Chapitre 2

Je me levais le matin complètement groggy. Je m’étais endormie tard avec toutes ces émotions. Je partis en retard jusqu’à la gare. Dans le train pour me rendre au boulot, je consultais l’heure, déjà 9h, et toujours pas de message du bellâtre. Merde, et si finalement je ne lui avais pas vraiment plus, et si finalement il était un mec qui cherchait juste à combler une soirée pour rassurer son ego, et si, et si, et si… J’en étais là de mes réflexions, coincée entre deux stations quand mon téléphone vibra. Je manquais de le laisser tomber sursautant en émettant un petit cri. Tous les usagers me dévisagèrent atterrés. « Pardon » glissais-je, le sourire aux lèvres. Ils durent me prendre pour une dingue et je l’étais presque, trop contente de voir qu’il s’agissait bien de lui : « Hey, ça va ? Bien dormi ? » Génial !! Oui vous allez me prendre vous aussi pour une folle mais dans cet univers impitoyable des réseaux sociaux chaque étape est importante. Et là, nous en avions passée une, et c’était lui qui me recontactais, le top.

Arrivée en gare et jusqu’à la fin de ma journée de travail, nous reprenions notre correspondance. J’évoquais au cours de la journée ce fameux passé amoureux et fut soulagée. Il n’y avait pas trace d’une ex dans le placard, sa dernière relation sérieuse avait eu lieu 6 ans plus tôt et depuis il avait eu quelques aventures et le calme plat depuis le début de l’hiver. J’étais rassurée. Il avait l’air d’être effectivement sérieux, tout dans son discours présageait d’un garçon sain d’esprit et normal. Nous continuions à parler de tout et de rien quand enfin je lui proposais que nous nous voyions pour un premier verre : « ouais avec plaisir, tu es dispo quand ? ».

J’hésitais avant de répondre. Ba oui tout de suite par bleu pensais-je, mais non mollo. J’étais encore au taf et je n’avais du coup rien fait de la journée, il n’était de surcroît que 16h… Je tentais tout de même un « Ce soir ? » et serrais les dents… La réponse arriva quelques minutes plus tard. Il n’était pas disponible pour la soirée mais me proposait le lendemain ou le surlendemain. J’étais déçue mais pris une grande inspiration. Ne pas montrer que cela me peinait, il fallait à nouveau ne pas passer pour la fille aux abois. « Ok parfait… mais n’hésites pas si ton plan de ce soir tombe à l’eau ». Oui bon, j’avais quand même très envie de le voir.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
victoire180218
Posté le 15/09/2020
j'aime beaucoup le fait que malgré l'usage des nouvelles technologies, il y a un certain respect des codes "à l'ancienne" ..on ne répond pas trop vite, on fait patienter le garçon, on essaye de se faire distante et de susciter l'intérêt...la technologie ne sera donc pas venue complètement à bout de la parade amoureuse
charlottieRD
Posté le 15/09/2020
oui c'est tout à fait ça. Je pense aujourd'hui que les "méthodes de séduction" sont beaucoup remises en question en ce qui concerne les nouvelles technologies. On peut y croiser tout et n'importe quoi c'est vrai. Mais au fond je suis convaincue qu'il y a plein de gens qui cherchent aussi une part de rêve, ce que j'essaye de développer et réhabiliter dans ce roman
Vous lisez