Chapitre 19

Notes de l’auteur : Coucou ! Petit chapitre tranquille (avec tout ce que je dois rendre pour la fac j'ai bien besoin de tranquillité haha). Bonne lecture !

Alexander souffrait du froid. Le vent glacial du Nord, mêlé aux épais flocons qui tombaient du ciel gris, s’insinuait sous ses vêtements et le gelait jusqu’au plus profond de lui-même. Sa cape n’était pas du tout adaptée pour le protéger face à de telles températures.

Dans le Nord, l’hiver ne s’apaisait jamais avant la fin du mois d’avril, et encore seulement les bonnes années. Ils étaient donc condamnés à le subir jusqu’au bout de leur voyage. Au moins, ils avaient réussi à distancer leurs poursuivants. Pour l’instant.

Alexander jeta un coup d’œil à Altaïs, qui avançait à ses côtés. Celui-ci ne semblait pas particulièrement souffrir du froid qui les assaillait de toute part. Se sentant observé, il tourna la tête vers le Protecteur.

— Comment fais-tu ? demanda ce dernier en claquant des dents.

— Elaran a un domaine à l’extrême nord-est des terres glacées. J’y suis allé à plusieurs reprises quand j’étais plus jeune. Je suppose que cela m’a aidé à m’accoutumer à ces températures.

Sa voix se voulait neutre, mais Alexander ne manqua pas de voir l’ombre passer dans le regard clair. Altaïs releva la tête vers le ciel et quelques flocons se déposèrent sur son visage avant de fondre lentement.

— Et la neige n’est rien de plus que de l’eau. Pour moi, c’est un environnement parfait.

Il tendit la main et les étoiles glacées se mirent à danser au-dessus de sa paume. Altaïs les contempla avec adoration. Sa magie était aussi perceptible qu’un écho lointain, mais il pouvait à nouveau la sentir.

— Je crois que l’eau a toujours été l’un des éléments avec lequel j’avais le plus d’affinité.

— Pourquoi ?

Altaïs sembla réfléchir à la question.

— Je trouve que c’est l’élément le plus diversifié. Le feu, par exemple, est essentiellement basé sur une magie offensive, et il est bien plus fatigant à manier, car il y a rarement une base sur laquelle s’appuyer.

— Pourquoi t’être orienté vers la magie élémentaire ?

Altaïs esquissa un sourire en coin.

— Pourquoi t’être orienté vers la magie défensive ?

— Je voulais pouvoir protéger les autres. Et je crois que ma magie n’aurait pas accepté une autre voie que celle-ci.

— Ma magie n’aurait pas accepté une autre voie que celle-ci, répéta Altaïs alors que son sourire s’agrandissait légèrement. Personne ne choisit sa spécialisation en réalité, c’est quelque chose qui fait partie de nous.

— Je pense plutôt qu’il s’agit de prédispositions, observa Alexander. Notre environnement nous impacte beaucoup.

— Bien sûr, tu ne serais peut-être pas devenu Protecteur si tu étais né dans une famille noble qui t’aurait uniquement appris à te sentir supérieur aux autres, le taquina Altaïs.

Il avait beau être issu de la noblesse, le prince avait tout de même un avis très tranché sur celle-ci, songea Alexander avec amusement.

— La magie est omniprésente autour de nous, reprit Altaïs avec plus de sérieux. Les éléments en sont imprégnés. Quand j’étais petit, je pouvais la sentir partout, elle résonnait en moi et me maintenait la tête hors de l’eau.

Alexander comprenait ce qu’avait dû ressentir le jeune homme. La magie élémentaire était étroitement liée à la Nature. Seul au monde, le prince s’était raccroché à l’unique chose en laquelle il pouvait avoir confiance.

Une bourrasque plus puissante le fit frissonner.

— Peut-on s’arrêter dans un village ? Au moins pour que je puisse m’acheter une cape plus chaude, supplia-t-il.

— D’accord, mais je ne pense pas que ce soit une bonne idée de s’y arrêter plus longuement.

Alexander hocha vigoureusement la tête. Tant qu’il avait des vêtements chauds pour le protéger, tout lui allait.

 

***

 

Il leur fallut plusieurs heures pour atteindre un village dans lequel s’alignait peut-être une cinquantaine de maisons. Altaïs rabattit sa capuche. Il avait jusqu’ici renoncé à la mettre, à cause du vent qui balayait son visage.

Ils entrèrent dans le village au pas. Il n’y avait pas foule dans la rue principale, mais les quelques passants qu’ils croisèrent leur jetèrent de longs regards, s’attardant sur leurs chevaux ou leurs vêtements de bonne facture. Alexander se sentit désagréablement scruté.

Altaïs rapprocha son cheval du sien.

