Chapitre 29

Notes de l’auteur : Coucou ! Ce fut un chapitre particulièrement délicat à écrire, mais nécessaire au bon déroulement de cette histoire ^^ Bonne lecture !

Lorsque les portes s’ouvrirent, le silence enveloppa la salle du trône. Le temps parut s’arrêter et Altaïs retint son souffle. Trop de visages étaient tournés vers lui. Il discernait dans les regards tantôt une curiosité malsaine, tantôt une pointe de mépris, voire un certain dégoût. Les battements de son cœur s’accélèrent, mais il parvint à conserver son expression impassible.

Maximilien l’incita à s’avancer sur le long tapis rouge qui se déroulait jusqu’au trône. Adhara y était assis, entouré des membres de leur famille. Aliss et Mathéis lui adressèrent une œillade encourageante, mais il se heurta durement à la rage d’Adhara, à la froideur d’Elaran et à l’indifférence apparente de Natt. Un pas après l’autre, il franchit l’espace qui le séparait du trône.

Il ne prêta pas attention à la noblesse aeldorienne qu’il devinait particulièrement satisfaite d’assister à sa chute. Il leur rendait bien leur mépris.

Maximilien posa une main douce sur son épaule pour qu’il s’agenouille, puis il recula de quelques pas, laissant Altaïs seul. Celui-ci ficha son regard déterminé dans celui du roi, attendant patiemment qu’il prenne la parole. Adhara parut vouloir faire durer l’instant, et un duel silencieux s’engagea entre eux, sans qu’aucun n’accepte de fléchir.

Finalement, la voix d’Adhara claqua dans toute la salle avec puissance :

— Aujourd’hui peut enfin commencer le procès du régicide !

Il laissa passer quelques secondes, le temps de promener son regard sur l’assemblée, puis il poursuivit :

— Je le présiderai et appliquerai moi-même la sanction, en tant que roi, mais également en tant que fils. Je fais le serment de rendre un jugement impartial.

Altaïs retint une grimace. Il n’était pas sûr que le terme « impartial » soit celui qui convenait le mieux. Adhara posa à nouveau ses yeux furieux sur lui.

— Je vous rappelle les circonstances : le prince Altaïs a été vu près du corps sans vie du roi défunt avant de mystérieusement disparaître.

Quelques murmures s’élevèrent, mais Altaïs garda son regard froid fixement posé sur son cousin.

— Comme le requiert un procès de cette ampleur, nous allons procéder à la lecture des souvenirs, même si je doute que cela nous apprenne réellement quoi que ce soit. Aliss ?

La jeune femme se releva élégamment. Altaïs laissa ses iris pâles glisser jusqu’à Elaran, qui se tenait très droit, les bras croisés sur sa poitrine. Celui-ci conservait un visage impassible, mais le prince parvenait à saisir l’agacement qui l’avait envahi. Sans doute était-il mécontent qu’Aliss lise ses souvenirs. Au moins, Altaïs avait eu cette victoire.

Aliss se plaça juste devant lui, coupant son champ de vision. Ses yeux bleus plongèrent dans ceux de son cousin et sur ses lèvres se forma un mot silencieux : « Courage ». Elle posa une main douce sur son front et Altaïs se crispa violemment, les dents serrées. La jeune femme ne s’étonna qu’à moitié de sa réaction. Si ses souvenirs avaient été bloqués, cela signifiait qu’un mage était entré dans son esprit sans sa permission pour violer son esprit de la pire façon.

Avec toute la délicatesse dont elle pouvait faire preuve en cet instant, Aliss s’insinua dans la tête d’Altaïs. Elle fronça légèrement les sourcils, il n’y avait pas la moindre barrière pour le protéger. Or, tout le monde naissait avec des barrières naturelles, plus ou moins fortes. Quelqu’un avait méticuleusement dû s’employer à détruire celles de son cousin.

Ce qui la laissait face à un problème : l’esprit d’Altaïs ressemblait à un champ de guerre. Tout y était déstructuré, comme s’il s’agissait du meilleur moyen qu’il avait trouvé pour se protéger. Tout était déchiré, comme s’il pouvait lâcher prise à tout moment. L’amour et l’espoir luttaient durement contre la peur, la colère et la souffrance qui menaçaient sans cesse de l’emporter. Ses pensées, ses émotions et ses souvenirs tourbillonnaient à une vitesse affolante.

— Détends-toi, murmura-t-elle.

Altaïs dut faire un effort immense pour accepter l’intrusion, mais le mouvement de son esprit ralentit légèrement. Suffisamment.

Aliss put se focaliser sur ses souvenirs. Les plus récents lui laissèrent un goût amer dans la bouche lorsqu’elle vit Adhara s’acharner sur lui dans sa cellule ou son cousin se faire traîner dans la boue jusqu’à la capitale. Le désespoir d’Altaïs était palpable et Aliss mobilisa toute sa concentration pour ne pas se retrouver submerger. Parfois, elle tombait sur des vides qu’elle ne comprenait pas. Cela était-il lié aux verrous posés sur son esprit ?

Peu à peu, elle remonta le fil des souvenirs accessibles. Elle vit Alexander, l’amour et la peur d’Altaïs. Elle vit le comté de Stonel, le soulagement, les révélations qui accentuèrent son froncement de sourcils. Elle vit la fuite, l’épuisement, la crainte d’être rattrapé. Elle vit les difficultés à utiliser sa magie, la frustration qui en découlait, la chute de la porte nord. Sous ses yeux se déroulait l’histoire de son cousin.

Elle aperçut les bas-fonds également, et elle faillit s’interrompre lorsqu’elle découvrit Natt. Elle vit le clocher, les mercenaires, l’appartement. Le réveil douloureux, le corps meurtri, le sourire rassurant. La marque.

