu'elle deviendrait reine d'Indeya dans moins de sept jours. Elle était également consciente qu'elle ne connaissait rien de son futur époux, si ce n'est qu'il s'agissait sans nul doute d'un homme extrêmement droit, parfois même frôlant la frigidité. Et ceux qu'elle connaissait encore moins étaient les personnes qui faisaient partie de l'entourage proche du roi ; Jeanne l'Intendante du Palais, le Premier Ministre, Guillaume d'Arsénis, et bien sûr, la plus mystérieuse de tous, Gina, l'Ange des Sourires.

Alors, à une semaine de l'accomplissement de son destin lui vint une idée aussi farfelue que divertissante. Avant son mariage, elle découvrirait qui étaient les principaux alliés du roi. Et il ne se passait pas une journée sans qu'elle ne parvienne à glaner quelques informations, lui permettant par la même occasion de se rapprocher des différents corps de domestiques du Palais des Lumières.

Lorsque trois coups résonnèrent contre sa porte, c'est armée de sa ruse qu'elle répondit de sa voix la plus doucereuse.

— Entrez.

— Votre Altesse, le repas est servi. Sa Majesté le roi Christian et Monsieur le Premier Ministre Guillaume d'Arsénis vous attendent.

— Naturellement, répondit la princesse dans un sourire figé, adressant un regard à la jeune femme à travers son miroir. Je m'y rends sans plus tarder.

L’Intendante du Palais était comme toujours emmitouflée dans sa robe d'uniforme noire au col blanc décoré de boutons d'or.

— Bien sûr, Votre Altesse. Je vous y accompagne.

Quand les deux jeunes femmes se retrouvèrent à arpenter les couloirs côte à côte, en direction de la salle à manger, Jade savait que c'était le moment d'avancer sa première pièce sur l'échiquier. Elle joignit les mains sur son bas-ventre, tout en prenant soin de dissimuler le bout de parchemin qu'elle tenait encore entre ses doigts. Lorsque le léger bruit de froissement inévitable retentit dans le silence du couloir vide, l'Intendante lui jeta un coup d'œil sceptique. Ses yeux noisette se posèrent tout naturellement sur les doigt crispés de Jade, alors celle-ci s'empressa de prendre la parole.

— Madame l'Intendante du Palais, commença-t-elle avec grande politesse et retenue. Puis-je vous confier quelque chose qui me tracasse depuis voilà quelques semaines ?

— Bien sûr, Votre Altesse, répondit Jeanne d'un ton parfaitement égal. Je suis tout ouïe.

— Eh bien, voilà. Je sais qu'à l'approche de la Table des Sept, des souverains accompagnés de leurs domestiques vont arriver des quatre coins du Continent. Certains viendront sans doute avec des malles remplies d’objets d’art ou d’artisanat. J’ai pour habitude dans ces circonstances de faire quelques emplettes et de collectionner des biens et artefacts étrangers. Mais, ce que j'aime par-dessus tout, c'est les offrir. Je ne suis pas sans savoir qu'en ces temps d'exode, beaucoup de paysans et gens de basse condition se retrouvent déracinés et obligés de vivre dans un pays loin de leur terre natale. Alors, quand je le peux, il me plait de leur offrir quelque produit originaire de leur pays.

Elle tourna la tête vers la femme aux longs cheveux châtains et une fois qu'elle eut capté son regard inquisiteur, elle déposa le piège qu'elle avait élaboré.

— En guise de trêve, je souhaiterais offrir un tel présent à Mademoiselle Gina, dit-elle, l’air contrit. Malheureusement, je ne sais quel pays l’a vue naître. C'est pourquoi je me tourne vers vous, dans l'espoir que vous compreniez ma démarche et puissiez m'aiguiller sur la bonne voie.

— Voilà une bien étrange requête, commenta l'Intendante, sa voix douce prenant des intonations suspicieuses. Sachez d'abord que Gina n'est pas de… « basse condition ». En tout cas, pas de naissance, ajouta-t-elle ensuite, comme se rappelant d'un fait qui lui avait subitement échappé.

— Oh, je suis navrée, s'excusa la princesse Jade, inclinant la tête dans un sourire faussement désolé. Je l'ignorais.

— Je n'en doute pas. Pour ce qui est de votre question, je ne peux guère vous éclairer, si ce n'est vous dire qu'elle est née dans le Royaume de Percée, peu avant la fin des Années Sombres.

— Les Années Sombres ? l'interrogea Jade, les yeux grand ouverts.

— Oui, vous en avez forcément entendu parler. Cette longue période de chaos et de terreur qui a profondément touché le Royaume de Percée et en a fait le pays le plus craint. C'était avant la naissance de la princesse Juliette, qui a apporté le salut, éclairé la famille royale et tout le royaume d’une lumière nouvelle.

— En effet, la mémoire me revient maintenant. Je n'étais pas encore née alors, mais j'ai entendu comme tout le monde les nombreuses rumeurs et légendes de cette… obscure période. Mais tout cela me parait si lointain, si irréel, commenta la princesse, d'un air rêveur. Je me demande si mes parents, roi et reine des Ospales, se souviennent de cette sombre époque. Si je ne me trompe guère, cela doit au moins dater de plus de trente ans.

— Pas tout à fait, Votre Altesse, la contredit Jeanne dans un petit rire discret. Ce n'est pas aussi lointain que vous le croyez. La fin des Années Sombres remonte exactement à vingt-cinq années.