— Nous sommes sur un territoire extrêmement pauvre, murmura-t-il. N’oublie pas que la guerre civile menace d’éclater ici, les étrangers ne sont pas particulièrement les bienvenus.

Alexander observa plus attentivement le décor autour de lui. Aucune maison n’était faite de bois, qui avait dû être exclu en raison de l’humidité ambiante. La pierre lui avait été préférée, alors qu’elle emmagasinait pourtant le froid  Elles étaient sobres, sans les fioritures que l’on pouvait trouver plus au sud, comme à Arenell ou dans la capitale. Quant aux habitants, sous leurs épaisses couches de vêtements, ils semblaient bien maigres. Alexander prit brusquement conscience que la famine qui frappait la région devait causer des ravages terribles.

Les conditions climatiques et la terre glacée tuaient une grande partie des récoltes et du bétail. En outre, avec la crise économique qui secouait le pays, le commerce entre le Nord et le reste du royaume avait nettement diminué.

Altaïs lui fit soudain signe de regarder sur leur gauche. Le Protecteur vit la devanture d’un petit commerce, sans doute le seul du village. Il s’en approcha aussitôt et descendit de sa monture.

— Vas-y, lui indiqua Altaïs. Je garde les chevaux.

Alexander acquiesça et attrapa sa bourse dans l’unique sacoche accrochée à son cheval — ils en avaient malheureusement perdu deux lorsque le sanctuaire où ils s’étaient réfugiés avait été attaqué et brûlé —. Il entra dans le commerce, qui fut à sa grande surprise bien plus chaleureux qu’il ne l’avait imaginé. Plusieurs torches diffusaient une douce lumière, accentuée par les tentures colorées qui recouvraient les murs de pierre, et le réchauffèrent immédiatement.

Une délicieuse odeur lui parvint et lui mit l’eau à la bouche. Alexander se rendit compte que, si petit soit-il, il y avait dans ce commerce des choses aussi diverses que de la nourriture, y compris des plats chauds, des objets utiles aux voyageurs ou des vêtements. Un instant, le Protecteur s’étonna de cette opulence face à la misère qu’il avait aperçue au-dehors.

— Qu’est-ce que j’peux faire pour vous mon bon monsieur ?

Un homme avec une tendance à l’embonpoint sortit de l’arrière-boutique, un grand sourire sur le visage.

— C’est pas souvent que j’vois des voyageurs dans l’coin !

— Oh, bonjour ! s’exclama Alexander. Je cherchais des vêtements un peu plus chauds que ceux-là, ajouta-t-il en désignant sa tenue d’un air gêné.

Le marchand éclata de rire.

— C’est sûr que vous d’vez pas avoir bien chaud avec ça. Venez, j’vais voir ce que j’ai.

Alexander le rejoignit en quelques enjambées. L’homme attrapa une épaisse cape et une paire de bottes.

— Elles sont fourrées, dit-il avec entrain. Avec ça, vous d’vriez pas avoir froid !

Le Protecteur les essaya aussitôt et il poussa un soupir de bien-être alors que l’ensemble finissait de le réchauffer.

— C’est parfait ! Vous n’auriez pas des gants aussi ?

— Oh si, j’dois avoir ça quelque part, bougez pas !

Le marchand disparut quelques instants dans l’arrière-boutique et revint avec plusieurs paires en main.

— Ceux-là sont bien épais, si vous êtes frileux c’est l’idéal ! Eux sont beaucoup plus légers, mais ils permettent de conserver plus de souplesse dans les mains quand vous les portez, expliqua l’homme en désignant successivement les différentes paires qu’ils tenaient.

— Je vais prendre les deux !

Les gants épais lui iraient très bien, quant aux autres, ils devraient convenir à Altaïs. Ce dernier avait beau ne pas avoir l’air de souffrir du froid, Alexander préférait prendre toutes les précautions possibles. Le marchand hocha la tête et se dirigea vers le comptoir.

— Dites, est-ce que vous savez si nous sommes encore loin du comté de Stonel ?

— Stonel ? C’est pas si éloigné, peut-être une journée à cheval si vous allez vite.

L’homme sortit une carte qu’il déploya sur le comptoir. Alexander se pencha au-dessus avec attention.

— C’est collé au duché d’Alvsborg, le plus rapide ce s’ra de passer par Eäril. C’est la grande ville du duché d’Alvsborg. Et la grande ville du Nord tout court. Elle marque la frontière avec le comté de Stonel, ici.

Le marchand illustrait ses dires en déplaçant son doigt sur la carte.

— D’accord, je vois.

Alexander sortit sa bourse pour payer ce qu’il devait.

— Je peux vous poser une question ?

— Bien sûr, répondit le marchand.

— Comment avez-vous autant de choses dans votre boutique alors que la population est aussi appauvrie ?

