👑 CHAPITRE 3 👑

S'il y a bien une chose qui me déplaît dans ma vie de princesse c'est qu'au Palais, toutes les soirées se ressemblent. Afin de satisfaire tous les egos, mais également tous les besoins, il a été envisagé de découper la nuit en deux parties. Durant la première partie, tous les nobles sont cordialement invités dans la salle des fêtes dans laquelle le Roi lui-même est présent pour célébrer ce qu'il peut y avoir à célébrer et croyez-moi, ce ne sont pas les occasions qui manquent. On trouve toujours quelque chose. C'est alors que commence le défilé de l'hypocrisie générale.

On se présente devant le Roi, on salue d'autres membres de la haute société, on échange quelques politesses, on danse, on boit et surtout...on se montre. On pavane devant les uns et les autres avec nos plus belles parures et nos plus beaux habits. La règle dit d'ailleurs qu'il ne faut jamais se montrer deux fois de suite avec la même tenue, c'est de mauvais goût. Le but n'étant bien évidemment pas de prendre des nouvelles des uns et des autres, mais bien d'étaler son argent aux yeux des autres nobles. Ainsi donc, c'est une parade permettant de constater avec effarement où s'en va le budget de l'État. Entretenir la cour est un coût si ce n'est un trou béant dans le budget. Chaque demoiselle demande la dernière robe ou le dernier budget, tandis que chaque damoiseau cherche absolument à avoir possession du dernier bout de terrain, du dernier transport bourré de gadgets et j'en passe.

Et le clou du spectacle revient généralement dans les mains du Prince Byron ou de la Princesse Ivory. Évidemment.

Quant à moi, je me contente généralement de rester à bonne distance de l'attroupement général. De toute façon, ma personne n'intéresse guère et mon seul titre de "Princesse" ne suffit de toute évidence pas à m'attirer les sympathies des jeunes gens d'un âge proche du mien. Bien au contraire.

- Son Altesse, ne semble prendre aucun plaisir à être présente ce soir, siffle une voix.

Me retournant, je remarque la silhouette appuyée contre l'imposante baie vitrée de la salle, un verre à la main, presque dissimulée par les rideaux bleus. Je n'avais guère prêté attention à sa présence, j'aurai peut-être dû, car nous sommes loin d'entretenir les meilleurs rapports lui et moi.

- Voilà un visage que je n'avais guère vue depuis plusieurs mois, répondis-je tout sourire pour garder bonne figure. Comment vous portez-vous Votre Excellence ?

- Comment ne pourrais-je pas me porter merveilleusement bien, maintenant que je suis accompagné.

- L'êtes-vous ? Je ne vois guère votre cavalière.

Je fais mine de chercher autour de nous, allant jusqu'à regarder par-dessus son épaule en sachant pertinemment que cet homme est probablement venu seul. Dans un sourire amusé, il pose délicatement son verre sur la table près de lui et s'avance vers moi.

- Et vous Votre Altesse ?

- Comme Son Excellence peut le constater, je me porte comme un charme.

- Je sens une pointe d'ironie dans votre voix.

- Vous croyez ?

Sa simple présence à mes côtés est suffisant pour lancer la plus scandaleuse des rumeurs et je déteste l'idée d'être vue en sa présence.

- Son Excellence ne devrait pas s'approcher davantage de ma personne. Nous attirons beaucoup trop les regards et il se pourrait que certaines personnes se fassent de fausses idées quant à notre relation.

- Vous m'en direz tant...Quel genre de relation avons-nous vous et moi à ce propos ? Je suis curieux je dois dire.

- Aucune. Vous êtes un homme brillant et un héros de guerre. Votre nom de famille seul suffit à attirer les foules, sans compter qu'à ce jour, n'êtes-vous pas répertorié comme le meilleur parti de tout Nettivia ?

- Son Altesse est si attentive à ma personne !

