Chapitre 22, La lettre

Par Makara
Notes de l’auteur : Je vous présente mon chapitre le plus difficile à écrire.

Nohan caressait le duvet de Skiron avec un grand sourire. Sa main disparaissait dans les plumes grises d’une douceur incomparable : il avait l’impression de plonger les doigts dans un bocal de soie. Skiron releva son bec d’un noir presque bleuté. Ses yeux sombres lui lancèrent un regard pénétrant.

— On dirait qu’il me parle ! s’exclama-t-il, étonné, en direction de Cyla qui donnait à manger à Samiel.

— Je pense qu’il t’aime bien, tu sais, à chaque fois que tu pars, il piaille pendant deux heures…

— C’est vrai ? demanda le jeune prince comme si on venait de lui annoncer quelque chose d’extraordinaire.

Nohan ne se départit pas de son sourire béat, s’empara de l’oiseau et le serra contre lui. L’animal émit un petit cri plaintif. Cyla s’esclaffa.

— Nohan, tu l’étouffes. Il va avoir peur, l’interrompit-il en posant une main sur son épaule. Pas de mouvement brusque avec les animaux.

— Ah, désolé… Mais il est tellement doux. On dirait un oreiller…

Cyla leva les yeux au ciel. Nohan relâcha la pression autour du volatile et le déposa sur le lit. 

— Ils ont déjà bien grandi. C’est fou ! Oh ! Cyla ! Regarde ! Regarde, comment il m’observe avec ses petits yeux tout scintillants ! C’est trop chou ! Il me demande un câlin, c’est sûr !

Nohan récupéra l’oisillon et sortit de la pièce en murmurant des « mais oui, papa est là ». Il entendit Cyla lui emboîter le pas. Il se positionna face à la ville, le palais d’Étioli en surface, la mer en vernis brillant et le crépuscule en toile de fond.

— Parfois je me dis que j’ai manqué beaucoup de choses à rester enfermé toute ma vie.

— C’est le cas, Nohan, confirma le jeune dresseur.

— Regarde le monde, Skiron ! Ne sois pas comme moi ! Imagine-toi dans ces nuages ! Allez, vole ! Vole !

Il entendit Cyla exploser de rire devant la scène.

— Nohan, il a quatre jours. Ses ailes ne sont pas suffisamment développées pour s’envoler…

— Mais il est déjà si grand !

— Ça ne veut rien dire, Nohan !

Cyla resta un moment silencieux avant de reprendre la parole :

— Tu sais, mon père dit souvent : « Regarde comment un homme se comporte avec les animaux, tu en sauras beaucoup sur son caractère ».

— Ah… Et donc ? Qu’est-ce que tu peux en déduire sur moi ?

— Que je ne pouvais choisir meilleur partenaire pour élever ces oiseaux.

Nohan lui adressa un immense sourire en rougissant jusqu’à la racine des cheveux. Fichue carnation, il ne pouvait rien cacher… Cyla ne fit aucune remarque sur son teint cramoisi, s’écarta un peu de lui et posa Samiel sur le sol. L’oisillon se mit aussitôt à piailler, terrorisé.  

— Qu’est-ce que tu fais ?

— Je souhaite voir comment il s’adapte à un nouvel environnement.

— Qu’est-ce que tu es cruel avec lui...

— Oui, c’est vrai que c’est de la véritable torture ce que je fais, là…

Nohan rassura Skiron, en lui disant que jamais il ne lui ferait ça.

Samiel, après quelques minutes, commença à se déplacer. Ses petites serres agrippaient les cailloux. Ses ailes duveteuses ployaient de chaque côté de lui. Il tenta de les soulever, n’obtint que peu de réponses et émit alors un son étrange. Un piaillement grave, presque désespéré. Skiron le chercha immédiatement du regard. Il commença à s’agiter dans les bras de Nohan en poussant des cris perçants. Le jeune homme le déposa au sol. Presque d’un commun accord, les deux volatiles se déplacèrent maladroitement pour se retrouver, et s’agglutinèrent l’un contre l’autre. Bientôt, il fut impossible de discerner les deux animaux. Ils ne semblaient former qu’un seul et même être.

— C’est intéressant de voir à quel point ils ont besoin l’un de l’autre, fit remarquer Cyla en s’asseyant près des volatiles.

Nohan le rejoignit. Ils restèrent un moment à observer la Cité dans le lointain ; les couleurs déclinaient, comme avalées par la nuit. Le jeune prince dévisagea Cyla à la dérobée. Il aurait aimé posséder son énergie, sa détermination à toute épreuve, cette force intérieure, ses connaissances. Rien ne l’effrayait, tout le motivait. Malgré son jeune âge, il semblait toujours prendre les bonnes décisions. Ses angoisses, à son contact, se ratatinaient comme un pruneau au soleil. Il vivait pleinement sans s’attacher au regard des autres ; les codes sociaux, l’étiquette, la nature même n’avaient pas de prise sur sa personne. Il donnait l’impression de dompter le monde comme un soleil. Nohan, toujours dans l’ombre de l’astre, se jura de le suivre pour profiter un peu de ses rayons.

Alors que la pénombre saisissait le paysage, transformant l’ensemble en estampe, un étourneau se posa près d’eux, une missive attachée à ses pattes. Cyla attrapa le petit oiseau et lui retira le message. Le rouleau portait le nom de Nohan. Cyla lui tendit la lettre. Le jeune prince, intrigué, déroula le papier noirci par une écriture pressée. Il débuta sa lecture à voix haute. Après tout il n’avait rien à cacher à Cyla.


 

Cher frère adoré,

J’ai une grande nouvelle. Une fantastique nouvelle. Kian est condamné à mort. Oui, tu as bien lu ! Ce double crétin a essayé de tuer notre mère ! Non, je ne divague pas. Je ne sais pas trop où tu es maintenant (tu oublies de me rendre visite alors que je suis un pauvre handicapé et que je meurs d’ennui, honte à toi), mais il faut que tu reviennes pour l’exécution !

Oui, ce gros prétentieux va être exécuté demain matin pour le meurtre de six femmes ! Je sais que tu ne me crois pas, mais il n’a que ce qu’il mérite. J’ai bien hâte de voir sa tête se séparer de son corps. J’en jubile d’avance. Adieu son air supérieur et ses phrases philosophiques ! Enfin, tout cela pour te dire de te dépêcher ! Je ne sais pas où tu traînes en ce moment, certainement pas en train de courir la gazelle, mais active-toi, sinon tu vas rater le meilleur moment !

Ah, oui. Le dresseur que tu sers a été empoisonné. Je ne lui donne pas longtemps à vivre. Tout au plus quelques heures.

Allez, à bientôt, blanc-bec. 

