Chapitre 5 : La Réunion


Ils traversèrent le long couloir, ignorant les regards que l'on pouvait leur jeter jusqu'à atteindre la salle de réunion. La porte se déroba, leur donnant accès à une pièce circulaire.

Le sol était en bois et les murs tapissé de panneaux de velours bordeaux, le tout éclairé par la lumière chaude d'un lustre, tranchant radicalement avec l'ambiance des couloirs blanc aseptisé.

Au centre, une longue table en marbre noire parfaitement poli ou se reflétait le lustre. Elle comptait six sièges en cuir noir agençaient l'un en face de l'autre et en bout de table un siège plus imposant que les autres, de couleur bordeaux arborant des décorations en or.

Spectral, leur coéquipier se trouvait déjà la, assis sur l'un des sièges les bras croisés, la tête légèrement pencher vers l'arrière, l'air absent. Son visage était camouflé par un masque noir au motif de tête de mort ce qui donnait à ce colosse un aspect mystérieux et inhumain : sentiment accentuer par le fait qu'il ne le retirait jamais.

L'intégralité de son torse était couvert d'une tenue noire par dessus laquelle il portait une veste tactique grise dont les multiples poche étaient truffé d'explosifs sélectionner par ses soins. Son pantalon était un treillis militaire accompagné de grosses bottes faite sur mesure.

Depuis qu'il le côtoyer, Light n'avait jamais entendu le son de sa voix, la seule chose se dégageant de sa bouche étant le bruit de sa respiration. S'il n'user pas de la parole, il savait en revanche user de ses poings. Son corps comparable à une machine de guerre, était doté d'une force extraordinaire. Il avait tellement renforcé ses muscles, que même les balles avaient du mal à le percer. Tout cela faisait de lui un atout extrêmement précieux pour Redempt Armement. Light prit place sans le saluer, sachant qu'il ne répondrait pas.

Strawberry quand à elle, avait rejoint Blackswan sa coéquipière. Une grande femme blonde aux mèches noires, le regard constamment sombre, sa bouche caché par un masque gris métallique prenant la forme d'une mâchoire acérées. Light s'était souvent demandé ce qui pouvait bien ce tramer dans sa tête, tant son mutisme rentrait en paradoxe avec son déchaînement de violence sur les missions auxquelles elle prenait part.

Enfin à leur côté, Grim : leur Bahadour un homme peu amical et froid. Il patientait bras croisés, les yeux fermaient, tapant légèrement du pied au sol.

Les deux hommes ne s'adressaient pratiquement plus la parole et ce depuis leur retrouvaille au sein du QG. Il se souvenait parfaitement de ce mélange de peur et de surprise qui l'avait envahit des son premier jour, à la vue de son frère se tenant devant lui... en vie.

Il eût bien du mal à le reconnaître, tant d'années s'étaient écoulé depuis leur séparation marqué par la mort de leur mère. Ses cheveux d'origine brun avaient viré blanc, son teint désormais pâle, presque maladif lui donnait l'allure d'un revenant. Mais ce qui avait réellement frappé Light était cette étrange armure blanche qu'il n'otait jamais.

Malgré tout cela, il avait suffit que Light croise son regard pour que son cœur lui dise que cet homme était bien son frère. Peut-être était-ce cela que l'on appelé les liens du sang ? Cette étrange et puissante sensation de sentir ou reconnaître une personne, simplement parce qu'elle porte le même sang que soi.

Le SAYF était désormais rassemblé : Light « Lame de Sang »,
Grim « Le Faucheur »,
Rosemary « La Succube »,
Blackswan « La Terreur »,
Spectral « Le Berserker » et enfin Strawberry « La Chanceuse ».

Un nouvel individu entra à son tour dans la salle. Il s'agissait du commandant Gust : les cheveux gris, une fine barbe posée sur un visage taciturne marquer par les traces de brûlure de ses combats passés.
Cet homme imposant âgé de presque soixante ans, dégageait une aura créant une tension palpable dans l'air.

Ils se levèrent tous par signe de respect et Light pouvait sentir se poser sur eux son regard perçant. Les balayant de ses deux yeux jaunes comparable à ceux d'un faucon, lui donnant toujours l'impression que Gust pouvait voir à travers n'importe quoi.

Depuis la mort d'Hazard, il dû prendre les reines, étant déjà son bras droit de son vivant. Ce rôle lui revenait et c'est ce que son défunt ami aurait voulu.

Redempt Armement avait besoin d'un chef digne de ce poste et le Zindabad devait être guidé et protégé. C'était de bien lourde responsabilité pour un seul homme, ce dont Gust avait conscience.