- Difficile de passer à côté de la moindre information vous concernant. Il faut dire que plus d'une jeune femme à votre nom suspendu au bout des lèvres.

- Et pas vous ?

- Disons que j'ai autre chose à faire que de perdre mon temps avec ces frivolités.

- Vous m'en direz tant. Sachez que vous me brisez le coeur quand vous dites ce genre de chose, mais je peux comprendre. La vie d'une princesse doit être si chargée, je n'ose imaginer.

Se penchant vers moi, il me souffle alors dans l'oreille d'un ton plus grave et plus froid que celui qu'il employait jusqu'à présent :

- Je dois reconnaître que vous avez un sacré coup de pinceau pour une princesse.

Me reculant brusquement en comprenant son sous-entendu et l'élément qu'il venait de pointer du doigt, mes yeux se retrouvent happés par les siens qui ne cessent de me dévisager.

- Quand le Prince Byron me fait revenir expressément à la Capitale pour une affaire dès plus urgente, je ne pensais pas voir une Princesse suspendue à un écran de bon matin dès l'aurore. Puis-je préciser que le rouge n'est pas votre couleur Votre Altesse ?

Et moi qui pensais avoir commis le crime parfait, mais voilà que ce dernier me montre discrètement des photos prises à mon insu concernant ma petite escapade de la matinée. On m'y voit très clairement repeindre l'écran géant de la place.

- Allez-vous me dénoncer Duc Owen ?

- Hmmm...J'y réfléchis.

- Que voulez-vous ?

- C'est ce que j'aime particulièrement chez vous, Votre Altesse, vous allez droit au but. Vous ne perdez pas votre temps. C'est un trait plaisant. Savez-vous danser, Votre Altesse ?

Si j'accepte sa requête, alors nous serons officiellement à la vue de tous devenant ainsi une cible privilégiée pour divers ragots et rumeurs. N'en a-t-il que faire ? Non. C'est ce qu'il cherche. Mais dans quel but ? Qu'espère-t-il ?

- Je ne sais pas pourquoi vous cherchez à créer un scandale nous concernant vous et moi, mais vous savez que je finirais par le découvrir.

Éclatant de rire tout en me tendant la main, je me saisis de cette dernière tandis qu'il m'attire vivement à lui, posant sa main sur mes hanches.

- Vous êtes décidément vive d'esprit. Dommage que vous ne sachiez pas mettre votre intelligence à profit. Cela vous aurez probablement évité de vous retrouver dans une telle situation.

- Croyez-moi, vous serez le premier à regretter votre choix de partenaire au petit matin.

- Dans ce cas, j'ai jusqu'au petit matin pour tirer profit au maximum de cette splendide soirée.

Je doute que cette dernière ne soit plaisante encore bien longtemps. Bien que la Princesse ne redevienne pas souillon à minuit, dès que les douze coups sonneront, la deuxième partie de la nuit fera son apparition et alors les règles du jeu seront légèrement différentes. 

 

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
MissRedInHell
Posté le 03/07/2020
Hey !

Un nouveau personnage et les galères qui s'emmêlent, j'adore ! :D

Je sens tellement que ça va s'enfoncer dans un bordel pas possible et j'attends tellement ça maintenant !!

J'aime beaucoup les personnages aussi. Leur caractère est parfait, je sens que ça va vraiment pimenter tout ça ! J'ai hâte de la suite ! :D
ManonSeguin
Posté le 04/07/2020
Au début, le personnage du Duc devait arriver bien plus tard, mais je le trouve tellement fun à faire apparaître, que je pense le garder sous le coude pendant un moment !
Et c'est vrai que lui et Magdalena sont deux têtes butées et brûlées donc ça va surement se clasher hyper souvent et j'ai hate qu'ils foutent le bordel ensemble ! :')
MissRedInHell
Posté le 05/07/2020
Heureusement qu’il arrive dès maintenant :D

Yep ça se sent bien, ça va être fun 👌
Vous lisez