Le Prince releva la tête de sa lecture, les traits figés par la stupéfaction. Kian allait être exécuté… Cela lui semblait totalement improbable. Que s’était-il passé ? Kian n’avait jamais tué de femme jusqu’à présent.

Cyla avait le visage plus pâle que lui. Ses mains avaient agrippé le sol comme pour s’y cramponner. Il ne lui fit rien répéter. Dans ses yeux crépitait une terreur profonde.

Sans un mot, le jeune dresseur s’empara des oiseaux, marcha d’un pas décidé dans la maison, s’affaira quelques minutes à l’intérieur puis referma la porte. Il attrapa son tarkah, son ékri et le Narha de son père et sangla l’ensemble derrière son dos et à sa ceinture.

— Qu’est-ce que tu fais ? demanda Nohan, la gorge toujours nouée par les nouvelles.

— Je vais chercher mon père. Je savais qu’il n’aurait pas dû rester là-bas. Je lui avais dit. Vous ne le méritez pas.

Nohan déglutit en soutenant son regard et lui emboîta le pas.

— Tu comptes sauver ton frère ? reprit Cyla en commençant à marcher d’un bon pas.

— Le sauver ? répéta Nohan ahuri.

Il ne voyait absolument pas comment lui venir en aide.

— On parle de Kian, là, précisa-t-il. Celui qui t’a enlevé et gardé prisonnier contre ta volonté.

— Je sais. Je n’ai pas oublié, Nohan. Tu le penses capable de tuer des femmes ?

— Ça m’étonne de lui. Généralement, il n’utilise la violence qu’en dernier recours. Même lors des tournois de tarkah, il préférait blesser ou assommer ses adversaires plutôt que de les terrasser. Je me souviens de plusieurs disputes avec mon père à ce sujet.

Cyla hocha la tête.

— J’espère, Nohan, que l’on arrivera à sauver mon père, car sinon je tuerai tous les responsables.

Nohan acquiesça en déglutissant. Kian était-il l’auteur de l’empoisonnement d’Ewen ? La lettre d’Anaël ne le précisait pas.

Le jeune dresseur se para d’un masque impavide et enfourcha son cheval. Le Prince se dépêcha de le rejoindre et il monta derrière lui. Ses bras s’enroulèrent autour de son bassin alors que son ami lançait l’animal au galop vers la vallée. Ils dévalèrent la montagne à toute vitesse. Le vent et la vitesse gonflaient leurs vêtements. Nohan avait le souffle court. Plus ils approchaient de la Cité, plus un mauvais pressentiment se formait dans son esprit. Il était terrifié à l’idée que son frère soit exécuté. Il avait peur que les futurs événements ne les séparent à jamais. Il avait peur qu’Ewen meure. Il refusait de voir la souffrance prendre possession des traits si doux de son ami.

Alors que la terre défilait sous les sabots du cheval et que la muraille se cristallisait devant eux, l’envie de faire demi-tour lui tiraillait les entrailles. Pourquoi affronter l’horreur ? Non. La maison du dresseur avait tout du havre de paix. De là-bas, tout paraissait éthéré, impalpable.

Il ressera ses mains autour du bassin de Cyla et ses doutes se volatilisèrent. Il avait besoin de lui, pour une fois, il devait se montrer courageux.

Ils arrivèrent devant les portes. Plusieurs femmes gardaient le passage. Elles reconnurent Nohan et ouvrirent le portail. Lorsqu’ils mirent pied à terre un silence inquiétant régnait dans le palais. Le Prince passa devant son ami et se dépêcha de pénétrer dans une immense salle. Il apostropha la première garde. Celle-ci lui confirma l’arrestation de Kian et l’empoisonnement d’Ewen. Cyla serra les poings en entendant l’annonce. Anaël ne leur avait pas menti. Il apprit que le dresseur se trouvait dans les quartiers de sa mère. Il fit un signe à Cyla et tous deux reprirent leur course effrénée dans les dédales du Palais. La sueur perlait le long de leurs visages.

Lorsqu’ils arrivèrent au quartier de l’Odalisque, essoufflés et ruisselants, on leur refusa l’entrée. Cyla s’énerva, hurla qu’il était le fils de l’Inspirateur, mais les soldates ne voulurent rien savoir. Nohan, voyant que le garçon était prêt à dégainer ses armes, se mit à crier le nom de sa mère. Sinaï finit par apparaître. Le jeune prince mit un moment avant de la reconnaître.

Le visage dénué de maquillage, les yeux rougis par les larmes, le teint livide, les vêtements froissés, elle n’était que l’ombre d’elle-même. D’un geste, elle autorisa leur entrée. Cyla poussa presque les gardes en se mettant à courir.

— PAPA ! s’époumona-t-il.

Personne ne lui répondit. Sinaï lui pointa du doigt une porte se confondant avec le mur. Cyla disparut par l’ouverture. Nohan le suivit.

Ewen reposait sur un divan multicolore, agrémenté de nombreux coussins. Le cabinet, d’un rouge sanguin, était baigné par la lumière blafarde de la lune qui s’échappait d’une fenêtre. Cyla se délesta de ses armes et se précipita vers son père.

— Papa ? s’écria-t-il d’une voix brisée.

Un grognement lui répondit, faible, presque indistinct. Nohan se rapprocha. Ewen avait le teint cireux, les lèvres violettes, les paupières closes. Ses habits étaient imprégnés de sueur. Une odeur étrange, particulièrement forte planait au-dessus de lui. Une gigantesque toile d’araignée bleutée se dessinait de sa main gauche jusqu’à son torse découvert. Le poison avait fait son œuvre, rongeant avec une rapidité fulgurante chaque parcelle de son être. Cyla, en pleurs, épongea le front de son père avec un linge.

La poitrine du dresseur se soulevait avec difficulté, entraînant un long sifflement, plus proche de la plainte d’un mistral que d’un souffle. Chaque inspiration semblait une torture, le poison corrodait ses organes.

— Qu’est-ce que je peux faire ? bégaya le jeune homme en direction de Sinaï.

Sa mère, sur le seuil, les dévisageait tour à tour avec une grande tristesse.

— Rien, murmura-t-elle. Il n’y a rien à faire. J’ai tout essayé. Aucun antidote ne fonctionne.

Cyla tenta de se relever, chancela, se rattrapa au bois du lit et resta un instant prostré. Les phalanges de ses doigts virèrent au rouge écarlate alors que son teint tirait vers l’olive. Nohan crut qu’il allait vomir.

— Vous avez tort, c’est impossible, rétorqua-t-il d’une voix atone. Il y a forcément quelque chose à faire.

— Je suis sincèrement désolée. Votre père m’a sauvé la vie et je suis incapable de lui rendre la pareille. J’ai fait venir depuis trois heures les meilleurs herboristes du royaume, les meilleurs médecins. La Mémoire des Mondes a testé différents remèdes. C’est trop tard. Le poison aurait déjà dû le tuer.