Light l'admirait réellement, autant par ses qualités de soldat que par son code morale. Étant humble et proche des gens, tout en faisant preuve de sévérité n'hésitant pas à rappeler à l'ordre toute personne contrevenant aux règles et même à les sanctionnés.

Il prit place sur son siège, leur donnant par la même occasion l'autorisation de se rasseoir d'un signe de la main.

— Bonjour à vous tous, j'espère que cette semaine de repos fut agréable et que vous en avez bien profité. Vos prochaines opérations respectives s'approchent à grand pas, vous n'aurez pas le droit à l'erreur comme vous le savez tous ! prévena t-il, en les regardants intensément l'un après l'autre, comme pour appuyer son propos.

Bien je vais commencer par le SAFA. Vous êtes parti un mois en Afrique. Notre client souhaitait expressément voir disparaître un complexe militaire important qui avait commencé à gangrener son territoire et nuire à la population. Faite moi votre rapport oral ! ordonna t-il fermement.

C'était une procédure qu'il avait mit en place du temps d'Hazard. Bien qu'ayant déjà reçu un rapport écrit du SAYF sur leur mission respectives. Il se plaisait à confrontait l'écrit et l'oral de l'individu pour ainsi déceler les éventuelles erreurs de chacun durant les opérations et les corriger. Light prit la parole en premier, c'était son devoir de Bahadour de commencer.

— Lors de notre arrivée, nous avons entamé plusieurs jours de repérage avant de tenter quoique ce soit. Nous avons rapidement compris que l'enjeu principal de cette zone était en réalité une mine de diamant et que le complexe militaire était l'œuvre d'un proche de notre client. Une véritable bataille familiale avait lieu et la principale victime était la population, utilisé comme un prétexte pour faire appel à une aide extérieur. expliqua t-il, avant de donner la parole à Rosemary.

— Nous avons constaté bon nombre d'exactions mené par les soldats du complexe. Le but était de forcer la main au civil afin de réveler la position exacte de la mine.

— La mine était dissimulé ? demanda Gust.

— Oui mon commandant, l'entrée de la mine avait été aménagé de sorte qu'elle sois perçu comme une banale habitation. Nous avons discuté avec les civils, sympathiser avec certains pour arrivait à découvrir sa position et certaines informations sur le complexe. Cependant afin de parfaire lesdites informations, j'ai infiltrer le complexe de nuit, dérobant des plans internes.

— Comment as-tu fais ?

— La séduction mon commandant... le cœur des hommes est facile à ravir mon commandant. dit-elle, non sans esquisser un sourire observant Strawberry qui eût un léger gloussement. Gust la rappela à l'ordre tandis que Light reprit la parole.

— Le complexe étant d'une taille importante, nous avons mené plusieurs opérations accompagné des hommes du client et ce afin d'affaiblir ses défenses pour y pénétrer en une fois. Nous avons par conséquent minimiser les pertes humaines et matériel de notre coté et avons pris possession du complexe au bout d'un mois. La mine est désormais la propriété unique de notre client.

— Effectivement, je peux le croire vu que la moitié de notre paiement a été effectuer en diamant... dit ironiquement Gust. Et le bilan humain ennemie ?

— Le complexe comprenait un effectif de près de mille soldats, après notre passage il n'en restait plus que trois cents vivant qui furent capturé et livré au client.

— Je vois... et des volontaires pour rejoindre le Zindabad ?

— Oui, une centaine de civil ont acceptaient de rejoindre le pays. On leur a trouvé un logement et ils ont obtenue la nationalité Zindienne.

— Bien, c'est une opération rondement mené. Merci pour ce rapport. Il tourna son attention vers Grim et à peine eu t-il ouvert la bouche pour parlait qu'un soldat fit irruption dans la salle avec fracas.

— Mon commandant ! s'exclama t-il, l'air grave.

— Que signifie cette interruption ! Parle soldat ! s'écria Gust tout en se levant dominant toute l'assemblée.

— Mon commandant ! Un signal d'urgence nous est parvenu, il s'agit du point « NF » provenant de la Toundra. L'espace d'un instant, une expression d'inquétude se dessina sur le visage du commandant avant qu'il retrouve son air impassible. Il quitta la pièce avec le soldat en faisant signe au SAYF de patienter.

Point NF... Toundra... des termes qui ne disaient rien à Light.

— Le boss avait l'air inquiet non ? T'en pense quoi ? demanda Strawberry à Blackswan.

— Je n'en pense rien, il n'y a rien à penser tant que l'on ne sais rien. Alors cesse de t'agiter. la réprimanda t-elle sèchement. Strawberry dû prendre son mal en patience, affichant une mine contrarié.

