Chapitre 4

Notes de l’auteur : Salut ! Voici le quatrième chapitre ! J'espère qu'il vous plaira :) Je compte sur vous pour me lire et me donner votre avis ! :)

C’est officiel, je suis dans la merde. Je n’ai pas eu le temps lors de ma pause de préparer convenablement mon entrevue avec Alex. C’est une chance qui ne risque pas de se représenter et pourtant tout le monde dans la promotion sait à quel point je l’espère. 

Contrairement à toute la gent féminine présente dans cette fac, je veux avoir des entretiens avec lui pour en connaître plus et comprendre toutes les notions que l’on voit en cours. Je suis admirative de son intelligence, c’est le meilleur en tout et je dois avouer qu’il a une certaine classe. Dès qu’il intervient pour répondre aux questions on sent une aisance, comme s’il savait pertinemment qu’il était le meilleur et qu’il allait avoir sans aucun doute la bonne réponse et le bon raisonnement. A l’inverse, les autres filles sont admiratives de sa beauté et ne sont que déçues quant à son absence de réaction, il semble s’en ficher et ne vouloir qu’atteindre son objectif. 

Tout doit donc être parfait, je vais gagner un temps dingue avec ses explications ! Mon énergie a été reboostée, j’ai l’impression d’avoir bu une quantité astronomique de café. Mon power point est loin d’être parfait, rien que faire défiler les diapositives me fait mal au cœur, les polices ne sont pas les mêmes, ni même les couleurs... Sur la première page, on est clairement sur du #FEFEFE alors que sur la slide 3, je suis passée au #120D16. Oui, je suis perfectionniste...Je l’avoue, personne ne va voir cette différence sauf Alex. Et je ne peux pas prendre le risque de ne pas lui paraître aussi parfaite que possible.

J’ai passé 2h à terminer mon PowerPoint, il est parfait, tout est aligné, rien ne bouge, tout est calculé. J’ai certes perdu 2h dans mon programme bien calibré mais avec les explications et les méthodes d’Alex ce sera plusieurs jours voir plusieurs semaines d'économisés ! Je n’ai jamais été aussi pressé d’aller à une soirée étudiante, je dois retrouver Chri-Chri pour lui demander plus d’informations.

J’ai besoin de m’organiser, comme par exemple, savoir si j’ai le temps de rentrer chez moi. Un aller-retour à la maison me permettrait de me changer (je ne vais clairement pas mettre mon pantalon de costume couleur crème pour une soirée). Ce soir, ce sera mon jean noir spécial vomi et mon basket qui colle à force d’avoir marché dans l’alcool. J’aimerais aussi déposer mes fiches pour les mettre en sécurité, dans le pire des cas si je souhaite réviser, j’en ai la moitié en photo sur mon téléphone. 

Pour trouver Chri-Chri c’est assez simple, il faut juste imaginer le lieu qui paraît le plus impossible où elle pourrait être. Une fois que la logique est mise de côté, c’est comme si un GPS me guidait. Où elle ne pourrait pas être un vendredi après-midi frais pour ne pas dire froid, grisâtre qui annonce de la pluie : le toit de l’école. 

C’est bien entendu un endroit qui n’est pas accessible par les étudiants, elle m’a cependant montré comment y accéder lorsque je me plaignais de ne pas avoir d’endroit tranquille pour réviser, la bibliothèque est souvent pleine à craquer et les bavardages m’insupportaient. Je me rends au dernier étage, les couloirs sont remplis, c’est l’heure de l’interclasse, les étudiants ont cinq minutes pour se rendre dans leur nouvelle salle. Pour ma part, il me reste trente minutes avant le début de mon prochain cours, il n’est pas disposé en amphithéâtre, je peux donc me permettre d’arriver avec seulement cinq minutes d’avance. 

Après avoir fait des saluts polis, je suis à l’accès secret, il est juste à côté des bureaux de l’administration, je jette un coup d’oeil de chaque côté avant de passer par la fenêtre qui est grande ouverte. Je fais attention de ne pas décrocher le petit noeud rouge sur la poignée. C’est grâce à ce signal que les autres étudiants connaissant ce passage ne ferment pas la fenêtre et font attention de la rouvrir en cas de passage d’enseignants. 