— Ah, la princesse Juliette de Percée fête donc ses vingt-cinq printemps. Et l’Ange des Sourires les a dépassés. Intéressant…

La princesse avait remarqué l’importance qu’accordait Jeanne à la précision. Elle savait pertinemment qu’au moindre détail inexact, l’Intendante du Palais ne manquerait pas de la contredire. Il était si facile d’oublier cette obligation de réserve lorsque la fierté était piquée à vif. Jade se réjouissait encore d’avoir su utiliser cet élément à son avantage, quand elle aperçut au bout du couloir la porte rouge menant à la salle à manger.

Entre temps, l'Intendante du Palais s’était arrêtée et fixait la future reine d’un regard confus, qui fut pendant un court instant traversé par un éclair fugace ressemblant à s'y méprendre à de l’agacement. Jeanne devait probablement ravaler son incompréhension, vis à vis de sa démarche et de ses motivations, et au vu de son visage fermé, le goût devait être amer. Jade ne put que répondre par un faux sourire navré. Puis, la jeune femme aux longs cheveux châtains serra les lèvres et reprit sa marche d'un pas digne mais rapide, ses yeux noisette retrouvant leur opacité habituelle. D'une main pressée, elle ouvrit la grande porte et s'effaça pour laisser place à la princesse.

— Votre Majesté, Messire le Premier Ministre, annonça-t-elle, solennelle, sans quitter des yeux la future reine, comme craignant qu'elle ne lui joue un autre mauvais tour. Voici la Princesse Jade des Ospales.

— Je vous remercie, Jeanne, dit le roi Christian, sans détourner le regard de son Premier Ministre. Vous pouvez disposer.

Et l'Intendante du Palais des Lumières se retira sans un bruit, refermant la large porte derrière la princesse. Cette dernière se dirigea d'un pas fier vers le siège situé à la gauche du roi, celui de droite étant déjà occupé. Comme toujours.

 

Jade s'assit devant une assiette garnie d'un filet de poisson recouvert d'une sauce beige aux senteurs de citron et agrémenté de petits bouquets de chou violet appartenant à une espèce qui lui était inconnue. Elle dégusta le plat avec avidité, bien avisée du fait que, grâce à sa proximité avec la mer, Indeya proposait les meilleurs poissons du Continent. Contrairement aux Ospales, enclavé au milieu des terres, qui était plus connu pour sa viande, certes dure mais goûteuse. Le roi Christian lui jetait quelques regards furtifs de temps à autres, entre deux bouchées, semblant trop incertain pour oser lui poser une question. Tandis que Guillaume d'Arsénis ne daignait pas lever la tête de son assiette, pas une seule fois, même lorsqu'elle prit place face à lui.

— Je vous remercie d'avoir accepté de partager ce dîner avec nous, dit enfin le roi après une longue minute de silence.

— C'est à moi de vous remercier pour votre invitation, Votre Majesté.

Un toussotement discret, mais non moins audible, se fit entendre, et Jade tourna la tête vers le Premier Ministre. Il la fixait d'un air peu engageant par dessus sa serviette qu'il maintenait contre sa bouche. Elle ne manqua pas de remarquer le regard bouillonnant de reproche qu'adressa le roi à son plus fidèle conseiller, et par souci de mettre fin à cet échange empreint d'un malaise dérangeant, elle décida de débuter une nouvelle conversation, non sans intérêt.

— Jeanne me semble être une jeune femme fort assidue, et l'Intendante parfaite pour le Palais des Lumières. Je ne peux que vous envier pour votre capacité à dénicher de telles personnalités. Au Château des Ospales, nous n'avons jamais pu nous offrir les services d'un majordome digne de confiance, ajouta-t-elle dans un soupir, sa fourchette remplie de poisson s'arrêtant à quelques centimètres de ses lèvres.

— En effet, Jeanne est une employée hors pair. Elle dirige l'activité des serviteurs et organise la vie au château comme si elle était née pour cela. Son aide m'est précieuse. J'ai parfois l'étrange impression que sans elle, le Palais des Lumières s'écroulerait.

— Vous savez, les majordomes exercent souvent cet office de père en fils – en l'occurence ici, de père en fille. Le secret de ces familles-là, continua la princesse, se penchant en avant d’un air de confidence, c'est de toujours parvenir à créer l'illusion qu'ils sont indispensables au bon fonctionnement d'un domaine. Et la plupart du temps, c'est bel et bien le cas.

— En effet, acquiesça le roi soudain hésitant, regardant la future reine avec une certaine méfiance. Cependant, Jeanne n'est pas née dans une famille de majordomes.

— Vraiment ? demanda Jade, simulant l'étonnement avec une perfection presque clinique. Je vous prie de bien vouloir m'excuser, Votre Majesté. Je l'ignorais.

Ce qu'elle ignorait également, alors qu'elle découpait le légume violet en petits cubes, c'étaient les yeux posés sur elle depuis le début de cette conversation. Ce qu’elle ne voulait surtout pas voir, c’étaient leurs prunelles bleu azur scintillant d'une lueur menaçante.

— Il n'est pas nécessaire de vous excuser, Votre Altesse. Aucun mal n'a été commis, la rassura le roi, franc et noble. Jeanne était auparavant la suivante de la reine, mais à sa mort…

Le roi s'interrompit subitement, avalant sa dernière bouchée avec difficulté.

— … elle fut nommée Intendante du Palais.

— Je vois. Ce devait être une servante fort loyale pour mériter un tel titre. Je suis soulagée de savoir que feue ma tante était si bien entourée avant sa mort. Je ne manquerai pas de remercier l'Intendante du Palais pour sa sollicitude auprès de la reine Kat…

— Non, l'interrompit soudainement le roi, sa voix soudain secouée d'affolement, tandis que ses couverts d'argent rayaient désagréablement son assiette. Je vous en prie, Votre Altesse, de ne point mentionner la période précédant la… disparition de la reine Katherine à l'Intendante du Palais. J'ai bien peur malheureusement qu'elle ne se sente encore coupable de…

Cette fois-ci, ce fut le couteau finement aiguisé du Premier Ministre qui grinça sur la porcelaine, faisant naître une grimace d'inconfort sur les lèvres de la princesse. À l'écoute de ce bruit cinglant, qui sonnait comme un avertissement, le roi sembla changer drastiquement d'avis.