— Non. Non. Non.

Cyla répétait les mots indéfiniment, en marquant un temps de pause à chaque syllabe. Il s’accrochait au bras droit de son père comme à un radeau dans la tourmente. Nohan restait pétrifié, impuissant.

— Je lui ai donné du millepertuis pour soulager ses douleurs, chuchota Sinaï. Il ne souffre plus.

— Papa ! cria Cyla en le secouant soudain de toutes ses forces. Papa ! Réveille-toi !

Les paupières du dresseur s’ouvrirent péniblement. Cyla se releva pour lui faire face, le regard plein d’espoir, les larmes immobiles. Ewen avait une brume dans les yeux. Reconnaissait-il son enfant à travers ce brouillard ? Sa main valide vint trouver la joue de son fils. Cyla entremêla ses propres doigts aux siens et les embrassa. Le silence de la scène figea l’instant. Nohan entendit sa mère se laisser choir au sol. Un frisson remonta le long de sa colonne vertébrale.

Cyla sanglotait, le regard plongé dans celui de son père. Ewen, dans un douloureux effort, tendit le doigt vers sa table de chevet. Une lettre reposait sur le bois. Le jeune dresseur acquiesça alors qu’il fermait de nouveau les yeux. Après un instant que Nohan ressentit comme une éternité, Cyla posa sa tête contre la poitrine de son père. Il semblait écouter les battements de son cœur. Nohan imagina les pulsations comme des coups de tonnerre. Un martèlement qui devenait de plus en plus faible et de plus en plus espacé. Un son puissant qui finalement se tarissait et où on ne percevait plus qu’un écho lointain. Puis, le silence.

Les doigts de Cyla se crispèrent sur la chemise de son père. Son visage se déforma. Un long hurlement s’échappa de ses lèvres.

Son cri déchirant haïssait la terre entière. Il pénétrait la peau comme une lame, hérissait le poil jusqu’à la racine et marquait l’esprit au fer rouge.

Nohan se rapprocha de Cyla et s’effondra à ses côtés. Il posa une main sur son bras et resta muet. Aucun mot ne pouvait l’aider. Il voulait juste être là.


 

* *

*

Cyla reposait toujours contre le torse de son père. Peut-être s’était-elle endormie ? Elle n’en savait rien. Certains événements font perdre la notion du temps. La peau de son père s’était refroidie et elle avait l’impression de serrer contre elle une pierre glacée. Elle se sentait profondément vide, comme si toute vie avait déserté son corps. Elle entendait les bribes d’une conversation :  

— Je ne comprends pas…

— Ton frère était possédé. Ses dieux ont voulu me tuer.

— Mais il ne l’a pas fait, au final ! Pourquoi le condamner à mort ?

— Je n’ai pas le choix, Nohan. Il a tué six femmes. Si Ewen ne l’en avait pas empêché, je ne serais plus là ! Si je n’applique pas mes propres règles, comment vais-je me faire respecter ? Comment vais-je pouvoir imposer mon régime ?

— Mais c’est mon frère… C’est ton fils… Tu ne peux pas…

— Si je le gracie, les hommes se rebelleront. Je ne peux abandonner la cause des femmes. J’ai trop œuvré…

— Alors c’est ta famille que tu perdras. 

La réplique du Prince entra en écho avec sa propre situation. Cyla releva la tête. Nohan observait quelque chose à l’extérieur, le corps tendu comme un arc. Sa mère avait quitté la pièce. La jeune fille se redressa et récupéra la lettre pliée, posée sur la table de chevet. D’une main tremblante, elle l’ouvrit. L’écriture n’avait rien de hâtive. Ewen semblait avoir consacré de longues minutes à écrire ce mot.  

Cyla,

Mon enfant, si tu lis cette lettre, c’est que je ne suis plus de ce monde. Sache que l’on ne peut se préparer à la mort, elle est toujours impromptue, suspend les possibles chemins, et paraît toujours injuste.

Ne laisse pas ma mort te détruire. Ne laisse pas le monde t’atteindre. Sois ton propre chef. Laisse-toi guider, mais décide toujours, pour ne rien regretter. Pleure-moi, car les larmes sont les armes de la douleur.

Ne reste pas à Étioli. Pars. Bien que la situation se soit améliorée pour les femmes, ce n’est pas suffisant. Mallaig va être assiégée, ce n’est donc pas une bonne destination. Il ne te reste qu’une seule option : Astrakam, la cité des dieux. J’ai toujours eu la Foi. Aujourd’hui, elle est altérée. J’ai vu ce qu’ils ont fait au prince Kian. Il n’était qu’une marionnette. Ne cherche pas à te venger. Les dieux sont les responsables. C’est à eux que tu dois demander des explications.

Lorsque tu prendras, la direction d’Astrakam fait très attention. La route sera longue. Choisis bien les personnes en qui tu as confiance pour faire ce voyage. Une fois là-bas, reste sur tes gardes. Les dieux te révéleront ta véritable identité, mais ils chercheront à t’utiliser.

Quoi qu’ils te disent, je serai toujours ton père.

Je suis tellement heureux d’avoir eu le privilège de t’élever et de te voir grandir. C’est mon plus beau cadeau sur cette terre.

Je t’aime.

Cyla resta un moment les yeux dans le vague. Les larmes roulaient le long de ses joues. Ces mots inscrits sur le papier portaient tant la voix de son père qu’elle avait l’impression de l’entendre. Il ne faisait aucune mention d’elle en tant que fille. Peut-être pour continuer de la protéger ? Peu importe, cette omission était pour elle la confirmation de son genre. Cyla prit la décision de s’accepter dans ce futur sans son père. Il serait donc un garçon. Il était un garçon. Ce serait ainsi qu’il pourrait continuer à avancer.

Il rangea soigneusement la lettre dans sa poche de pantalon, évita de poser le regard sur la silhouette inerte et rejoignit Nohan.

Du haut de la tour, on pouvait voir une immense place. Des hommes s’affairaient. Ils préparaient une estrade et des gradins. L’exécution de Kian approchait alors que les premières lueurs de l’aube pigmentaient l’horizon.

— Je vais empêcher l’exécution de mon frère.

Cyla attrapa sa main et la serra fortement.

— Je vais t’aider.

Nohan le dévisagea, ahuri.

— Tu es sûr ? Je comprendrais si tu refuses.

— Je sais que ton frère n’est pas responsable de ce qui est arrivé. Même si je ne l’apprécie pas, je ne souhaite pas sa mort… Si tu veux le sauver, alors je t’aiderai.

— Si on arrive à sortir vivant du palais, qu’est-ce qu’on fera après ?