Elle tressaillit face à cette vision, mais ne s’arrêta pas.

Le reste était bien plus flou. Les souvenirs se confondaient et les vides étaient trop nombreux. Au milieu de ces ténèbres, quelques images revenaient sans cesse. Sans parvenir à résister, elle se retrouva happée, et pendant un instant, le souvenir devint le sien.

Il y avait cette chambre toute simple, sans fenêtre. Des murs blancs salis par le temps dont elle connaissait désormais par cœur la moindre fissure. Une petite table sur laquelle étaient posés des objets qui lui inspirèrent aussitôt une peur irrationnelle. Un grand lit, à la tête duquel un anneau de métal permettait de faire passer une chaîne.

Mais tout ça n’était qu’un détail. Rien d’autre ne comptait que ce corps étendu, nu et souillé, aussi inerte qu’une poupée de chiffon. Il était à moitié couvert par un drap, mais celui-ci ne dissimulait rien des sévices subis. Sur ses jambes, des traces de sang se mêlaient à un autre fluide, blanc.

Aliss s’arracha de l’esprit avec violence et manqua de trébucher en faisant un pas en arrière. Face à elle, Altaïs avait baissé la tête, le souffle saccadé.

— Aliss ? l’interpella Adhara.

La jeune femme reprit ses esprits, mais son visage pâle trahissait le choc qu’elle avait ressenti.

— Je n’ai pas fini, dit-elle d’une voix qu’elle voulut ferme.

Elle s’approcha d’Altaïs et murmura :

— Tu tiens le coup ?

Celui-ci hocha la tête de manière imperceptible, mais il ne la regarda pas. À contrecœur, elle entra à nouveau dans son esprit, cherchant désespérément le moindre indice qui lui permettrait d’innocenter son cousin. Mais il n’y avait rien. Tout ce qui précédait les images qu’elle avait vues lui était inaccessible.

— La majorité de ses souvenirs sont bloqués, annonça-t-elle alors.

Adhara s’apprêta à prendre la parole, mais sa sœur se tourna vers lui.

— Mais j’ai vu quelque chose qui joue en sa faveur.

Le roi lui jeta un regard aussi intrigué que contrarié, mais l’invita à continuer.

— Il a bel et bien la marque des esclaves, asséna-t-elle. Ce qui signifie que les rumeurs qui nous parvenues sont au moins en partie vraies. Et je conçois mal qu’un régicide se retrouve ensuite dans cette posture, cela n’a pas de sens.

Adhara fit un geste de la main à un garde qui se précipita auprès de lui et lui murmura quelque chose à l’oreille. Le garde acquiesça avant de se diriger vers Altaïs, qui se tendit avec méfiance. À raison, car un instant plus tard l’homme déchirait sa tunique au niveau de son épaule. Les lambeaux retombèrent et révélèrent le haut de son torse et son bras maltraités. Au milieu des marques qui marbraient sa peau, la salamandre s’étalait paresseusement. Altaïs jeta un coup d’oeil furieux à Adhara. Celui-ci aurait parfaitement pu s’abstenir de l’humilier ainsi.

Les murmures agitèrent à nouveau la cour et les regards se posèrent alternativement sur le prince puis sur le roi.

— Cela ne signifie rien, trancha Adhara. Il a très bien pu se faire attraper par quelques personnes peu scrupuleuses durant sa fuite, voire même se l’apposer lui-même en espérant que cela suffirait à prouver son innocence.

La voix d’Altaïs fusa pour la première fois depuis son arrivée dans la salle et il planta ses yeux pâles dans ceux d’Adhara.

— C’est une blague ? siffla-t-il avec colère.

Aliss lui fit signe de se calmer, mais il l’ignora.

— Tu penses réellement que j’aurais pu faire ça volontairement ? Je vais devoir porter la marque des esclaves toute ma vie. Chaque fois que je la verrai, je serai condamné à me rappeler mon passé !

— Je ne t’ai pas autorisé à parler ! le coupa brutalement Adhara. Peu importe d’où te vient cette marque, cela ne signifie rien par rapport à ce dont tu es accusé ! Il n’y a donc rien qui permet de t’innocenter !

Le regard d’Altaïs s’enflamma.

— Rien ne permet de me condamner !

— Que tu crois, répliqua Adhara avec mépris. Faites venir le témoin.

Le visage d’Altaïs se troubla légèrement. Ses souvenirs de cette nuit-là étaient flous, et ne lui parvenaient que par bribes. Il ne se souvenait pas d’un quelconque témoin. Pourtant, un homme se détacha de la foule quand le roi en fit la demande. Un domestique probablement, jugea Altaïs, mais il ne lui disait absolument rien.

— Aliss, ordonna Adhara.

La jeune femme s’approcha de l’homme le visage fermé, prête à lire dans son esprit. Le domestique se racla la gorge, et raconta d’une voix rapide, comme s’il avait besoin de dire tout cela à voix haute :

— Je l’ai vu cette nuit-là. Je finissais mon service, et la porte de la salle du trône était entrouverte, c’était inhabituel alors je suis allé voir. Je suis resté stupéfait ! Le roi était étendu là, la gorge tranchée. Il baignait dans son sang !

Il parlait en faisant de grands gestes et sa voix se faisait trop théâtrale, comme s’il appréciait de se retrouver au centre de l’attention, mais la foule était suspendue à ses lèvres.

— Et devant lui, agenouillé, se tenait le prince. Il ressemblait à un démon, avec son visage et ses vêtements couverts de sang. Il s’est tourné vers moi, mais ses yeux étaient vides !