Sans s’offusquer le moins du monde du manque de tact, le marchand sourit.

— La plupart des objets que j’vends ont plusieurs années, peu d’monde passe par ici, vous savez. J’fonctionne surtout grâce aux économies que j’ai accumulées durant ma vie, quand j’tais marchand itinérant. Ça fonctionnera bien jusqu’à la r’traite. Pour la nourriture, c’est vrai qu’elle s’fait rare et chère, mais j’vends rarement les produits que j’prépare, alors le soir j’donne ce qui reste aux gamins du coin.

Il rangea la monnaie dans un petit coffre. Sans réfléchir, Alexander ajouta plusieurs pièces.

— Je vais prendre deux portions de ce que vous avez préparé aujourd’hui.

Le marchand lui adressa un grand sourire et se rendit à nouveau dans l’arrière-boutique d’où il ramena deux bols fumants dans lesquels étaient plongées des cuillères.

— C’est du ragoût d’bœuf, j’l’ai préparé moi-même, dit-il avec fierté.

Alexander le remercia, coinça les gants sous son bras — il avait déjà enfilé la cape et les bottes —, et attrapa les bols.

 

***

 

Altaïs tourna la tête vers la porte de la boutique lorsqu’Alexander en sortit. Il le regarda avec amusement.

— Tu ne risques pas d’avoir froid avec ça, se moqua-t-il.

Non, c’était sûr, le marchand ne lui avait pas menti, pensa Alexander avec un grand sourire. Il tendit un des deux bols au prince.

— Je t’ai quand même pris des gants, pour quand tu décideras de redevenir humain, répliqua-t-il en lui tendant la paire la plus légère.

Une lueur de surprise passa dans le regard pâle alors qu’Altaïs déposait le bol à terre pour les enfiler. Il constata que ceux-ci lui allaient parfaitement et il apprécia que le bout de ses doigts puisse rester à l’air libre.

— Merci, murmura-t-il, touché.

Alexander lui adressa un clin d’œil, puis il attrapa sa cuillère.

— C’est délicieux ! s’exclama-t-il.

Altaïs le regarda avec une pointe de tendresse, puis il ramassa son bol et l’imita. Soudain, ils tournèrent tous les deux la tête sur le côté. Un enfant venait de s’arrêter à quelques mètres d’eux et les fixait avec envie. Ou plutôt, il fixait leurs bols avec envie.

Alexander le dévisagea. Le gamin n’avait pas plus d’une dizaine d’années, mais il était si mince qu’il paraissait bien faire deux ou trois ans de moins que ce qu’il devait avoir. Sans hésitation, le Protecteur s’approcha de lui, mais s’arrêta lorsque l’enfant recula de quelques pas. Alors, il lui tendit son bol.

— Si tu as faim, je te le donne, dit-il d’une voix douce, pour ne pas l’effrayer.

L’enfant le jaugea avec méfiance, mais finit par s’approcher et attraper le bol.

— Merci, m’sieur, murmura-t-il à voix basse.

Et il décampa à toute vitesse, le précieux bol serré dans ses mains. Alexander le regarda s’éloigner, avant de revenir vers Altaïs qui n’avait pas bougé. Celui-ci ne dit rien, mais lui tendit sa cuillère avec un sourire, pour qu’ils partagent le bol restant.

 

***

 

Ils avaient repris la route peu après, en direction d’Eäril. À bonne allure, ils devraient atteindre la ville avant la tombée de la nuit. De là ils pourraient facilement rallier la demeure du comte de Stonel.

— Que ferons-nous si le comte ne nous accueille pas ? Voire pire ? demanda néanmoins Alexander avec inquiétude.

— Je ne pense pas que ce sera le cas. Natt ne nous a pas dirigés vers lui sans raison, il ne fait jamais rien qui ne soit pas mûrement réfléchi.

Le ton d’Altaïs s’était fait plus froid lorsqu’il avait mentionné son frère et Alexander lui jeta un regard en coin. La neige qui tombait autour d’eux formait des reflets argentés sur les cheveux d’ébène du prince.

— Ne t’inquiète pas, ça ira, compléta Altaïs en tournant la tête vers lui.

Mais Alexander se demandait s’il ne disait pas ça pour se convaincre lui-même. Soudain, le prince talonna son cheval et s’élança au galop sur la longue route neigeuse qui se déroulait devant eux avec un bonheur non feint. Ils étaient complètement seuls face à cette vaste étendue blanche. Et le Protecteur pria pour que la sérénité qui s’étendait autour d’eux perdure.

 

***

 

Après de longues heures passées à galoper dans la campagne du Nord, et alors que le soleil baignait le paysage de ses derniers rayons, ils finirent par apercevoir Eäril. Celle que l’on appelait la cité de glace était construite dans la pierre la plus blanche. Derrière elle, scintillant de mille feux, les grands glaciers du Nord paraissaient veiller sur la ville.