— On partira, Nohan.

— Oui, mais ça me fait peur.

— Je sais, mais je serai là.

— Où veux-tu aller ?

— Astrakam.

— Je te suivrai partout, Cyla. Je ne t’abandonnerai jamais.

Cyla passa ses mains autour du torse du jeune homme. Sa tête vint se blottir contre son bras.

Dans son malheur, il avait eu de la chance de le rencontrer.

Heureusement qu’il était là.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Louison-
Posté le 13/04/2021
Oh ce chapitre ! :'(
Cyla passe au rang n°1 de mes personnages préférés hahahah. Quand il s'affirme en tant que garçon, je crois que c'est la partie qui m'a le plus marquée ! sûrement parce que ça tombait à point, si j'ose dire. Son papa n'est plus et, parce que soudain il est obligé de prendre son indépendance, il se révèle à lui-même aussi. Donc oui, en lisant ça j'étais marquée ! Tout comme j'étais émue par la mort d'Ewen, ceci dit. Je m'y attendais un peu mais ça ne rend pas la chose moins triste pour autant :'(
Chapitre saisissant, en somme ! On passe par toutes les émotions possibles et inimaginables par chez toi, haha. C'est vachement cool que tu arrives à varier entre les scènes de combat (par ex la scène avec la prise de l'oeuf), d'amour (Alya et Jun), de mignonerie (Cyla et Nohan), et je dois rater encore des scènes, de celles qui posent plusieurs plans dans ton roman et qui de ce fait le rendent très fluide à la lecture sur le long terme ! Excellent point <3
Makara
Posté le 13/04/2021
Roooh trop cool si tu adores Cyla ! Au début, je confirmais son genre plus tardivement mais à la relecture, ce passage me semblait le plus naturel ! Ta réaction m'emplit de joie <3
Bon, j'espère que le comité de lecture de Gallimard sera touché par ce passage aussi ! J'aimerai vraiment que tous les ados puissent se retrouver dans un des personnages de mon livre <3
Merci pour tes compliments sur les différentes scènes ! C'est vrai que j'ai essayé de soigner l'ambiance de chaque chapitre (c'est aussi pour cela qu'il me faut beaucoup de temps pour écrire un chapitre^^).
Merci beaucoup de ta lecture ! Tu es dans la dernière ligne droite ! :D
Louison-
Posté le 13/04/2021
J'espère avec toi que le comité de lecture y soit sensible aussi, mais je pense qu'il y a de forte chance à ce que ce soit le cas ! Surtout avec tout le discours montant aujourd'hui sur les question justement de transgenre et d'intersexe :)
Eryn
Posté le 25/09/2020
— C’est intéressant de voir à quel point ils ont besoin l’un de l’autre, fit remarquer Cyla en s’asseyant près des volatiles. = C'est une mise en abyme de Cyla et Nohan ?
J'ai trouvé très triste la mort d'Ewen, et j'adore la réaction de Cyla et Nohan, ils sont top, surtout Nohan ! Et j'ai du coup la réponse à ma question concernant le genre de Cyla !
Makara
Posté le 26/09/2020
Coucou !
" C'est une mise en abyme de Cyla et Nohan ?"=> Oui ! Totalement :p
"J'ai trouvé très triste la mort d'Ewen, et j'adore la réaction de Cyla et Nohan, ils sont top, surtout Nohan !" => Oui, c'est vraiment un couple/duo qui fonctionne, pas un lecteur ne les aime pas !
"Et j'ai du coup la réponse à ma question concernant le genre de Cyla !" => Yep ;)
DraikoPinpix
Posté le 25/06/2020
Coucou !
Ooooh, pauvre Ewen ! Même si je m'étais dit que c'était un personnage qui allait peut-être mourir, c'est triste pour Cyla !
Yeeeaaah ! Je suis heureuse que Cyla se reconnaît en tant que garçon ! C'est chouette de mettre un perso trans. Et, mon dieu, le duo qu'il forme avec Nohan est vraiment chou <3
La lettre est touchante. Elle renforce encore plus cet amour paternel qu'avait Ewen pour son fils.
Je m'arrête là pour aujourd'hui. Je finis ton roman demain, normalement :)
Makara
Posté le 26/06/2020
Coucou !
"Ooooh, pauvre Ewen ! Même si je m'étais dit que c'était un personnage qui allait peut-être mourir, c'est triste pour Cyla !" => Oui, je suis triste aussi, c'était un chapitre très difficile à écrire !
"C'est chouette de mettre un perso trans. Et, mon dieu, le duo qu'il forme avec Nohan est vraiment chou <3" Oui, ils sont trop mimis <3

"Je m'arrête là pour aujourd'hui. Je finis ton roman demain, normalement :)"=> SUPER ! J'espère que la fin du tome 1 va te plaire <3
chlo.k
Posté le 06/06/2020
EWEN, POURQUOI

J'ai espéré tout au long du chapitre, mais non, aucun miracle... D'ailleurs, j'ai noté le passage du "elle" au "il" qu'a effectué Cyla. A croire que son père était la dernière chose qui la raccrochait à son sexe de naissance (et c'était bel et bien le cas quand on y pense). Reste à voir si cette transition va pouvoir devenir définitive, ou si Cyla va "redevenir" une fille en faisant son deuil. C'est très intéressant à lire en tout cas :)

Petit problème de mots collés : "— Qu’est-ce que je peux faire ? bégaya le jeune hommeen direction de Sinaï."
Makara
Posté le 07/06/2020
Tu es arrivée au chapitre où tout le monde me déteste, regarde les coms d'en dessous c'est trop drôle (pour moi, hein, les lecteurs sont trop tristes^^ ahaha).

"D'ailleurs, j'ai noté le passage du "elle" au "il" qu'a effectué Cyla. A croire que son père était la dernière chose qui la raccrochait à son sexe de naissance (et c'était bel et bien le cas quand on y pense). "=> Tout à fait ! Très bien vue !
Reste à voir si cette transition va pouvoir devenir définitive, ou si Cyla va "redevenir" une fille en faisant son deuil. C'est très intéressant à lire en tout cas :)=> Spoil : ceci fera l'objet du tome 2 :p

C'est quoi ces mots collés ? (mm très moche, je vais corriger ça !)
Pleins de bisous volants :p
Arabella
Posté le 14/01/2020
Je t'en veux ! c'est officiel ! Ahah, j'ai un peu beaucoup la larme à l'oeil. En même temps, je me dis : "nonnnn, elle a pas fait ça" et en même temps....bah je sais que tu en es capable. Grrrrrrr j'aimais tellement Ewen et sa lettre est si poignante! Un super chapitre : Cylan grandit, devient mâture, apprend à se connaitre et connaitre son identité, Nohan qui s'affirme (trop mignon ces deux là) et leur but qui se dessine ! c'est top ! j'avais un peu une musique grandiose en tête tout le long du chapitre c'était PARFAIT! un chapitre génial ! J'aime tellement tes constructions de personnages ! Bravo !
Makara
Posté le 21/01/2020
Mais non ne m'en veux pas :( Il fallait qu'Ewen meure... Pour les besoins du tome 2, mais c'est vrai que moi-même j'ai pleuré en écrivant le passage :(