— L'Intendante du Palais a été anéantie par la mort de la reine Katherine, reprit-il, ayant enfin retrouvé sa voix grave et neutre. Veuillez, je vous prie, ne pas mentionner cet évènement devant elle.

— Je comprends, accepta Jade. Vous avez raison, je ne souhaiterai pas lui rappeler un évènement aussi tragique, et ainsi raviver sa peine. Je m'en abstiendrai.

— Je vous remercie pour votre compréhension.

Le repas se poursuivit dans un silence suintant d’un mal-être et d’une tension impénétrables. Guillaume d'Arsénis avait cessé de fusiller la future reine du regard, même s'il serrait toujours sa fourchette d'argent dans sa main gauche avec une ferveur maladive. Quant au roi Christian, il fixait son assiette désormais vide d'un air absent et soucieux. Il semblait rêver à une autre époque. Une époque où la reine Katherine vivait toujours.

Jade, quant à elle, avait bien progressé dans son enquête. Elle ne parvenait que difficilement à dissimuler le rictus de satisfaction qui tordait ses lèvres derrière les petits bouts de chou violet qu'elle avalait méthodiquement. Qu’importe si elle s’attirait les foudres des grands personnages du Palais des Lumières, les graines de la méfiance avaient déjà été plantées avant même qu’elle ne mette un pied à la Cour. Cette soirée avait été riche en découvertes, et elle n'était pas prête d'oublier ce qu'elle venait d'apprendre grâce à l'usage de ses habiles stratagèmes.

Gina était née à la fin des Années Sombres dans le Royaume de Percée, et l'Intendante du Palais était mêlée, d'une manière ou d'une autre, à l'assassinat de la reine Katherine. Elle était déterminée à compléter ces vagues indices avec des éléments plus factuels et vérifiables, et elle savait pertinemment où se rendre pour trouver les réponses qu'elle cherchait.

C'était l’endroit où elle s’était réfugiée pendant toute la durée de son enfance solitaire. Là où elle se savait à l’abri de la reine Diane.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Mathilde Blue
Posté le 14/08/2021
Coucou Momo ^^ (Oui j’essaie de rattraper mon retard)

Alors effectivement ça sonne beaucoup comme un chapitre de transition, ce qui fait qu’on a très envie de lire la suite ! On en apprend plus sur la personnalité de Jade, et… bon j’avoue qu’à certains moments j’avais un peu envie de lui taper dessus parce qu’elle a quand même un certain ego x) (Enfin rassure-toi je l’aime bien quand même hein, mais comme tu le disais par rapport à Adhara, c’est un personnage qui ne laisse pas indifférent !). Ce n’est pas étonnant qu’elle élabore des stratégies pour essayer d’en apprendre plus sur l’endroit où elle vit, ce qui m’a plus étonné c’est que ses interlocuteurs tombent plus ou moins dans le piège (enfin je pense surtout au roi parce qu’à la rigueur Jeanne dit pas grand-chose d’intéressant, et en même temps c’est étrange parce qu’elle sait que Jade tente de la manipuler à la fin et ça l’agace, mais elle lui a tout de même répondu, et pour en revenir au roi, merci Guillaume d’avoir évité la bourde, mais ça m’a étonné que Christian la fasse). Enfin voilà, j’ai toujours aussi hâte de découvrir la suite :D

Mes notes :

« c'est armée de sa ruse qu'elle répondit, de sa voix la plus doucereuse. »
Je trouve que la virgule casse le rythme de la phrase ici !

« — Voilà une bien étrange requête, commenta l'Intendante, sa voix douce prenant des intonations suspicieuses. »
Mdr, tu m’étonnes, tu peux faire mieux Jade xD

« Je me demande si mes parents, roi et reine des Ospales, se souviennent de cette sombre époque. »
Je trouve que « sombre époque » fait très rendondant avec « obscure période » juste au-dessus !

« cela doit au moins dater de plus de trente ans. »
Alors c’est peut-être juste moi, mais je trouve la formulation bizarre, j’aurais plutôt tendance à dire « cela doit dater d’il y a au moins trente ans », ou quelque chose comme ça.

« Il la fixait d'un air peu engageant par dessus sa serviette qu'il maintenait contre sa bouche. »
Mdr, la jalousie (il y a un tiret à « par-dessus »)

« et elle n'était pas prête d'oublier ce qu'elle venait d'apprendre grâce à l'usage de ses habiles stratagèmes. »
Ça va l’autocongratulation Jade ? xD

Bisouille <3
ModesteContesse
Posté le 15/08/2021
Re :)

Je comprends que t'aies envie de taper un peu Jade, c'est normal xD Son ego et sa confiance sont parfois difficiles à gérer mdr
Et pour ses interlocuteurs, je ne dirais pas qu'ils tombent dans le panneau ^^ Jeanne se rend compte qu'elle tente un truc louche, mais comme elle voit pas trop l'intérêt de sa démarche, elle répond quand même parce que pour elle les infos ne sont pas si secrètes que ça ! Et Guillaume, bah lui évidemment il lui laisse aucune chance, donc non il répond à rien xD
Et Christian, il a un p'tit côté naïf, mais surtout il a "envie" de faire confiance à Jade, et il voit pas le mal à la mettre dans la confidence de certaines choses. Et s'il choisit de lui faire confiance sans la connaître encore, c'est pour des raisons qui ne sont pas encore révélées ^^ Ce qui est sûr, c'est que c'est pour le plus grand désespoir de Guillaume LOL