Altaïs pâlit. Il ne se souvenait pas. Il ne… Un doute terrible s’insinua dans son esprit et son regard se braqua sur Elaran, toujours impassible. Et si… Et si son oncle avait fait de lui sa marionnette le temps d’une nuit ? Celui-ci l’observait froidement. Au fond de ses yeux anthracite brillait une lueur narquoise, uniquement destinée à son neveu. Mais Altaïs refusait d’y croire. Il n’avait pas tué le roi. Il en était persuadé.

La voix d’Aliss le sortit de sa torpeur.

— Il dit vrai, annonça-t-elle l’air sombre.

Altaïs eut l’impression que son monde s’écroulait alors que les sons explosaient autour de lui. « Démon ». « Monstre ». Adhara se leva de son trône.

— Je crois que la preuve de ton crime est incontestable, dit-il durement. Cependant, j’aimerais savoir pourquoi ? Cela ne t’apportait rien. À moins que ton objectif ait été de décimer chaque membre de notre famille. Alors pourquoi as-tu fait cela ? Pour le pouvoir ?

— Bien sûr que non, répliqua son cousin, et sa voix trembla. Je me moque du pouvoir, je me moque de ta couronne !

— Alors pourquoi ? s’époumona le roi.

— Je ne l’ai pas tué ! cria Altaïs en réponse.

Ses mots se répercutèrent dans toute la salle et le silence retomba. Chacun observait l’affrontement qui se déroulait. Adhara se rapprocha.

— Toutes les preuves sont contre toi. Tu ne peux plus fuir.

Une longue épée apparut dans sa main et un éclat de peur dansa dans les yeux d’Altaïs.

— Personne ne peut croire en ton innocence.

Il attrapa la tunique de son cousin pour le redresser de force.

— Je t’avais promis que tu serais mort d’ici ce soir, murmura-t-il.

Altaïs sentit les battements de son cœur s’accélérer et résonner dans ses tempes. Les bruits autour de lui se firent plus lointains. Pourtant, il planta son regard pâle dans celui d’Adhara.

— Tue-moi. Ce sera la seule satisfaction que tu auras. Mais un jour viendra où le poids de tes actes deviendra trop lourd à porter…

Adhara relâcha sa prise. Deux soldats attrapèrent les bras enchaînés d’Altaïs et le forcèrent à incliner le buste. Son visage n’était plus qu’à quelques centimètres du sol. Il retint brusquement son souffle, alors que la terreur l’envahissait. Il allait mourir. L’évidence lui glaça les veines. Il allait mourir. Loin d’Alexander. L’épée se leva.

— Non !

L’épée ne s’abaissa pas. Altaïs releva la tête. À quelques pas d’eux, Aliss tremblait, le front plissé par l’effort. Sa magie immobilisait Adhara. Celui-ci lui jeta un regard meurtrier.

— Arrête ça ! siffla-t-il.

— Non ! Je crois en son innocence ! Et je ne suis pas la seule, le peuple le soutient. Tue-le maintenant et ce sera la guerre.

Elle avait parlé d’une voix posée, mais la tempête qui s’agitait en elle menaçait de déborder à tout instant. Une perle de sueur roula le long de sa tempe, tant sa magie dévorait son énergie. Elle avait laissé passer trop de choses face à son frère. Elle refusait que celui-ci tue leur cousin et mette Aeldor à feu et à sang. La fureur envahit le visage d’Adhara, mais il n’eut pas le temps de répondre. La magie d’Elaran s’étendit dans la pièce et repoussa brutalement celle d’Aliss, rompant le lien qu’elle entretenait avec Adhara. Elle vacilla.

— Ce n’est pas un misérable article qui va changer quoi que ce soit. Écarte-toi Aliss, il est coupable.

— Ne t’en prends pas à elle ! cracha Mathéis en abattant son poing sur son accoudoir.

Toute l’attention se tourna vers lui.

— Je suis d’accord avec Aliss, ajouta-t-il. Je ne pense pas Altaïs coupable. Je l’ai poursuivi jusqu’à Eäril, et il n’avait pas l’attitude d’un régicide. Juste d’un fugitif désespéré.

Adhara paraissait sur le point d’exploser. Autour d’eux, les murmures de la foule débordaient d’incompréhension. Toujours maintenu par deux soldats, Altaïs s’était figé, une lueur d’espoir au fond du cœur.

— Et l’effondrement de la porte nord ? rétorqua Adhara. Il a tué aussi bien des soldats que des civils !

De discrets hochements de tête dans l’assemblée lui donnèrent raison, et Altaïs abaissa son regard vers le sol, fixant le tapis rouge sans le voir. C’était vrai. Il avait tué. Son sang allait-il couler à son tour ? Aurait-il mal ? Il redressa la tête. C’était idiot. Il ne pouvait pas faiblir maintenant.

— C’était un accident, répliqua Aliss. Il ne contrôlait plus sa magie.

Adhara éclata d’un rire froid avant de planter son regard sombre dans celui d’Altaïs.

— Voyez-vous ça… railla-t-il. Comme c’est arrangeant…

Altaïs serra les dents.

— Tu sais pertinemment que les esclaves sont drogués ! asséna-t-il.

Adhara émit un soupir dédaigneux.

— Cela suffit, les faits sont ce qu’ils sont ! Écarte-toi, Aliss !

Sa voix n’admettait aucune contestation possible, et promettait que la jeune femme aurait le droit à de sévères remontrances lorsqu’ils seraient seuls.

— Je dois reconnaître que je partage l’avis d’Aliss et Mathéis.

La voix de Natt coula dans la salle, empreinte d’une calme neutralité. Adhara ferma les yeux un bref instant. Cette fois, plus un seul chuchotement ne résonna dans la salle. Comme si la foule était trop hébétée.