Alexander et Altaïs s’arrêtèrent un instant, le souffle coupé par la beauté qui s’offrait à eux. Ils touchaient au but.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Louison-
Posté le 31/08/2021
Hey ! Me revoili ^^

Super aimé ce chapitre ! Ca fait du bien un peu de tranquille, comme ça on se repose et on savoure Alexaïs <3 <3
La partie sur la magie : vraiment j'ai aimé. On en apprend plus sur les personnages, sur leurs affinités, et ça densifie pas mal ton univers.

Et c'est drôle, on parlait dans le chapitre précédent d'éventuelles famines : on traite précisément du sujet ici, et c'est cool de découvrir cet aspect-là du pdv d'Alexaïs, et non pas des yeux d'Adhara. Ca donne plus de "réalité" à la pauvreté, puisqu'on y est confronté directement par le biais d'Alexaïs, et non pas par le regard lointain d'Adhara. Du coup, j'aurais aimé un poil plus de descriptions de la ville, de la pauvreté, pour m'enfoncer encore plus dans l'ambiance et réaliser à quel point les habitants vivent de façon misérable. Cela dit, la scène avec Alex et le gosse est très parlante (ET MOI CONTRAIREMENT A MOMO J'AURAIS FAIT COMME ALEX NON MAIS T'AS PAS IDEE DE LAISSER DES GOSSES CREVER DE FAIM).

Pour l'achat des vêtements : je pense que le début du dialogue aurait pu être un peu écourté, voire rapporté au discours indirect, parce que ça ne donne pas vraiment d'informations utiles, si ce n'est que les habits sont bien rembourrés. A mon avis, il suffit juste de dire qu'Alex achète les vêtements, puis on repart en discours direct à partir des infos sur le comté de Stonel et les conditions du marchand. Je sais pas si tu vois où je veux en venir ? :)

Mais sinon, un beau chapitre. J'ai particulièrement aimé le bout où Alexaïs se partage le bol avec un sourire complice. Ca en dit beaucoup et c'est très tendre !

ZOUBI
Mathilde Blue
Posté le 02/09/2021
Coucou Loulou <3

Oui ce chapitre c’est une vraie pause ! Ils méritaient un peu de tranquillité après tout ce qui leur est arrivé ^^

Haha, je ne m’étais pas étalée dessus dans ma réponse sur le précédent chapitre parce que je me doutais bien qu’on aborderait le sujet des famines dans celui-ci ^^ Je trouvais aussi plus intéressant qu’on voit directement sur le terrain ce qu’il se passe à travers le regard d’Altaïs, et surtout d’Alex, qui n’imaginait pas une telle misère, plutôt qu’à travers une analyse froide et distante d’Adhara. Tu as raison sur les descriptions, c’est toujours mon talon d’Achille ^^ ET N’ÉCOUTE PAS MOMO, ELLE RACONTE N’IMPORTE QUOI

C’est noté pour ta remarque sur la discussion lorsqu’Alex achète les vêtements ! J’essaierai d’alléger un peu les longueurs !

Merci pour ton commentaire ! Bisouille <3
ModesteContesse
Posté le 11/07/2021
Coucou Thildounette (on dirait un nom de Schtroumpf non ?)!

J'ai bien aimé ce chapitre un peu plus calme et descriptif que d'habitude ! Enfin descriptif de paysage, je veux dire ! Parce qu'avant on était plus dans la description d'action :) Ça fait une pause agréable. La description d'Earil donne envie, j'ai hâte d'avoir des détails et d'autres descriptions héhé :D
Le passage sur l'explication de la magie élémentaire était intéressant aussi. Mais du coup si le feu est associé à la magie offensive, et que Alex ne pratique pas la magie élémentaire mais la magie défensive... alors l'eau, c'est associé à quoi ? xD
Moi, j'aurais clairement une affinité avec le feu (Cherry aussi #Teamderageuses) ^^

On a retrouvé le côté empathique et altruiste d'Alex ici (what did we expect ?). Moi j'aurais clairement bouffé mon bouillon devant le gosse affamé (oups). Mais ça fait partie de son caractère, et ça nous rappelle que c'est aussi pour ça qu'il a aidé Altais (enfin le PS = prince sexy, pas parti socialiste hein ! Enfin pour ça, ET parce que le prince était sexy, on est pas naïf non plus, hein ALEX ! Bref !).
Ce petit garçon, je pense qu'inconsciemment il lui a rappelé Altais justement (et Altais aussi y a pensé, d'où sa réaction). Enfin, c'est ma théorie :)

Petites remarques de la chi**se que je suis :