Merci pour tes remarques, je me les note :)
Bisouille et à bientouille <3
Zlaw
Posté le 11/07/2021
Bonjour Comtesse ! =)


Avant toute chose, je tiens à préciser que quoi que je vienne à dire dans ce commentaire, ton style est toujours au rendez-vous et agréable à lire, et ton intrigue m'intéresse. Mes avis sont purement subjectifs et n'engagent que mon expérience personnelle et non pas la qualité de ton texte. Je peux être en colère ou haineuse et quand même passer un très bon moment, si si, je t'assure. ^^

Avec ce chapitre, je crois en effet qu'il est temps pour moi d'avouer l'un de mes sérieux travers, que je me connais bien et contre lequel j'ai arrêté de lutter (parce que je lis quand même encore bien par plaisir et pas par devoir, hein) : j'ai très fréquemment beaucoup de mal avec les personnages principaux. Et c'est un joli euphémisme pour dire que ça m'arrive bien souvent de les prendre en grippe, en fait. ><
Malheureusement il semble que ce soit ce qui est en train de se produire avec la jolie Jade. Je la trouve particulièrement prétentieuse. Je pense que ça vient en partie du fait que dans ce chapitre tous les autres personnages semblent obligés de passer pour des benêts juste pour qu'elle puisse passer elle pour maligne. Elle ne pouvait vraiment pas s'illustrer individuellement au lieu d'aux dépens de tout le monde autour ? J'ai trouvé toutes ses approches maladroites et le fait que personne ne les voie venir un peu gros. Ils sont tous supposés être habitués aux intrigues de cour d'une façon ou d'une autre. On ne peut pas gagner à tous les coups, mais c'est justement ce qui semble se passer pour Jade, qui est pourtant la plus jeune et donc la moins expérimentée. La justification d'avoir grandi dans cet univers ne me satisfait pas, car les autres également, même sans être princiers. J'étais déjà perplexe à la façon dont elle a approché Tina la dernière fois, qui m'avait parue impulsive et illogique, et je reste sur cette impression qu'elle fait un peu n'importe quoi et a simplement beaucoup de chance. Et au final, ça ne me la rend pas sympathique du tout.
Même le titre du chapitre me fait grogner. Elle est calculatrice, à la rigueur, parce qu'elle obtient des informations en jouant les ignorantes, mais stratège est un terme militaire. Un stratège, c'est Hannibal de Carthage qui planifie la traversée des Alpes avec des éléphants pour surprendre Rome par le Nord, pas une adolescente qui minaude pour obtenir deux infos qui se battent en duel.
Bref. C'était un peu sec, mais je n'ai pas trouvé d'autre formulation. Jade me fait plutôt grimacer, à ce stade, donc. Mais bon. Ça peut peut-être encore s'améliorer au fil du temps, qui sait. Sinon tant pis, je ne me formaliserai pas de la guetter d'un œil désapprobateur tout au long de l'histoire. xD

Évidemment, il est important de re-préciser que malgré ma légère irritation à ce personnage en particulier, aussi principal soit-il, ça ne m'empêche aucunement de beaucoup apprécier ma lecture !! J'insiste ! J'ai bêta-lu une histoire pendant 3 saisons de 15 à 20 épisodes environs, en m'agitant à presque chaque tournant à l'encontre de l'héroïne, et ça reste une de mes séries favorites à ce jour. Et même mes propres personnages principaux sont souvent tout en bas dans ma liste de chouchous. Tout ça, c'est une opinion, pas une critique ! =)

Pour le moment, je crois donc que je vais être du côté du roi Christian, dans cette histoire. Peut-être que le voir accuser de frigidité (d'ailleurs je n'ai pas trop vu le rapport avec sa droiture o_O) me le rend sympathique. C'est encore celui qui me paraît le moins berné par Jade en l'occurrence, ou en tous cas le moins offusqué de l'être, ce qui me donne une impression de maturité appréciable de sa part.
Guillaume est de plus en plus agacé par la simple présence de la princesse et j'attends encore une explication. Je prévois toujours de bien l'aimer au final, mais pour le moment je manque d'éléments pour me prononcer.
Quant à Jeanne, elle n'est pas encore très développée non plus, mais elle me semble digne de confiance également.
Donc en gros je suis juste une victime de la psychologie inversée et je défends la cour originelle du roi Christian, voilà. En fait c'est ça, le stratagème, et c'est toi la stratège, Comtesse ! xD

En terme d'intrigue, Jade semble très satisfaite de son butin, mais je ne suis pour ma part pas très avancée (mais on a déjà établi que je suis rapidement déboussolée, c'est vrai).
L'âge de Tina, je ne vois pas trop l'intérêt de le connaître, si ce n'est pour des considérations romantiques de la part de la princesse, sauf qu'on a déjà écarté que les différences d'âge avaient une importance. Idem pour sa contrée d'origine, ou même son statut, j'ai du mal à voir ce que ça peut bien faire. Jade est intriguée par la restauratrice, certes, mais elle n'a pour le moment pas vraiment de raison de soupçonner qu'elle est plus que ça. Sauf si elle a fini par comprendre que c'est elle qu'elle a rencontrée lors de sa dernière sortie en tant que Panthère Noire ? Rien ne semble l'indiquer. D'accord, grâce au tableau, elle a établi qu'il y avait un lien fort avec feu sa tante, mais ça semble être le cas de tout le monde à la cour. La précédente reine était visiblement liée de près à tous !
Le plus pertinent est sans doute la culpabilité de Jeanne à la mort de Katherine. Est-ce qu'elle aurait été responsable d'une fuite d'information fatale ? Est-ce qu'elle a été l'instrument malgré elle de la chute de la souveraine ? Est-ce qu'elle n'a pas tenu compte d'un indice ou d'une menace et s'en veut ?