Moi aussi j'avais des musiques grandioses pour ce chapitre (globalement plutôt triste !)
J'aime tellement tes constructions de personnages ! => ça me rassure car j'ai l'impression de survoler certains persos !
Merci encore pour tes coms, ils me font très plaisir ! J'avoue qu'en ce moment, je suis submergée de boulot et lire ou relire tes petits coms me font un bien fou <3
A bientôt ma belle arabella !!!
tiyphe
Posté le 04/10/2019
C'est encore moi o/
La fin se rapproche et je pleurs :'(

"Ils ont déjà bien grandi. C'est fou ! Oh ! Cyla ! Regarde ! Regarde, comment il m'observe avec ses petits yeux tout scintillants ! C'est trop chou ! Il me demande un câlin, c'est sûr !
Nohan récupéra l'oisillon et sortit de la pièce en murmurant des « mais oui, papa est là »."
-> C'est toi Nohan qui est beaucoup trop chou <3 <3 <3

Anaël ce héros mdr ! J'imagine parfois Drago Malfoy et ses airs supérieurs alors que c'est un grand lâche, c'est pour ça que j'aime bien Anaël malgré tout je pense ^^' (ouai j'suis un peu chelou je sais xD)

"Qu'est-ce que tu fais ? demanda-t-il la gorge toujours nouée par les nouvelles."
-> C'est quiiiii "il" ? je te laisse corriger ça ;)

"Ses bras s'enroulèrent autour de son bassin alors qu'il lançait l'animal au galop vers le palais."
-> ouèouèouè :D #shipshipship

"- Non. Non. Non."
-> Non Non Non ! Tout pareil ! Non pas le droit, t'as pas le droit, non non non non non non non non non non T_T

"Il entendit sa mère se laisser choir au sol."
-> C'est quiiiii "il" ? ;)

Nooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooon T_T J'ai lâché une larme et j'ai envie de mourir ! Pas Ewen ! Je t'avais dit pas Ewen T_T ! Je ne t'aime plus :'(

"Sache, que l'on ne peut préparer à la mort"
-> se* préparer ?

La lettre d'Ewen est trop belle T_T ! Je ne m'en remets pas T_T
Par contre, sa signature est bizarre je trouve. J'aurai mis "Papa" ou "Ewen" ou "Ton père qui t'aime fort". Mais juste "Ton père" je trouve ça presque froid.

"Dans son malheur, elle avait eu de la chance de le rencontrer.
Heureusement qu'il était là."
-> Bébééééééé T_T Viens là que je te prène dans mes bras T_T

Mon commentaire n'a aucun sens mdr entre mes pleurs et mes remarques xD
Makara
Posté le 18/11/2019
Recoucou :)
C'est vrai que tu as pleuré pour ce chapitre ? (désolée... :( mais c'était nécessaire pour que nos deux loulou puissent voler de leurs propres ailes^^). Je compatis à ta tristesse (j'avais trop le moral dans les chaussettes en l'écrivant ce passage !)
Je note pour changer la signature d'Ewen, c'est vrai que cela fait un peu froid.
Pleins de bisous volants <3
tiyphe
Posté le 18/11/2019
Oui :/ Et c'est assez rare qu'un livre me fasse pleurer (contrairement aux films ^^) Du coup bravo :D !
Et puis c'est un passage obligé pour les chouchous, mais j'aime tellement Ewen !! T_T
LionneBlanche
Posté le 31/08/2019
Coucou, Makara ! :)

Quelle jolie entrée en matière, quel beau moment de tendresse ! J’aurais réagi tout à fait comme Nohan : je suis dingue des animaux. ^^

Pour la délicatesse d’Anael, on repassera ! Être ravi de la mort de son frère… Sérieux…

Je ne vais pas dire que je ne m’attendais pas à la mort d’Ewen, ce serait faux, mais même si je la sentais venir, c’était vraiment très triste.

Quand à cette lettre, j’y ai surtout retenu l’avertissement, celui que les dieux tenteraient de se servir de Cyla une fois sa véritable identité révélé. Deux dieux… Et si il y avait eu une déesse autrefois ? Si c’était la mère de Cyla ? Oui, j’ai très peu d’éléments sur elle pour l’instant, donc, je m’avance grandement, mais chercher m’amuse toujours autant.

Très mignon la relation Cyla/Nohan, car finalement, même s’ils sont de genre opposé, l’amour commence à naitre sans qu’il le sache, sans que ça ait d’importance, et c’est vraiment très jolie.
Makara
Posté le 02/09/2019
Coucou LionneBlanche ! Ravie de te revoir par ici !
Je suis contente si le passage avec les oiseaux t'as plu ! Il est là pour éclairer ce chapitre, ma foi, fort triste ! Lol
Anaël est égal à lui-même ! Mais bon il n'est pas irrécupérable, il y a toujours une différence entre les paroles et les actes !
Oui, la mort d'Ewen était nécessaire, il faut que les loulous puissent partir vers la troisième cité ;-)
La lettre est importante ! Alors, en effet, il y a bien une déesse et un dieu. Meï et Mun. Quant au fait que Cyla puisse être la fille de Meï, je ne dirai rien ! :p
Je suis ravie que tu trouves touchante la relation de Nohan et Cyla, je voulais vraiment qu'on les trouve adorable^^
Pleins de bisous, je file répondre à ton autre commentaire !
Léthé
Posté le 27/08/2019
Makaraaaa !

EWEN EST MORT \o/ je peux arrêter de m’inquiéter en permanence ! (Pardon, c’est juste que ça fait 22 chapitres que je suis en stress dès qu’il fait quelque chose, je suis presque soulagée qu’il soit mort, c’est HORRIBLE je suis tellement désolée, je t’assure que c’était très triste !)

Bon alors déjà, est-ce que je peux relever une petite phrase qui me titille à mort : « Quoiqu’ils te disent, je serai toujours ton père » OUAIS OUAIS OUAIS ON ME LA FAIT PAS À MOI !! Je suis sûre que Valek c’est son vrai père en fait, et genre Cyla est la sœur-frère d’Alya (ou un truc du genre, ou alors elle est la fille d’un dieu enfin t’as compris : Ewen n’est pas son père XD) ! (Je t’avais dit que je ferai des connexions partout, mais pour celle-là je suis assez sûre au final, parce que cette phrase est beaucoup trop ambiguë pour ne pas servir plus tard XD)

Est-ce que tu vas nous faire un truc à la star wars ? Mun va s’approcher d’elle et lui dire « JE SUIS TON PÈÈÈRE » et là ce sera la fin du monde pour Cyla, c’est sûr.