— La preuve que nous avons ne permet pas d’établir de manière irréfutable qu’il est coupable de régicide, reprit-il. Et il faut reconnaître que le fait qu’il ait été réduit en esclavage laisse planer un doute conséquent.

Altaïs releva le regard vers son frère, mais celui-ci n’y prêta pas attention. Son attention était entièrement tournée vers Adhara. Ce fut finalement Elaran qui répondit, alors que sa bouche se tordait légèrement de mécontentement.

— Tout cela est ridicule. Un témoin l’a vu près du corps, couvert de sang.

Des murmures d’assentiment parcoururent l’assemblée.

— Nous sommes donc d’accord, trancha Adhara.

— Non ! s’écria Aliss.

Adhara l’observa un bref instant avant de déclarer d’une voix glaciale :

— Je suis le roi.

Il pivota vers Altaïs, et celui-ci entendit distinctement : « Et tu vas mourir. » Le reste du monde paraissait être devenu muet, jusqu’au moment où le vacarme explosa dans ses oreilles, assourdissant. Altaïs tourna la tête vers les grandes portes de la salle du trône, qui s’étaient ouvertes avec fracas. Son regard tomba tout d’abord sur Elio, qui lui adressa un bref sourire avant que son visage ne revête un aspect plus sévère. Il glissa avec étonnement sur Lug, et poursuivit son chemin jusqu’à Alexander. L’émotion lui noua la gorge.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
ModesteContesse
Posté le 16/08/2021
Coucou Thildou, me revoilou (moi et ma beauf attitude)!

Bon, comme prévu, moi qui adore les procès j'étais contente ^^ Comme je m'en doutais, ça n'avait rien d'un procès hein ! Mais c'était amusant du coup, de voir Adhara faire GENRE il est juge et il dirige un procès (ptdr ce gars sérieux). Déjà, le procès a pas commencé, il désigne déjà Altais comme régicide LOL. #NoprésomptiondinnocenceàAeldor #Nosurprise
Et il s'apprêtait à le tuer sans avoir rendu de verdict aussi ! (Ça je pense que tu pourrais l'ajouter non ? Je sais qu'Adhara n'a pas de cerveau et fait n'importe quoi environ 5 fois sur 5, mais quand même ?)

Sinon, j'ai bien aimé le fait que ce soit Aliss qui lise les souvenirs, du coup c'était bien plus doux et plus fort pour le lecteur je trouve. Le fait que c'était écrit de son point de vue (je reviens là-dessus dans mes remarques) a permis de mesurer toute l'horreur qu'a vécu Altais dans les bas-fonds. Cette description d'Atlas enchainé au lit m'a donné envie de vomir (enfin figurativement hein ! J'ai jamais envie de vomir en vrai... En plus, j'arrive pas à vomir :/ Sauf quand je suis bourrée ! BREF ON S'EN FOUT EN FAIT QU'EST-CE QUE JE DIS MOI ?! Mdr).
Le fait que ce soit une alliée qui ait lu ses souvenirs rend la scène plus émouvante et plus horrible du coup pour le lecteur. Si ça avait été Elaran, il aurait peut-être même décrit ce qu'il voyait, ou alors avant tant de mépris que ça n'aurait pas eu l'effet escompté sur le lecteur je pense ! Là, on ressent tout le choc et la compassion d'Aliss.
Aussi, le fait que ce soit une femme ajoute à la douceur (aussi parce que tous les mecs dans cette salle sont des bons à rien hein xD).

Hâte que Lug le défende ! Je me demande ce qu'il va dire pour l'innocenter...

Pétage de cable sur Adhara 2.0. :

"— Aujourd’hui peut enfin commencer le procès du régicide !" Euh, détends ton string, Adhara. Il est pas encore jugé, hein ! Tu te rappelles ? T'es au procès là, c'est TOI qui VAS le juger ! Tu peux pas donner le verdict avant d'avoir commencé le procès... Euh, attends 2 secondes, j'ai un doute du coup. Mais... tu SAIS ce que c'est un procès ? Parce que je peux t'expliquer si tu veux ? Par contre je garantis pas que mon explication viendra pas avec 2-3 baffes... ou coups de poing ?

" Je fais le serment de rendre un jugement impartial." LOL. MDR. P.T.D.R. Je dirais même plus : XPTDR. On voit que t'as pas fait de droit toi, hein ! "Impartial" dit-il ! Mort de rire ! Et pourquoi pas "juste" ? Et "clément", ou "adorable" tant que t'y es ? Mais jpp, quoi. Tu viens de dire que tu rendrais le jugement en tant que roi et EN TANT QUE FILS ! Alors, sorry to break it to you Adhara, mais ça, c'est le CONTRAIRE d'impartial ! C'est même pas la peine de le dire tellement personne n'y croit ! Même Elaran dans sa tête il s'est dit "ouais non, là faut p't'être pas déconner, c'était peut-être un peu too much le coup de l'impartialité..." Même la mouche qui vole au-dessus de toi dans la salle elle s'est dit que c'était abusé ! Si j'étais juge, je te jure mon p'tit gars, tu verrais plus jamais la lumière du jour. Et j'enverrais Diane s'amuser un peu dans ta cellule, au diable les alliances (sorry Elaran) ! Et je ferais pas genre je suis impartiale, MOI ! Parce que je suis pas débile, MOI !
Bon, c'est bon, je suis calmée, pardon... xD

"Altaïs retint une grimace. Il n’était pas sûr que le terme « impartial » soit celui qui convenait le mieux." Nooooooon... TU CROIS ? Non mais sérieux, je te jure, Altais, commence pas à faire le débile toi aussi, hein ! Ma patience est encore plus limitée que celle de Diane. FAIS GAFFE A TOI xD