Je passe par la fenêtre et me retrouve sur le toit de l’étage du dessous. Je marche en direction de l’échelle, je regarde la vue et prends une grande inspiration, cela me fait un bien immense de prendre une grande bouffée d’air frais. Avec mon sac sur l’épaule, je monte à l’échelle, je ne fais même plus attention où je mets mes pieds. J’ai maintenant l’habitude de venir ici, c’est mon endroit préféré pour réviser en paix. Quand j'atteins le rebord, j’ai la confirmation que mon GPS fonctionne toujours. 

Chri-Chri est là, allongée sur le sol avec des lunettes de soleil qui ne servent à rien. Son sac est sous sa tête, elle ne regarde même pas dans ma direction, je me demande si elle ne s’est pas endormie. J’avance vers elle en faisant le plus de bruit pour annoncer mon arrivée, je ne veux pas qu’elle se réveille au sursaut, il ne manquerait plus que je lui fasse peur et qu’elle m’en veuille. Mes pas se font plus forts, je mets toute mon énergie pour frapper le sol et émettre ne serait-ce qu’un son, pour amplifier mon effet je me racle la gorge. Sa respiration est toujours régulière, même lorsque la pluie commence à tomber, elle ne cille pas. Si je ne la connaissais pas, je me serais dépêchée pour vérifier si elle respirait encore. Une fois assez proche d’elle, je me laisse tomber de tout mon poids sur le sol. Je sors mon parapluie et le bloque pour qu’il ne protège des gouttes d’eau. 

Je n’ai plus qu’à attendre, si d’ici 15 minutes elle ne se réveille pas, je la secouerais doucement. Prenant mon mal en patience et étant pour la moitié du corps protégée de la pluie, je commence à aller sur mon téléphone. Mes doigts ont envie de cliquer sur les icônes Instagram et TikTok. C’est une habitude dès que je n’ai pas un but précis et que je vais sur mon téléphone, je suis obligée de terminer par ses applications chronophages. 

Je lutte et je me rends compte que le mouvement était déjà amorcé, un automatisme que je dois faire partir, l’application TikTok s’ouvre déjà...J’ai de la chance, une pub avec une musique particulièrement élevée m’enlève de cette transe, surprise par le son, je me dépêche de sortir de l’application. Je regarde alors Chri-Chri, si la musique ne l’a pas réveillée, ce ne sera pas une brève secousse qui le fera…

- Tu avais l’intention de me parler avant de mettre de la musique hyper forte en fond sonore ? 

- Tu ne dormais pas ? 

Je ne peux retenir ma voix qui traduit ma surprise. 

- Bien sûr que non, tu as vu le temps ? 

- Mais alors pourquoi tu ne m’as pas parlé, ni même parlé ? 

- Tu ne l’as pas fait non plus...

Son regard ne me lâche pas, elle ne veut pas me pousser dans mes retranchements ou me taquiner, elle attend juste mon explication. 

- Je ne voulais pas te réveiller, ça semble logique. 

Mes yeux commencent doucement à se lever pour montrer à quel point ma réponse semble logique. Je ne veux pas lui laisser le temps d’enchainer sur un autre sujet, si j’ai fait tout ce chemin, c’est pour avoir des réponses. De plus, j’ai toujours une horloge dans la tête qui m’indique le temps restant avant le prochain cours. 

- Mais ne parlons plus de ça, si je suis venue sur le toit c’est pour te poser des questions concernant la soirée de ce soir. 

Je déverrouille mon téléphone et glisse vers les mémo, je sais que j’ai besoin de prendre des notes pour rien n’oublier. 

- Le contraire m’aurait étonné. Je t’écoute. 

- Déjà, c’est à quelle heure ? 

- Before à 22h, début de la vraie soirée à 00h, l’heure du crime, mais bon on est toujours en retard sur le planning. 