Bref, mettons mes théories de côté pour nous pencher sur le plus important : ILS SONT TROP MIGNONS CES OISEAUX OMG. Ah non mais moi j’en veux des pareils ! D’ailleurs, ils sont où pendant tout le temps où Cyla pleure sur le cadavre d’Ewen ? Non parce que si Sinaï voit qu’ils ont les oiseaux, ils vont pas faire long feu avec XD j’avais compris qu’ils les emmenaient avec eux pour le voyage, mais si ça se trouve j’ai mal compris et ils sont tranquilles à la maison.
J’étais pliée de rire quand Nohan a dit « papa est là » XDDD

Bref, il reste un chapitre... Je suis très triste, je pensais que t’aurais fini d’écrire le 24 depuis D: #pression
Makara
Posté le 02/09/2019
Léthouille,
Oui tu peux arrêter de stresser, Ewen est bel et bien mort. Tu m'as trop rire pendant toute ta lecture à stresser ! Au final, c'est au moment où on s'y attend le moins qu'il meure^^
Alors... Au sujet de cette phrase :« Quoiqu’ils te disent, je serai toujours ton père » en effet, je ne l'ai pas mis par hasard ^^ Mais cela ne va pas être un truc à la star wars^^ et elle n'est pas la soeur d'alya :p
Allez je te laisse à tes théories, si tu trouves, je serai bluffée^^
Oui les oiseaux sont trop choubidous, je voulais faire une scène plutôt choupette avant la grande descente aux enfers pour Cyla et Nohan^^
Les oiseaux sont tjs dans la maison. Cyla et Nohan ne les ont pas pris avec eux ( trop risqués). Après, ce serait peut-être bien que j'en dise un mot pour le préciser..
"Bref, il reste un chapitre... Je suis très triste, je pensais que t’aurais fini d’écrire le 24 depuis D: #pression"=> Oui, ben là j'ai pas écrit depuis qu'on s'est vu :(. J'espère un peu avancé dans le mois mais vu que j'ai rien foutu pour mes cours pendant toute les vacances, j'ai pas mal de choses à faire.
Pleins de bisous volants
elikya86
Posté le 11/08/2019
Pauvre Cyla, je partage sa peine. C’est un passage très triste, car j’estimais beaucoup Ewen, c’est un homme attachant.
Je me demande ce que Cyla va trouver à Astrakam, car la volonté des dieux semble très étrange.
Ce serait sympa que sa route croise celle d’Alya, nous verrons bien ! 
Makara
Posté le 11/08/2019
 
Bon je suis contente car tu sembles avoir dévoré ces chapitres^^ Si la mort d'Ewen t'a touché je suis encore plus contente XD (je l'ai bien réussi du coup ! la  sadique ^^)
Ce serait sympa que sa route croise celle d'Alya, nous verrons bien ! => Allez je te laisse un spoiler ! Dans le dernier chapitre du tome 1, quasiment tous les persos importants seront ensemble :) 
A bientôt pour la suite !
Pleins de bisous volants ! 
Rimeko
Posté le 09/08/2019
Encore et toujours moi :D
 
Coquillettes et suggestions :
" j'ai manqué beaucoup de choses à rester enfermer (enfermé) toute ma vie"
"- Qu'est-ce que tu fais ? demanda-t-il la gorge toujours nouée par les nouvelles" J'ai cru que c'était Cyla qui parlait au début.
"tous deux reprirent leurs courses effrénées (leur course effrénée - il n'en ont qu'une seule chacun)"
"La sueur perlait le long de leurs visages (leur visage - de même)"
"Les phalanges de ses doigts virèrent au rouge écarlate" Aloreuh en général ça vire plutôt au blanc les phalanges quand on sert le poing.
"Sache, (pas de virgule) que l'on ne peut préparer à la mort"
"Mallaig va être assiégé(e)"
 