Mes remarques :

Attention, comme dans les chapitres précédents, tu fais des sauts de points de vue qui sont assez étranges ici aussi ! À partir du moment où Aliss se place devant Altais, l'histoire passe de son point de vue, en plein milieu d'un paragraphe.
À partir de cet instant : "Elle posa une main douce sur son front et Altaïs se crispa violemment, les dents serrées. La jeune femme ne s’étonna qu’à moitié de sa réaction." Là on entre dans la tête d'Aliss et on suit ses pensées, alors que jusqu'à présent on était dans la tête d'Altais.
Donc ce que je te conseille, c'est peut-être de marquer une séparation à ce moment-là ? Et une nouvelle lorsque le focus revient sur Altais ? Parce qu'effectivement, au moment de la lecture des souvenirs, c'est plus pertinent de suivre le PDV d'Aliss, je pense.

"Tout y était déstructuré, comme s’il s’agissait du meilleur moyen qu’il avait trouvé pour se protéger. Tout était déchiré, comme s’il pouvait lâcher prise à tout moment." --> ces 2 phrases sont construites exactement de la même manière : "Tout..., comme..." Ça rend la lecture un peu lourde, et pas très fluide selon moi ! Je pense que tu pourrais modifier la construction de l'une des deux ;)

"Et je conçois mal qu’un régicide se retrouve ensuite dans cette posture, cela n’a pas de sens." --> je sais qu'Aliss essaie d'innocenter Altais, mais là vraiment, son argument ne marche pas je trouve ? ^^ Ce n'est pas parce qu'il est innocent qu'il s'est retrouvé dans les bas-fonds x) C'est 2 choses qui sont totalement dénuées de corrélation. Ça aurait pu tout à fait arriver peu importe les circonstances ! Pour le coup, l'argument d'Adhara juste après est bien plus valable (même si l'auto-marquage est un peu abusé mais bon, rien d'extraordinaire de la part de Monsieur-Sans-Cerveau).
Alors je sais pas si cette réplique devait montrer qu'Aliss était si désespérée d'innocenter son cousin que du coup elle disait un peu ce qui lui passe par la tête sans réfléchir ? Si c'est le cas, ben pas de problème, ça marche ! Mais si son argument était censé "peser" réellement pour le lecteur, là je pense que ça ne marche pas trop ^^ Y a juste la partie sur les rumeurs qui sont confirmées qui marche vraiment selon moi !

"Peu importe d’où te vient cette marque, cela ne signifie rien par rapport à ce dont tu es accusé ! Il n’y a donc rien qui permet de t’innocenter !" --> là, je suis désolée, mais Monsieur-Sans-Cerveau a raison xD

"— Rien ne permet de me condamner !" Bah... sorry mais... si, du coup xD

"— Arrête ça ! siffla-t-il." --> répétition de siffla-t-il, un peu plus haut, avec une incise d'Altais ;)

"— Ne t’en prends pas à elle  ! cracha Mathéis en abattant son poing sur son accoudoir." --> Alors, je veux pas jouer les rabats-joie, mais à ce stade, Adhara ne s'en est pas pris à Aliss, donc je trouve sa réaction un peu prématurée et disproportionnée ^^ Le gars ne fait jamais rien même quand il voit les pires horreurs, et là, personne ne fait encore rien à part échanger des mots, et il s'excite x) Mdr pour une fois qu'il réagit lui, il s'enflamme beaucoup trop, et beaucoup trop vite xD

"Et il faut reconnaître que le fait qu’il ait été réduit en esclavage laisse planer un doute conséquent." --> encore une fois, non, je ne trouve pas ^^ Vraiment, je pense que Natt et Aliss établissent une corrélation qui n'existe pas ici ! Enfin, dis-moi ton raisonnement derrière ça ? Peut-être que j'ai loupé un élément ? Mais s'il n'y a rien de sous-entendu, alors je pense vraiment qu'il faudrait trouver un autre argument ^^ Par exemple, pourquoi pas dire qu'un coupable ne ferait pas sortir un article sur lui, révélant toute la vérité sur son passé ? Ça me parait déjà un peu plus logique comme raisonnement x)
Surtout, je trouve que ça enlève toute force à l'intervention de Natt, qui était censée être inattendue et donc puissante (même si on l'attendait en vrai un peu). Là, dans cette scène, on en vient même à se dire que les arguments d'Adhara et d'Elaran sont plus valables, et je ne sais pas si c'est très bon pour la sympathie du lecteur envers Altais ? Après, si c'était volontaire de ta part, justement pour mettre le doute et que le lecteur se dise "ah ouais en fait il est coupable", bah là ok ! Mais si vraiment, le lecteur est censé ressentir l'injustice, je pense vraiment qu'il faut changer de raisonnement ^^ (Tu peux venir me voir en privé si tu veux qu'on discute de ça :* )

"Son regard tomba tout d’abord sur Elio, qui lui adressa un bref sourire avant que son visage ne revête un aspect plus sévère." Tout vient à point à qui sait attendre ! Tu vois, Altais, fallait pas paniquer, il suffisait d'attendre un peu ! Mdr la meuf insupportable xD

J'en ai terminé (pour cette fois) !
A bientôt Thildou, bisouilles <3
Mathilde Blue
Posté le 18/08/2021
Re ^^

Ravie que tu sois contente face à ce simulacre de procès :p Effectivement, Adhara était chaud pour être juge xD Et oui non il ne considère pas trop la présomption d’innocence lui x) Quant au verdict, il a pas vraiment eu le temps de le rendre vu qu’Alex et Elio débarquent en mode « je vais tout casser », mais je peux rajouter une phrase avant !

