Chapitre 24 - Qui mène la danse ? - Kali / Kaya - Partie II

Notes de l’auteur : Voui, je vous ai mis les deux parties en même temps. J'adore cette deuxième partie, je ne me voyais pas ne pas la poster en même temps que l'autre. Bonne lecture ~

Son Altesse avait repris de sa prestance. Monsieur ne se laisserait pas faire si facilement. Combien de temps bouderait-il mon comportement ? J'étais curieuse de le savoir.
— Et alors ? continuai-je en le faisant basculer sur le lit.
— Qu'est-ce que tu veux Kali ? demanda-t-il après avoir grogné une énième fois.
— Tu n'as pas l'air surpris de me voir, constatai-je.
— Il n'y a que toi qui puisses avoir fait plier Rayden après ton passage avec Hécate.
— Hum... Si tu le dis. Tu as quand même l'air d'en savoir beaucoup plus que tu ne le dis.
— Tss, sourit-il l'air triste. Pourquoi tout le monde pense ça ?
— Je ne sais pas. Peut-être parce que tu cherches toujours à cacher certaines choses. Comme tu sais... un certain code, chuchotai-je à son oreille.
— Qu'est-ce que tu cherches exactement en faisant ça ? répéta-t-il.
— Je ne sais pas, à ton avis ? Le provoquai-je.

Il resta muet. Ah... je n'arrive pas à savoir si tu m'amuses ou si tu m'agaces. Je fis courir mes doigts le long de son torse, dessus son T-shirt qui ne ressemblait plus à grand-chose tant il était abîmé, jusqu'à arriver dans son cou. Attrapant son menton, je le forçais à me faire face. Pas question que tu ne me réponds pas trésor.
— Allez ! Arrête de jouer les hommes mystérieux et crache-moi le morceau. À quoi sert le code qu'Adam nous a donné ?

Son regard se durcit et ses yeux d'un naturel azur virèrent au noir abyssal. Petit con. Il avait passé le relais à son alter pour fuir la question. Cela valait-il vraiment une telle obstination de sa part ? Il se dégagea de ma prise et retourna la situation. Voilà maintenant que j'étais devenue le jouet et non celle qui menait la danse.
— Tu es plutôt tête brûlée, toi, déclara-t-il. J'aime ça.
— Ah oui ? ironisais-je en caressant sa joue de l'index avant de glisser ma main sur sa nuque. Si tu aimes ça, alors tu pourrais me répondre, non ?
— Ha ! Bien essayé, sourit-il, malicieux. Mais non.
— Oh allez ! Dayen, c'est ça ? Tu n'en as pas marre de l'écouter ? dis-je en me relevant sur mes coudes. 

Il colla son front au mien. Il était si proche que je sentais même son souffle sur ma peau. Diable, il n'est pas si mal de près. Non, mais à quoi je pense moi ? Heureusement que Kaya n'est pas là. Il me repoussa sur le lit avant de se relever.
— Il me tape sur les nerfs, mais je ne vais pas te rendre service pour autant. Tu sais comme moi que le travail d'équipe entre nous et eux est plus que nécessaire. Donc, aussi charmante sois-tu, chérie, tu n'auras aucune info de moi. Pas aujourd'hui en tout cas.
— Alors donne-moi des infos sur les gélules et leur composant, claquai-je frustrée.
— Hum... Je ne sais pas. Tu penses que tu le mérites ? demanda-t-il en se penchant vers moi un peu trop très à mon goût.
— C'est grâce à moi si ton joli petit cul est sorti de ce trou à rat. Donc, oui, je pense que je mérite au moins ça, râlai-je.

Ces yeux s'écarquillèrent sous la surprise, puis il se mit à rire. Un rire franc et sincère. Ou tout du moins, c'était l'impression que ça me donnait.
— Hum, fit-il dubitatif. Je ne sais pas que ce que tu as fait, mais j'espère que tu as soutiré des Infos à ces abrutis. Ce serait con d'avoir manqué une occasion pareille. S'il y a bien quelqu'un qui aurait eu des trucs à dire, c'est Hécate.