J'ai souvent eu un petit bug sur les pronoms, vu que dans ma tête Cyla = "elle", alors quand je vois un "il" dans les chapitres de Nolan je pense immédiatement à lui et pas à Cyla Peut-être utiliser un peu plus leurs prénoms du coup... ? Sauf si je suis le seul boulet à qui ça pose problème XD Et aussi dans le passage de la mort d'Ewen (ToT), tu es encore du point de vue de Nolan, mais tu te focalises énormément sur Cyla (logique), sauf que du coup les phrases où tu parles de "il=Nolan" ou "sa mère" m'ont confusée...
Toute la scène avec les oisillons était trop mignonne et trop drôle, et du coup ça fait encore plus contraste avec les mauvaises nouvelles, c'est bien vu ! En plus le ton de la lettre d'Anaël fait comme un lien entre les deux... (Punaise il est quand même bien taré lui d'ailleurs lol) Et c'est encore pire je crois d'avoir la mort prochaine d'Ewen annoncée négligemment en fin de page...
Et ouais je me suis toujours pas remise de cette mort. Je sais que objectivement l'intrigue et tout et tout, mais. MAIS. C'EST PAS JUSTE. C'est drôle parce que comme Tac (... je crois ?), j'ai fait l'autruche jusqu'au tout dernier moment, et du coup j'ai bien pleuré sur la fin de la lettre d'Ewen à Cyla (c'est marrant je me retrouve à essayer de ne pas la genrer non plus, je suis curieuse de ce développement là en particulier aussi) (en plus je viens de finir un bouquin, Les noces sauvages, où le père de la protagoniste l'a fait passer pour un garçon pendant son enfance aussi ^^)
Oh, et d'ailleurs, est-ce que Cyla est vraiment l'enfant d'Ewen ?? Entre les allusions dans cette lettre, et le fait que ses yeux vairons semblent avoir un statut particulier... hum...
En tous cas j'ai trop hâte de voir ce duo partir à l'aventure ensemble !! Et je suis un peu neutre vis-à-vis de Kian, mais bon, ça ne me déplairait pas qu'il ne meurre pas lol
Stella
Posté le 08/08/2019
La Lettre
Coucou Makara,
La mort d’Ewen était la suite logique à ton histoire et je suis contente de ne pas m’être trompée. Il volait la vedette aux autres personnages d’étioli et passait pour le personnage principal. Et puis entre nous, mais je crois l’avoir déjà mentionné dans un autre commentaire, Ewen n’était pas parmi mes persos préférés et trop parfait.
Si je comprends bien le jeu des pronoms qui m’a un peu perdue au début :
La première partie est du PDV de Nohan d’où le il qui désigne Cyla
La seconde partie est du PDV de Cyla d’où le elle qui la désigne ?
Dans la première partie, il y a un emploi du pronom qui oblige à réfléchir : « il entendit sa mère » à remplacer par Nohan
Pour une fois, Sinaï m’est apparue comme sympathique à travers ses réactions. Mon estime pour elle remonte un peu.
Par contre je croyais la maison de Cyla était beaucoup plus éloignée de la ville. J’avais le faux souvenir qu’ils mettaient plusieurs jours à aller au marché et à revenir avec l’oeuf.
La lettre d’Ewen :
Tu mets « Mon tendre enfant » au début et « sois très prudente » vers la fin : alors il ou elle aux yeux de son père ? Je pense que c’est une erreur vu le développement qui suit sur le fait qu’ewen voulait protéger Cyla en taisant que c’est une fille jusqu’au bout.
Mon seul bémol à ce chapitre : Lol Même mort, Ewen arrive à m’agacer Il a définitivement une très forte emprise sur sa fille. Je n’ai pas apprécié que la motivation du départ et le lieu soient dictés par Ewen (j’espère qu’ils ne suivront pas les yeux fermés et que tu les amèneras à faire leurs propres choix) et je n’ai pas aimé que ce soit à travers la manière dont Ewen la nomme que Cyla définisse son genre « cette omission était pour elle la confirmation de son genre ».
Voilou
Inspiration pour la suite
Du coup tu publies tout sur FPA ? Ou tu envoies les derniers chapitres comme le font certaines plumes ?
Bisous étoilés
Makara
Posté le 08/08/2019
Coucou Stella :)
Ah enfin une que je n'ai pas traumtisée ! Lol.  
La mort d'Ewen était la suite logique à ton histoire et je suis contente de ne pas m'être trompée. Il volait la vedette aux autres personnages d'étioli et passait pour le personnage principal. => TELLEMENT  ! Même moi je commençais à l'aimer encore plus que Cyla et Nohan ! Non mais Oh, alors que je devais le tuer depuis le début ! 
C'est vrai qu'il est vraiment parfait <3, c'est peut-être le plus parfait de tous mes persos <3
En ce qui concerne la distance entre la maison de Cyla et le palais, disons que je l'estime à six heures de marche, la moitié à cheval. Je regarderai lors de ma relecture si je ne me suis pas mélangée les pinceaux... 
Pour les points de vues tu as bien raison ! Je ne pensais pas que cela allait vous perturber !
Dans la lettre, " sois prudente " c'est une coquille. Je comprends qu'Ewen t'énerve à donner des "ordres " à Cyla mais bon, elle a 13 ans, c'est logique que son père lui donne de nombreux conseils ! Et bien sur qu'elle va les suivre, elle lui porte trop d'estime ! Donc le choix, elle l'aura bien plus tard !
je n'ai pas aimé que ce soit à travers la manière dont Ewen la nomme que Cyla définisse son genre « cette omission était pour elle la confirmation de son genre ». => Alors ici c'est vraiment une interprétation de Cyla. Ewen continue de la genrer au masculin car il ne veut pas la trahir^^
En tout cas merci pour tes remarques <3
J'hésite encore à tout mettre sur Fpa. Je pense que je mettrai quasiment tout ( sauf le dernier chapitre peut-être) car je compte assez vite enchainer sur le deuxième tome et continuer de le publier sur le site.
Pleins de bisous volants <3 
  
Sorryf
Posté le 05/08/2019
Ooooooh nooooon T.T
Quand il est empoisonné dans le chapitre précédent j'avais pas trop pris ça au sérieux, je me disais boarf, il y a bien quelqu'un qui va aspirer le venin (= à côté de la plaque xD)
Ewen T.T
Victor va être triste (désolée de t'avoir spoilé secret FPA story, mais je ne pouvais pas résister, on est un peu de la meme famille toi et moi maintenant que nos enfants ont conclu. Je considèrais Ewen comme mon gendre... snif)
Bon, le bon côté c'est que c'était super émouvant, très bien raconté et écrit (comme toujours <3). la lettre m'a brisé le coeur. Pauvre Cyla. 
Faut sauver Kian maintenant ! un mort mais pas deux !
J'ai été hyper surprise par la cruauté d'Anael... je suis systématiquement surprise par la cruauté d'Anael, lol, faudrait que je percute un jour que c'est un petit enfoiré xD ça à du mal a rentrer.
J'ai touvé un peu compliqué le masculin/féminin autour de Cyla dans ce chapitre, tu me diras c'est normal, mais jusqu'ici la narration l'a toujours référencée au féminin, et là parfois c'est au masculin, est-ce que c'est parce que c'est POV Nohan, ou parce que Cyla s'identifie maintenant au genre masculin ? Et surtout, Nohan parle d'elle au féminin parfois ("tu es sure") ça me confusionne.
Bon allez les jeunes, on remonte le slip et on va sauver Kiki è.é C'était pas de sa faute le pauvre ! 
Makara
Posté le 05/08/2019
Coucou sorryf <3
je me disais boarf, il y a bien quelqu'un qui va aspirer le venin (= à côté de la plaque xD)
Ewen T.T => Bag voilà t'as pas brûlé un assez gros cierge !  lol
Bon je vois que tu ne t'attendais pas à la mort d'Ewen (je suis contente^^ désolée^^). Mais je suis triste d'avoir tuée ce perso car je l'adorais...
Bon si c'était émouvant c'est que je ne me suis pas trop loupée !
J'ai été hyper surprise par la cruauté d'Anael... je suis systématiquement surprise par la cruauté d'Anael, lol, faudrait que je percute un jour que c'est un petit enfoiré xD ça à du mal a rentrer. => Lol. Mais non, on peut le sauver ce petit^^
En ce qui concerne le masculin/féminin autour de Cyla. Eh bien, en effet, au début on est du point de vue de Nohan donc il croit toujours que c'est un garçon, après on passe du point de vue de Cyla avec qui je reste au féminin mais je ne vais pas tarder à passer au masculin (maintenant qu'elle pense que son père  lui a donné sa bénédiction). Pour le "tu es sure" c'est une coquille  :(
Bon allez les jeunes, on remonte le slip et on va sauver Kiki è.é C'était pas de sa faute le pauvre !  => Carrément ! Allez gogogo il faut que j'écrive le passage ! :)
Merci pour tes remarques au niveau de mon écriture <3 ça me fait plaisir !
Pleins de bisous volants. Le prochain chapitre va bientôt sortir^^ (mais sur Alya et Jun)^^ 
 