Le tout dernier paragraphe du chapitre me laisse curieuse. On peut s'imaginer plein de choses comme jardin secret pour Jade : un endroit mental, une bibliothèque, ou bien les rues de la ville, peut-être ? À suivre. Bonne transition.

Dernière note que j'ai failli oublier : j'ai beaucoup aimé les incises sur le repas. Je trouve toujours ça difficile de décrire la nourriture sans que ça devienne peu ragoutant, et je n'ai pas souvent d'imagination pour les plats. Comme les vêtements, tu sembles douée pour ça, toi. ^^


Voilà voilà. Ronchonnements terminés, promis (pour cette fois en tous cas). J'espère que tu ne m'en veux pas trop. =/ J'estime que si je te cachais ça je serais malhonnête et en plus ça ne retranscrirait pas correctement mon investissement dans ton histoire. À bientôt ! =D
ModesteContesse
Posté le 11/07/2021
Coucou Zlaw, merci d'être passée par ici !
Comme toujours tes commentaires sont bien longs et détaillés, c'est un vrai plaisir, alors merci pour ça ;) Aussi, je te remercie d'avoir partagé honnêtement ton ressenti, les commentaires sont faits pour ça après tout, et c'est comme ça qu'on aide réellement les auteurs tu as raison :)

Et merci de me dire que tout de même, tu apprécies la lecture de mon histoire, car je t'avoue que tes commentaires et tes ressentis me font douter du coup ! Ça me rassure de savoir que malgré ces "critiques", tu apprécies tout de même l'histoire, et oserais-je dire "ses personnages" ? xD

Je commence par le plus simple : ne te méprends pas sur le titre du chapitre. 1) Le mot "stratège" a un sens commun et politique, en plus du sens militaire, donc mon emploi du mot n'avait rien de militaire ici :) 2) De plus, tout n'est pas à prendre au premier degré dans mes titres, tu verras dans le futur que mes titres de chapitre sont volontairement ironiques voire portent à confusion exprès xD 3) Ce titre est également une référence à la mythologie de mon univers (que je n'ai pas encore bien explicitée à ce stade, mais je crois avoir déjà mentionné ce point-là néanmoins) : Jade vénère la déesse Augusta, qui est surnommée la Stratège (c'est un surnom empirique, presque sacré, donc rien à voir avec le militaire non plus), et donc ce chapitre est lié à cela aussi :)

Concernant le comportement de Jade, à proprement parler, tu as toi-même relevé le nœud du problème : elle a 17 ans, donc bien sûr qu'elle ne peut pas être aussi aguerrie que des politiciens de 40 ans ^^ D'où le fait que, non, ce n'est pas toujours si subtile que ça, ni discret :) Aussi, tu dis que tous les persos se laissent avoir de manière stupide, et là je ne peux pas te donner raison : non, ils ne se laissent pas avoir justement ! Jeanne comprend qu'un truc cloche, et Guillaume de toute façon ne fait absolument pas confiance à Jade donc il se méfie de tout ce qu'elle dit x) Pour des raisons pas encore explicitées. En effet, le seul qui accepte de lui répondre est Christian, mais c'est dû au fait que lui veut lui faire confiance, et de plus il n'accorde pas tant d'importance que ça aux informations que désire Jade. Donc ça n'a rien de naïf non plus de sa part ^^

Aussi, tu parles de la futilité des informations qu'elle essaie de glaner : je ne peux que te rejoindre. Mais encore une fois, elle n'essaie pas de fomenter un complot international, hein x) Elle souhaite juste en apprendre plus sur ceux qui dorénavant vont partager sa vie. Elle est catapultée seule à 17 ans dans un royaume et une cour qu'elle ne connait pas, et personne ne répond à ses questions. Et aussi futiles soient-elles, elle désire une réponse à ces questions-là ^^ Comme l'âge de Gina (P.S. C'est Gina* au fait, pas Tina ahah x)), ça ne lui sert à rien de connaitre son âge à ce stade, elle souhaite juste en apprendre plus sur cette femme qui semble être très importante à la cour. De plus, je ne peux rien dire à ce stade, mais l'âge de Gina aura une grande importance pour la suite, et il s'avérera que détenir cette information va grandement aider Jade. Donc tu vois, toute information est bonne à prendre finalement :)

En fait, je crois que tu n'as peut-être pas cerné Jade de la bonne manière (mais c'est aussi ça l'interprétation du lecteur, c'est quelque chose qui est très subjectif comme tu le dis, et il n'y a rien de dérangeant à ça). J'ai l'impression que tu la vois comme une gamine qui se prend pour une fine enquêtrice et qui souhaite tromper son monde, ce n'est pas le cas ^^ Jade, c'est une amoureuse du savoir, et de tous les savoirs ! Aussi bien utile que futile. Ce n'est pas une Madame-Je-Sais-Tout, moi, je la qualifierais plutôt de Madame-Je-Veux-Tout-Savoir ^^ De plus, elle n'aime pas rester sans rien faire à attendre que tout se déroule sous ses yeux. Donc elle agit, et elle fait ce qu'elle peut au milieu de cette cour hostile qui refuse de la prendre en considération et de lui faire confiance. Elle joue de ses charmes "intellectuels" pour obtenir les infos qu'on lui a refusées autrement, parce que c'est le seul outil qu'elle a ! Et bien sûr, ça ne marche pas tout à fait, et c'est pas toujours très discret : mais comme tu l'as dit, elle n'a que 17 ans, alors on ne peut pas vraiment lui en vouloir, si ? x)
Mais qu'on lui donne les infos ou pas, qu'elle réussisse ou pas, au fond ça n'a pas tant d'importance ! Parce que parfois, les mensonges ou les silences sont tout aussi éloquents :)