- Au before, il sera là ? 

- Ton amoureux ? Non, il vient après d’après mes sources. 

Je la fusille du regard, je sens mes joues devenir cramoisies. 

- Combien de fois je vais devoir te dire que je ne suis pas amoureuse d’Alex ? 

- Non, je sais que c’est faux, ça se voit dans la manière dont tu le regardes.

- Je le regarde avec admiration, tu ne comprends pas c’est limite une idole en termes de sérieux et de réussite scolaire. J’aimerais tellement pouvoir être une petite souris et me glisser dans sa chambre pour voir comment il révise et comprendre le fonctionnement de son cerveau. 

- Tes yeux qui pétillent me montrent beaucoup plus que ça, mais si tu ne veux pas en parler tout de suite, je comprends. Je suis très patiente quand je le veux. 

- Ils pétillent pour ses fiches et son cerveau.

Je m’approche d’elle pour lui faire une pichenette au niveau de son front, j’espère que ça va lui permettre d’imprimer l’idée. 

- Mais oui ses fiches qui sont écrites par ses mains et son cerveau qui est caché par son joli visage. 

Je lâche un soupir, elle ne va jamais lâcher l’affaire. Je sais qu’elle ne veut pas qu’on se dispute et que je me braque. Elle déteste les conflits et préfère discuter avec moi pour comprendre mon fonctionnement et mes réactions. Justement, c’est cette attention et le fait qu’elle se focalise sur mes moindres réactions qui me fait peur. A force de me connaître et de me pousser à m’ouvrir, j’ai parfois l’impression qu’elle me connaît plus que je ne me connais moi-même. Cela me pousse à douter, et si finalement c’était plus que le cerveau d’Alex et ses fiches qui m’intéressaient ? Non, il est certes mignon, avec ses t-shirts parfaitement cintrés, sa coiffure un peu longue à la Justin Bieber, et ses longues jambes mises en valeur dans ses jeans noirs, je ne suis pas intéressée par lui.  

- Tu avais d’autres questions ? 

Christine doit observer mon trouble, elle se redresse donnant un coup au parapluie en posant cette question. Je lui fais mon sourire le plus timide, la remerciant pour avoir changé de sujet.  

Je me racle la gorge pour me redonner de la contenance et oublier toutes les questions qui ont obstrué mon esprit. 

- Est-ce qu’il y a un dress code ? Ah et si tu pouvais me donner l’adresse ce serait sympa, je suppose que je nous emmène. 

- Pour l’adresse, je ne l’ai pas encore, les organisateurs souhaitent conserver le mystère au maximum.

Elle ne peut s’empêcher de lever les yeux au ciel pour montrer son désaccord. Elle reprend rapidement après avoir poussé un soupir. 

- Je passerais chez toi vers 22h, je pense que j’aurais des nouvelles d’ici là. Sinon, je pense pouvoir trouver le numéro de l’organisateur en quelques minutes, je n’ai qu’à utiliser mon réseau. Pour ta deuxième question, je n’ai pas entendu parler de dress code, de toute manière, vu le thème de la soirée, je ne pense pas que les robes soient une très bonne idée. En plus, te connaissant, tu n’allais pas le respecter et mettre ton éternel jean noir et tes baskets qui ont absorbé plus d’alcool que toi. 

Vous voyez quand je vous disais qu'elle me connaissait mieux que personne ? Avant que je n’ai le temps de lui poser mes dernières questions, elle reprend. 

- Pour l’enregistrement, j’ai envoyé quelques messages, ça semble possible mais tu devras lui parler dès le début et le talonner. Il a une très bonne descente donc tu ne vas rien apprendre de lui, si tu l’abandonnes dès le début et qu’il boit sans contrôle. 

- Tu es la meilleure ! Donc en plus d’être ton Sam, je vais l’être aussi pour Alex, j’ai hâte de lutter contre vous deux pour vous empêcher de vous resservir. Ok pour 22h, je serais prête, je compte sur tes talents d’espionne de chocs pour obtenir l’adresse.  