Isapass
Posté le 05/08/2019
O_O
Euh, je rêve ou tu viens de buter Ewen, là... 
Ah ben, j'avoue que je l'avais pas vu venir ! En tant qu'auteure je peux comprendre : il faut un déclencheur pour faire partir tes deux petits, et aussi je me disais qu'Ewen commençait à nettement leur voler la vedette. Bref, tu l'as rendu si charismatique et attachant pour qu'on pleure plus, en fait ? Mais si j'en crois ton commentaire de bas de chapitre, tu t'es un peu laisser prendre à ton propre piège. Tu as tout mon soutien... (D'autant que je sais déjà que je vais vivre un truc un peu similaire dasn mon tome 2 des PL...)
Encore une fois, le chapitre est un véritable ascenceur émotionnel : il commence dans la quiétude et se termine en enfer. 
Mais rien à dire, ni sur l'histoire ni sur l'écriture (à part les quelques pinaillages ci-dessous, mais c'est vraiment pour mettre quelque chose) : énorme bravo pour les trois derniers chapitres qui sont écrits de main de maître ! Il faut croire que l'immersion te réussit ;) 
Détails :  
"J'ai fait venir depuis trois heures, les meilleurs herboristes du royaume, les meilleurs médecins." : la virgule après "heures" est en trop.
"Un son puissant qui finalement se tarissait et où on ne percevait plus qu'un écho lointain." : et dont on ne percevait plus ? 
"et elle avait l'impression de serrer contre elle, une pierre glacée." : la virgule est en trop 
"Sache, que l'on ne peut préparer à la mort," : SE préparer ? 
"Peu importe, cette omission était pour elle, la confirmation de son genre." : la virgule est en trop 
Makara
Posté le 05/08/2019
 
Coucou Isa :p
O_O
Euh, je rêve ou tu viens de buter Ewen, là... => SORRY :(
Bon on en a déjà pas mal parlé ensemble mais oui je suis bien triste d'avoir tué Ewen, il était trop attachant...  Mais bon, il n'avait pas sa place dans le tome 2, brave petit, paix à son âme. 
D'autant que je sais déjà que je vais vivre un truc un peu similaire dasn mon tome 2 des PL.. => WHAT, attend, tu me dis ça comme ça alors que tu me connais ??? Je vais te torturer pour que tu m'avoues qui meure !!! :p
 Encore une fois, le chapitre est un véritable ascenceur émotionnel : il commence dans la quiétude et se termine en enfer. => Oui, je voulais pas que ce soit l'horreur pendant toute la lecture. Je prends soin de vous :p
Mais rien à dire, ni sur l'histoire ni sur l'écriture (à part les quelques pinaillages ci-dessous, mais c'est vraiment pour mettre quelque chose) : énorme bravo pour les trois derniers chapitres qui sont écrits de main de maître ! Il faut croire que l'immersion te réussit ;)  => merci <3 mais bon l'immersion ça n'a pas que du bon, j'ai l'impression de vivre sillages, dormir sillages... lol
Je note pour les pinaillages et je corrige :p
Bisous volants <3 
Tac
Posté le 03/08/2019
Hello !
Cette fois, je mets une petite formule de politesse, quand même :p
"mon petit duo trop choupi" non mais c'est quoi ce favoritisme ? :p
J'ai très ha^te de voir quel plan ils vont mettre en place pour libérer Kian !
J'ai toujours un porblème de visualisation entre la maison de Cyla et le palais, dans mon cerveau j'ai l'impression que la maison est au milieu de nulle part et qu'il y un no man's land entre elle et le palais, du coup quand ton duo trop choupi a "volé" une monture j'avais la sensation qu'elle sortait de nulle part... alors qu'en fait, je présume que la maison est quelque part dans la ville etqu'ils traversent simplement des rues?
courage pour le deuil d'Ewen ! (il vit encore dans la maison de Secret FPA Story *sifflote*)
Plein de bisouuuus
Makara
Posté le 03/08/2019
Hello Tac, bien le bonjour :p
 "mon petit duo trop choupi" non mais c'est quoi ce favoritisme ? :p => Nooo pas du tout ;p Tu préfères Alya et Jun ? :p
Alors pour toute ta remarque sur la maison de Cyla. Elle est tout de même assez éloignée de la ville et du palais c'est pour cela qu'il vole un cheval car sinon, à pied ils auraient mis 6 heures à arriver.^^. Je pense que j'ai tout de même pas mal insisté dessus mais bon je me refaire une petite relecture pour être sure !
courage pour le deuil d'Ewen ! (il vit encore dans la maison de Secret FPA Story *sifflote*)=> Mais oui il faut que je me mette à jour :p
Et le chapitre précédent tu l'as aimée ? Tu as pensé quoi d'Astrée et de Sinaï ?   Du coup, tu t'attendais à la mort d'Ewen ?
Pleins de bisous volants 
Renarde
Posté le 02/08/2019
"Parfois je me dis que j'ai manqué beaucoup de choses à rester enfermer toute ma vie" Enfermé
Bon, ce minuscule détail sans importance réglé : 
Noooonnnnn :-(
J'aimais vraiment beaucoup Ewen, et j'aurais bien aimé qu'une romance plus sérieuse se dessine avec Sinaï. Raté. 
Bon, Nohan et Cyla sont effectivement trop choupi ^_^
J'apprécie particulièrement comme tu passes de "il" à "elle" pour Cyla. Cela embrouille juste ce qu'il faut. On ne sait jamais quel pronom tu vas utiliser et c'est bien trouvé.  
Par contre pour moi c'est confirmé : Anaël est un enfoiré de première (pour rester poli). Je ne le supporte pas depuis le début et j'avais raison...
J'espère qu'ils vont réussir à sauver Kian et qu'ils seront trois à rejoindre Astrakam ! 
Makara
Posté le 02/08/2019
Coucou Renarde :) Merci d'être venue lire aussi vite ! 
Merci pour la coquille ! C'est corrigé :)
Noooonnnnn :-(
J'aimais vraiment beaucoup Ewen, et j'aurais bien aimé qu'une romance plus sérieuse se dessine avec Sinaï. Raté. => Pareil ! XD. Mais bon pour les besoins de l'histoire, c'est impossible !
J'apprécie particulièrement comme tu passes de "il" à "elle" pour Cyla. Cela embrouille juste ce qu'il faut. On ne sait jamais quel pronom tu vas utiliser et c'est bien trouvé. => Merci ! Cela me rassure ce que tu dis ! 
Par contre pour moi c'est confirmé : Anaël est un enfoiré de première (pour rester poli). Je ne le supporte pas depuis le début et j'avais raison... => Anaël peut te surprendre ;-)
 J'espère qu'ils vont réussir à sauver Kian et qu'ils seront trois à rejoindre Astrakam !=> Tu vas le savoir bientôt^^
Pleins de bisous volants <3
Merci encore de ta lecture <3 
  
 
Vous lisez