Chapitre 2 -Auguste-

Auguste hésita un instant, il allait mordre cette fille qui n’avait rien demandé. De toute façon, elle allait le remercier un jour : l’immortalité, c’était la vie.

Ses canines pointues s’enfoncèrent dans le cop de l’inconnue qui se tendit, puis s’effondra dans ses bras.

 

Le Look Hotel était peuplé de toutes sortes de vampires, certains hostiles, d’autres aimables . Personne ne le regarda bizarrement, le habitués le voyaient souvent ramener une victime de temps a autres. Toujours inconsciente, la jeune fille était ballotée dans tout les sens, ses lèvres étaient sèches, signe que la transformation avait fonctionné. La chambre d’Auguste était bien sobre, son lit était douillet. Il posa la fille dessus. Qu’est ce qu’elle est belle ! La transformation l’a embellit !,En effet, Sonia était pale comme une morte, ses lèvres rouge rouges sang étaient entrouvertes et laissaient couler un petit flet de bave. Ses longs cheveux bruns tombaient en cascade sur son dos.

Auguste ouvrit son tiroir et jura.

—Ces imbéciles sont encore venus fouiller ! Ils ne me trouvent donc pas dignes de confiance ?

Il fit le tour de sa chambre : toutes les armoires étaient en désordre, même son coffre fort avait été forcé ! Heureusement que l’ouverture ne leur a pas cédé, j’ai toujours le nécessaire ! Il composa le code 41759209422 et la petite porte s’ouvrit en grinçant. Auguste  ôta sa capuche, laissant percevoir des cheveux roux et un jeune visage. Il sortit une fiole dans lequel se trouvait un liquides rouge et le porta à ses lèvres.

—Je me sens beaucoup mieux ! s’exclama-t-il

L’inconnue remua alors dans le lit et grogna quelque chose.

—Ah, oui, j’allais t’oublier !

Il souleva légèrement sa tête et approcha le lui fit boire le contenu du récipient. Sa victime ouvrit les yeux d’un cup et elle arracha la fiole des mains d’Auguste. Elle but de plus en plus rapidement.

—Doucement, ma belle ! Il n faut pas se presser. Il n’y en pas beaucoup.

Elle leva les yeux vers lui, comme si elle sortait d’une transe. Sa voix se fit rauque et abimée.

—Ou suis-je ?

—Je vois que tu es réveillée, nous sommes au Look Hotel . Sos la bienvenue dans le monde des vampires !

—Que ? Quoi ? Je ne me sens pas bien, j’ai soif…

—C’est normal, au début. Par contre, tu vas devoir rester ici durant une semaine pour t’adapter à ta nouvelle vie.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Vous lisez