Tout en me mordant la joue, je me maudis intérieurement d'avoir succombé à mes pulsions. Il avait raison, Hécate était une source d'information importante et j'avais mis fin à ses jours sans lui avoir soutiré quoi que ce soit ! L'insatiable envie de violence qui me dévorait à ce moment-là m'avait empêché de réfléchir clairement. Cette fois, je m'étais planté un couteau dans le dos en pensant protéger Kaya de cette manière. Au final, je n'avais fait que nous coincer à nouveau dans cet amas de questions sans réponses. Quelle conne ! Bordel...
— Alors comme ça, j'ai un joli petit cul ? dit-il en se rapprochant encore plus, jusqu'à ce que ses lèvres se collent à mon oreille. Tu es vraiment une tête brûlée.

Il se releva tout aussi rapidement. Je recommençais à respirer tout en me demandant à quel moment j'avais arrêté de m'oxygéner. Avait-il perçu mon trouble quant à ma prise de conscience ou était il juste testé dans le jeu que j'avais instauré ?
— Les gélules sont un mélange du sérum concentré, de psychostimulant et d'autres petites merdes qui s'y tu n'y prends pas garde peuvent avoir des effets plutôt négatifs au long terme, expliqua-t-il sans me laisser me poser plus de questions.

J'ignorais si c'était par envie de m'aider ou juste parce qu'il savait que je ne lâcherais pas l'affaire, mais au moins, j'avais une réponse...
— Dante n'avait pas dit que c'était sans danger ?
— Parce que c'est le cas. Si on n'en prend pas souvent. Est-ce que ça satisfait la demande de madame ? 

Cette fois, c'était moi qui grognais. Ce petit con avait retourné la situation, et même s'il avait répondu à l'une de mes questions, la plus importante demeurait sans réponse. Néanmoins, je me laissais retomber sur le lit. 
— Ah ! Et j'espère pour toi que tu n'a pas pris toute l'eau ! J'ai sincèrement horreur de ne pas pouvoir me laver après un séjour là-bas, conclut-il en me jetant son T-shirt et en se dirigeant à son tour dans la douche.

Nous jouions visiblement au même jeu tous les deux. Mais qui craquera avant ? Il m'amusait vraiment. Qui des deux était le plus drôle ? Dante ou Dayen ? Je me demandais comment l'idée de s'appeler ainsi lui était venue. De mon côté, je l'avais choisi parce que Kaya avait un amour profond pour les déités de l'Ancien Monde. Plus précisément sur celles des Hindous. Il ne m'avait pas été difficile de choisir ce nom. Après tout Kali, ne représentait-elle pas la préservation, la transformation et la destruction ? Je changeai Kaya, je la préservai de la cruauté de ce monde et je détruisais tout ceux, comme Hécate ou Slyder, qui pouvait lui nuire plus que d'autre. Quoi de mieux pour me décrire ? Dans tous les cas, Dayen et Dante faisaient front contre moi au sujet du code. Il allait falloir trouver un autre angle d'attaque. Et je devais aussi m'occuper de Caden. Si je me fiais aux souvenirs que j'avais, il pouvait aider Kaya à aller mieux. Comment mettre en place une telle chose ? Surtout qu'il n'avait pas l'air de saisir comment il s'y prenait. Alors, c'était un plan risqué que de parier sur lui, mais que pourrais-je faire d'autres ? Et puis, encore fallait-il qu'elle veuille reprendre les rennes ! Que se passerait-il si elle voulait rester en arrière ? Toutes ces questions trottèrent dans ma tête jusqu'à ce que je finisse par m'endormir. Je trouverais une solution plus tard. Je devais récupérer d'abord.

****

— Hum, c'est agréable d'être ici. Avec toi.

Il me regarda l'air de dire : Je sais. Avant de se pencher vers moi et de m'embrasser. Une légère bourrasque vint faire virevolter quelques fleurs de cerisiers qui traînaient paresseusement sur le sol. Au moins, ici, je suis en sécurité. Il se releva et une musique que je connaissais trop bien retentit dans les airs. Mon amour de Kaabil. J'éclatais de rire. Pensait-il vraiment que j'allais danser ? Ici ?
— Et pourquoi pas ? Après tout, nous sommes tout seul. Profitons-en ! déclara-t-il comme s'il avait entendu mes pensées. 