Voilà, j'espère avoir été claire, et pas trop virulente, mais j'ai vraiment voulu défendre mon pauvre personnage, que tu es vraiment la seule à détester sur tout PA xD Donc ne m'en veux pas pour mon insistance, s'il te plait x)

J'espère que malgré tout, j'aurais le plaisir de te recroiser, car les échanges avec toi sont toujours très intéressants et enrichissants :)

À bientôt, j'espère !
Zlaw
Posté le 11/07/2021
Bah, ce n'est pas la première fois que je suis un mouton noir dans une foule, et ce ne sera sans doute pas la dernière non plus. ^^ Et puis, je pense que tu peux prendre comme un grand compliment que tes personnages soient suffisamment bien construits pour provoquer des réactions différentes et non pas une seule unanime ! =D
Je comprends tout à fait ton point de vue sur elle (normal, c'est ton héroïne), et tes arguments sont tout à fait légitimes même en dehors de ça, c'est juste que personnellement son tempérament ne m'attire pas, voilà tout. Je ne lui souhaite pas de mal (parce que oui, je peux en arriver là, je n'ai ni cœur ni pitié ^w^) mais disons que pour le moment je ne suis pas spécifiquement attachée à la soutenir ou la défendre.

Et je m'excuse platement pour m'être trompée pour le prénom de Gina ! J'ai honte. J'avoue être assez mauvaise en prénoms même avec les gens dans la vie de tous les jours, et j'ai dû prendre confiance parce que justement son prénom est simple. Je ferai plus attention à l'avenir ! ><
ModesteContesse
Posté le 11/07/2021
Oh non, non ! Loin de moi l'idée de te faire passer pour un mouton noir, pas du tout ^^ C'est simplement parce que ton avis m'a beaucoup étonnée ! Surtout parce que j'avais l'impression qu'il était basé sur une interprétation biaisée du personnage, et je voulais vraiment mettre les choses au clair, que tu ne prennes pas ce perso pour ce qu'il n'était pas, voilà tout ^^ En revanche, tu as parfaitement le droit de ne pas être attirée par ce genre de persos, je le comprends tout à fait ;) Chacun a ses sensibilités ^^ Je sais que certains qui me lisent sont team Gina tu vois, par exemple xD

Après, oserais-je dire que j'ai l'espoir secret que tu changes d'avis ? xD Parce que pour l'instant, tu n'as vu que son côté "fort", ouvertement fourbe (soyons honnêtes) et un peu agaçant, certes x) Peut-être que tu changeras d'avis quand tu apercevras ses faiblesses, et les autres traits de son caractère ? Je ne désespère pas xD

Ne t'en fais pas pour Gina, je comprends tout à fait : j'ai beaucoup de persos aussi, alors ça peut être difficile de tous les retenir c'est tout à fait naturel ^^

Merci encore pour ta réponse et les échanges que tu me permets d'avoir, ça m'aide toujours :)
Au plaisir de discuter avec toi !
Aliceetlescrayons
Posté le 12/06/2021
Coucou,
Voici mes petites réflexions au fil de la lecture de ce chapitre :
« un homme extrêmement droit, parfois même frôlant la frigidité » => la connotation sexuelle du terme « frigidité » me gêne un peu dans ce contexte (parce qu’a priori, Jade n’a pas encore testé cette partie-là de la personnalité du roi). Il ne s’agirait pas plutôt de « rigidité » ?
« tandis qu'elle joignait les mains contre son bas-ventre » => « bas-ventre » n’est pas très élégant. Elle joignait les mains devant elle, tout simplement ?
« Jade, quant à elle, avait bien progressé dans son enquête, à l'insu de tous. » => j’ai vu que tu avais déjà débattu de la discrétion de Jade avec Ewani et je dois dire que je suis d’accord avec son sentiment. Pour moi, Jade s’est faite « griller » par l’Intendante et par Guillaume. Ce qui n’est pas un problème, à mon sens, parce qu’en tant que future reine, l’entourage du roi devrait bien s’attendre à ce qu’elle cherche à connaît les membres de la cour. Il faudrait juste enlever « à l’insu de tous ».
Quant à l’agressivité de Guillaume, même si la relation qu’il entretient avec le roi la rend cohérente, je me dis qu’étant face à la future reine, il devrait faire preuve d’un peu plus de mesure, ne serait-ce parce que le personnage a été présenté comme un bon conseiller, professionnel. Mais bon, ça, c’est mon ressenti :D
Dans l’ensemble, c’est un chapitre révélateur de la personnalité de Jade, qui n’est apparemment pas une héroïne lisse et sans défaut (mais on s’en doutait un peu, il faut de la personnalité pour survivre face à une mère pareille…) ce qui est tant mieux. J’aime bien ce petit côté fourbe même si elle risque de mettre visiblement le nez là où il ne faudrait pas…
A bientôt
Alice
ModesteContesse
Posté le 12/06/2021
Coucou Alice :) Merci pour ton commentaire, comme toujours !

Pour le mot frigide, le sens littéraire est "qui est inaccessible aux émotions" donc rien de sexuel ;) Concernant tes autres remarques, je te remercie, je vais noter ça quelque part et faire les corrections nécessaires !