"Sa cape n’était pas du tout adaptée pour le protéger face à de telles températures." --> purement personnel, mais tu peux aller à l'essentiel en supprimant le "pour le protéger" : pas du tout adaptée à de telles températures" tout simplement ;) Je trouve ça plus fluide, en prenant en compte ton style ;)

"Je crois que l’eau a toujours été l’un des éléments avec lequel j’avais le plus d’affinité." --> détail insignifiant obviously mais pourquoi pas "j'ai le plus d'affinité" ? Parce que certes, il a perdu sa magie en ce moment, mais l'affinité pour l'eau elle demeure, comme tu le prouves avec cette scène ? De plus, quand il parle plus en détails de ce à quoi renvoient l'eau et le feu, c'est au présent aussi, alors je trouverais plus logique qu'il parle de son affinité au présent aussi :)

"La pierre lui avait été préférée, alors qu’elle emmagasinait pourtant le froid Elles étaient sobres" --> oubli du point après "le froid". De plus, tu devrais préciser à quoi se rapportent le "elles" je pense, car on n'a pas de nom féminin pluriel dans les lignes précédentes :)

"— Qu’est-ce que j’peux faire pour vous mon bon monsieur ?" --> personnellement, j'aurais mis une virgule après "pour vous", pour isoler le "mon bon monsieur" ;)

"— Je vais prendre les deux !" --> mdr Alexander fashionista jpp. PFPS = Protecteur Fashionista de Prince Sexy.
Edit : ah en fait c'est pour son copain l'autre paire, au temps pour moi mdr. Mais je suis sûre c'est QUAND MÊME un PFPS.

Petit détail qui peut être une mini incohérence (pas bien grave hein, mais je suis une ch**se assumée) : "Et il décampa à toute vitesse, le précieux bol serré dans ses mains" --> le gamin se barre en courant avec un bol, rempli de ragout, donc un truc un peu liquide... donc il renverse tout par terre avant de pouvoir bouffer ? xD Un détail, mais faudrait peut-être changer le "à toute vitesse" juste pour montrer que le gamin prend soin de la nourriture quand même :)

"Celui-ci ne dit rien, mais lui tendit sa cuillère avec un sourire, pour qu’ils partagent le bol restant." --> Lol. Manque plus que la scène des spaghetti de la Belle et le Clochard. D'ailleurs Thildou, y a des spaghettis dans ton bouillon ou pas ? xD

"rallier la demeure du comte de Stonel." --> rallier la demeure ? c'est à dire ? la rejoindre tu veux dire ? parce que rallier ça veut dire réunir ou regrouper, alors là y a un p'tit problème de verbe je crois ^^

" Ils touchaient au but." --> quelqu'un en a parlé avant moi je crois, mais je trouve plus beau et impactant de finir sur la phrase d'avant plutôt ! Puisqu'on sait qu'ils ont atteint leur but :)

Hâte de découvrir Eäril ! Zoubi !
Mathilde Blue
Posté le 12/07/2021
Coucou Momo ! (Oui carrément même, mais je ne suis pas un Schtroumpf)

Pour une fois qu’il y a des descriptions de paysages, contente que ce soit suffisant x) J’avoue qu’à la réécriture c’est ce qui me motive le moins de rajouter des descriptions (donc maintenant je fais des efforts, j’essaie d’en mettre dès le départ, il paraît que je fais des progrès, c’est positif hein ?).

Alors en ce qui concerne la magie élémentaire, de manière générale c’est une magie très polyvalente. Altaïs considère que le feu a plus une fonction offensive, mais il existe une pluralité de formes de magie offensive ! Pareil pour l’eau (et encore ça dépend de la forme qu’elle prend), ce n’est pas considéré comme une magie défensive à proprement parlé, contrairement à la magie d’Alexander qui lui permet plus ou moins de manipuler la matière (= la magie) pour créer des boucliers ! La magie élémentaire est une forme de magie assez particulière. Mdr, le feu et la team de rageuses xD

Ouiiiiii, Alex est trop pur pour ce monde T_T (Mais toi tu es cruelle Momo) Et oui effectivement ça rappelle pourquoi il a aidé Altaïs (même si effectivement il y a rapidement eu d’autres raisons xD). Je ne sais pas s’il lui a spécifiquement rappelé Altaïs, je pense qu’il lui a surtout rappelé des choses qu’Alex a connu, puisqu’il a grandi dans un orphelinat et qu’il est loin d’avoir grandi dans l’opulence !