L'espace si paisible se transforma en une salle qui me rappelait nombre de souvenirs. Il se tenait sur l'estrade et la musique résonnait. Ce jour-là avait été le plus beau jour de ma vie. Il avait réservé tout l'endroit pour nous. Il avait même prévu que nos ami.e.s face un flashmob avec lui pendant qu'il dansait. Et ce n'était pas une mince affaire que de convaincre Tom ou Caden de danser ! Un véritable exploit ! Le pauvre avait manqué de tomber à quelques reprises, mais cela n'avait fait que rendre mon amour pour lui encore plus fort. Ce grand fou était à moi. Rien qu'à moi. Matthew avait sorti le grand jeu pour me demander en mariage. Il l'avait dit que s'il devait le faire, ce serait avec cette chanson tant il savait qu'elle comptait pour moi. Je l'écoutais le jour où nous nous étions rencontrés, mais Matthew était un piètre danseur et il pestait toujours quand je l'entraînais avec moi pour danser dessus. Il m'attira à lui et m'embrassa à nouveau. Il savait qu'il avait fait mouche en choisissant ce souvenir. Réel ou pas, rien n'avait d'importance. Je voulais juste profiter de cet instant. De ce moment rien qu'à nous.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
dodoreve
Posté le 26/05/2021
Cools ces explications sur les noms ! Je me souviens les avoir interrogés mais je en sais plus si je l'avais déjà formulé dans un commentaire.
J'adore la confrontation Dayen/Kali, et que Kali parle de lui en l'appelant "petit con". C'est très elle et Dayen se fait le parfait écho de son manque de moralité. Sérieux, on dirait deux chats qui se battent et se crachent dessus tout en se draguant ^^ Et la pauvre Kaya, restée complètement à l'ouest... Du coup ça m'interroge d'autant plus cette question de possession de corps. Jusqu'où Kali se sentirait le droit d'aller avec le sien ? (Ce corps qui lui appartient malgré tout ? Ce corps qui appartient à Kaya ?)
Hâte de voir ça par moi-même ! Et d'en savoir plus sur ce qu'ils vont faire maintenant que Hécate est morte, et que ce n'est apparemment pas de Dayen/Dante qu'on pourra avoir d'autres infos.
Sklaërenn
Posté le 26/05/2021
Oui, il me semblait important de donner des explications à ce sujet, car le noms qu'ils se choisissent ( les alters ) à une symbolique généralement, donc c'est assez cool de creuser cet aspect, même si ça me fait parfois des nœuds au cerveaux XD D'ailleurs je me suis bien éclatée dans le prochain chapitre à ce sujet même si c'et plus des noms de code que des noms d'alters ahah.

"Sérieux, on dirait deux chats qui se battent et se crachent dessus tout en se draguant ^^ " Dante en fait une réflexion à ce sujet (dans le prochain chapitre ahah. C'est exactement l'image d'eux que j'ai en tête et je m'amuse beaucoup je l'avoue.

"Et la pauvre Kaya, restée complètement à l'ouest..." Ah oui, ça pour le coup, elle a tellement morflée que là, il va falloir un peu de temps avant qu'elle ne reprenne les rênes.

Dante étant le prochain PDV vous allez avoir quelques "infos", mais pas Kali x)
ModesteContesse
Posté le 25/05/2021
MAIS OUI !! Tu as répondu à mon souhait de voir Kali et Dante interagir ! J'en avais formulé l'envie dans un chapitre y a quelques temps il me semble.

Je rêve de revoir Kali draguer Dante, c'est beaucoup trop drôle ^^ Franchement, Kali c'est mon âme sœur, j'adore sa façon de penser, sa façon de gérer les problèmes (en en créant de nouveaux un peu lol xD).

Intéressant de savoir comment Kali a trouvé son nom, ce serait sympa qu'il y ait une explication pour tous les autres alter ego !

À bientôt ;)
Sklaërenn
Posté le 25/05/2021
"MAIS OUI !! Tu as répondu à mon souhait de voir Kali et Dante interagir ! J'en avais formulé l'envie dans un chapitre y a quelques temps il me semble." Effectivement et je t'avais dit que ça arrivait :D

"Je rêve de revoir Kali draguer Dante, c'est beaucoup trop drôle ^^" Je trouve aussi x)

Il y en aura une. Peut-être pas pour tous, mais pour Dayen, j'en ai une. Et deux autres aussi :)

Je suis contente que ce chapitre t'ait plus. À bientôt ;)
Vous lisez