Chapitre 4 : Prisonnier

Par Isapass

Chapitre 4 : Prisonnier

 

 

Le jour suivant, Cali va trouver Koël avant de rejoindre Liam.

– J’ai un secret à te confier, lui dit-il.

Et il lui raconte sa rencontre avec Liam. Le garçon est d’abord un peu jaloux, mais en l’entendant parler de son nouvel ami la curiosité l’emporte.

– Je me disais que tu avais changé, avoue-t-il. Tu es toujours de bonne humeur, maintenant. C’est bien. Il doit être très sympa, ce Liam.

– Veux-tu m’accompagner pour faire sa connaissance ? demande Cali.

Koël accepte et les deux garçons se mettent en route.

 

***

 

Mais quand ils arrivent à l’endroit du rendez-vous, Liam ne s’y trouve pas. Ils attendent un grand moment, mais le garçon ne vient pas.

– Tu crois qu’il lui est arrivé quelque chose ? interroge Cali. Ou qu’il ne veut plus me voir ?

– Ne t’inquiète pas, ses parents ont dû lui demander de les aider. Nous reviendrons demain.

Cali le suit vers le village, mais il sent que quelque chose ne va pas.

 

Un long chant triste résonne soudain parmi les arbres et s’élève jusqu’à eux. Il vient de la grotte du volcan.

– Le cœur de Galma ! s’exclame Cali.

Il entraîne Koël dans les galeries, jusqu’à la grande salle. L’esprit de la terre émet une lumière bleu pâle et sa plainte désolée emplit la caverne.

L’animal pleure.

– Qu’est-il arrivé à Liam ? demande Cali, tandis que son ami, stupéfait, contemple en silence le spectacle qu’il a sous les yeux.

– Il a été enlevé par le Souffle de l’océan, annonce l’étrange créature. C’est l’esprit de la mer. Nous sommes les deux organes de Galma. Nous communiquons par les vibrations de l’eau et du sol, par les battements de la planète. Mais nous ne voyons pas toujours les choses de la même manière. Je n’ai pas pu l’empêcher de prendre Liam.

– Est-ce que je peux le sauver ? interroge Cali.

– Tu peux essayer si tu en as le courage. Le Souffle est puissant. Il le retient prisonnier dans le lagon.

Koël court vers le village pour chercher du renfort et Cali vers la plage, tandis que reprennent les pleurs mélodieux de la bête fabuleuse.

 

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Vous lisez