Effectivement, c’était bien plus doux pour le lecteur (et surtout pour Altaïs, on va pas se mentir) qu’Aliss lise dans ses souvenirs, et comme tu le dis, ça permet d’accentuer toute l’horreur qu’elle éprouve lorsqu’elle découvre ce qui lui est arrivé dans les bas-fonds. Le résultat aurait été très différent si ça avait été Elaran x) J’exclus juste Altaïs des bons à rien de cette salle xD

(Je suis ravie de savoir que tu n’as envie de vomir que lorsque tu es bourrée ^^)

« Par contre je garantis pas que mon explication viendra pas avec 2-3 baffes... ou coups de poing ? »
Ça lui fera pas de mal deux trois baffes tiens xD

« Et je ferais pas genre je suis impartiale, MOI ! Parce que je suis pas débile, MOI ! »
Quelle envolée Momo xD Je ne sais pas c’est si le passage avec Elaran ou celui avec Diane qui m’a fait le plus rire x)

« Nooooooon... TU CROIS ? Non mais sérieux, je te jure, Altais, commence pas à faire le débile toi aussi, hein ! Ma patience est encore plus limitée que celle de Diane. FAIS GAFFE A TOI xD »
Roh, il était juste un peu ironique (je sais que tu es tendue à cause d’Adhara mais un peu de compassion pour Altaïs voyons)

« Alors, je veux pas jouer les rabats-joie, mais à ce stade, Adhara ne s'en est pas pris à Aliss, donc je trouve sa réaction un peu prématurée et disproportionnée ^^ »
Alors la réaction de Mathéis est dirigée contre Elaran, qui vient d’utiliser sa magie sur Aliss pour l’empêcher de bloquer le passage à Adhara, et pas contre Adhara directement (et pour le coup ça lui est déjà arrivé de s’énerver contre Elaran ^^)

Alors, par rapport à tes doutes sur l’argumentaire d’Aliss et Natt, on en a déjà un peu parlé en privé, mais donc pour eux ça n’a pas de sens qu’Altaïs se retrouve réduit en esclavage (alors que c’est illégal, Alex le dit dans le premier chapitre). De leur point de vue c’est franchement louche, et suffisamment pour que ça donne matière à réflexion et donc que ça contrebalance les doutes sur son accusation (puisque là encore il n’y a pas de preuve formelle). Je vais essayer de développer ce passage lors de la réécriture, mais parce que si vraiment il était coupable et qu’on ne cherchait pas à le piéger, ça aurait été beaucoup plus intéressant de le ramener directement à la royauté (et toucher une belle prime) plutôt que le garder caché dans les bas-fonds.

« Tout vient à point à qui sait attendre ! Tu vois, Altais, fallait pas paniquer, il suffisait d'attendre un peu ! Mdr la meuf insupportable xD »
Là je pense que c’est Altaïs qui te regarde mal xD

Bisouilles Momo <3
petite_louve
Posté le 14/07/2021
Pouah ! Pouah !

Un chapitre plein de tension. Une tension qui monte en crescendo ! Tu as mené ce chapitre avec brio, vraiment ! ça se lisait tout seul, on buvait tes mots, les paroles des personnages !

Une révolution va-t-elle pointer le bout de son nez ? Il y a de grande chanson ! Et si elle était menée par Aliss, j'en serais ravie, haha ! Girl power !

Elaran et Adhara qui doivent faire face aux autres, c'est un véritable plaisir !

Elio et Alex sont arrivés !!!! C'est trop bien =D On les attendait !!!
Mathilde Blue
Posté le 17/07/2021
Coucou :D

Oh merci pour tous ces compliments T_T J’ai eu beaucoup de mal avec ce chapitre alors ça me fait trop plaisir de voir qu’il fonctionne !

Haha, je crois qu’Aliss est chaude pour mener la révolution xD

Hehe, maintenant qu’ils sont arrivés, les choses vont peut-être pouvoir changer ^^

À tout de suite !
AnatoleJ
Posté le 04/07/2021
Re-coucou :D

Je confirme, c’est un chapitre nécessaire, et la montée en tension progressive jusqu’à l’arrivée du soutien était magnifique T_T Excellent chapitre ! Je sens que la baston est juste au tournant, même si j’espère (presque) secrètement qu’Alex attrape Altaïs dans ses bras et qu’il coure le plus loin possible sans se retourner, pendant qu’Aliss, Mathéis et Natt mènent la révolte (ils ont l’air bien partis pour, je peux espérer un peu xD)

Mes petites notes :
« Le temps parut s’arrêter et Altaïs retint son souffle. »
Préciser que le temps s’arrête me parait un peu superflu, puisque ce qui suit est déjà un arrêt sur image

« — Aujourd’hui peut enfin commencer le procès du régicide ! »
Ah bah ça commence bien, bonjour l’équité T_T

« Sans doute était-il mécontent qu’Aliss lise ses souvenirs. Au moins, Altaïs avait eu cette victoire. »
Moi tout ce que je lis, c’est nananananaaa-né-reuh

« La jeune femme reprit ses esprits, mais son visage pâle trahissait le choc qu’elle avait ressenti. »
Encore une fois, Aliss=les lecteurs T_T Qui a fait ça au petit Altaïs ? Je veux des noms, il me reste des cookies à la cigue

« Et si son oncle avait fait de lui sa marionnette le temps d’une nuit ? »
Ah mais non hein, on avait dit qu’il avait touché le fond normalement, ça peut pas empirer quand même T_T

« À quelques pas d’eux, Aliss tremblait, le front plissé par l’effort. Sa magie immobilisait Adhara. »
Yes Aliss présideeeente, elle aura mon vote

« — Ne t’en prends pas à elle ! cracha Mathéis en abattant son poing sur son accoudoir. »
Oui Mathéis qui se révolte, c’est bien mon petit

« — Je dois reconnaître que je partage l’avis d’Aliss et Mathéis. »
A quatre contre deux ils peuvent large faire un coup d’état !