Tout mon planning commence à se mettre en place, je valide toutes mes options et tout ce que je vais avoir le temps de réaliser avant ce soir. Il est certain que je vais avoir le temps d’aller me changer et même de me faire une petite session de révision. L’heure a bien tourné, il ne me reste plus qu’à rejoindre ma classe. Sans ajouter un mot, je me lève en évitant soigneusement le parapluie. J’enlève la poussière sur mon pantalon et remets en place mon sac à dos. Je me retourne avant de descendre l’échelle et fait un petit signe de la main à Chri-Chri. Je me dirige vers la fenêtre et n’oublie pas de vérifier que le symbole est toujours présent. Pour une fois, je n’ai pas spécialement envie d’assister au cours, j’ai hâte d’être à la soirée de ce soir. 

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Sebours
Posté le 18/01/2022
Je trouve ton récit très ancré dans notre époque avec les références aux réseaux sociaux et leur addiction. Et c'est super.
Pour moi, un téléphone...ça sert à téléphoner. Alors je suis trop vieux pour pratiquer cela mais Mat prend des notes et un powerpoint sur son portable pour ne rien oublier! Elle a une mémoire de poisson rouge ou n'est-elle pas sûre d'elle? Dans le premier cas, c'est impossible qu'elle fasse médecine, dans le deuxième, il faudrait insister sur ce trait de caractère.
Aliam JCR
Posté le 23/01/2022
Bonsoir Sebours,

Merci de continuer à lire mon histoire et de me donner ton avis ! :)

Je suis ravie de constater que tu apprécies que mon récit soit ancré dans notre époque :)

Merci beaucoup pour ton retour, je vais insister sur son manque de confiance en elle !

J'ai hâte de lire la suite de ton avis ! :)
Fanta-Chris
Posté le 08/01/2022
Je continue ma lecture et je trouve que ton écriture est vraiment prenante. Je suis les aventures de Math avec plaisir !

Cependant, attention aux petites fautes qui se glissent !
Aliam JCR
Posté le 09/01/2022
Merci beaucoup pour ton commentaire ! :)

Je vais faire attention aux petites fautes lors de ma relecture :)
Confetti
Posté le 28/12/2021
J'adore complètement le perfectionnisme de Mathilde qui passe 2h sur un PowerPoint (peut-être que je me retrouve un peu en elle sur cet aspect là 😅) Et l'idée même de faire un PowerPoint pour aller interroger un gars de sa promo est juste géniale 😂 !!!

Quelques petites choses que j'ai remarqué :
"ce sera mon jean noir spécial vomi et mon basket qui colle" => mes baskets ?
"mon prochain cours, il n’est pas disposé en amphithéâtre" => dispensé ?
"je suis obligée de terminer par ses applications chronophages." => sur ces applications ?
"Mais alors pourquoi tu ne m’as pas parlé, ni même parlé ? " => est ce que c'était bouger pour éviter la répétition ?

Vraiment je trouve ce chapitre hyper fluide à lire, je suis complètement prise dans l'histoire et j'ai vraiment l'impression de la vivre en même temps que les personnages, ce qui est toujours très bon signe quand je lis un histoire !

Hâte de lire la suite ! 😊
Aliam JCR
Posté le 01/01/2022
Merci beaucoup Confetti ! :) Ton message me fait énormément plaisir ! :) Je suis contente que tu apprécies le caractère de Mat et son perfectionnisme ! ;)

Merci pour toutes tes remarques, cela va beaucoup m'aider lors de la relecture ! Encore merci pour ton commentaire si gentil !
Aline
Posté le 25/12/2021
C'est tro sympa comme histoire, j'arrive pas à me stauper ! Par contre, j'en peux plus je veux savoir la suite, je ne peux pas m'arrêter de lire et de continuer à enchainé les lignes.
Aliam JCR
Posté le 01/01/2022
Ton message est adorable Aline ! Merci beaucoup pour ton commentaire ! :) J'espère que la suite te plaira autant ! :)
Vous lisez