« mdr Alexander fashionista jpp. PFPS = Protecteur Fashionista de Prince Sexy.
Edit : ah en fait c'est pour son copain l'autre paire, au temps pour moi mdr. Mais je suis sûre c'est QUAND MÊME un PFPS. »
Mdr, ça part en sucette cette affaire xD

« le gamin se barre en courant avec un bol, rempli de ragout, donc un truc un peu liquide... donc il renverse tout par terre avant de pouvoir bouffer ? xD »
Ah, vu comme ça… xD

« Lol. Manque plus que la scène des spaghetti de la Belle et le Clochard. D'ailleurs Thildou, y a des spaghettis dans ton bouillon ou pas ? xD »
Alors, non il n’y a pas de spaghettis, d’ailleurs il n’y a pas trop de pâtes à Aeldor, mais bien essayé xD

Merci pour ton retour et à tout de suite ^^
petite_louve
Posté le 09/06/2021
Après tant d’aventures, un peu de calme et de douceur fait plaisir ! Surtout pour Altais et Alexander !
Le côté frileux d’Alex me fait toujours fondre, c’est trop adorable :)

Le partage du bol : trop mignon, haha. Un petit air de la belle et le clochard :p

C’était d’une légèreté agréable, on souffle un peu ! Ce côté paisible est accueilli avec grand plaisir !

J’espère avoir du temps pour lire la suite !

A très vite.
Mathilde Blue
Posté le 09/06/2021
Oui, j'avoue qu'un petit chapitre tout doux ça faisait du bien quand même ^^ Le côté frileux d'Alex me fait beaucoup rire, vu que de ce côté là je suis plutôt team Altaïs x)

À bientôt :D
petite_louve
Posté le 09/06/2021
De mon côté, je suis complètement team Alex XD
AnatoleJ
Posté le 19/04/2021
Hello :D
J’ai encore pris du retard, ce qui veut dire plusieurs soirs de lectures de suite ! (ce que j’ai prévu de faire aussi sur Le Sang des Dieux quand je le commencerais, héhé)

Yes de la neige ! ! Je sens que ça va être très étrange mais très drôle d’être plongés dans une ambiance glacée alors que ça se réchauffe de notre côté, un peu de nostalgie pour les pieds qui font scroutch-scroutch ça ne fait jamais de mal ^^
C’était effectivement un chapitre plus tranquille tout en douceur, ce qui est un peu fourbe puisque tu en profites en réalité pour nous montrer que ça craint un peu dans ce coin-là, j’ai failli me faire avoir ! Il faut dire qu’ils sont de plus en plus mignons nos deux voyageurs, c’est facile d’oublier qu’ils ne sont pas en train de partir en vacances quand ils sont concentrés l’un sur l’autre x)

Mes seuls points de râlage (bon je râle pas vraiment mais tu vois ce que je veux dire) :
- Le passage dans la boutique m’a paru un petit peu lent (j’ai eu l’impression que certaines actions/descriptions donnent la même information) maaaais je soupçonne que ce soit à cause de la lecture individuelle du chapitre : j’aurais peut-être trouvé la pause dans le rythme bienvenue dans une lecture papier ^^ Je laisse donc la question en suspend mais je le signale quand même à titre indicatif (en plus comme je suis le seul à le signaler j’ai probablement tord haha)

- J’aurais bien aimé un peu plus de détail sur la ville, même si ce n’est que deux ou trois mots pour situer l’architecture (par exemple est-ce qu’il y a une muraille ? des grosses tours ? des pointes de flèches ? ) : pour l’instant je devine vaguement que ça ressemble au glacier de derrière, mais je pourrais être à côté de la plaque sans m’en rendre compte. Cela dit comme on y va dans cette ville, je ne m’inquiète pas trop non plus, je situerais sur place ^^

Pour finir, mes quelques notes encore une fois pas du tout pertinente, ça devient une mauvaise habitude :
- « Je suppose que cela m’a aidé à m’accoutumer à ces températures. »
Autre théorie : il a pas froid parce qu’il a gardé des petites flammes dans ses veines et s’est donc transformé en radiateur humain

« Il tendit la main et les étoiles glacées se mirent à danser au-dessus de sa paume. »
Oui c’est si joli ! ! ! Et ça fait plaisir de le voir jouer avec sa magie :D
Pendant qu’il expliquait pourquoi il préfère l’eau et son côté versatile, j’ai immédiatement pensé au fait que ça permettait en effet à la fois de faire des boucliers de glace mais aussi nettoyer des blessures, ce qui lui colle parfaitement (par contre les chats sont pas censés aimer l’eau, hérésie)

« Natt ne nous a pas dirigés vers lui sans raison, il ne fait jamais rien qui ne soit pas mûrement réfléchi. »
Sauf oublier de leur fournir un plaid avant de les envoyer dans le froid, c’est pas sérieux ça !

Voilà pour ce chapitre, à bientôt sur le suivant :D
Mathilde Blue
Posté le 20/04/2021
Hello !