Merci de m'avoir partagé ton ressenti sur Guillaume ! Il est vrai qu'il est très professionnel, mais lorsqu'il s'agit du roi, malheureusement il est aveuglé par ses émotions :/ Il garde une certaine mesure dans ses actions, mais pas toujours dans ses paroles xD
Et tu as raison : Jade a vraiment un bon côté fourbe et elle n'est pas prête de laisser tomber cette part de sa personnalité ^^

Merci pour ton retour, à bientôt ;)
CielOrage
Posté le 03/05/2021
Chouette chapitre, qui nous permet d'entrevoir des enjeux intéressants !
Ta plume est fluide, c'est un bonheur que de te lire. juste une remarque : tu dis " de petite condition " . J'avais plutôt en tête l'expression "de bases condition"... mais peut-être que les deux se disent ?

Jade semble avoir de nombreux tours dans son sac et de la détermination ! J'ai hâte d'en apprendre plus sur elle !
ModesteContesse
Posté le 04/05/2021
Contente que ma plume te rende la lecture agréable, et merci du compliment :)
Merci de me signaler ce détail ! Tu m'as mis le doute alors je suis allée vérifier : effectivement je n'ai pas trouvé de résultat pour "petite condition" alors je vais remplacer par "basse condition" pour être sûre ^^ Merci de ton aide :)

Et contente que Jade t'intéresse, sache qu'elle n'a pas fini de faire des siennes héhé xD
Sklaërenn
Posté le 08/04/2021
Alors JAde est plutôt maligne pour faire parler les gens contre leur gré ahah. Même si Arsénis veille au grain.

J'aime beaucoup le côté tatillon de l'Intendante et le fait qu'elle ne se gêne pas pour recaler Jade sur sa réflexion concernant Gina.

On sent que le spectre de Katherine hante encore le château. Et qu'il ne sera pas si aisé à Jade de se faire une place ici, alors même qu'elle n'est en rien responsable de cette situation et malgré le fait qu'elle cherche à en savoir plus, cela lui sera difficile de supporter cette ambiance. Je lui souhaite bien du courage.

Je me demande pourquoi l'Intendante se sent coupable quant à la mort de la reine Katherine. C'est très curieux tout ça.

"Entre temps, l'Intendante du Palais s’était arrêtée et fixait la future reine de ses yeux écarquillés de stupeur, qui furent pendant un court instant traversés par un éclair fugace ressemblant à s'y méprendre à de la rage." ce passage m'a un peu perdue et ce que je supposais, tu l'a confirmer en réponse a Ewany, mais je me demande s'il n'y aurait pas moyens de rendre ça un peu plus clair.
ModesteContesse
Posté le 08/04/2021
Héhé oui j'aime beaucoup écrire Jade de cette façon : très rusée, manipulatrice :) Et c'est justement ça qui a énervé et effrayé l'intendante du palais ! Par rapport à elle, bien sûr son passé est encore mystérieux à ce stade... mais tu auras la réponse par la suite ;)

Et oui, mon défi avec cette histoire c'était de faire d'un personnage mort un personnage principal, bien qu'il ne soit plus présent ! C'est assez compliqué, mais l'idée c'est de montrer que tous pensent encore à elle, et que Jade, considérée comme l'intrus est très mal vue parce qu'elle "prend sa place" ! Donc oui, ça va être très difficile pour Jade, et encore... t'as rien vu xD J'ai trop hâte que tu lises un certain chapitre... Mais ça ne saurait tarder !

D'accord, je vais essayer de raccourcir cette phrase pour rendre le tout plus limpide :)

Wow tu as lu très vite du coup, maintenant c'est à moi de carburer dans la lecture de Tempest xD Je vais continuer les soirs et le week-end comme jusqu'à présent je pense ! A bientôt ;)
Ewany
Posté le 05/04/2021
Re !
Heureuse de retrouver Jade ce chapitre ! J'aime bien le fait qu'elle désire en apprendre plus sur les personnes qui l'entourent. En même temps, vu son caractère, ça m'aurait étonnée qu'elle se comporte en gentille petite princesse x)

Quelques remarques/corrections :

- Entre temps, l'Intendante du Palais s’était arrêtée et fixait la future reine de ses yeux écarquillés de stupeur, qui furent pendant un court instant traversés par un éclair fugace ressemblant à s'y méprendre à de la rage. < euh, j'ai pas compris, même après relecture. Elle est fâchée parce qu'elle a compris que Jade jouait un double jeu ?
- malaise dérangeant < par définition, un malaise n'est pas toujours dérangeant ?
- l'interrompit soudainement le roi, sa voix soudain secouée d'affolement < y'a un soudain en trop :P
- Jade, quant à elle, avait bien progressé dans son enquête, à l'insu de tous < pas vraiment du coup, si Jeanne l'a repérée, et Guillaume également. Elle a surtout réussi à se les mettre à dos xD D'ailleurs, je n'imaginais pas Jade aussi calculatrice, ça ne lui ferait sans doute pas plaisir de lire ça, mais pour le coup... Elle tient de sa mère ahaha. Bon, j'espère qu'elle n'est pas aussi cruelle quand même.
- J'ai du mal à comprendre pourquoi l'âge de Gina importe autant, mais j'attends de voir ! Je ne l'imaginais pas aussi âgée, moi qui pensais qu'elles ne devaient pas avoir plus de 5 ans de différence !
ModesteContesse
Posté le 05/04/2021
Re-coucou :)

Merci de me signaler que tu n'as pas bien compris la réaction de Jeanne ! En effet, c'est bien parce qu'elle se rend compte que la princesse essaie un peu de la berner pour obtenir des infos ^^ Et certaines infos ne doivent pas être connues...
Je vais rajouter une phrase pour expliquer sa réaction je pense, car tu n'es pas la seule à m'avoir fait part de ton incompréhension dans ce chapitre alors je pense que je dois être plus claire ;)

Pour la partie "à l'insu de tous" par contre je ne serais pas aussi catégorique que toi ahah ^^ Certes Jeanne a compris qu'elle piochait des infos, mais elle ne sait pas exactement sur qui ni pourquoi. En revanche, le comportement de Guillaume n'est pas lié à ça alors disons qu'à ce stade elle a quand même réussi à glaner quelques infos et à rester à peu près discrète ahah x)