« Il glissa avec étonnement sur Lug, et poursuivit son chemin jusqu’à Alexander. »
Yeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeees la team est au complet

Voilà pour ce chapitre, à bientôt :D
Mathilde Blue
Posté le 05/07/2021
Coucou :D

Oh je suis trop contente que tu trouves le chapitre bien mené, il m’avait donné tellement de fil à retordre T_T Mais ne perds pas espoir, Alex peut toujours embarquer Altaïs et courir le plus loin possible, et je suis sûre qu’Aliss est chaude pour mener la révolution xD

Tes notes :

« Ah bah ça commence bien, bonjour l’équité T_T »
Fais pas comme si tu croyais qu’il y en aurait T_T

« Moi tout ce que je lis, c’est nananananaaa-né-reuh »
C’est l’idée xD

« Encore une fois, Aliss=les lecteurs T_T Qui a fait ça au petit Altaïs ? Je veux des noms, il me reste des cookies à la cigue »
Ah bah s’il reste des cookies à la ciguë en plus…

« Ah mais non hein, on avait dit qu’il avait touché le fond normalement, ça peut pas empirer quand même T_T »
Moi aussi je peux faire des mensonges éhontés

« Yes Aliss présideeeente, elle aura mon vote »
Elle va changer Aeldor en république xD

« Oui Mathéis qui se révolte, c’est bien mon petit »
Faut pas s’en prendre à Aliss xD

« Yeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeees la team est au complet »
C’est parti pour la baston !!

À bientôt :D
Gabhany
Posté le 11/06/2021
Pfiou là là (oui pour l'occasion j'invente de nouvelles onomatopées XD) quel chapitre intense !! Ok c'est bon, Natt je te déteste XDD Heureusement que Mathéis et Aliss sont là et font le job, EUX. J'espère que ce petit lâche a une bonne raison de ne pas se mouiller trop, parce que franchement ... ce n'est pas glorieux Natt, pas glorieux du tout.
Bon et l'arrivée juste à la fin d'Alex et Elio : YAY YAy YAY !!! Go go go les gars, tordez moi le coup à ces deux sala*ds !
Je TREPIGNE de lire le prochain chapitre !
Mathilde Blue
Posté le 11/06/2021
Si intense à écrire T_T Haha, Natt perd des points xD Il lui reste encore une vingtaine de chapitres pour se rattraper ^^ (Ou pas). Mais comme tu dis les jumeaux sont là ! Et heureusement, Alex et Elio sont enfin de retour !! Trop de choses en perspective haha.

À bientôt :D
Cherry
Posté le 10/06/2021
Effectivement c’était un chapitre délicat mais dans l’ensemble bien construit ^^ et remercions fort Aliss et Mathéis XD J’en voudrais éternellement à Natt d’avoir été passif dans ce chapitre, merci la famille hein, on peut compter sur lui x)

Mais surtout j’ai eu comme l’impression que c’était le chapitre d’Adhara. Ça nous montre sa personnalité et surtout son caractère buté…

« Je fais le serment de rendre un jugement impartial. » le plus gros mensonge de 2021

Juste pour savoir : personne n’avait pensé à vérifier la marque d’esclave d’Altaïs avant le procès ?

« — Que tu crois, répliqua Adhara » : je rejoins l’avis de Dodoreve… Mais par moment, Adhara ressemble à un gamin. J’ai l’impression qu’il crie pour avoir l’autorité qu’il n’a pas. Il me semble immature et tellement bête… Aliss serait une reine bien meilleure !

« Il allait mourir. Loin d’Alexander. L’épée se leva. » : je te dis pas comme j’étais en PLS pendant ce passage

« — Je suis le roi. » : en disant ça Adhara montre qu’il n’a aucune autorité et ça m’a semblé cliché… en fait je sens que son personnage est parfois un peu… surjoué. J’ai l’impression qu’il n’a aucune profondeur

« Son regard tomba tout d’abord sur Elio, qui lui adressa un bref sourire avant que son visage ne revête un aspect plus sévère. Il glissa avec étonnement sur Lug, et poursuivit son chemin jusqu’à Alexander. » : on dirait les Avengers qui reviennent se venger contre le grand méchant XD tellement classe, je suis prête à lancer une révolution avec eux 😉

J’ai trop hâte de suivre leurs retrouvailles, je sens que je vais verser une petite larme, c’est pas possible T_T je suis tellement emportée dans cette histoire que j’ai la rage d’attendre mercredi prochain

(Rien à voir mais j’ai une théorie : Elaran a manipulé Altaïs afin qu’il tue le roi mais après qu’Altaïs ait été enfermé dans un bordel, Elaran s’est mis à manipuler Adhara ce qui explique son changement de comportement…)
Mathilde Blue
Posté le 10/06/2021
Oui c’est vrai que c’est un peu le chapitre d’Adhara d’une certaine manière. Effectivement, il est très immature (c’est voulu), il n’était pas prêt à monter sur le trône et le sait (et lui-même ne le voulait pas parce qu’il admirait profondément son père), donc il comble comme il peut. Mais je ne pense pas qu’il soit bête, juste très buté et il n’écoute qu’Elaran (et Natt parfois).