Oh tu teases, j’ai hâte de te retrouver sur Le Sang des Dieux :D (D’ailleurs j’en profite pour te dire que je n’ai pas oublié Le Dernier chant et Une Nuit, mais je suis enterrée sous les rendus pour la fac depuis un mois et demi, et là j’entame mes partiels, mais promis je reviens en mai !)

Ah c’est marrant, j’avais pas du tout pensé à ça pour la neige vu que j’ai écrit ces chapitres en décembre XD
Hehe, c’est tout l’art de l’entourloupe :p (Mais c’est vrai qu’ils sont mignons mes bébés T_T)

Par rapport à tes points de râlage :
- Je pense que je vois ce que tu veux dire pour la boutique, je m’étais posée la question sur le rythme du chapitre à vrai dire (j’avais même songé à le fusionner avec le suivant, mais le chapitre 20 était bien tout seul donc je ne l’avais pas fait). Mais non tu ne peux pas avoir tort vu qu’il s’agit d’un ressenti, donc je garde ça en mémoire ^^ Et puis je le vis bien, pour une fois que ça ne va pas trop vite XD

- Ah les descriptions, je sais :’( Il faut que je retravaille ça !

Par rapport à tes notes très pertinentes :
- Jolie théorie, je n’y avais pas pensé XD

- Ouiiiiii, y a de ça hehe. Hâte de publier le chapitres où il peut utiliser tout son potentiel ^^ (Par contre je relativiserais ton affirmation sur les chats : j’en ai eu un qui adorait prendre des bains donc finalement…)

- Voyons, ce sont de futiles considérations matérielles (il ne pouvait pas savoir qu’Alex est si frileux XD).

À bientôt :D
Gabhany
Posté le 09/04/2021
La description de la cité de glace est très jolie, j'ai hâte d'en découvrir plus ! J'ai bien aimé les échanges entre A et A, la frilosité d'Alexander m'a bien fait rire, je le comprends tellement pauvre homme XD j'ai juste une remarque sur la toute dernière phrase, elle me paraît un peu superflue car on sait qu'ils touchent au but ^^ c'était pareil au chapitre précédent mais du coup le faire deux fois de suite ça casse un peu l'effet ;)
A bientôt !
Mathilde Blue
Posté le 11/04/2021
Re-coucou !

Je suis contente que la description te plaise (pour une fois que je n'aurai peut-être pas à repasser dessus haha). J'avoue que moi je suis plutôt team Altaïs en ce qui concerne le froid, mais ça m'amuse beaucoup d'imaginer un Alexander super vulnérable face au froid x) Je vois ce que tu veux dire pour la fin ^^'

À bientôt !
Hastur
Posté le 05/04/2021
Comme le dit Dzoody en dessous, lire plusieurs chapitres d'un coup, c'est très satisfaisant hu hu !

Très agréable ce chapitre tout tranquille, dans la neige, on imagine sans peine le croustillage de la neige sous les pieds ou les sabots ! :D

On a encore le droit de profiter de la bonté d'âme de notre Protecteur qui fait, d'une façon très logique, écho à l'orphelina du tout début de l'histoire.

Les affaires vont bientôt commencer au Nord en tout cas ! :D
Mathilde Blue
Posté le 05/04/2021
Je vous admire beaucoup, j'ai du mal à enchaîner les chapitres sur mon ordinateur haha ^^

Ouiiiii, j'avoue avoir écrit ce chapitre quand la neige commençait à me manquer, c'était très satisfaisant x)

En effet, ce chapitre introduit un nouveau tournant, à voir comment les choses vont se passer dans le Nord ^^

À bientôt :D
Dzoody
Posté le 05/04/2021
salut ! ça fait longtemps mais me revoilà ! j’ai enfin rattrapé le retard que j’avais. j’avoue que lire tout ces chapitres d’un coup est très satisfaisant ! combien de fois j’ai eu peur de ne pas avoir la suite et finalement la voici !
j’ai tout mangé d’un coup. en même temps l’histoire est juste géniale, ça m’avait beaucoup manqué :)

j’adore comment évolue l’histoire et surtout les personnages. Altaïs m’avait tellement manqué (Alexander aussi mais je me sens plus proche de notre cher prince je ne sais pas pourquoi XD) et je suis tellement heureuse de voir l’évolution de sa magie ! enfin on en sait un peu plus :))

je me pose une question depuis un moment. est-ce que tu sais déjà comment tu vas finir l’histoire ?

sinon j’ai pas de remarques particulières à faire mais je voulais faire acte de présence hihi.
j’attends la suite avec impatience et bon courage pour l’écrire !
au plaisir ;)
Mathilde Blue
Posté le 05/04/2021
Coucou :D

Ça fait plaisir de te revoir et de savoir que l'histoire te plaît toujours autant (au point d'avaler un certain nombre de chapitres à la suite ^^).