Effectivement, Jade est très calculatrice ! Elle est loin d'être la petite princesse passive toute sage ahah Et tu as raison : elle ne se l'avouera jamais mais elle tient ça de sa mère ;)

Oui, Gina fait très jeune ! Enfin je la fais apparaitre jeune dans son comportement et son apparence mais en fait elle ne l'est pas :) Et son âge aura une importance quant à son identité véritable... mais je n'en dirais pas plus :P

Merci encore pour ton commentaire toujours très agréable et constructif, au plaisir ;)
Cherry
Posté le 27/03/2021
Coucou ;) ce sera un commentaire plus axé sur le fond que la forme ^^ comme d'habitude les descriptions étaient sympas et fluides et je me suis très facilement imaginée les actions (même s'il n'y en avait pas beaucoup)

Je suis très contente que Jade se bouge et tente de prendre son destin en main. Son personnage change et ne reste pas passif, quitte à blesser tout le monde, ça me tue x) du coup, Jade ressemble quand même à sa mère Diane. Elles ont toutes les deux de l'ambition et de la volonté alors qu'elles ne s'apprécient pas mutuellement. C'est un super parallèle ! Même si elles divergent, il existe des similitudes mère-fille.

Cool d'en apprendre plus sur Gina, mais bizarrement... je n'ai pas trop compris pourquoi l'Intendante s'est sentie outrée par le comportement de Jade (je suis assez lente à comprendre désolée). Qu'est-ce qui l'a dérangée dans le comportement de la princesse ?

Quant à Guillaume d'Arsénis, je suis mitigée. Je m'étonne qu'il se permette d'être aussi sec avec Jade alors qu'elle est censée être sa future reine... de là à se comporter de manière informelle... Ce changement de comportement, je l'ai trouvé soudain. Ce n'est que mon ressenti subjectif, évidement.

Il y a aussi cette phrase que j'ai trouvé très très longue et que tu pourrais réarranger : "Jade s'assit devant une assiette garnie d'un filet de poisson recouvert d'une sauce beige aux senteurs de citron et agrémenté de petits bouquets de chou violet appartenant à une espèce qui lui était inconnue."

Sache que j'ai adoré le passage à table, ça m'a donné une faim de loup ! Tu t'en sors super bien avec la nourriture XD
ModesteContesse
Posté le 28/03/2021
Coucou Cherry !

Je suis contente que tu aies vu ce parallèle entre Jade et sa mère. On peut parfois l'oublier parce que Diane est vraiment "du côté obscur de la force", mais sa fille reste sa fille et donc naturellement elle a des points communs avec elle ! Ravie que tu l'aies souligné :D

Pour la réaction de l'Intendante, disons qu'à ce stade tu peux te faire ta propre idée/théorie ^^ A toi de voir si selon toi, elle est juste outrée d'être tombée dans le piège que lui a tendu Jade (elle a réussi à obtenir l'âge de Gina), ou s'il y a une raison plus profonde du fait des secrets qu'elle cache ;) Je ne peux pas en dire plus moi héhé xD

Ah, normalement le comportement de Guillaume n'est pas censé être soudain ! Normalement on sent une animosité dès le début. C'est juste que là c'est la première fois qu'il se retrouve face à elle en petit comité. Je ne sais pas si on peut appeler son attitude informelle, car pour l'instant il ne lui adresse juste pas la parole, et on peut supposer que si elle lui parlait directement, il serait forcé de lui répondre de manière polie ? Mais si ça te dérange, je vais essayer d'aller voir dans les chapitres d'avant si je peux montrer son hostilité un peu en amont ? :)

Je vais essayer de réduire cette phrase. Ravie que ma description de nourriture t'ait plu, ma passion pour la bouffe doit se retranscrire dans mon écriture, oops xD

Merci beaucoup pour ton commentaire toujours aussi utile et constructif, et à bientôt <3
Cherry
Posté le 28/03/2021
Quand je lis des descriptions de nourriture j'ai automatiquement faim x)
ModesteContesse
Posté le 28/03/2021
Ahah tu as bien raison : la nourriture c'est la vie x)
Louison-
Posté le 27/03/2021
Cool un nouveau chapitre ! Heureuse de retrouver tes personnages ;) D'autant plus que Jade, avec ses petits stratagèmes, est bien plaisante à suivre haha, j'aime sa malice, sa ruse et son intelligence :)

Les dialogues sont savamment menés ! Ils sont épais et tu arrives à retranscrire ce qui s'en dégage, comme la tension par exemple durant le repas. On apprend plein de nouvelles choses à travers eux, et je trouvais vraiment bien que tu fasses un "mini-résumé" des nouvelles infos péchées à la fin du chapitre, ça pose vraiment des fondements clairs pour le lecteur, c'est appréciable ;)

Voili voilou, sinon pour le style, aucune lourdeur à noter ou quoi, si tu as fait un effort particulier pour affiner ta plume, c'est réussi ! Continue dans cette voie-là !
Me réjouis de découvrir la suite, bon courage pour tes concours et à tout tout bientôt ! <3
ModesteContesse
Posté le 28/03/2021
Coucou Louison ! Ravie de te voir par ici :D

Je suis contente que tu apprécies Jade, moi j'aime beaucoup écrire de son point de vue, parce que j'ai un petit faible pour sa personnalité aussi :)
Merci beaucoup pour ton retour, je suis heureuse que ce chapitre t'ait plu et qu'il n'y ait aucune lourdeur - une fois n'est pas coutume x)

A bientôt, j'espère ;)
Vous lisez