Une vingtaine de minute s'écoulèrent avant son retour. Il se levèrent de nouveau, mais cette fois-ci il ne leur donna pas la permission de se rasseoir.

— L'heure est grave... vous allez tous partir immédiatement pour une opération de sauvetage. L'ensemble du SAYF, vous avez bien entendu ! déclara t-il, d'un ton grave. Cette annonce était exceptionnelle, cela devait être la première fois que le SAYF entier partait ensemble en mission.

— Que s'est-il passé commandant ? demanda calmement Grim.

— Je n'ai pas le temps d'entrer dans les détails, j'ai déjà fait revenir Sakhir pour vous faire transporter au plus vite au lieu de l'opération. Mais je peux vous dire qui vous allez devoir secourir... il s'agit de Noor, la fille unique d'Hazard !

Light sentit un fourmillement d'excitation traversait son échine.
La fille... d'Hazard quelle révélation fracassante ! Bien qu'il ne pouvait prétendre le connaître, tant le personnage avait laissé planer le mystère à son sujet. Il ne le voyait absolument pas dans un rôle de père tant il avait été impliquer et omniprésent dans la vie de sa société et de son pays.

— Nous partons pour la Toundra ? demanda à son tour Light.

— Oui exactement. C'est une vaste chaine de montagne et de vallée particulièrement hostile situé en Amérique. Maintenant  dirigez vous immédiatement vers la piste aérienne ! Light je vais t'envoyer le détail de cette opération et toutes les informations concernant Noor étant à ma disposition. Tu dirigera le SAYF durant cette mission.

— Très bien ! dit-il, sentent son cœur battre un peu plus vite contre sa poitrine au vu de cette lourde charge mais il savait dissimuler ce genre de ressenti parasite.

— Je vais être direct avec vous tous. Cette mission est la plus importante auquel nous avons eu à faire face. Je vous donne carte blanche pour la sauver, considéré que votre dette envers Hazard sera réglé si Noor parviens au Zindabad saine et sauve !

Sur ces mots, ils quittèrent un à un la salle de réunion avec beaucoup de question sans réponses. Toute cette affaire était encore nébuleuse sur bien des points mais leur travail était d'exécuté les ordres sans discutaient et ça, Light le savait très bien.

Le SAYF entier était rassemblé devant l'ascenseur. Ils entrèrent ensemble, laissant filtrer le seul bruit de leur respiration créant un mutisme pesant.

Ils finirent pas atteindre la piste. Les portes purent à peines s'ouvrirent qu'un éclat orangé suivit d'une bourrasque chaude s'immiscèrent dans la boite de métal.

Le soleil trônait fièrement dans le ciel légèrement rosé, brûlant de son aura le bitume de la piste. Ils étaient au sommet du QG de Redempt Armement.

C'était une merveille d'architecture, le bâtiment entier était en réalité une gigantesque statut à l'effigie d'Hazard tenant un sabre tout aussi imposant entre ses mains. À la fois un hommage et un symbole de protection.

De cette hauteur, une belle image du Zindabad se dessinait devant eux : celle d'un pays au climat aride mais possédant néanmoins bon nombre de merveille et richesse à offrir.

La capitale s'était éveillé : le bruit des voix, des marchés, des chants, la circulation, les jardins, les animaux... tout se mêlait dans une parfaite cacophonie. Il avait construit tant de chose, il les avaient tous sortit l'un après l'autre du désespoir. Light se devait de sauver sa fille, quoi qu'il en coûte.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Sklaërenn
Posté le 12/03/2021
Hello !

Petit souci de passage à la ligne ici " Ils traversèrent le long couloir
ignorant les regards que l'on pouvait leur jeter jusqu'à atteindre la salle de réunion."

"les cheveux gris, une fine barbe posée sur un visage taciturne marquait par les traces de brûlure de ses combats passés." marquer

"Cependant afin de parfaire lesdites informations, j'ai infiltrait le complexe de nuit, dérobant des plans internes." infiltrer

Ah c'est donc ainsi qu'ils vont se rencontrer et qu'elle va le changer ! J'aime bien l'idée, mais je me demande ce que tu nous as réservé une fois que nous aurons finis d'avoir accès aux souvenirs de Light, nous serons donc bientôt sur les trâces de Noor (enfin c'est pas tout de suite à mon avis, mais voilà xD ) Je me demande comment est Noor. Tant physiquement que psychologiquement.
Ozymandia-Sadek
Posté le 12/03/2021
Salut ! Merci de m'avoir signaler ces erreurs, elles sont corrigés. Il y'a encore beaucoup de mystère, le périple ne fait que commencer !
Vous lisez