Haha, je crois que chaque personnage a sa team x) Moi je les aime autant, mais Altaïs est un peu plus proche de moi je pense haha ! Enfin bref, j'étais contente qu'il retrouve enfin sa magie aussi, j'étais aussi frustrée que lui qu'il ne puisse pas l'utiliser :x

Oui, je sais comment l'histoire se finit ! En vérité, j'ai fini d'écrire le premier jet ;)

Merci pour ton commentaire, et à bientôt :D
dodoreve
Posté le 01/04/2021
Coucou Mathilde ! Merci pour ce chapitre :D J'avoue que j'ai apprécié mon mercredi pour les mêmes raisons que Cherry ahah (qui m'a fait rire en parlant du "shopping" d'Alexander ^^)
Moi aussi je l'ai beaucoup aimé en tout cas, on retrouve le calme entre eux deux, sans pour autant que ce soit illusoire ("Mais Alexander se demandait s’il ne disait pas ça pour se convaincre lui-même.") Et puis des moments touchants, comme quand Altaïs regarde sa magie : "Il tendit la main et les étoiles glacées se mirent à danser au-dessus de sa paume. Altaïs les contempla avec adoration. Sa magie était aussi perceptible qu’un écho lointain, mais il pouvait à nouveau la sentir." (J'ai vraiment trouvé ça touchant, sans doute parce qu'il y a beaucoup d'amour qui s'exprime tout discrètement à travers ce petit passage. Et puis ça doit lui permettre de se reconstruire petit à petit psychologiquement de voir revenir cette partie de lui peu à peu.)
On finit par un paysage tout en beauté mais est-ce que la suite sera tout autant apaisante ? ;-; Je doute que le danger ne les rattrape jamais ;-;
Mathilde Blue
Posté le 03/04/2021
Coucou :D

Je suis ravie que le chapitre te plaise ^^ J'ai ri aussi, mais Alexander est faible face au froid, que voulez-vous XD
J'avais envie de faire un chapitre plus doux, donc je suis heureuse de voir que le résultat fonctionne, notamment le passage avec la magie d'Altaïs. C'est certain qu'il en a besoin pour aller de l'avant !

À bientôt !
Cherry
Posté le 31/03/2021
Coucou ! C'est le retour du soleil, il fait beau, il fait chaud, un nouveau chapitre du Prince Déchu est sorti, bref les conditions sont réunies pour que je savoure cette histoire XD

J'aime trop l'ambiance dans ce chapitre ^^ c'est marrant de voir Alexander faire du shopping, je l'aurais vu être plus réticent à dépenser de l'argent dans ma tête.
Et Altaïs ! il est de retour sur les lieux de son souvenir si je ne me trompe pas. Pauvre enfant, ce n'est que le début. La suite va être é-pi-que. Et les mitaines sont trop classes, je le voyais tellement en porter. Par contre j'ai peur que ce soit un anachronisme, je me demande si ça existait au Moyen Âge ?? Enfin, ce n'est pas un détail important.
C'est moi ou Altaïs n'a pas eu souvent des cadeaux dans sa vie ? Sa réaction quand il reçoit les mitaines d'Alexander est juste touchante, pauvre chaton... Pourquoi est-ce que tu aimes nous torturer Mathilde ?!

"le commerce entre le Nord et le reste du royaume avec nettement diminué. " : tu voulais dire "avait diminué" ?

Hahahaha trop contente qu'ils partagent un bol ensemble (Altaïs qui l'appelle avec sa cuillère en mode "c'est l'heure de manger") c'est vraiment trop mignon

Cette fois, on a le droit à une fin calme et douce... J'espère pour eux que tout s'améliorera
Mathilde Blue
Posté le 03/04/2021
Coucou !

Désolée de répondre tardivement... Mais je suis contente que tu aies passé un bon mercredi ^^

Je suis contente que l'ambiance du chapitre te plaise ! Après les évènements des derniers chapitres, je voulais un chapitre plus léger :D Alexander n'est pas du genre à dépenser sur un coup de tête, mais il est trop frileux pour résister à ce genre d'achat XD Quant à Altaïs, il est bien de retour dans le Nord, mais sur les lieux précis du souvenir en lui-même (le Nord est assez vaste). Pour les mitaines, il ne me semble pas que ce soit un anachronisme (il me semble que ça a longtemps été appelé miton, au Moyen-âge essentiellement, avant que l'appellation évolue). Mais oui, Altaïs n'a pas souvent eu de cadeaux et est très touché par le présent ^^ Mais je vous torture pas enfin :'(

Bien vu pour la faute !

Hehe, ils sont si mignons ensemble.

À bientôt !
Vous lisez