« en disant ça Adhara montre qu’il n’a aucune autorité et ça m’a semblé cliché… en fait je sens que son personnage est parfois un peu… surjoué. J’ai l’impression qu’il n’a aucune profondeur »
Je considère pas vraiment ça comme un cliché (chacun son point de vue après xD), mais plus comme un « allez-vous faire voir, de toute façon j’ai le dernier mot ». Mais il surjoue son rôle d’une certaine manière justement pour donner l’impression de s’affirmer et d’avoir de l’autorité (ça rejoint ce que je disais plus haut), donc finalement ça fait qu’il a plus de profondeur qu’il n’y paraît (enfin c’est moint de vue d’autrice après ^^).


« Juste pour savoir : personne n’avait pensé à vérifier la marque d’esclave d’Altaïs avant le procès ? »
Non, Adhara s’en fichait royalement x)

« on dirait les Avengers qui reviennent se venger contre le grand méchant XD »
Tu m’as tuée XD

« J’ai trop hâte de suivre leurs retrouvailles, je sens que je vais verser une petite larme, c’est pas possible T_T je suis tellement emportée dans cette histoire que j’ai la rage d’attendre mercredi prochain »
Enfin si Altaïs n’est pas exécuté et que le reste de l’histoire ne raconte pas la vengeance d’Alexander… Moi aussi je veux qu’ils se retrouvent, ils méritent d’être ensemble mes bébés T_T

« Elaran a manipulé Altaïs afin qu’il tue le roi mais après qu’Altaïs ait été enfermé dans un bordel, Elaran s’est mis à manipuler Adhara ce qui explique son changement de comportement… »
C’est pas bête du tout comme théorie ^^
Audrey.L
Posté le 10/06/2021
Quelle tension, quel chapitre !
J'ai l'impression qu'Adhara a une dent contre AltaÏs... Je ne comprends pas trop l'ordre de succession, qu'est-ce qu'il se passe si Altaïs est innocenté ? Est-ce que ça change quoi que ce soit concernant le trône ?
Et ce retour d'Alexander à la fin... J'aime tellement ton histoire !

Merci pour ce chapitre (et pour ta réponse pour le commentaire sur les prénoms ^^). A bientôt !
Mathilde Blue
Posté le 10/06/2021
Coucou !

Effectivement, Adhara a une dent contre Altaïs, mais seulement parce qu'il est persuadé qu'Altaïs a tué son père ! Donc concrètement ça ne changera pas grand chose qu'Altaïs soit innocenté vu qu'Adhara était bien l'héritier légitime (et Altaïs est dernier dans l'ordre de succession).

Merci pour ton commentaire et à bientôt !
dodoreve
Posté le 09/06/2021
Aujourd'hui j'avais la pression à cause d'un rendez-vous et tu peux pas savoir combien la promesse de ton chapitre me permettait de me détendre xD même s'il n'est pas DU TOUT détendu

J'ai un peu du mal à cerner Adhara dans ses réactions n'empêche : il veut croire qu'Altaïs est vraiment coupable, mais je trouve qu'on dirait parfois un enfant immature qui manque de "sérieux" (un roi devrait savoir juger, quand même). Je me rends compte que je ne sais pas ou plus son âge ? Et au contraire même vis-à-vis d'Aliss qui s'oppose à lui publiquement je trouve qu'il manque de fermeté - non pas que ce soit quelque chose que je souhaite, mais bon bonjour la crédibilité pour lui, dans le rôle qu'il joue à sa place, un mot de travers et je demanderais à des gardes de saisir les gens qui me respectent pas en tant que roi... Il réagit hein ("Arrête ça") mais je m'étonne qu'il ne s'étrangle pas d'indignement en gros. Tu vois ce que je veux dire ? Pardon si ce n'est pas clair ! Et c'était une petite réflexion de rien du tout parce que malgré tout il revient à ça à la fin "Je suis le roi ntm" donc c'est cohérent hein évidemment ^^
Bon et sinon Natt se réveille ENFIN ahahah Enfin je trouve que ça lui ressemble plutôt, limite je le voyais remonter ses lunettes sur son nez en mode personnage d'anime qu'on ne s'attend plus à entendre parler xD
ET. ALEXANDER. ENFIN. REVENU.
Mercrediiiiiiiiiii

Deux petites choses avant de partir :
"Adhara y était assis, entouré des membres de leur famille. Aliss et Mathéis lui adressèrent une œillade encourageante, mais il se heurta durement à la rage d’Adhara (...)" Je trouve que ça fait un peu boucle/répétition de revenir à Adhara
"pour ne pas se retrouver submerger" submergée*
Voilà, et donc comme je disais :
Mercrediiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
Mathilde Blue
Posté le 09/06/2021
Ooooooh, j’espère que ton rendez-vous s’est bien passé !! Non désolée, j’ai déjà écrit des chapitres plus calmes x)

Alors en ce qui concerne Adhara, oui, il est clairement immature, et en plus il est colérique, donc mauvais combo. Il a 30 ans (je ne crois pas l’avoir déjà précisé quelque part mais donc voilà l’info ^^). Par rapport à Aliss, il ne va pas faire jeter sa sœur en prison (surtout qu’elle lit les souvenirs dans ce procès donc ça lui offre une certaine forme de protection), après il n’a pas non plus envie de s’afficher devant tout le monde (surtout que là c’est quand même un gros évènement), il est plutôt du genre à régler ses comptes en privé. J’espère que ça t’éclaire un peu sur le personnage ? ^^’ Mais de manière générale, il est devenu roi trop brutalement et à cause de ça du mal à faire le deuil de son père.
Oui, Natt a enfin pris la parole xD Bon il y a encore des progrès à faire hein... Mais c’est déjà un début x) D’ailleurs fun fact, dans ma tête mes personnages ressemblent à des personnages d’animés XD
Alex T_T Mon bébé d’amour T_T

C’est noté pour tes remarques ! À la semaine prochaine :D
Vous lisez